AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
avatar


▹ MESSAGES : 5854
▹ NOMBRE DE RP : 54

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 16:04
(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Le vent qui s'infiltre sous les couches de vêtements pour vous glacer les os, le brouillard qui brouille la vision, la neige qui s'écrase en flocons grisâtres sur le bitume, les membres tremblants et frigorifiés. Une nuit, en plein mois de décembre. Quelques liasses de billets dans la poche de sa veste, des traces noires le long de ses joues. Un mot d'adieu pressé entre ses doigts, la promesse de faire plus attention, cette fois. Un sac de voyage à peine rempli, pour seules affaires. Un appartement loué à son nom, et meublé pour elle, dans cette ville qui lui est inconnue. Ce prétendu refuge qui semble tout avoir d'une cellule.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Le Parking, à l'image de New-York, ne dort jamais. Les bruits de couloirs couvrent ceux de ses pensées. Elle se sent presque à sa place au milieu de tous ces écorchés vifs, de ces âmes perdues, de ces mômes égarées. Pourtant l'immeuble l'impressionne, cette effervescence de monde, ce bâtiment trop haut dont elle voudrait pouvoir s'échapper. Sentiments contradictoires parce qu'elle se sent prisonnière mais qu'elle sait, pourtant, qu'elle n'aurait sa place nulle part ailleurs.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Nina, c'est celle qui vit la nuit. Celle qu'on aura plus de chances de croiser au tomber du jour, qui disparaît dans les ruelles sombres pour ne revenir qu'au matin. Celle qui rentre trop souvent avec un type différent, et qui semble toujours ailleurs. Celle dont l'âme est tellement cabossée que ça se voit à l'extérieur. Aux cernes sous ses yeux, à ses pupilles dilatées par la drogue, aux cicatrices qui courent sur sa peau, celles qu'on ne voit que lorsqu'on partage son lit. C'est aussi celle chez qui on sait qu'on peut se rendre, si on cherche de quoi s'évader quelques heures.

(NOM) Sykes. Celui de personne, celui de tout le monde. D'une famille dont elle ne se souvient plus et qui n'était pas la sienne. (PRÉNOM) Nina. Pour éviter que ça écorche la langue, que ce soit trop dur à prononcer, trop long à retenir. Pour que ça sonne enfant perdue qu'on voudrait bien chez soi. Tentative échouée, puisque personne n'en a voulu. (ÂGE) La vingt-quatrième année ne compte pas plus que les autres. Elles ont toutes cessé de compter dès qu'elle a passé l'âge d'espérer encore trouver une famille à elle. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 5 août 1992, Nouvelle-Orléans (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Pantin brisé entre les mains trop habiles de dealers de drogue, de trafiquants d'armes. Marionnette à la discrétion affûtée, au sens de la manipulation aiguisé, cambrioleuse avertie. Elle s'égare pourtant derrière le comptoir d'un bar, depuis son arrivée, dans l'espoir ridicule de couvrir ses arrières. (NATIONALITÉ) Américaine (ORIGINES) Américaines (STATUT CIVIL) Célibataire (ORIENTATION SEXUELLE) Hétérosexuelle (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Décembre 2015  (GROUPE) De ceux qui survivent

PSEUDO/PRENOM : Mylia ÂGE : 21 ans (Forum à partir de 16 ans pour rappel) PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : J’y suis déjàààà (REPRISE DU PERSONNAGE) En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? Non(TYPE DE PERSO) Inventé (CRÉDITS) AMIANTE pour le codage de la fiche COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Je vous aime tous AVATAR : écrire ici
NINA SYKES
Offre-moi dès ce soir ta peau brune et tes lèvres mauves
Tes seins, tes reins, tes cheveux noirs, et qu'on se noie dans les nuits fauves

« C'est pas grave Nina, ils déménageaient de toute façon...» Il souffle, en passant une main dans le dos de la gamine assise à côté de lui.

« Alors on se s'rait plus vus...? » Qu'elle demande, en relevant vers lui ses grands yeux noirs, non sans renifler bruyamment. Et il secoue doucement la tête, Thomas, en lui adressant un sourire rassurant. Il enserre la menue silhouette de son bras et la ramène doucement contre lui. Et les larmes cessent de couler le long des joues de Nina. Elle se dit que ça ne fait rien, si elle ne trouve jamais de famille. Tant qu'elle a Thomas pour lui tenir compagnie et veiller sur elle. Pour lui donner la moitié des goûters que lui préparent les parents qu'il est parvenu à trouver, lui. C'est parce qu'il est mignon, Thomas. Avec ses cheveux blonds qui brillent au soleil et ses grands yeux bleus qui ressemblent à l'océan. Sa peau pâle parsemée de tâches de rousseurs et son sourire un peu de travers, qui creuse des fossettes sur ses joues. C'est normal que les familles le préfèrent à la gamine à la crinière couleur charbon, toujours emmêlée et dont les mèches lui retombent devant les yeux. Ces grands yeux noirs qui n'offrent même pas une touche de couleur à ce visage toujours un peu fermé. Elle n'est pas jalouse de Tom, elle est contente pour lui. Et son bonheur rejaillit un peu sur elle, malgré tout. Alors elle aime croire que ça compense un peu.

▬▬▬▬▬▬▬▬

Le sang cogne fort contre ses tempes, et le bourdonnement dans ses oreilles se fait plus assourdissant tandis qu'elle tente, difficilement, de reprendre son souffle. Même le flot de ses pensées est couvert par le bruit strident des sirènes qui s'éloignent, ce qui devrait la rassurer. Ce n'est que lorsqu'elle ne les entend plus qu'elle se décide à cesser de courir, prenant appui contre un mur crasseux contre lequel elle pose ses deux mains et son front. Le regard rivé au sol, la vision trouble, elle tente de calmer son palpitant affolé. Ils étaient quatre, et l'un d'entre eux s'est fait pincer avec certitude. Pour les deux autres, en revanche, elle n'est sûre de rien. Seulement qu'elle les a perdus de vue et qu'ils ont couru dans des directions opposées. La démarche à suivre, dans ces cas-là, c'est de se retrouver au garage. C'est ce qu'ils font à chaque fois. Seulement ce n'était pas censé leur arriver aussi souvent, et une part d'elle-même craint que le garage ne soit plus du tout un lieu sûr pour eux.

Sa respiration saccadée s'apaise enfin, lui permettant de reprendre le fil de ses pensées. Et elle se rappelle du type qui l'a abordée une semaine plus tôt, pour lui proposer un travail plus enrichissant, comme il le nomme lui-même. Proposition qu'elle avait refusé avec dédain, arguant qu'elle refusait catégoriquement de laisser tomber les autres pour un parfait inconnu. Mais les autres s'écroulent un à un et achèvent tous leur course derrière les barreaux. Alors que ce gars-là ne tombe jamais. Parce qu'il achète le silence des flics et possède un réseau suffisamment vaste pour assurer ses arrières... Et le cœur cabossé de Nina se serre encore un peu, quand elle réalise qu'il a pensé à elle. Qu'on l'a remarquée, parce qu'on l'estimait douée dans quelque chose, pour une fois. Qu'il lui a fait cette proposition à elle uniquement, et pas une seule seconde aux autres. Et soudainement, cette idée qui la répugnait s'impose à son esprit comme sa seule issue de secours, son ticket pour la liberté. Alors sa décision est prise et ce soir, elle le contactera.

▬▬▬▬▬▬▬▬

Le sourire se fait mutin et le regard brillant, tandis qu'elle tire de ses doigts fins sur la cravate à sa portée. L'homme se mord la lèvre avec un intérêt non-feint, et se laisse entraîner avec délice. La main féminine se glisse sur la poignée de la porte, qu'elle ouvre dans le même geste pour l'entraîner à l'intérieur de la chambre. Cette dernière n'est pas miteuse, mais loin d'être luxueuse pour autant. Ca n'importe pas réellement, il n'a pas la tête à ça et elle en est parfaitement consciente. La drogue ne tardera pas à faire effet, elle a compté chaque minute depuis leur départ du restaurant. Alors elle le fait pivoter et le repousse jusqu'à ce qu'il se laisse tomber sur le lit. Elle gratifie les lippes masculines d'un baiser langoureux avant de s'écarter pour lui susurrer au creux de l'oreille qu'elle revient dans une minute.

Un grognement de mécontentement accompagne ses paroles, mais il la laisse faire et la libère de l'étreinte de ses bras. Quand elle regagne la salle de bain, dont elle ferme la porte à clé, c'est pour coller son oreille contre cette dernière, en quête du moindre mouvement. Les yeux rivés sur la montre à son poignet, elle compte encore, sereine, concentrée. La mécanique est bien huilée et le plan parfaitement travaillé. D'autant que c'est loin d'être la première fois qu'elle le met en place. Les secondes s’égrènent et deviennent des minutes, et c'est quand elles en forment trois qu'elle sort de la pièce, en lançant un regard satisfait à sa proie. Les doigts frêles récupèrent tous les biens du malheureux, y compris ses papiers d'identité qui viennent s'échouer au fond du sac à main de Nina. Un bref regard est jeté alentour, pour vérifier qu'elle n'oublie rien, et elle quitte la pièce sans un mot, son butin chaudement rangé au fond de son sac.

▬▬▬▬▬▬▬▬

La poigne se resserre autour de sa gorge, lui coupant le souffle qu'elle essaie de reprendre dans un gémissement. Le regard noir posé sur elle se fait plus dur, tandis qu'il la pousse vers l'arrière. Elle ne tarde pas à heurter le canapé, contact qui lui fauche les jambes et la fait tomber en arrière. Un sourire lubrique prend place sur les lèvres masculines tandis qu'il prend place au-dessus d'elle, sans desserrer son emprise contre son cou.

« J'ai payé pour ça, ma belle, alors tiens-toi tranquille si tu ne veux pas avoir d'ennuis. » Qu'il lui crache au visage.

Les pensées tournent à une vitesse folle dans son esprit, tandis qu'elle se remémore les paroles exactes de Tobias. Tout ce qu'elle était censée faire, c'est danser. Aguicher un peu, se déshabiller lentement, offrir quelques caresses tout au plus, récolter les billets et rentrer chez elle. Selon ses propres mots, ce serait plus calme, moins dangereux, presque légal en réalité. Une sorte de repos bien mérité après ces années à se plier au moindre de ses ordres. De la vente de drogue au vol de pauvres types en passant par des cambriolages de plus grande envergure. Elle avait tout fait, sans rechigner, jamais. Il ne lui laissait de toute façon pas réellement le choix. C'est lui qui gardait son argent, lui offrait un toit sous lequel dormir. Il savait tout de ses moindres faits et gestes et n'hésitait pas à le lui rappeler. Il raffermissait son emprise sur elle dès qu'elle semblait croire qu'elle était libre, en témoignaient les ecchymoses qui ceignaient sa peau. Et sans qu'elle ait le temps de s'en rendre compte, il décidait d'en faire une putain. Et cette soirée n'était que la première d'une longue série.

▬▬▬▬▬▬▬▬

C'est contre un torse bien trop connu qu'elle écrase ses larmes, étouffe les sanglots qui lui nouent la gorge. Et la main caressante dans ses cheveux ne parvient pas à l'apaiser tandis qu'elle répète en boucle les quatre même mots. « Il a tué Thomas. » Ca ne quitte pas ses lèvres et c'est pourtant presque incompréhensible tant son corps est secoué. Rongée par la culpabilité, esquintée par une peine qui lui était encore inconnue. Il a signé son arrêt de mort à la seconde où il a appris qu'elle vendait son corps, contre son gré. A la seconde où il a décidé qu'il jouerait les héros, qu'il rachèterait sa liberté, qu'il la sortirait de là. Tobias l'a accueilli avec un rire gras et lui a fait comprendre d'une balle dans la tête que ses filles lui appartenaient. Et elle sent aux tremblements du corps contre lequel elle se serre qu'il se sent coupable de participer à ça. Parce qu'il fait partie des clients, lui aussi. Même s'il est plus tendre, même s'il s'est pris d'affection pour elle.

Alors il s'éloigne légèrement, juste assez pour permettre à Nina de respirer. Il prend son visage en coupe entre ses mains et la force à relever le nez vers lui. Il passe ses doigts sur ses joues noircies par le mascara qui a trop coulé, essuie les larmes qui inondent sa peau souillée. Elle connaît la tendresse dans son regard, et elle sait qu'elle a de la chance d'être tombée sur lui parmi les autres.

« J'vais te tirer de là, Nina. J'te le promets. »

Et elle hoche doucement la tête, parce qu'elle a trop besoin de le croire. Parce qu'elle sait qu'il lui doit bien ça, malgré tout. Parce que sa seule présence dans cette chambre montre qu'il approuve et autorise les pratiques de Tobias. Même s'il ne demande qu'à la voir elle, même s'il lui arrive de payer et de ne faire que discuter. Alors il lui explique pour son appartement dans le Bronx, dans lequel elle sera à l'abri. Il explique qu'il le meublera, qu'il paiera le loyer pour elle, qu'elle n'aura à se soucier de rien, seulement de recommencer une nouvelle vie. Qu'il lui paiera le billet d'avion et qu'elle partira demain matin, qu'ils ne la retrouveront pas, que c'est fini tout ça. Alors elle le croit, Nina. Et elle dit oui.




Dernière édition par Nina Kovacs le Jeu 8 Déc - 19:53, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7649-no-pain-no-gain-yulian
avatar


▹ MESSAGES : 547
▹ NOMBRE DE RP : 2

▹ AGE : 27
▹ APPART : #104 avec Eden
▹ TAF : Barman & dealer à ses heures perdues
▹ DC : Will le psy, Luna la princesse



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 16:20
Je. te. veux. :l:


Rebienvenue chérie JEREM LE HERISSON



Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C’était mieux que tout, mieux que la drogue, mieux que l’héro, mieux que la dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, snif, pét’, ganja, marie-jeanne, cannabis, beuh, péyotl, buvard, acide, LSD, extasy. Mieux que le sexe, mieux que la fellation, soixante-neuf, partouze, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise. [...] Mieux que la liberté. Mieux que la vie...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
avatar


▹ MESSAGES : 5854
▹ NOMBRE DE RP : 54

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 16:52
Quand tu veux :l:


SABOTAGE ME
BY MYSELF
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
avatar
« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »

▹ MESSAGES : 4723
▹ NOMBRE DE RP : 14

▹ AGE : 19 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ DC : Misha et Henry



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 17:37
Rebienvenue à la maison HAWW


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les
avatar
« la cicatrice. »

▹ MESSAGES : 1767
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : du quinzième il s'est jeté, l'appartement vide du père effacé. drogué voleur orphelin on a essayé de le placer en foyer ou de le faire retourner chez une mère qu'il n'a jamais connu. alors il a fui, il s'est caché, et il se terre maintenant dans un studio qu'ils doivent partager à deux. le #106 qu'il vit comme la salvation et parfois comme une malédiction.
▹ TAF : coma il revient de loin, essaye tant bien que mal de finir le lycée depuis des années, réussit à se passer de son boulot de passeur de drogues en esquivant son devoir. il met de temps à autres les mains dans le cambouis au 8full mais, s'il est acharné, il n'est pas vraiment doué. plutôt paumé.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 18:06
JEREM LE HERISSON JEREM LE HERISSON JEREM LE HERISSON JEREM LE HERISSON





Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7739-slavenko-kovacs-en-cons
avatar
« Balkanski tigar »

▹ MESSAGES : 7460
▹ NOMBRE DE RP : 53

▹ AGE : 39
▹ APPART : #202
▹ TAF : Trafiquant d'armes, proxénète et gérant d'une salle de Boxe. Mercenaire à ses heures perdues.
▹ DC : Samuel Black - Kekali Tanaka



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 18:53
Re-bienvenue :l:




il est très facile de développer à tort l'impression qu'on a le contrôle


Richard K. Morgan

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5328-geert-juste-un-doigt#10
avatar
« requin d'eau douce »
« requin d'eau douce »

▹ MESSAGES : 1035
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 56 ans.
▹ APPART : 142.
▹ TAF : Pornographe.
▹ DC : Makayla la sauvage, Odalie la sirène



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 19:10
TU ES VALIDÉE ! BIENVENUE !


Tu connais la procédure JAIME !

Félicitations ! Ton dossier a été approuvé par la Concierge ! Tu peux dès à présent prendre tes aises et faire la connaissance avec tes nouveaux voisins sur le flood, la Chat-Box ou directement via les RP Libres si tu es un thug.

Si tu es perdu, n'hésite pas à t'inscrire à la session de parrainage ! Quoiqu'il en soit, pense à remplir ton profil (sans oublier d'indiquer ta réputation) et te recenser sur nos divers listings:




Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7945-nina-don-t-tell-me-this
avatar


▹ MESSAGES : 5854
▹ NOMBRE DE RP : 54

▹ AGE : 25 ans (05/08)
▹ APPART : #202 avec Slavenko
▹ TAF : Officiellement informaticienne, spécialisée dans la sécurité informatique. Officieusement cambrioleuse et hackeuse.
▹ DC : Eden



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   Dim 9 Oct - 19:13
Vous êtes trop rapides ! I love you I love you

Merci à tous :l: :l:


SABOTAGE ME
BY MYSELF
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nina - Don't tell me this is home   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.