AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse
avatar


▹ MESSAGES : 644
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 22 ans
▹ APPART : #1311
▹ TAF : gogo-danseur
▹ DC : Kyllien le bisounours



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Dim 30 Oct - 14:16


Happy Halloween !

Treizième étage.



Il ne s'était pas attendu à ce qu'il accepte, et pourtant. Le voilà dans son costume ridicule de faon à attendre son cher partenaire le chasseur. Ce duo le faisait plutôt rire en réalité, et probablement qu'ils ne feraient sûrement pas peur aux gosses – mais il s'esclaffait déjà par avance des têtes que tireront les voisins en les voyant. Il était plutôt heureux de revoir Stan, dans tous les cas ; peut-être trop, d'ailleurs. Mais il voulait tenir sa parole, celle de ne plus jamais partir. De ne plus jamais disparaître, s'éloigner ainsi. Il s'en voulait énormément et de toute façon, désormais, il était beaucoup trop attaché pour faire ça. Ouais, c'était con ; il s'était attaché à lui, aussi bêtement qu'il pouvait le faire.

Quelle idée de coucher avec ses amis, aussi.

Mais cela l'effrayait tellement qu'il y pensait le moins possible. Il restait lui-même, un gars attiré uniquement par la liberté ; tant qu'il ne changeait pas, tout irait bien. Pour lui, pour Stan, pour Paradis. Il remonta la fermeture de son costume jusqu'à son cou, avant de venir s'admirer dans un miroir – l'image parfaite du gars stupide. Ou bourré. Ou un peu des deux. Il ricane de plus belle, plutôt doué à l'autodérision – et bon, il était quand même fier d'avoir réussi à trouver ce déguisement dans un magasin spécialisé. Il ne savait même pas que ça existait, des costumes de biche, avant de le voir et d'avoir l'illumination de sa vie.

Tout avait un rapport avec son pseudo, de toute façon.

Soudain, ça toque, et il attrape les deux bières qu'il avait préparé pour l'occasion (un peu d'alcool dans l'histoire ne ferait pas de mal, n'est-ce pas?) pour venir ouvrir la porte. Stan apparaît devant lui, costume de chasseur beauf enfilé – et c'est plus fort que lui, il éclate de rire. « Oh putain, c'est géant ! » Qu'il s'exclame entre deux hoquets, lui tendant la bouteille en venant claquer la porte de son appartement derrière lui. « C'est bien, on fait un superbe duo. On commence où, du coup ? » Et il porte sa bière à ses lèvres, tout sourire.


Spoiler:
 



No one can save the human race
All of the people crying from all the loneliness in their hearts, all of the people lying that they will understand every part. All of the people truly think that love is a thing we take, no one sees that we haven’t seen at all.


Love is love:
 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Dim 30 Oct - 15:23
Still dancing with your demons
Bani et les autres
Faire le con. Etre bête. Tu enfiles ton costume, composé avec presque une grande application. Ta chemise rouge à carreau, tes bretelles, et un beau pantalon beige. Gavroche vissée sur le crâne. Tu aurais presque pu prendre un vieux fusil en bandoulière, mais tu t’es contenté d’une carabine de gosse en plastique. Tu avais même commencé à picoler doucement, histoire de joindre l’utile à l’agréable. Histoire de rentrer encore un peu mieux dans le rôle de ton personnage.

Tu es allé toquer chez ta proie. Fusil pointé, tronche de beauf affichée. Tu es allé cogner à la porte de ton pote, qui t’a ouvert, déguisé en biche. Ta bouche s’est fendue d’un sourire, idiot. « Oh putain, c'est géant ! » s’est-il exclamé, et tu t’es foutu à rire, toi aussi, comme un pauvre demeuré. Tant pour toi que pour lui. Parce que vous n’aviez l’air de rien. Parce que vous ne ressembliez à rien. Et ça, quelque part, c’était bien. « C'est bien, on fait un superbe duo. On commence où, du coup ? » Tu hausses les épaules, en te saisissant de la bière qu’il te tendait. « J’sais pas, on descend, non ? Comme ça, on peut faire chier ceux d’en bas. » Et peut-être que c’était ça, le mieux. C’était même probablement ça. « J’commence avec tes voisins ? » balances-tu, avant de toquer à la première porte qui te tombait sous la main. Sans réfléchir. Sans même consulter ton brun avant de te lancer. « Puis j’ai du saucisson, aussi. T’en veux ? » lances-tu, avec ton habituel sourire d’abruti, en posant ta bière au sol, avec la plus grande attention. Tu as sorti un canif de ta poche, avant de te saisir du saucisson accroché à ta ceinture, pour couper quelques tranches avec application.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse
avatar


▹ MESSAGES : 644
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 22 ans
▹ APPART : #1311
▹ TAF : gogo-danseur
▹ DC : Kyllien le bisounours



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Dim 6 Nov - 23:20


Happy Halloween !
Douzième étage.

Il était plutôt fier de leurs déguisements, de leur drôle de duo, Bambi ; il était plutôt fier et il avait hâte de s'exposer à la vue de ses voisins, car lui il avait depuis bien longtemps oublié ce que voulait dire honte ; il voulait juste s'amuser et rire, redevenir un gamin insouciant qui porte un costume débile et qui s'en fiche – devenir le clown qui amuserait la galerie, aussi, égayer les autres pour mettre un peu de lumière dans leur quotidien ; bref, redevenir un enfant, juste en ce soir un peu spécial. Stan a l'air d'être d'accord avec ce principe – il n'avait pas plaisanté sur son costume qui lui seyait à la perfection, son air de beauf et son fusil.

« Ok, on descend. » Qu'il répond, de toute façon il s'en foutait un peu, lui – mais c'est vrai que c'était plus sympa de descendre, ça faisait plus de monde chez qui sonner. D'ailleurs son compagnon n'attend pas pour appuyer sur le premier bouton de la soirée, chez l'un de ses voisins – il se place à ses côtés, prêt à bondir pour un des bonbons ou un sort, se tournant vers Stan qui découpait tranquillement son saucisson. Genre du VRAI saucisson, comme si tout était parfaitement normal. Il ricane doucement avant de choper un bout pour le manger, et en voyant que personne ne leur ouvrait, il se recula. « Bon, au suivant. »

Il descend donc d'un étage en buvant sa bière, puis se fait la réflexion qu'à ce rythme-là, ils en auraient pour la nuit – alors tout en appuyant sur une autre sonnette, il se retourne vers Stan. « Y'a quelqu'un chez qui tu voudrais sonner en particulier ? Non parce que si on fait étage par étage, on a pas finit tu vois... »



No one can save the human race
All of the people crying from all the loneliness in their hearts, all of the people lying that they will understand every part. All of the people truly think that love is a thing we take, no one sees that we haven’t seen at all.


Love is love:
 
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Sam 19 Nov - 21:25
Still dancing with your demons
Bani et les autres
« Ok, on descend. » Ça t’allait. Largement. Ça te convenait. Alors, tu souris, tu souris comme un idiot, avant d’aller toquer chez ses voisins. Qui s’était ? Tu n’en avais clairement aucune idée. Tu t’en foutais, même. Vous vous en foutiez. Parce que, ce soir, vous n’étiez rien d’autre que des gamins. Parce que, ce soir, vous n’aviez pas plus d’importance que deux esprits enfantins.
Tu préfères offrir du saucisson à Bambi, plutôt que de vraiment te concentrer sur ta mission. Parce que ces messieurs, ou ces mesdames, n’ouvrent point la porte à laquelle vous veniez de toquer. « Bon, au suivant. » propose-t’il, en vous entrainant à l’étage d’en-dessous. « Y'a quelqu'un chez qui tu voudrais sonner en particulier ? Non parce que si on fait étage par étage, on a pas fini tu vois... » Tu hausses les épaules, avant de descendre une nouvelle gorgée de bière. « Si j’sonne chez les Eliot, j’risque de foutre la merde, j’crois. » Tu risques de faire de la merde. Tu risques d’imploser, d’exploser à la gueule de frère de ta blonde, juste parce qu’elle a décidé de ne plus se montrer. Juste parce qu’elle a décidé de royalement t’ignorer depuis que tu lui avais avoué ce que tu ressentais. Tu souffles, doucement. « Oh, si. Y’a un mec qui s’appelle Evy, j’sais pas si tu connais. Genre il habite au troisième, mais c’est l’mec qui sort pas si j’le traine pas, tu vois ? Faut qu’on aille chez lui. » Et plus tu serais bourré, mieux ce serait. Plus tu pourrais avoir de quoi faire pour le faire râler. « Mais en attendant, non. Tu as des gens que tu avais envie d’embêter ? » te permets-tu de lancer, tout en cognant aléatoirement aux portes à ta portée. Gamin complètement désorganisé. Gamin complètement égaré.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse
avatar


▹ MESSAGES : 644
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 22 ans
▹ APPART : #1311
▹ TAF : gogo-danseur
▹ DC : Kyllien le bisounours



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Jeu 24 Nov - 22:31


Happy Halloween !
Rez-de-chaussée.

Il semblait que tout ce putain d'immeuble les détestait.

Ou peut-être qu'ils étaient tous tellement coincés du cul qu'ils s'enfermaient à double tour le jour d'Halloween pour pas avoir affaire aux gosses qui demandent des bonbons - c'était probable aussi. Bambi pousse un soupir agacé, lui qui avait été si fier de son costume au point de vouloir le montrer à tout le monde. Il croise les bras sur sa poitrine, alors que Stan continue de toquer à différentes portes. Sa remarque fait nerveusement ricaner la biche. "Ouais puis j'ai pas envie de chaperonner une dispute conjugale, merci bien. " Lui il était là pour s'amuser, pas pour les dramas.

Il se retourne vers son compagnon, soudainement intéressé. Un type qui sort jamais de chez lui tiens, ça pourrait être drôle. Il lui vole un nouveau morceau de saucisson avant de hocher la tête. "Ok, tu sais quoi? On va le voir ton pote là. Personne veut nous ouvrir, c'est chiant." Et le voilà parti pour le troisième étage, laissant Stan le guider pour la porte. Et encore une fois, il toque. Une fois. Deux fois. Et il ricane, un peu irrité tout de même. "T'as du lui faire peur, à ton pote." Ou alors il dormait. Ou il était pas là.

La biche soupire et se détourne. "Ok. Ma personne à moi se trouve au rez-de-chaussée, et y'a de grandes chances pour que ELLE nous ouvre." Il a un grand sourire à cette pensée, et il attrape la manche de Stan pour l'obliger à le suivre, toquant enfin chez Orpheus. Et si lui n'ouvrait pas, il pourrait conclure à une bonne soirée de merde bien foirée, et il continuera de se bourrer la gueule tout seul avec Stan.
Nah.

" ORPHEUS! SI T'OUVRES PAS CETTE PORTE TOUT DE SUITE JE TE FAIS LA GUEULE ET ON VA PLUS AU SKATEPARK. " Pire qu'une menace de mort, il en était certain.
Oh, pardon, vous avez dit voisins?



No one can save the human race
All of the people crying from all the loneliness in their hearts, all of the people lying that they will understand every part. All of the people truly think that love is a thing we take, no one sees that we haven’t seen at all.


Love is love:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5373-orpheus-freeman
avatar


▹ MESSAGES : 171
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : Rez de chaussé, appartement 004
▹ TAF : Conseiller en ligne anti-suicide


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Dim 27 Nov - 16:23

Orpheus aimait bien Halloween. C’était plutôt halloween qui ne l’aimait pas. Parce qu’on lui avait bien fait comprendre que, dépasser la dizaine, être un gamin noir déguisé le soir, dans les états sudiste, qui va chez les gens (blancs), ce n’était PAS une bonne idée. Parce qu’on ne le verrait pas comme un gamin mais comme un cambrioleur et qu’on lui tirerait dessus.
Bon, peut être que c’était légèrement exagéré par son père qui avait simplement voulu lui foutre la frousse de sa vie (pari réussi)… Ah mais oui on était en Amérique. Y avait une jolie part de vrai là dedans.

Toujours est-il qu’il avait gardé ses distances avec cette fête (encore plus depuis qu’il était en fauteuil) et ne sortait jamais de chez lui ce soir là. Il avait bien acheté des citrouilles autrefois mais en si-peu-doué qu’il était, elles finissaient toujours par pourrir avant le 31. Au final, à part un vague dessin de citrouille sur sa porte, il n’y avait qu’une chose qui indiquait que la fête était proche : les paquets de bonbons Haribo. Ils étaient soigneusement répartis : une grosse boite ronde mélangé pour les enfants et une autre pour lui, en plus de trois petits et d’un paquet de pop-corn. De toute manière, personne ne viendrait jamais frapper à sa porte !

Ainsi donc, il avait fait un semblant de ménage et s’était installé confortablement dans son lit, la télé droit devant lui, chromecast branché, fauteuil à proximité et tout son attirail sur sa table de nuit.
Ce soir, soirée Netflix and chill avec Bernadette !
Il était donc dans un marathon « Over the garden wall » (no comment) quand il entendit quelqu’un l’appeler d’une voix claire et mélodieuse :


-ORPHEUS! SI T'OUVRES PAS CETTE PORTE TOUT DE SUITE JE TE FAIS LA GUEULE ET ON VA PLUS AU SKATEPARK.

… C’était Bambi ça ? Il soupira et lui répondit d’une voix tout aussi douce :

-CINQ MINUTES BIQUETTE, J’ARRIVE.

Bon, le souci, c’était Bernadette. Elle était, genre, vraiment collante. Vous vous rendez compte, elle était littéralement accrochée à son ventre. Quelle coquine vraiment. Heureusement qu’elle était sur roue comme Orpheus car sinon, cela aurait vraiment été compliqué. Il se glissa dans son fauteuil d’une main et alla ouvrir la porte.
Ce qu’il vit lui donna envie de mourir de rire.
Il se contenta de le réprimer et de dire d’une voix mielleuse mais moqueuse :


-Oh ! Des chtits enfants qui font halloween. Vous voulez des bonbons mes petits ?

Sauf que son fou rire se déclencha pour de bon. Il tenta de se rattraper à Bernadette et hoqueta :

-Entrez. Les bonbecs sont dans la cuisine. J’étais devant la télé.

Et il retourna en arrière, pour les faire entrer.


Spoiler:
 


Dernière édition par Orpheus Freeman le Sam 10 Déc - 14:29, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Jeu 8 Déc - 22:46
Still dancing with your demons
Bani et les autres
Tu vas finir par déprimer. Tu vas finir par te sentir triste, si personne ne vient t’ouvrir. Tu vas finir par te poser des questions. Alors, peut-être que le jeu serait beaucoup moins marrant. Alors, peut-être que les choses seraient beaucoup moins amusantes. Peut-être que tu irais noyer ton chagrin. Probablement, même. Peut-être que tu finirais une nouvelle fois à onduler entre les cuisses de Bambi, pour te faire frémir. Pour le faire vibrer. Peut-être que tu ferais mieux de répartir ton temps ainsi.

Vous avez décidé d’aller voir Evy. Vous avez décidé d’aller frapper à sa porte, d’aller le réveiller. D’aller le secouer. Vous avez toqué. Encore. Encore. Pas de réponse. Que du silence. « T'as du lui faire peur, à ton pote. » Tu n’es pas parvenu à retenir un léger coup rageur sur le mur. « Ils font chier. » que tu marmonnes, gamin. Ça t’agace. Toi, tu avais juste envie de te détendre. Toi, tu avais juste envie de t’amuser. Pas de te prendre la tête sans même avoir commencé à te déchaîner. « Ok. Ma personne à moi se trouve au rez-de-chaussée, et y'a de grandes chances pour que ELLE nous ouvre. » Tu hoches la tête. Tu t’en fous d’aller au rez-de-chaussée. Tant que quelqu’un vous ouvre. Tant que la fête peut commencer. Il sourit, ton Bambi. Il sourit, alors qu’il te tire par la manche, pour aller dévaler les étages restants.
Des menaces. Des menaces hurlées à un battant de bois. Tu regardes un instant ton pote avec perplexité. C’était pour la bonne cause, de toute manière. C’était pour une bonne raison, pas vrai ? Ça gueule de l’autre côté. Ça gueule que ça arrive, et toi, tu veux bien y croire.
Deux secondes pour que ta tête se décide à se baisser. Deux secondes où tu es un peu comme un con, mais la surprise s’est rapidement dissipée. Le bonhomme en fauteuil. Tu l’avais peut-être croisé dans l’immeuble, à l’occasion, peut-être sans vraiment y faire attention – comme tu n’as pas fait attention à la moitié des gens qui vivent à proximité de ton appartement. « Oh ! Des chtits enfants qui font halloween. Vous voulez des bonbons mes petits ? » Un fou rire vient le saisir et tu te mets à rire aussi. Putain, ça fait du bien. Ça fait du bien de voir une putain de porte s’ouvrir. Une porte s’ouvrir pour autre chose que vous envoyer chier. « Entrez. Les bonbecs sont dans la cuisine. J’étais devant la télé. » lance alors Orpheus, avant de se reculer. « C’est toi qui invite ! » balances-tu, avant d’attraper Bambi par la main pour l’entraîner à l’intérieur. « T’as un bon pote. » as-tu ajouté à l’attention du brun. « Garde-le. » finis-tu par murmurer en riant, avant de boire une gorgée d’alcool. « T’en veux, mec ? J’peux même ramener d’autres trucs de chez moi, s’vous voulez. » Gamin parasite. Comme si tu allais t’installer là, pour picoler. Pour essayer de noyer les sensations avant qu’elles ne viennent t’empoisonner.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t4947-bambi-o-ne-jamais-cesse
avatar


▹ MESSAGES : 644
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 22 ans
▹ APPART : #1311
▹ TAF : gogo-danseur
▹ DC : Kyllien le bisounours



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Sam 10 Déc - 12:08


Happy Halloween !
Rez-de-chaussée.

Un long sourire illumine ses lèvres lorsque la porte s'ouvre sur son handicapé adoré, visiblement amusé de leur accoutrement. Bambi lui tire la langue, faussement vexé, vraiment gamin – avant de ricaner, puis d'éclater aussi de rire, rejoignant les deux autres dans leur fou rire. Et le voilà pénétrant dans l'appartement sans vraiment regarder autour de lui, déjà trop bourré pour s'attarder sur la déco – un rire passant la barrière de ses lèvres aux mots de Stan. « Ouais, j'sais. » Qu'il marmonne pour ne pas qu'Orphe l'entende, car il prendrait la grosse tête. « Compte sur moi » Qu'il conclut d'un clin d'oeil avant de se diriger vers la boîte de bonbons pour en piquer un, deux, dix, et ne plus compter. Il se goinfre et attrape la boîte pour s'apprêter à la tendre à Stan – qui lui, propose de l'alcool au seul habitant de l'immeuble qui a bien voulu vous ouvrir.

« Par contre Stanou, j'suis pas sûr que ça soit autorisé, de l'alcool pour les handicapés. T'sais, à cause du pipi qu'on peut plus faire correctement. » Il pouffe de rire comme un idiot, alors que c'était loin d'être drôle. Et c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne lui vole plus la bouteille – parce qu'il se sait assez enivré comme ça, parce qu'il se sait à sa limite et qu'il serait dommage qu'il finisse allongé sur son perron, incapable d'ouvrir sa porte ; qu'il serait dommage qu'il oublie tout de cette soirée. Il tire alors la langue à Orpheus : « Merci pour les bonbons. T'es l'seul qui a bien tenu à nous nourrir, t'es un vrai. » Et clin d’œil. Et il rit en se collant à Stan, lui arrachant la bouteille des mains pour la tendre à Orpheus : « Cela dit tu peux la mettre loin de nous ? Loin de lui, surtout. Il sait pas se tenir et après c'est moi qui doit le porter jusqu'à là-haut, chez lui. » Et on va pas dire qu'il avait vraiment les muscles pour ça, n'est-ce pas.




No one can save the human race
All of the people crying from all the loneliness in their hearts, all of the people lying that they will understand every part. All of the people truly think that love is a thing we take, no one sees that we haven’t seen at all.


Love is love:
 
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5373-orpheus-freeman
avatar


▹ MESSAGES : 171
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : Rez de chaussé, appartement 004
▹ TAF : Conseiller en ligne anti-suicide


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   Sam 10 Déc - 15:00
Vu que c'était Bambi qui avait gueulé et que c'était lui qu'il avait vu en premier, son attention avait surtout été retenu par lui. Aussi fut-il presque surpris de voir le chasseur s'animer et crier comme un poivrot, comme si, pendant quelques minutes, il avait réellement cru que c'était juste une décoration qui suivait la biquette, un bout de costume supplémentaire juste un peu grand. Mais non, contre tout attente, c'était bien un être humain, masculin apparemment et probablement habitant du Parking même s'il ne le connaissait pas vraiment. Il remarqua également le pack de bière qu'ils transportaient quand il se mit à lui en proposer une. Il n'était pas sûr d'apprécier cet... individu (et rien que cette pensée l'avait propulsé à l'âge des vieillards acariâtres). Il s'apprétait à répondre, probablement un truc du genre "Mec, j'ai même pas le droit de boire de l'eau avec ça donc nan, merci, je passe mon tour. " quand Bambi répondit pour lui :

-Par contre Stanou, j'suis pas sûr que ça soit autorisé, de l'alcool pour les handicapés. T'sais, à cause du pipi qu'on peut plus faire correctement.

.......
...............
Orpheus en resta sur le cul (ce qui, certes, ne voulait pas dire grand chose vu qu'il était tout les jours en fauteuil mais). Il regarda sa biquette rire avec un air de profonde perplexité.

IL ETAIT AUSSI IVRE QUE LUI VINDIOU.
COMMENT N'AVAIT IL PAS PU REMARQUER CELA AVANT ?

Il en était donc bouche bée, surtout que cette adorable "biquette" lui avait assuré, par sms, qu'il ne buvait pas d'alcool MON OEIL OUI ! Et qu'en plus, il venait se souler chez lui. L'handicapé était à deux doigt de la crise de nerf.

-Merci pour les bonbons. T'es l'seul qui a bien tenu à nous nourrir, t'es un vrai.
-Je me demande vraiment bien pourquoi, marmonna-t-il pour lui.
-Cela dit tu peux la mettre loin de nous ? Loin de lui, surtout. Il sait pas se tenir et après c'est moi qui doit le porter jusqu'à là-haut, chez lui.

Il regarda la bouteille tendue vers lui et la regarda un instant avant de la prendre.

-D'accord, fit il d'un ton calme.

Puis il se dirigea d'une roue rapide vers la fenêtre et la BALANÇA HORS DE LA PIÈCE. L'objet du péché en verre et son précieux contenu partirent dans la nuit tel une étoile filante avant de se fracasser lamentablement par terre sur le perron. Heureusement qu'on était qu'au rez de chaussé et que personne n'était dehors. Il espérait seulement que cela n'attirerait pas les chiens, il n'avait pas envie qu'ils se mettent à aboyer sous son appart, wesh.

Il se retourna donc vers les larrons et d'un ton très en colère et autoritaire, il ordonna :

-Bon ok vous deux. Vous me fêtes le plaisir de désaouler immédiatement ou je vous flanque à la porte. Enfin non, pas toi biquette. Toi je te noie dans la baignoire.

Pas de poivrot dans son appartement ! C'était une maison respectable ici, nan mais !

Non plus sérieusement, il ne voulait pas d'ennui avec la concierge. Un appartement comme celui ci qui accepte les fauteuils et à ce prix, c'était assez rare.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Libre + Bani || Ce matin, un lapin, a tué un chasseur... Oh, wait ?!   
Sauter vers:  
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.