avatar
Invité
Invité
MessageSujet: leeloo // kidnap the sandy claws.   Sam 10 Sep - 20:52
(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) leeloo, après les mensonges qui trônaient dans sa famille, elle en a eu marre, elle ne voulait plus vivre là-bas. alors elle a pris l’argent qu’elle avait trouvé, fait quelques magouilles pour pouvoir partir loin, très loin. elle rencontra azur, ce fut un coup d’amour, un coup de foudre, elle l’accueillit chez elle, avec son frère jay. elle était gênée parce qu’elle ne pouvait pas participer, elle n’a pas de diplôme, pas de travail derrière elle et elle était trop jeune. elle n’a pas de papiers non plus, elle est européenne leeloo, pas ricaine. la peur au ventre avec laquelle elle avance, elle se fait petite, se terre. à sa majorité, elle balbutia à azur que ça y est, elle avait enfin son propre appartement. mensonge. elle trouva le van, elle se débrouilla par son côté autodidacte de bidouiller dessus et elle élut domicile dedans. cela fait bientôt huit ans qu’elle est arrivée au parking, elle a trop ses aises, elle ne veut plus quitter le territoire.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) elle ne connaît que le dixième étage. l’appartement des efstathios. elle est comme un courant d’air, leeloo, elle se faufile comme un rien. alors, les gens, elle les connaît autant qu’ils la connaîssent, c’est-à-dire pas vraiment. elle arrive à saisir quelques mots, mais sans plus. les paroles des gens raisonnent en elle comme des notes de musique mal interprétées, qui sonnent fausses. azur elle lui parle parfois de ses voisins, les bébés qui braillent la nuit et autres ébats trop étouffants des autres, exposés sans qu’on le veuille. les alcoolos qui mettent le bordel en rentrant à pas d’heure et les filles de joie qui ne la donne pas à tout le monde. elle est bien dans son van, leeloo. mais elle est redevable à azur pour tout ce qu’elle a fait pour elle.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) au début, c’était un peu la gamine sale, les cheveux toujours en pétard et les ongles noircis de saletés, qui mettait toujours dix plombes à pondre des phrases dont on parvenait difficilement à en saisir le sens. mots allemands, mots anglais utilisés dans de mauvais sens ; elle a vite abandonné. elle parlait le strict minimum, juste des réponses aux questions posées mais restait vague sur son passé. elle jugeait qu’il lui appartenait et ne voulait pas le faire revivre, il n’avait qu’à se terrer. elle avait souvent la foutaise au visage, le silence à la bouche mais restait polie, car cela fait parti de son éducation. tenir les portes aux vieilles dames, dire bonjour aux passants. puis au fur et à mesure du temps, un sourire s’emparait des commissures de ses lèvres et c’est le bonheur qu’elle répandait en sa présence. elle n’est pas mauvaise mais juste incomprise, qu’on disait. même si les piaillements et les yeux torves fusaient en direction de son logement, de sa petite camionnette. la pestilence rôdait, telle qu’elle ne pouvait pas duper tout le monde: elle était sale et pauvre, cette gamine au faciès enfantin.  

(NOM) dorn. (PRÉNOM) leeloo. (ÂGE) vingt-trois ans. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 5 janvier 1993, Allemagne. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) ancienne danseuse étoile, donne maintenant des cours de classique dans une association, au centre social non loin du parking. (NATIONALITÉ) allemande. (ORIGINES) allemandes, palestiniennes et françaises. (STATUT CIVIL) célibataire. (ORIENTATION SEXUELLE) bisexuelle. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) 2008.  (GROUPE) de ceux qui survivent.

PSEUDO/PRENOM : Poussière d’étoile. ÂGE : 19 ans (Forum à partir de 16 ans pour rappel) PAYS : Belgique FRÉQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Bazzart. (REPRISE DU PERSONNAGE) Oui. (TYPE DE PERSO) inventé. (CRÉDITS) AMIANTE pour le codage de la fiche COMMENTAIRE OU SUGGESTION : écrire ici AVATAR : Gigi Hadid.  
leeloo dallas multipass
Prôner le vide à qui est plein, Et faire l'amour à des corps… sourds, Pourquoi faudrait-il que l'on s'aime ? Pourquoi faut-il qu'on s'en souvienne ? Quand ça rend le cerveau trop lourd, Servir des rires à qui a peine, Et se jeter sous de poids… lourds, S'effiler au fil du rasoir, Se pendre à coup de corps perdus (…)
(+) leeloo, elle se gorge d’atours flamboyants, onéreux, afin de paraître aisée, ne souhaitant pas que l’on décèle sa pauvreté qui pourtant se remarque à ses attitudes. elle a honte d’elle, pas de la pauvresse en elle-même, elle a honte d’elle car sa vie n’est que déchet, n’est que néant, qu’une image pâlie et grossière de ce qu’elle aurait aimé accomplir. à côté de cela, elle se carre dans sa voiture, elle y déshabille son cœur et y dort, semblant toujours semi-morte tant sa pâleur n’a d’égal que son estime personnel; elle jette sur son existence un regard froid, le genre de regard qui dessoude les fragments de sa vie les uns après les autres. (+) leeloo, elle a le visage enfantin, et pas que, elle tente de se mêler aux grands mais ne saisit pas tout, elle n’a pas les mêmes responsabilités, la fille presque sans papiers. elle a l’âme errante qui ne sait pas où s’arrêter, sanglots comme uniques armes, combattant pour que les larmes ne soient pas perdues. (+) leeloo, elle était promue à un brillant avenir, elle était supposée étoile étincelante. virtuose de la classique. pourtant, elle ne rentrait pas dans le moule de l‘ordinaire. dès son plus jeune âge, elle possédait déjà le regard et la grâce inéluctable de la danseuse ; c’est ainsi qu’à quatre ans, sa maman l’inscrivit dans une prestigieuse école de danse allemande. leeloo était subjuguée et adorait épouser les lieux, elle s’y sentait encore plus chez elle qu’à la maison. à ses yeux, le graal du classique était l’envol. ainsi, souvent elle comparait sa passion à la vie d’un oiseau ; la barre par laquelle on débutait, servait de perchoir. tout comme les oisillons, on avait la dure besogne de s’entraîner des heures durant, avant de prendre l’envol, déployer ses ailes et concéder liberté à son corps. tous les membres brûlant de vouloir commencer les figures, s’atteler à plus, se surpasser soi-même. une fois que l’on est assez préparé, se déroule l’envol humain, s’apparentant à celui de l’oiseau. ainsi, de là naquit la folie ostentatoire dans les entrailles de la jeune blonde. elle dédia sa vie, son corps ainsi que son âme à cette pratique qui la berçait de bonheur pure et de contentement personnel car elle était consciente de son prodige. (+) leeloo, parfois, elle se perd dans les limbes d’alcool peu cher ou donne dans les feuilles vertes. comme disait bukowski «j’avais la fumette rigolote, je roulais bien les deux feuilles, j’effritais comme un dieu et je tirais comme un malade» elle avait ses petites coutumes, déjà si jeunes, mais tout cela s’est transformé en cauchemar, la rose emplie de vie se vide de sa beauté et, dénaturée, elle fane, ne laissant plus que les épines pour écorcher les gens qui l’approcheraient de trop près. elle est morose, la rose pillée de ses atouts, ne déblatère pas mais écoute, un apprentissage de dure labeur, pourtant, peu à peu, elle retrouve le sourire. le temps cavale, se faufile entre ses doigts, elle ne dévoile plus que les matins roses, cachant ses déambulations dans les rues malsaines, visage teinté de ses démons, donnant la main à ses névroses, elle a fini par lacérer sa vie à coup de bouquets de (p)roses. (+) leeloo, c’est la nuit et le jour, la femme d’une nuit et de toute une vie, c’est le vacarme et le silence, le crépuscule et la brume, l’enfant et la femme, le loup et l’oiseau, la curiosité et le désintérêt, elle est l’odeur du tabac froid trônant dans la pièce et la cigarette écrasée au fond du cendrier, elle est la royauté et l’impuissance. puis c’est souvent la tête dans la poussière, qu’elle vacille dans le flot des silhouettes floutées de ses yeux embués, la parcourant de part en part, voguant vers des équations aux facteurs inconnus. (+) leeloo, elle peine à se faire comprendre, ne maitrise pas correctement la langue de ces terres, son allemand qu’elle tente de troquer contre votre anglais. heureusement qu’az était là pour l’aider et lui faire un apprentissage. (+) leeloo, elle n’est pas née comme tout le monde, dans la bienveillance et dans l’amour. elle est née dans les tréfonds du crime, dans des conditions déplorables. un tisonnier brûlant venant déjà s’écraser contre son amour propre, sa confiance en elle, même si elle ne l’apprit que tard. l’enfant que l’on délaisse, que l’on confie à quelqu’un d’autre parce qu’on ne le désire pas, que l’on ne pourrait pas assumer au fond de sa cellule. le hoquet qui avait régi sa mère cette nuit-là dans cette folie incompréhensible, qui l’avait poussée au bord du précipice. cette nuit qui changea l’essence de son existence et de son esprit. l’enfant pas encore né qui t’empêche de dormir et déjà les problèmes conjugaux qui s’y ajoutent. place à la folie meurtrière qui s’éprend de la maman de leeloo, la manipulant comme un pantin, la faisant attraper son revolver et le pointa sur la tempe du papa endormi, qui ronflait trop pour elle, à l’instar de cette demoiselle qui ne parvenait plus à clore les paupières à cause de cette grossesse bien trop éreintante. sujette à la maladie mentale, elle se laissait enivrée par l’insomnie qui l’a guida vers un chemin interdit. timidement, elle caresse de son pouce la crosse de l’arme et porta une main à son ventre arrondi, susurrant que bientôt, elle n’aurait plus de problème. elle appuya sur la gâchette et sans siller d’un œil, le mur tapissé d’hémoglobine couvrant le papier-peint de mouches, parfois accentuées d’être superposées. la frénésie qui s’était accaparée d’elle s’estompa pour laisser place au raisonnable ; elle appela immédiatement la police pour se rendre. cette histoire, leeloo ne l’apprit qu’à ses quatorze ans, par son père qui n’était alors qu’un inconnu de sang, dans des soliloques aliénés. celle qu’elle appelait maman n’était autre que sa tante. sa vie prit un tournant sinueux. elle cessa la danse. les réminiscences égarées de cette passion trop vite consumée, des espoirs soustraits, elle se rendit vite compte qu’il lui était insupportable que de vivre encore là. valises faites, elle s’enfouit, sillonnant dans divers pays avant de poser bagages au parking.
(+) en vrac // elle porte toujours sa veste en cuir, celle-ci ayant une valeur sentiment intangible à son égard, elle possède quelques cicatrices sur le haut des cuisses, l’un de ses films favoris est fifth element (sûrement à cause de son prénom et du personnage incroyable), elle écoute toutes sortes de musique, elle a le cœur sur la main, cela reste malgré tout une œuvre ratée de picasso, elle se débrouille au dessin (elle a quelques notions), elle est plutôt autodidacte, elle possède un van VW (ce qui facilite le fait qu’elle vive dedans), il est décoré de l’intérieur et… de l’extérieur, elle est fascinée par l’astrologie, l’astronomie, les univers fantastiques, les mythologies, elle n’est pas très tactile pourtant elle raffole des massages du dos ainsi que des pieds.



Dernière édition par Leeloo Dorn le Dim 11 Sep - 23:23, édité 14 fois
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Sam 10 Sep - 22:03
j'aime ce pseudo JAIME
bienvenue!
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1448
▹ INVESTISSEMENT : 8

▹ AGE : vingt sept ans de béton et d'abus, jamais comptés, jamais célébrés. que des cases sur le calendrier (seize avril)
▹ APPART : homeless, partie le coeur au ventre, des monstres à ses chevilles, revenue avec des morceaux de vérité qu'il faudra recoller.
▹ TAF : rien d'autre que la médiocrité sous les ongles, des doigts maintenant saignés d'avoir trop gratté les cordes de fer d'un instrument-béquille.
▹ AVATAR : freja beha erichsen


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Sam 10 Sep - 22:09
hello :l:

quelle belle plume, je suis sous le charme ANGE OMG

bon courage pour ta fiche, faudra se trouver un lien cool Cool
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 0:44
SIOBHAN, je te remercie. :l:

SWAY, un tout grand merci, cela me touche. Au plaisir, c’est quand tu le souhaites, ma boîte mp t’attend. CUTE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ MESSAGES : 381
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : Inconnu
▹ APPART : New York
▹ TAF : Colporter les ragots
▹ AVATAR : Un voisin ?
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 12:19
Une poupée brisée, comme c'est amusant !

Bienvenue !


Des ragots croustillants ?
Envie d'embêter quelqu'un par sms ?
Envoie nous un message, on ne mord pas. Pas trop...
CLIQUE CLIQUE CLIQUE !
avatar
« révolé sa mère. »« révolé sa mère. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 5433
▹ INVESTISSEMENT : 78

▹ AGE : 20 ans, l'âge batard, trop vieux pour garder un pied dans l'enfance, trop jeune pour ta récente paternité.
▹ APPART : #1411 (F3) avec tes pioupious.
▹ TAF : Dealer local du Parking et environs proches, il est également l'associé de Deirdre Haynes au garage 8Ful.
▹ AVATAR : Callum
▹ DC : Henry et Elliot



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 12:28
Bienvenue parmi nous HAWW


avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 13:54
Merci beaucoup, je finirai sans doute dans la journée.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 16:29
Bienvenue ici Cool
avatar
« Babydoll »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7400-eden-c-est-dans-ses-rev
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2131
▹ INVESTISSEMENT : 2

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : #104 avec Yulian
▹ TAF : Danseuse de rue / Serveuse chez Pépé (pizzeria) / Serveuse au Rabbit Hole (salon de thé)
▹ AVATAR : Bridgett Satterlee
▹ DC : Nina



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 16:42
Bienvenue mademoiselle CUTE




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

(c) Miss Pie

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 18:30
Merci beaucoup vous deux ! DE CEUX

C'est fini pour moi.
avatar
« requin d'eau douce »« requin d'eau douce »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5328-geert-juste-un-doigt#10
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1178
▹ INVESTISSEMENT : 4

▹ AGE : 56 ans.
▹ APPART : 142.
▹ TAF : Pornographe.
▹ AVATAR : Chris Noth
▹ DC : Makayla la sauvage, Odalie la sirène



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 22:39
Il nous manquerait le lieu et la date de naissance pour te valider AS !


avatar
« la cicatrice. »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1948
▹ INVESTISSEMENT : 9

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ AVATAR : jake cooper.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 22:48
bienv'nue ma belle :l:





avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 23:25
GEERT, oh l’idiote. Surprised Je me doutais que j’avais oublié quelque chose en plus… Voilà qui est réglé.

COMA, merci à toi joli jeune homme. :l:


Dernière édition par Leeloo Dorn le Dim 11 Sep - 23:27, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 1557
▹ INVESTISSEMENT : 18

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ AVATAR : Anna Speckhart
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 23:26
Bienvenue parmi nous BRILLE


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   Dim 11 Sep - 23:37
Bienvenuuuuue jolie demoiselle CANDICHOU
Hâte de voir Leeloo évoluer au Parking sous ta jolie plume CANDICHOU et développer nos futurs liens. :l: Ta fichette est superbe. BRILLE BRILLE
Have fuuuuuun ! FAN
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: leeloo // kidnap the sandy claws.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.