Partagez|


Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Dim 29 Mar - 22:31

Elijah Caleb Miles
let's die together, mi amor
Nom Miles. Prénom Elijah, personne le prononce de la même manière ici. Date et lieu de naissance 12 mai 1992, à New-York. Âge 22 ans. Nationalité Américaine. Origines Américaines. Statut matrimonial Célibataire. Orientation sexuelle Hétéro. Job ou Activité Voyou. Groupe De ceux qui vivent. Type de perso Pv. Crédits Eylika,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Oui.

   Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Elijah est né là, il traine ici depuis toujours. Il connaît les rues les plus sombres du coin, il y erres les yeux fermés. Il connaît le béton du Parking, le sang qui a coulé sur le bitume, il sait le nombre exact de marches jusqu'au toit de son monde, les mots doux sur les murs, les mots durs sur les boîtes à lettres. C'est son territoire, le Parking, son terrain de jeu. Elijah connaît par cœur l'odeur de la laverie, le sous-sol et ses secrets et ses mystères.
   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Un concentré de personnalité et de culture. Il a un œil sur tout le monde. Il y a ceux qu'il côtoie, ceux qu'il observe, ceux qu'il peut pas encadrer mais si tu vis aussi, il y a des chances qu'il te considère comme l'un des siens face à un étranger qui ne vit pas là.
   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Comment les gens le voient, Elijah il s'en fout. Il inspire le respect ou la crainte, parfois la fascination. Il est de ceux qu'on évite, à qui on veut pas avoir à faire. Si certains ne le prennent pas au sérieux, ils se rendent vite compte qu'il est aussi fou qu'on le prétend.



   
feat Yuri Pleskun
Il est le stéréotype même du gamin a qui la chance sourit pas. Sa mère est enfermée, diagnostic : psychose maniaco-dépressive. Son père inexistant, il l'a jamais connu mais c'est courant par ici. Sa jumelle est partie, elle devait faire sa vie loin du Parking, elle a eu le cran de se barrer à ses 20 ans. Et son cousin, qui traîne toujours dans le coin, l'a engrainé dans ses conneries. Au Parking, c'est l'ancien, celui qui connaît tout les habitants, au moins de vue parce qu'il y veille au grain. Tout le monde le connaît en retour, il sait pas trop comment ça s'est produit, mais soit il inspire la crainte, soit le respect. Il trempe dans toutes les affaires louches qu'il peut mais sans jamais empiéter sur le boulot des uns et des autres. Sauf quand ça lui plaît pas, là il intervient, il hésite pas. Il ne supporte aucune forme d'autorité, la loi c'est lui. C'est un peu un gamin de vingt-deux ans patron de cette petite entreprise qu'est le Parking. Il a tellement de connaissances, tellement d'influences qu'il peut dégoter un chimiste en un rien de temps, un faux-moneyeur dans la minute qui suit. Elijah c'est la mauvaise graine, la racaille. Il peut être aussi gris que les bâtiments qui l'entourent, aussi froid que l'hiver au Parking. Il est fissuré, tourmenté par ses démons. Il réplique avec les poings et peu avec les mots, il a qu'une parole, il a le regard dur de ceux qui ont vécu. Dans sa tête, Elijah, il est paumé. Il a un  rottweiler qui lui obéit au doigt et à l’œil et qu'il ne quitte jamais, Uros. Il le laisse sans mal en liberté et serait prêt à tuer quiconque osera le toucher. Il a dix doigts qui tiennent régulièrement une clope. Qui forment un poing plus vite qu'on ne peut le voir. Qui touchent de bonne grâce la peau brûlante des femmes avec qui il s'abandonne. Qui refusent d'écrire. Si vous le cherchez, il se trouve probablement au parking souterrain. Il s'y passe de drôles de choses. Là bas, il squatte la plupart de ses journées, organise des soirées peu commodes, des parties de poker où on mise gros, des combats illégaux. C'est un endroit que beaucoup évitent car on ne sait jamais sur qui on peut tomber et quelles sont ses intentions. Il est doué pour réparer les voitures, peut passer des journées sur l'une d'elle. De toute façon, il a pas grand chose de plus à faire. Il se plaît dans sa vie sans but, pourtant quand on creuse, il est intelligent Elijah. Il est adepte du carpe diem et fonce tête baissée, souvent dans le mur. Il ne laisse entrer quasiment personne chez lui et n'aime pas le contact physique s'il est en dehors d'une baise. Ce qu'il a, il le garde et le défend jusqu'au bout. Il a des idées bien arrêtées, Elijah et pour lui faire entendre raison c'est loin d'être gagné. Il perd son sang froid, sort de ses gongs à la vitesse de la lumière et dans ses moments là, faut pas être à côté de lui. A contrario, il peut afficher un détachement total, s'en foutre de tout. On sait jamais comment le prendre Elijah et c'est ce qui le rend dangereux.  
   
   




Celui qui cherche.
Ton cousin t'as dit qu'il fallait que tu deviennes un homme, que tu devais la baiser cette pute là et toi, t'étais resté sur le cul, un peu interdit. C'est que tu t'y attendais pas. T'avais quoi, onze ans à tout casser et tu pensais pas encore aux femmes comme ton cousin t'le suggérait. Tes priorités c'étaient les bds, les copains, les conneries dans le quartier. Mais pas les filles, pas comme ça. Tu savais pas tellement comment faire, mais tu savais que tu devais le faire. Tu te souviens du rire de celui que tu considérais comme ton frère, qui a éclaté le silence juste parce que la fille commençait d'ores et déjà à te travailler. Et surtout parce que tu devais avoir l'air d'un con, planté là, sur le canapé du salon. Et au fond de toi, tu savais qu'il fallait absolument que t'assures même si ça te semblait bizarre de toucher sa propre coquine. Elle était bien plus âgée que toi et ça s'voyait qu'elle réalisait pas tellement ce qu'elle faisait, ça s'voyait dans son regard.


Celui qui blesse.
Après le chaos, le retour brutal à la réalité. D'abord, ce fut le choc de tes genoux contre le bitume, la douleur lancinante mais qu'on ignore, cette poigne qui pressait ton épaule, qui cherchait à te relever. Tu sais plus contre qui tu te débattais, contre toi ou tes démons, t'avais juste pas fini ce que t'avais commencé, ça t'avait mis hors de toi qu'on t'arrête comme ça. Puis il y a eu les bruits, trop forts que t'avais jusqu'alors mis en sourdine, qui t'ont déchiré les tympans. Des cris, surtout des cris et un brouhaha que tu voulais t'épargner. Cette voix qui t'intimait de dégager. L'odeur caractéristique de cramé, de chair brûlée. Ta vue qui avait repris ses droits et le feu que tu venais de déclencher qui se reflétait dans tes yeux.
On en fait pas tout un drame des meurtres qui se passent dans le coin.


Celui qui aime.
Dans la lumière éclectique du hall d'entrée, sa silhouette se profile, tu la reconnaîtrais entre mille. Un corps de femme que tu connais par cœur pour avoir pris les bains avec, des courbes à faire tourner les têtes, tu le sais on te le répète, un regard à vendre son âme au diable. Tu sais qu'elle te cherche, qu'elle vient pour toi, c'était le grand jour pour elle et t'avais pas souhaité l'accompagner. Tu espères qu'elle a eu des regrets, tu croises les doigts pour qu'elle t'annonce que finalement, elle reste, que finalement, elle peut pas te laisser. Tu daignes pas te lever de la marche sur laquelle t'es assis, t'es pas foutu de lui dire que t'as pas envie de la voir partir. Elle parle, dit que tu vas sacrément lui manquer, qu'elle aurait bien voulu que tu lui dises au revoir, mais c'est pas ton genre et elle le sait. T'as conscience qu'ici c'est pas un endroit pour elle, qu'elle vaut mieux que tout le Parking réuni. Tu t'obstines à pas lui répondre, à ta sœur, ta jumelle. Tu joues avec la flamme de ton briquet et puis autre chose mais elle voit pas quoi. Elle fait le deuxième pas, encore parce que toi tu le feras pas, se penche et te serre dans ses bras. Mais vite fait. Elle se dégage en sentant une brûlure sur sa clavicule, qu'est-ce que t'as foutu encore ? Désormais, sa peau est marquée au fer rouge d'un E. Comme ça elle t'oubliera pas. Elle te jette l'un de ses regards noirs : Connard, qu'elle te dit avant de partir. Toi tu t'en fous, elle est à toi.

   
Ypso
passe ta souris !
Je suis toujours partante pour rp, alors n'hésitez pas à me mpotter.  FAN  Je vous aime déjà bande de ceux.  :l:


Dernière édition par Elijah Miles le Ven 3 Avr - 22:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Dim 29 Mar - 22:33

Bienvenue au Parking :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Dim 29 Mar - 22:51

T'es beau POTTE

Bienvenue à la maison HEH
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Dim 29 Mar - 23:08

t'es trop beauuu,
bienvenue ho coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Dim 29 Mar - 23:39

j'ai bien hâte de voir ce que tu vas nous faire de yuri POTTE
bienvenue LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Lun 30 Mar - 0:25

Merci, et puis c'est vous qui êtes beaux. FAN I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Lun 30 Mar - 0:29

ce choix de pv FAN yuri, j'lui fais des bébés quand il veut MOUSTACHE

bienvenue parmi nous LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Lun 30 Mar - 1:03

Natalia Pleskun a écrit:
ce choix de pv FAN yuri, j'lui fais des bébés quand il veut MOUSTACHE

bienvenue parmi nous LOVE
Owi, je m'en souviendrais de ça. HOT Merciiii ! JAIME
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Lun 30 Mar - 4:29

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Lun 30 Mar - 8:26

Bienvenue BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Lun 30 Mar - 21:03

Yuri, ce mec est un dieu BAVE

Bienvenue, bon courage pour ta fiche, et hâte de voir ce qu'on pourra trouver comme lien FESSE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Mar 31 Mar - 0:24

Quel avatar JAIME bienvenue jeune homme et bon courage pour ta fiche. PERV
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Mar 31 Mar - 9:38

Ce pv OMG Bienvenuuuuue HELLO coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Mar 31 Mar - 9:55

Yuri Crying or Very sad BAVE2
Bienvenue au Parking HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ? Mar 31 Mar - 10:16

Content que tu ai craqué PERV PERV
Bienvenue ici de manière officielle !! SADIQUE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ?

Revenir en haut Aller en bas

Elijah - I'm in control, motherfucker, do you understand ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Understand Qur'an and Salah - video lessons -
» Self control
» Mind Control sur la population américaine des preuves sur documents
» Remote Control
» [Fiche de métier] Les Cost-Killers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)