AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Bacchanale.    Ven 4 Nov - 21:58
(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) A l'aube de l'été, dans le courant du mois de juin 2016, Pina s'était enlisée sur le perron de la résidence des Lilas. C'était dans l'idée de se récuser loin des lécheurs de Kvass et éponger l'espace d'un instant toute affinité avec la mafia. Attila, son maquereau, l'avait incitée à s'y drapée, sachant qu'une âme sûre pourrait veiller sur elle. Ce chaperon de l'ombre se déguise en la personne de Baldassare Bartolotti, une relique des pudiques pénates.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) C'était un maigre logement dans une enceinte baignée d'abondance bigarrée. Un climat rocambolesque léchait les murs de la résidence, pourvoyant l'italienne d'un sentiment de créance dans cette rondeur fringante. Elle ne se sentait pas l'obligation de guetter après le moindre canard, surtout avec la famille Bartolotti qui chaussait les pourtours des Lilas. Les voisins piaillards ménageaient son appréhension, formant un lamento berceur à ses oreilles.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?)   Pina, c'est le pignon qui sent tout le temps bon. Des fragrances exquises s'esbignaient constamment de son portillon, insufflant un sentiment de chatterie à ses voisins.   Fine gourmette, elle restait cependant étrange pour le commun des mortels. Entre deux sourires, la conversation s'égarait, la louve s'était éteinte quelques secondes dans les mânes de son occulte. Elle pouvait se montrer aussi charmante qu'insensée en l'espace d'une seconde. Elle ébranlait ses homologues qui se perdaient dans ses égarements. Les lucarnes toujours fardées d'une mystérieuse énigme, dénudant quiconque s'intéresserait d'un peu trop près à sa personne.  

(NOM) Pini (Anciennement "Cotton", barnum fringant entre la charmeraie italienne de l'exquise Maria Del Lucia et du mirliflor français " Guyot Cotton") (PRÉNOM)  Pina (anciennement "Agata", héritage sacrifié de sa "nonna" au profit d'une identité prorogée.) (ÂGE) Le souffle de ses trente-huit gerbes réprime la chaude-pisse de ses fastes. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) dans l'alcôve suffocante du cocon macaroni, le baiser mordu de l'été solennisait l'esquisse de la petite Agata. C'était un 13 août.  (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Dans l'antan de ses dissensions, elle coquetait avec la coterie bilieuse italienne, la mafia. Véritable marionnettiste, elle lui aurait délégué la crottée besogne de s'infiltrer parmi les progressistes voués au Kvass, la mafia russe. Après moult avatars, disloquée entre les rives de deux Tartares (avec des frites prego), le bourgeon labile se serait soustrait sur le continent amerlot. Loin du tumulte du grand mensonge, elle jouirait de l'étale de la "Pomme" dans son "Petit Boudoir", un café mariant le style dab jazz french italia dans le souffle rétro des chtouilles.    (NATIONALITÉ) Double allégeance entre deux bourgs qui ourdissent au jour le jour. Spaghetti macaroni pure souche. Italienne jusqu'à sa moelle osseuse jaune et française dans les  lices de lavande de sa chère Provence.  (ORIGINES)  Italienne (STATUT CIVIL) L'instrument boiteux claironne sa bacchanale dans sa cage thoracique.  (ORIENTATION SEXUELLE) L'estime d'une courbe, aussi concave que droite, est appréciée à sa juste valeur. La chaire, aussi bien charpentée que duveteuse, est un nectar qu'elle becquette du bout des doigts avec malacie. Les lèvres, aussi charnues et poupardes que moelleux et rembourrées, elle baisote et décape du bout des siennes.  (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) 19 juin 2016 (GROUPE)Nous sommes de ceux qui survivent

PSEUDO/PRENOM : GENOME (mexicali rose) chloé ÂGE :25 ans PAYS : le pays de la frite & beer & chocolate <3 Yes man it's la belgique! I speak trop bien l'anglais i know.  FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7 COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : D.C. (REPRISE DU PERSONNAGE) En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? oui (TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) AMIANTE pour le codage de la fiche COMMENTAIRE OU SUGGESTION : écrire ici AVATAR : l'exquise Eva Green
PINA PINI, le pignon qui sent bon.
Nos cancers ne sont que le résultat concret des maux de nos âmes. Ce qu'on refoule, ce qu'on nie.





DIONYSIES POIGNANTS.








CAPUCCINO & BŒUF BOURGUIGNON   • Fruit du délice italien, bouillonnant de chatterie, et du bohème français, Pina convolait à merveille les allégeances pérégrines. Entre une mère blottie dans la caloricité pittoresque de Florence, un père globe-trotter doué de fantaisie qui moule parfaitement les boulevards piétonniers de Paris, issu des envergures couleur lavande de Provence, elle maîtrisait de façon sagace les bourgades d’ici et là.  Sa tante, la frangine rocambolesque de sa mère, qui avait accosté sur les baies amerloques, était également la cheville ouvrière de son gré pour la baguenaude. A ses côtés, moult vadrouilles à travers les continents s’étaient chaperonnées en tuk-tuk, gondole, aéronef, bécane ronronnant d’hédonisme ou en fiat 500.

JARGON LÉCHEUR •  Avec une famille juillettiste, Pina domestique avec dextérité le français, l’italien, l’anglais britannique et gringo, le mandarin et le russe. Elle se débrouille également en espagnol. Elle maîtrisait aussi subtilement que brutalement le langage corporel.

TOM RAIDER AVANT-GARDISTE
 •   Véritable polissonne dans l’art des gourmades, Pina était toujours la première pour donner un coquart aux moutards du coin. Son ariette de princesse n’était qu’une arlequinade quinteuse qui maquillait le garçon manqué qui écumait sa chaire.  Une main de fer dans un gant de velours. Elle juxtaposait avec génie la coquetterie à la facétie maladroite de ses poings et graillons. C’était une anti-princesse qui se délaissait plus dans les arbres, à badiner comme un singe de branche en branche, ou avec son lance-pierre, dérobée derrière les bouquets d’efflorescence de ses voisins. On la surnommait « Pina la canaille ».



INSPIRATION •  Émoustillée dans l’estampe saillante de Furio, ce bimane doué d’inertie qui malgré tout, avait conquiert la petite fripouille, Pina avait suivi in petto ses traces. Il était un peu comme un père, un grand frère, un vieil ami d’enfance, ou un peu de tout ça. A l’aube de son émancipation, le jeune chaperon doué d’entropie s’était enclavé dans la niche d’avarie de la mafia italienne. Cette caverne cafardeuse avait constitué les préliminaires de sa dégringolade dans le schéol.

ENTRE DEUX RIVES • Greffée dans l’indécente sacerdoce d’infiltrer les russes, Pina avait inauguré sa décadence. Constamment entortillée entre les deux quais d’hâblerie, labourée jusqu’à la moelle par leurs crocs acérés, elle s’abolissait dans l’incertitude. Les moires se régalaient de sa lypémanie et jouaient constamment sur le fil de sa fortune.

SAMARITAIN •  Cerbère tout droit sorti du pandémonium, Attila l’avait débusquée de son hémorragie, étrillant ses supplices pour la pourvoir vers une esquive vers une garantie certaine. Une princesse, aussi gauchie qu’elle soit, avait toujours un prince, aussi singulier qu’il pouvait être dans le personnage d’Attila. Il enrôlait dans les contours de sa substance un ange gardien, les ailes brûlées par les nœuds contractés de la vie. Incitant le bourgeon endolori à demeurer le temps d’un instant insu à New-York, dans la résidence des Lilas où BB (baldassare Bartolotti) pâturait dans la poussière, jouant la décoration des lieux avec subtilité. Camouflée dans la sécurité d’une présence rassurante, Pina pouvait prendre congé de ses méchefs avec la mafia.

TOQUADE OBSEDANTE •  Ses débâcles dans le bagne russe et la béchamel italienne lui ont délégué quelques kyrielles sourcilleuses ; s’écluser devant un amalgame  pour suivre du regard l’esquisse des arborisations dans son fer forgé, ouvrir et fermer trois fois d’affilée la porte du congélateur avant de prendre l’artefact souhaité, même chose pour le frigo. Il y en a toute une pléiade ; prendre l’égard de déposer chaque pied sur un pavé précis et non sur la frontière qui les séparait,  contourner chaque lampadaire dans une gambille badine, plier en huit les serviettes soigneusement dressées sur la table, puis les déplier.  Avec ses tocs, la belle ronce en ébranlait plus d’un.



CHARNEL ET SAVEUR NE FONT QU’UN •  Une courbe, qu’elle que soit sa galbe, était toujours une friandise pour notre louve. Elle mesurait aussi bien les hanches gondolées d’une ménesse que le buste poupard mais trapu d’un oiseau. La chaire pouvait être duveteuse, laquée et fragrante ou raboteuse, peluchée et distillant la testostérone, elle s’en pourléchait les lèvres.

INSANITÉ •  Dans ses tierces galeuses,  l’être des deux rives se chapardait sous l’écume de son delirium tremens.  Ses bêtes noires la giboient sans s’affadir. Dans l’insaisissable de ses amoks se déguisaient des chimères sépulcrales, des goules qui la grignotaient jusqu’à la moelle, croûtant son âme d’un gangrène calamiteuse. Elle voyait des choses qu’elle ne devrait pas. Elle le savait. Folle ? Cette idée était source de couardise pour la louve. Des bourdonnements disparates abondaient la consonance lointaine, agaçant ses poils au garde-à-vous. Constamment enrober d’une transe sans nom, elle était aux aguets.

PHOBIE CANARDE  •  Elle ondulait avec la lasciveté d’une ménade espagnole, serpentait à travers les envergures de caillasse qu’elle esquintait dans une galoche musarde mais pontifiante à longue échéance. A la fois obscène et gracieuse, impavide et imposante, elle déclenchait chez les uns un sentiment de rémittence, chez les autres un joug de ressort. Chez notre moineau d’instance,  c’était la réflexion qu’elle dessinait. Véritable miroir de l’inavoué. Elle voyait des lascars qui haletaient dans le reflet de l’eau, cette substance indomptable qui fomentait en elle le grand frisson. Puits de paréidolie, Pina répudiait toute forme de miroitement. Le rétroviseur n’était pas épargné.

PETIT BOUDOIR, EXUTOIRE  •  Havre d’accalmie, le « Petit Boudoir » était devenu son refuge loin de l’ostracisme de la mafia.  Gargote ouateuse, c’était un café bistrot qui joignait finement l’humeur langoureux et lénifiante de l’Italie avec le girond dandy et bohème de la ville Lumière, Paris. Le cadre était teinté d’un climat désuet mais calculé, hardant le jazz et le blues dans un classique narcotique.

GRAPPA  •  Eau-de-vie dessiccative,  c’était son véritable péché mignon. Doux nectar qui papillonnait jusqu’à la devanture de sa gorge dans une caresse polissonne. Dans chaque recoin de ses pénates se déguisaient quelques bouteilles de son talon d’Achille. A tendance éthylique quand son calice la rattrapait dans sa folle poursuite de la rédemption, elle dilapidait sa bonne raison dans son philtre d’insouciance.

MAÎTRE COQ •  Fidèle cordon bleu depuis le berceau de son enfance, notre maraudeuse s’était toujours émue devant la bonne croûte. Toujours molletonnée derrière l’huguenote de sa mère, la mouflette patouillait dans chaque placard, entre saccharose et cassonade, sel et poivre, et épices éclectiques. Despote du bon goût, chaque personne de son entourage a été l’éclopé, ou plutôt l’auguste benoît, de ses faïences.

LÉZARDES COUPEROSÉES  • Dans le maelstrom de ses fiels, ses ongles encroûtés de vermeil raclaient chaque lopin de sa porcelaine. Sous le riflard d’un stress, l’italienne s’éborgnait la peau à coup de griffe, à sang. Sa guenille était le labeur barbare d’une âme alambiquée.

SINGULIÈRE MANIE •  A travers les étalages multiformes des supermarchés, véritables ombilics d’embonpoint, elle ne pouvait se dérober sous l’incoercible envie d’enlever les étiquettes de chaque becquetance. Les fruits et les légumes étaient ses éclopés préférés.







Dernière édition par Pina Pini le Sam 12 Nov - 20:28, édité 37 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Ven 4 Nov - 22:00
ma sauterelle, ma petite licorne, mon bisounours CANDICHOU Shocked chou
t'es bonne NIARK viens dans mes bras, on va s'endormir sous un palmier et rêver de la conquête des îles banana's HEU
tu sais comme j'aime ce personnage, rebienvenue ma belle SLURP LECHE
*A MWUA*
on touche pas ses fesses sans mon accord RAH #rôledebigbro'
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
En ligne
avatar
« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »

▹ MESSAGES : 4601
▹ NOMBRE DE RP : 12

▹ AGE : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
▹ APPART : #1411 (F3) avec Badz le fagg, Lincoln le chouchou et Jacek la folle.
▹ TAF : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
▹ DC : Ekaterina, Misha et Henry



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Bacchanale.    Ven 4 Nov - 22:36
Bienvenue parmi nous officiellement HEH
Pinana HEH


avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Ven 4 Nov - 23:52
eva cette déesse OMG FAN
rebienvenue douce créature HEHE

(le pseudo me fait drôlement penser à ce petit poème AS)
Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 8:45


MON TITI N'AMOUR JEREM LE HERISSON chou coeur mon petit chamallow au nutella, mon petit nougat au caramel beurre salé, ma petite biscotte à la confiture JAIME owiii j'arrive * sautille dans ses bras * Merci ma petite tartiflette coulante iloveyou GEEK SLURP SLIP



ALaraclette NIARK Merci mon mignon


Francesco BATMAN PITIE Christian est un dieu de l'obscur. chou coeur Merci bellâtre .... au plaisir de te croiser au détour d'un rp. HELLO
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 9:07
Eva Greeeeeeeeeeen Twisted Evil JAIME BAVE2 Shocked I love you JEREM LE HERISSON PITIE HUG KITTIES 18

Euh... Rebienvenue donc CANDICHOU
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 10:04


Merci Ethan HELLO CANDICHOU coeur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 12:57
Tu sais ce que je pense de tes activités. Tu sais que je vais mordre quiconque osera t'approcher d'un peu trop près. Tu aimes un peu trop m'en faire baver peut importe la tête. Je crois que tout est dit. Surprised
Courage avec la fin de ta fiche coeur
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2331
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 13:54
Ce pseudo, je tombe amoureux là Surprised !
Rebienvenue chez toi :l: !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 15:41
Furio Bartolotti a écrit:
Tu sais ce que je pense de tes activités. Tu sais que je vais mordre quiconque osera t'approcher d'un peu trop près. Tu aimes un peu trop m'en faire baver peut importe la tête. Je crois que tout est dit.  Surprised
Courage avec la fin de ta fiche coeur

J'avoue ... c'est devenu un petit plaisir de te faire tortiller les méninges chou coeur mais c'est à cause de toute l'affection que je te porte mon mignonnet NIARK Merciiii coeur * lui agrippe la fesse * (jepeuxmelepermettreaveccepersonnage blasé )

Makayla CANDICHOU merciiii ma belle chou coeur c'est adorable!
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 16:48
Salut Pina Pini , pas commun ton pseudo lol
Bienvenue, enfin re-bienvenue si j'ai bien compris ^^
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« The Dog »

▹ MESSAGES : 1394
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 37 ans
▹ TAF : Ex-taulard
▹ DC : Jefferson



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Bacchanale.    Sam 5 Nov - 23:58
Pina Pini, ma belle, re-bienvenue ! Tu vas en faire tourner des têtes, tu vas tous nous les rendre fous et les pousser à venir hurler comme des damnés sous nos fenêtres, c'malin Surprised
Jotem, change rien, t'es parfaite :l:


....
C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12018-drill-o-la-cadence-du-
avatar


▹ MESSAGES : 695
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : Vingt-neuf ans
▹ APPART : #910, neuvième étage
▹ TAF : Batteur au sein du groupe Fakir
▹ DC : Aliah & Lizz



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Bacchanale.    Dim 6 Nov - 0:15
Re-bienvenue parmi nous BRILLE
Eva est juste BAVE


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Bacchanale.    Dim 6 Nov - 9:42
Rebienvenue Bella CUTE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev
avatar
« Babydoll »

▹ MESSAGES : 1912
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ DC : Nina, Lieven & Catalina



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Bacchanale.    Dim 6 Nov - 13:42
Cette fiche est juste sublime. Je meurs déjà. I love you




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bacchanale.    
Sauter vers:  
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.