Partagez|


artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 0:03


artemio asaia isidoro bartolotti
Et la nuit, il se passe des choses que le jour ne comprend pas.



(NOM) bartolotti, pas besoin d'en dire plus, tout parking les connait. les italiens, cette famille aux affaires un peu louches qu'on regarde de loin sans ne jamais approcher. on peut pas nier, ça se voit sur son corps qu'il est comme eux, avec sa rage placardé sur le visage comme un nom un peu trop dur à porter. (PRÉNOM) artemio, temio, arte, docteur, on l'appelle connard aussi parfois (enfin son ex-femme surtout), il a plus l'impression d'être une sorte d'entité à la présence aléatoire qu'à une personne au prénom qui importe. pourtant il en a des tas des prénoms : asaia, isidoro, puis d'autres mais se serait trop long et inutile à écrire. l'héritage d'ancêtres vivants dans un pays au loin, le vieux continent qu'il n'a jamais connu et qu'il ne connaîtra probablement jamais. (ÂGE) trente-trois ans, quelques rides sur le visage, le début du gris dans ses cheveux et sa barbe, il se sent pas plus jeune, pas bien vieux non plus. il s'en contre fout, l'âge ce n'est qu'un chiffre sur une carte d'identité, un compte à rebours vers le néant. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) né en pleine été, un 27 juillet, quelque part près de new-york. il aurait aimé être soleil mais les astres l'ont préféré orage. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) docteur bartolotti. un titre acquis pour les doux yeux de son paternel et pour le bien de sa famille. il soigne, c'est tout ce qu'il s'est faire, rafistoler, recoudre, enlever des balles, c'est le seul truc qu'il sait vraiment faire de bien. il utilise son talent aussi bien au parking qu'à l’hôpital du coin. (NATIONALITÉ) américain, c'est ce qui est marqué sur ses papiers (les vrais et les faux) (ORIGINES) suffit de lire son nom, y a un peu d'italien en lui, un peu de bâtard aussi.  (STATUT CIVIL) célibataire, plutôt divorcé. anciennement marié à artémis, il a appris qu'il est bien plus facile d'aimer dans le meilleur que dans le pire. (ORIENTATION SEXUELLE) il faisait l'amour à une femme, autre fois. quant au sexe.. il prend ce qui vient. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) depuis toujours.  (GROUPE) de ceux qui vivent.

« si tu perdais ton sang aussi vite que ta virginité, t'aurais plus de chance de survivre  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Parking, il y est né. Dans le canapé sale d'un appart' lugubre au septième étage que sa mère a longtemps occupé alors que son paternel divagué de lit en lit, d'appart en appart, de foyer en foyer. C'est chez lui ici, tout le monde connait son nom, reconnait son accent, même sa gueule est imprimé dans le crâne des gens.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Il peut pas en dire grand chose, lui qui fait parti de l'ensemble, de la masse, du bon comme du mauvais, de l'inutile comme du supportable. Il dégueule rien qu'à l'odeur de pisse, grogne à chaque insulte qu'on lui lance, balance sa mauvaise humeur à la gueule de la concierge, shoot dans les canettes de bières qui traînent en bas. Mais y a pas à dire, il quitterait l'endroit pour rien au monde.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Bartolotti, le nom en dit déjà beaucoup, pas besoin d'étoffer. Mais c'est Temio, le gentil, le médecin, celui qui enlève les balles et soigne ceux qui n'ont pas de quoi se payer un séjour aux urgences. Alors ici le gens le tolère, plus que les autres membres de sa famille surement. On le voit comme un gentil, ou comme un méchant à pardonner puis qu'il cherche à se racheter. Mais ce que les gens pensent, ça l'importe peu.

PSEUDO/PRENOM : hephaestrash/cemil ÂGE : 20ans PAYS : écrire ici FRÉQUENCE DE CONNEXION : 4/7j COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : via bazzart REMISE EN JEU yeap (TYPE DE PERSO) mélange des scénarios de @"ario bertolotti" et de @"artemis sparrow" (CRÉDITS) écrire ici COMMENTAIRE OU SUGGESTION : ben aucun des gifs ne va niveau taille mais j'en ai marre de chercher dsl RIP AVATAR : aidan turner

© Nous sommes de ceux



Dernière édition par Artemio Bartolotti le Lun 9 Jan - 0:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 0:03


Raconte moi une histoire...
We cling to our fairy tales until the price for believing in them becomes too high.

dans les rues, ce soir, c'est la symphonie du danger, du coup de poing, du direct et de la rage. des rebelles sans causes ? des causes, on a que ça. guerriers convaincus qui tapent dans les ombres et se font mal aux poings. à l'heure où les aiguilles deviennent folles, nous perdons le contrôle.





partie 1
When I was a child, I heard voices
Some would sing and some would scream
You soon find you have few choices
I learned the voices died with me
Sig. e Sig.ra Bartolotti sono molto felici di annuciarvi la nascita della loro bambino, artemio asaia isidoro bartolotti, il 27 julio 1983”. La phrase banale d’une annonce de naissance tapée à l’encre noire d’une machine à écrire. C’est sa mère qui avait insisté pour que les choses soient formelles, elle qui n’avait jamais rien fait de correct et qui priait Dieu chaque soir de lui pardonner son manque de droiture. Probablement que le père Bartolotti n’en avait pas grand chose à faire de cet enfant, lui qui n’avait pas attendu la mère d’Artemio pour en avoir. Même pas mariés, la catin probablement ramassée dans une ruelle, la femme rejetée de tous sauf quand elle ouvrait les cuisses, puis transformée en madone le jour où son môme en est sorti.
"Encore un Bartolotti !" Ce que tout le monde dit toujours, sentiment d’être encore de trop, un autre, confondu entre ces hommes et ces pères qui portent le même nom que lui mais au prénom plus imposant. Artemio l’enfant de l’ombre qui préférait jouer derrière les rideaux qu’avec ses cousins. Le gosse qu’on soupçonnait d’être muet, ou déficient mental “comme sa mère”, alors qu’il avait simplement compris que la discrétion était une qualité précieuse. De sa cachette, il se protégeait du monde tout en en observant les rites. Les mots italiens, la famiglia, l’odeur de la sauce tomate mijotée et les plans de vies que son père réservait à ses neveux, oubliant son propre fils, toujours caché derrière les rideaux.
Tu seras un grand homme, mio figlio, le plus grand”, faut dire que la mama, elle en avait pas d’autres des fils à comparer, bien sur qu’il sera le plus grand puisque même à terre, il n’aura personne d’autre pour le dépasser. Peut-être que c’est en réfléchissant comme ça que le reste s’est fait : l’ombre, la poussière, la dernière place, l’oublié. Une protection, être un Bartolotti et en éviter les conséquences.

partie 2
When I was 16, my senses fooled me
Thought gasoline was on my clothes
I knew that something would always rule me...
I knew the scent was mine alone
Temio ! ‘l’est où ton père ?” Le gamin il levait à peine la tête, continuant de lire son bouquin d’école, un truc de science que personne ne prenait jamais la peine de regarder, une histoire de chromosome et de cellule qui construit qui l’ont est. Artemio se demandait souvent s’il avait vraiment de Furio en lui. Les sourcils peut-être ? Les cheveux en batailles aussi ? Sa mère parlait de son regard tendre, le même que celui qui l’avait fait tomber amoureuse de son père. Lui n’en était pas certain, son père il ne le connaissait pas bien. “Non lo so, avec Ario sûrement.” C’est ça la réponse magique, même qu’il avait demandé un jour à sa mère si Ario était son frère puisque son père ne jurait que par lui. Sa mère n’avait rien dit, juste soupiré, comme un aveux non assumé.
Et dans ses prières du soir, il l’entend demander à Dieu d’aider son fils à être un peu plus comme Ario.
“‘L’est parti faire quoi ton père ‘vec Ario ?” Qu’est-ce qu’il pouvait bien en savoir lui, il surveillait pas son père, il préférait ses livres et les vérités sans faux-semblants qui s’y trouvaient. “Non lo so..” qu’il crache et puis l’autre s’en va.
Dans le doute, sous son lit d’ado, y a toujours une grosse boîte avec tout un tas de matériel d’urgence. Dans ses cauchemars, il revoit encore son père en sang et les autres débarquer, une balle, un truc pas trop grave mais qui a inondé de sang le corps du paternel. Artemio a paniqué quelques secondes, l’envie de vomir face à tout ce sang. Puis il s’est repris, il a fait comme dans les séries de sa mama, une bassine d’eau, des torchons, une pince à épiler, une épingle et du fil.. C’est lui qui s’en est occupé.
Quand il eut fini, il aurait presque jurer avoir vu un demi-sourire sur le visage de son paternel.
Alors depuis ce jour-là, Artemio sait ce qu’il sera.

partie 3
When I was a man I thought it ended
When I knew love's perfect ache
But my peace has always depended
On all the ashes in my wake
- Elle s’appelle comment ?
- Qui ça ?
- Tu sais très bien qui ça.

Artemio avait haussé les épaules, bloqué par cette pudeur qui caractérise les italiens. Aimer d’amour mais refuser de le montrer, de l’avouer à voix haute, comme si la réalité pouvait pousser les rêves à l’échec. Mais Chiara n’allait pas abandonner, il connaissait suffisamment sa soeur pour savoir que sa patience était bien plus grande que la sienne. Il craquerait dans la seconde, mais il refusait de voir l'échec pour l’instant.
Ta mère me l’a dit.” Encore une fois Temio s'était contenté d’un mouvement d’épaule, laissant dégringoler son mégot jusqu’en bas de l’immeuble. Affalé contre la fenêtre, le monde lui semblait bien plus intéressant vu de si haut.
- Tu demandes une fille en mariage et t’en parles même pas à la famiglia ?
- Le padre le sait, calme toi.
- Il a dit quoi ?
- Que les chiennes même tenues en laisse reste des chiennes ?
- Ah, j'reconnais sa prose.

Artemio s'était rallumé une clope, cherchant un papier dans son porte feuille : une bande déchirée avec deux images colorées prises dans un photomaton. “Oooooh elle est jolie.” Artemio a reporté son regard vers l’horizon, gêné de montrer qu’il puisse tenir à quelqu’un plus qu’à lui-même.
- Son prénom c’est un secret d’état ?
- P’t’être bien.
- Elle sait pour la famiglia ?
- Pas plus que de nécessaire.
- C’est bien.

Chiara aussi semblait peser les risques, et ses yeux se baladaient entre son frère et les photos qu’elle tenait entre les mains, du bout des doigts, comme un oiseau rare qui pourrait s’envoler au moindre geste brusque. C’était un peu ça, au fond.
- Artémis.
- Quoi ?!
- Artémis. C’est son prénom.
- … Artémis, Artemio.. p’tain on pourra pas faire mieux.


partie 4
All you have is your fire,
And the place you need to reach
Don't you ever tame your demons
But always keep 'em on a leash...
Mais elle était du monde, où les plus belles choses ont le pire destin ; Et, Rose, elle a vécu ce que vivent les roses l'espace d'un matin.. a déclaré le poète, François de Malherbe.
Il ne pleurera pas. Pas ici, pas maintenant, plus tard sans aucun doute.
Difficile de parler de toi, ma chère Valentina, ma rose, qui nous a tragiquement quitté à l'aube de tes sept ans. Difficile d'évoquer ta disparition, de prononcer les mots justes, d'envisager que tu ne sois plus là, pour nous, pour ta famille.
Machinalement, son regard s'était posé sur le petit cercueil blanc en face de lui, à quelques mètres, immobiles, alors qu'au fond de lui, il espérait y voir un mouvement.
Difficile cette disparition, parce que tellement injuste, inconcevable pour qui ne l'a jamais vécu. Difficile d'accepter, de comprendre, alors même qu'il n'y a rien à comprendre, je le sais. Simplement accepter et de se soumettre.
Il a marqué une pause. Les mains tremblantes, le discours devenait impossible à lire. Inutile, il le connaissait par coeur. Alors il a fermé les yeux, prenant une grande inspiration devant le groupe de personnes immobiles devant lui, cette masse noire et le seul bruit des pleures et des mouchoirs pour briser le silence de cette matinée.
Il est difficile d'évoquer les quelques instants les plus marquants que nous avons pu passer ensemble. Pourtant, je sais que nous garderons en souvenir les plus belles images de toi que tu ais pu nous donner.”
Artemio a senti la pression de la main de sa femme dans la sienne, elle qui n’avait cessé de pleurer depuis l’accident, cette femme qu’il avait toujours considéré comme son point fort devenait soudainement une poupée fragile qu’il était incapable de consoler sous peine de faire exploser sa rage.
Ces souvenirs, je les garderai bien au fond de mes pensées, blottis dans ma mémoire, essayant de faire à nouveau briller le soleil, aujourd'hui voilé de noir et de chagrin. Ce soleil, je le chercherai, à le rendre étincelant, lumineux, comme ton rire et tes éclats de voix. Pour toi, mais aussi pour les autres, ta maman, toute notre famille, nos proches et nos amis. Je chercherai à rendre notre vie, à nouveau, pleine de couleurs.


© Nous sommes de ceux


Dernière édition par Artemio Bartolotti le Lun 9 Jan - 0:52, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 0:45

BIENVENOUUUUUE au sein de cette famille de tarés, nouveau doudou, parce que que tu le veuilles ou non, Sheena t'en feras plein BANANE I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« The Dog »
› Âge : 37 ans
› Appart : Appart #1202
› Occupation : Gérant de la maison close Le Moine, Parrain de la mafia Bartolotti
› DC : Jefferson
› Messages : 1261
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 0:46

Bienvenue cousin !!!! o/
Ce choix de bouille est excellent et le pseudo encore plus !! J'ai hâte d'en savoir plus sur toi, et si tu as la moindre question, t'hésite pas et tu viens nous harceler ^^
J'imagine que toute la petite famille va venir te saluer, tu vas voir, tu seras bien entouré ! :l:


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
Je suis un Super Héros:
 

Bartolotti For President !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4871-nero-the-dog


En ligne
avatar

« Oulala la didou ! »
« Oulala la didou ! »
› Âge : 23 tours du monde.
› Appart : #007 avec James Bond en fond sonore.
› Occupation : un peu tagueuse, un peu voleuse, un peu hackeuse (surtout poète).
› DC : la belle Électre.
› Messages : 752
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 0:50

Bienvenue dans la famille CAÏN LE CAÏN HEHE :l:


(Personnage en Italie)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6379-gala-cigarettes-after-s


avatar

› Âge : 26 ans
› Appart : #1013 / dixième étage
› Occupation : Pickpocket. Je vous fais les poches pour vivre. Parfois, je passe aussi dans votre appartement, si je flaire un bon coup. Je suis polyvalente, comme fille.
› DC : La blonde aux airs de bourgeoise (Avalon)
› Messages : 277
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 0:59

Bienvenuuuue coeur





Sì alla libertà.
Sì alla vita.
Sì alla follia.
Sì alla forza.
Sì a me stessa.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9243-alessia-o-si-chacun-doi


avatar

« Obey. »
› Âge : Huit ans.
› Appart : #410 avec Maman chérie.
› Occupation : Écolier mais surtout Maître Pokémon.
› DC : Lincoln la virilité et Donald le gentleman.
› Messages : 984
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 1:01

Encore un Bartolotti !

Heureusement que t'es beau. ROBERT
Bienvenue :l:



   
POURTANT IL FAUT VIVRE

   
You may choose to look the other way but you can never say again that you did not know. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11967-angus-j-adore-manger-s


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 1:22

Le seul rejeton que j'ai réussi à préserver un minimum. Il me fait bien plaisir de te voir mon petit. N'hésite pas à me mp au besoin et courage avec ta fiche. NIARK coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 1:26

Faut arrêter d'agrandir la famille wesh !

Bienvenue ! ^^
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 10:37

merci tout le monde LOVE LOVE
beaucoup trop de beaux gosses chez les bartolotti, c'est ça que vous voulez dire :PERV:
puis merci à l'arbre généalogique d'ario surtout c'est dur de suivre
je vais tenter de mp un peu tout le monde pour être au point sur les relations, surveillez vos mp POTTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 10:59

Bienvenue. DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 30 ans (22/08).
› Appart : #301 / 3ème étage avec la blonde sexy.
› Occupation : Alcoolique et dépressif à tendance bipolaire. C'est un temps plein. (ancien agent du FBI)
› DC : Suileabhan le papa ours & Camille le gentleman français & Vice le rockeur.
› Messages : 755
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 11:59

Bienvenue par ici CUTE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8296-hermes-i-fell-apart-but


avatar

« la cicatrice. »
› Âge : à peine dix-neuf ans, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #1505, tout en haut près des étoiles et du vide. sûrement plus pour longtemps, l'appartement ne se paye pas tout seul, et coma l'est. seul.
› Occupation : lycéen en proie au redoublement. passeur de drogues en voie de reconversion sans parvenir à revenir dans le droit chemin. ancien petit protégé du clan. ninja pro qui boîte un peu. en formation dans le garage de tatie deirdre quand il n'est pas trop occupé à ne rien faire. songe à devenir pute, pour que le suçage de bites devienne rentable. sans avenir notoire, il va sûrement finir dans le caniveau.
› DC : /
› Messages : 1718
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 17:15

ben dis-donc
tu viens plus aux soirées ?
NIARK


(personnage à l'hôpital #teamboulet)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 17:17

je te souhaite la bienvenue parmi nous et un bon courage pour ta fiche. CANDICHOU
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits Dim 8 Jan - 17:38

MÉDECIN URGENTISTE COMME MOIII ICI OOOOOOH HEHEHEHEHEHEHEHEHEHEHEHEHEHEH I love you bienvenue fkgkfkfk I love you
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits

Revenir en haut Aller en bas

artemio, nos jours deviennent encore plus sombres que nos nuits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Julie Whebdee 14 Septembre 2015-LES JOURS DEVIENNENT DE PLUS EN PLUS COURTS POUR CHOISIR D’ETRE COMP
» 98 - Voici venir des jours sombres pour l'humanité. Mes enfants sont entraînés dans une course ...
» Une gastro qui dure 8 jours est-ce possible?????!!!
» Les premiers jours de l'allaitement
» Nausées atroces depuis deux jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)