Partagez|


Cara - perfect illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Cara - perfect illusion Lun 21 Nov 2016 - 23:04

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Il y a quelques mois, elle a apprit qu'Ugo était sorti de prison, qu'il était là entre ces murs de béton. Ça parle beaucoup dans les rues et Garcià est connu. Il lui manquait son frère, son con de frère qui l'avait abandonné à son sort mais qu'elle ne pouvait s'empêcher d'aimer comme une folle. Le Parking elle connaissait bien déjà, ça lui avait pas été difficile de trouver sa porte et d'y frapper après trois ans sans se voir. Elle pensait à un nouveau départ mais les secrets sont toujours là et ça nuit à leur relation. C'est pesant, elle lui ment, il lui ment et elle est bien décidée à découvrir la vérité. Rattrapée par son passé, elle a quitté le Parking quelques semaines comme une voleuse et revient aujourd'hui, l'air de rien mais fatiguée.

   (Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Ça respire la galère mais c'est pourtant pleins d'espoir. Les murs racontent des histoires, le fond sonore oscille entre chants d'amour et mélodies dramatiques. Il y a beaucoup d'émotions et ça grouille de sentiments. Les habitants y sont haut en couleur, il y a les perdus, les paumés, les rêveurs, les opprimés, les silencieux, les tarés, les charmeurs. Elle se surprend parfois à imaginer leurs vies et la refaire.

   (Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Fatalement, la sœur de Garcià, celui qui fait pétiller d'envie ou de colère les regards des filles ou qu'on ose pas prononcer le nom. Cara, qu'on remarque pour les mauvaises raisons même quand elle veut pas, qui interroge, qui subjugue quand on la voit. Qui dégage un truc qu'est pas facile à décrire, qui pousse à la méfiance ou à la fascination. Cara, qui malgré elle ne laisse que rarement indifférent. Cara qui est loin, dans son monde, dans la lune, qu'on repère à son air d'évasion, son sourire béat mais qui est brisé parfois, son regard perdu mais brillant. Cara qui rêve, son rire con, son air de gamine, qu'on ose pas déranger. Cara la sœur Garcià, qui voit rouge sans prévenir, qu'on sait jamais avec quelles pincettes prendre.


(NOM) Garcià aux accents du sud, qui a le goût du soleil, qui réchauffe la langue et brûle les cœurs. (PRÉNOM) Cara, c'est doux et tranchant à la fois. (ÂGE) Vingt et un ans comme un goût de liberté.(DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Vingt-cinq janvier 1994 à Bogota, dans sa chère et tendre Colombie. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Ancienne prostituée devenue serveuse dans un fast-food pour un temps limité. (NATIONALITÉ) Américaine, c'est ici qu'elle a grandi mais son coeur est à la Colombie. (ORIGINES) americano-comlombienne (STATUT CIVIL) Célibataire (ORIENTATION SEXUELLE) Les hommes et leur brutalité, leur cruauté et leur étrange tendresse quand ils la caressent. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Mars 2016 (GROUPE) De ceux qui rêvent.

PSEUDO/PRENOM : mellowmood /del ÂGE : vingt-quatre ans (Forum à partir de 16 ans pour rappel) PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : tout dépend de mon planning en fait  Surprised COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : bazzart à l'époque (REPRISE DU PERSONNAGE) En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? yep (TYPE DE PERSO) scénario d'Ugo  JAIME  (CRÉDITS) AMIANTE pour le codage de la fiche COMMENTAIRE OU SUGGESTION : vous êtes toujours aussi beau  CUTE  :l:  AVATAR : Naressa Valdez
Cara Ines Garcià
UNE CITATION PLUS OU MOINS LONGUE ICI

   • Douce Colombie, langueur et chaleur de l'Amérique du Sud, c'est là bas qu'elle a vu le jour, là bas que sont ses origines et si elle n'y est restée que trois années, elle a le sang qui bouillonne encore comme à l'image de son pays. Les souvenirs ça roule, ça file et elle en a peu de cette époque, elle a pas idée de la crasse autour d'eux, du taudis dans lequel ils vivaient, sa mère, son frère et elle.  

• Alors elle l'a longtemps idéalisé cette vie qu'elle n'a pas eu, elle en a rêvé de ce jour où elle y remettrait les pieds. Parce que n'empêche qu'elle sentait qu'elle n'était pas vraiment à sa place ici. Ses origines latino ont apporté son lot de préjugés et d'insultes mais elle a toujours été fière de ce qu'elle était. Les tics de langage de sa mère, Cara les a adopté. A force d'entendre jurer et parler en espagnol, elle est bilingue malgré que sa vie se soit construite aux USA.

• La désillusion de sa mère qui avait tout quitté pour un amour de passage. Il était censé être là son père quand ils sont arrivés dans ce nouveau pays. Faire parti des murs, lui apprendre à bâtir le sien. Du genre à mettre les pieds sous la table, à aider à débarrasser la vaisselle ou à la casser, quel père elle aurait eu s'il avait été là ?

• La grisaille et toujours la misère. A la maison c'est le chaos d'une mère paumée qui fait défiler les hommes dans son lit, sa vie. Cara se souvient de certains coups abattus, certains regards désireux que certains lui lançaient, des paroles indécentes et des gestes déplacés, fais à la volée. Et pendant ce temps un seul et unique occupait son cœur.  

• Très vite Ugo s'est placé comme homme de famille, comme protecteur pour la petite fille qu'elle était. C'était sur lui que tout reposait. Il en a repoussé des garçons qui l'approchait, il en a mis des poings dans les mâchoires. Et Cara qui laissait faire, Cara qui s'en amusait, de toute façon pas le moins du monde intéressée par ceux la.

• Leur mère a fini par abandonner la partie. Ils étaient seuls dans ce monde impitoyable. Toujours il a été à ses côtés quand la nuit était menaçante, quand les cauchemars l'enveloppaient, qu'elle appelait maman puis se souvenait que plus jamais elle ne viendrait.

• Elle était bonne élève Cara malgré toute cette merde, elle était même très douée en sciences. Mais à l'école les professeurs étaient dépassés par les gosses difficiles, nombreux dans les classes, et ne faisaient plus attention aux autres, ceux qui avait fini leurs exercices et qui regardaient par la fenêtre. On lui a dit qu'elle s'en sortirait pas, qu'elle était vouée à l'échec, on lui a dit ça sert à rien tu n'y arriveras pas. Et à force, elle a fini par y croire.

• Et pendant ce temps là Ugo, c'était celui qui les tenait à bout de bras, qui portait les dettes laissées par leur mère, les menaces d'exclusions sur les épaules. Tenté le tout pour le tout de les sauver. Et un jour, un réveil plus brutal que les autres. On l'a menotté sous les yeux de sa petite sœur de quinze ans qui dans un geste désespéré tentait pourtant de le libérer.

• Au début elle croyait à son retour dur comme fer et plus les jours ont passé plus elle a compris que non, il ne reviendrait pas. Cara s'est retrouvée seule, livrée à elle même dans cet univers sans foi ni loi. Fragilisée pourtant si forte elle ne savait plus sur quel pied danser. Se laisser abattre ou se battre.

• L'arrêt des études a signé pour elle son arrêt de mœurs. Déjà, elle trainait plus souvent dehors avec la mauvaise graine, elle a fini par se faire à l'idée que c'est une bonne à rien comme on le lui a souvent répété. Les garçons lui faisaient la cour juste pour un baiser mais elle restait de marbre face à leurs belles paroles, aucun d'eux n'a réussit à briser sa carapace. Elle avait le cynisme au bout des lèvres, elle les recalait, coupait court à leur sérénade et ça semblait leur plaire. Il lui arrachait des sourires, des rires, elle aimait bien leur compagnie mais rien de plus, jamais.

• Cara, elle est un peu sauvage, un peu un violente, un peu frivole, elle aime l'original. Cara elle crie, elle rit aussi beaucoup et ce malgré les galères. Elle est double tranchant, un coup c'est oui un coup c'est non, tout le monde l'aime, mais pas trop, pas assez, pas comme elle voudrait. Elle est bizarre ? Elle a la tête dans les nuages, comprend pas toujours les choses de la vie, se pose trop de questions, c'est la folie, l'ailleurs, l'envie de tout et de rien, la tête brulée, la casse-cou celle qui ose tout qui brise les interdits, qui croque la vie qui le revendique.

• Les coups de tonnerre, le feu qui se propage dans les veines et qui font crier, lunatique, elle est douce et puis explose, elle l'embrasse et puis lui craches à la gueule. Elle voit noir puis voit blanc, c'est le paradoxe, tantôt mauvaise, tantôt bonne, elle penche d'un côté, est attirée de l'autre. Bipolaire.  

• A ses dix-huit ans, c'est la chute. Il lui promet monts et merveilles, surtout l'argent, elle n'y croit pas trop pourtant au fond d'elle, elle sent le coup foireux. Mais repousse cette idée. Faut bien payer le loyer et elle comprend que son physique avantageux peut l'aider et lui apporter des billets. A ce moment là, Cara ne voit pas d'autres solutions, elle se laisse guider par les paroles de son proxénète, laisse un homme diriger sa vie comme elle avait laissé Ugo le faire. C'est avec lui qu'elle aura son premier rapport sexuel. Les autres sont réservés à tout types d'hommes plus dégueulasses les uns que les autres. Ça l’écœure, c'est l'horreur toutes ses mains sales qui la touche.

• Elle a honte d'elle, se sent souillée, pourtant fait bonne figure, ne se laisse pas aller, garde le sourire. Si elle a parfois l'impression que le sol se dérobe sous elle, Cara ne dit rien. Elle va de moins en moins souvent voir Ugo de peur qu'il lise sur son visage tout ce qu'elle fait pour survivre et fini par couper les ponts. D'ailleurs elle lui en veut un peu à son frère, celui qu'elle idéalisait.

• Elle supportait en silence depuis deux ans quand il y a eu la nuit de trop, le "gros" client qui va trop loin. Cette fois Cara ne se laisse pas faire, les coups et les objets fusent, elle s'échappe en piteux état mais ne reviendra pas.

• Cara se fait petite, ne veut pas être retrouvée surtout pas, sait pourtant qu'elle lui est redevable. Elle est à la rue quelques mois, garde sa capuches pour sortir puis trouve refuge dans un centre d'hébergement. Là bas elle redevient elle, efface cette partie de sa vie et veut la reprendre en main. Elle trouve un petit boulot en tant que serveuse dans un fast-food en attendant de trouver mieux, en rêvant d'autres choses.

• Elle se sait attirée par les hommes mais sait ce qu'elle veut aussi. Depuis qu'elle a vu les pires hommes de New-York, elle n'arrive plus à se donner. Pour elle, vaut mieux être seule que mal accompagnée. Elle rêve encore pourtant d'un amour vrai, d'une évidence, comme de ces histoires qu'elle lit dans les livres.
   



Dernière édition par Cara Garcià le Mar 22 Nov 2016 - 13:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 0:19

Bienvenue à toi Smile
Bonne chance pour ta fiche LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 1:05

Bienvenue parmi nous ! DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2309
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 2:24

Rebienvenue par ici FAN !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

« Artiste des âmes »
« Artiste des âmes »
› Âge : 25 ans (13 avril)
› Appart : #703 avec mini sam et son perroquet
› Occupation : le soir, elle sert des verres aux âmes esseulées, la journée, la plupart du temps, elle s'retrouve à piquer des peaux de son imaginaire
› DC : avery le truand torturé qui torture, bonnie la mère aux deux amants et tony le cuistot au doux soleil d'Italie
› Messages : 1718
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 11:51

MON AMOUR TU ES DE RETOUR BRILLE
omg omg omg je t'aime
va remettre ton frère à sa place stp il m'énerve CUTE


whore machine
Et j’fume l’amour, j’fume la haine, j’fume le temps même, juste pour pouvoir vous tousser mon bonheur en fumée, celui qui s’est fait carboniser par le mégot de mon coeur brisé.
Viens on se fait la guerre pour mieux se faire l’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2119-siobhan-je-suis-travers


avatar

› Âge : vingt-six années rongées par sa folie meurtrière
› Appart : #717 la frangine envolée, éclatée dans les rues du Bronx ou ailleurs et lui seul dans un trop grand appart
› Occupation : il a abandonné la drogue, les contrats sanglants, traqué par les gros poissons qui veulent écraser la vermine
› DC : Riley la camée aux dessins morbides
› Messages : 1530
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 12:33

I love you I love you I love you I love you
tu m'as manquée, ne m'abandonne plus Surprised
@Siobhan Barajas FUCK FUCK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5441-ugo-de-ceux-qui-prennen


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 13:45

Merci les gens HAN coeur

@Siobhan Barajas iloveyouuuuu LOVE  et t'inquiète pas je vais lui remonter les bretelles bien fort :hihi:

@Ugo Garcià ah non Surprised I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-six années rongées par sa folie meurtrière
› Appart : #717 la frangine envolée, éclatée dans les rues du Bronx ou ailleurs et lui seul dans un trop grand appart
› Occupation : il a abandonné la drogue, les contrats sanglants, traqué par les gros poissons qui veulent écraser la vermine
› DC : Riley la camée aux dessins morbides
› Messages : 1530
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 15:25

magnifique, comme d'habitude :l:
tout est bon pour moi JAIME
allez viens, qu'on se tape un peu dessus PERV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5441-ugo-de-ceux-qui-prennen


avatar

« Artiste des âmes »
« Artiste des âmes »
› Âge : 25 ans (13 avril)
› Appart : #703 avec mini sam et son perroquet
› Occupation : le soir, elle sert des verres aux âmes esseulées, la journée, la plupart du temps, elle s'retrouve à piquer des peaux de son imaginaire
› DC : avery le truand torturé qui torture, bonnie la mère aux deux amants et tony le cuistot au doux soleil d'Italie
› Messages : 1718
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 15:41

TU ES VALIDÉ(E) ! BIENVENUE !


ne nous quitte plus jamais mi amor HOT :l:
(si jamais ça marche pas avec ton frère, je viens avec toi)


Félicitations ! Ton dossier a été approuvé par la Concierge ! Tu peux dès à présent prendre tes aises et faire la connaissance avec tes nouveaux voisins sur le flood, la Chat-Box ou directement via les RP Libres si tu es un thug ! Quoiqu'il en soit, pense à remplir ton profil (sans oublier d'indiquer ta réputation) et te recenser sur nos divers listings:




whore machine
Et j’fume l’amour, j’fume la haine, j’fume le temps même, juste pour pouvoir vous tousser mon bonheur en fumée, celui qui s’est fait carboniser par le mégot de mon coeur brisé.
Viens on se fait la guerre pour mieux se faire l’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2119-siobhan-je-suis-travers


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion Mar 22 Nov 2016 - 22:09

Salut ma jolie!

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta validation!

Au plaisir de te croiser!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Cara - perfect illusion

Revenir en haut Aller en bas

Cara - perfect illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Illusion et/ou Réalité: Physical Use of Chi Energy, Demonstrated by John Chang, QiGong Master !
» Notre réalité n'est qu'une illusion
» Illusion et/ou Réalité: Les Vies Antérieures [Vidéos 1-5]
» [Philo] La vie: réalité ou illusion?
» devinette illusion d'optique !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)