AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 15:37
(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Avec son oncle, quelques temps après l'incendie, mais elle est partie. Elle a été obligée de fuir le parking en fin d'année 2015 après des années passées ici. Cependant, elle est de retour depuis quelques semaines, elle a changé mais elle a toujours son caractère assez inédit. Toujours avec son oncle, toujours avec sa soeur. Toujours soudés pour le meilleur et pour le pire.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Elle les aime bien, parfois ils l'aident et quand ils voient qu'elle en a assez d'être prise pour une assistée, il la laisse tranquille. C'est ça qu'elle aime chez eux, leur esprit d'entraide, même si y'en a, à qui elle ne fait pas confiance, la plupart des gens ici, elle les apprécie.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) C'est la petite aveugle, la blondinette assez canon qui a perdu la vue dans un incendie. C'est la fille qui profite de la vie et qui ne se soucie de rien à part de sa famille. C'est celle qui pourrait mourir pour son oncle et sa soeur. C'est la fille à la canne blanche qu'on aime croiser sauf quand elle est énervée.  

(NOM) Nielsen, nom peu commun qu'on entend pas à tout les coins de rue.(PRÉNOM) Ludwine, trop long, alors elle aime se faire appeler Lud, mais "mon petit lu" ça lui manque, personne n'a le droit de l'appeler comme ça à part son oncle. (ÂGE) vingt ans, la fraîcheur, mais pas la majorité internationale (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) un six juillet en Suède à Stockholm.  (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) secrétaire dans un cabinet d'avocat (NATIONALITÉ) Suédoise (ORIGINES) Suédoises (STATUT CIVIL) américano-suédoise (ORIENTATION SEXUELLE) elle papillonne, les filles, les garçons. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) elle y revient au parking. Revenante après avoir été forcé de  repartir en suède.  revenante depuis quelques semaines. (GROUPE) de ceux qui rêvent

PSEUDO/PRENOM : HARLEEN. / Marion ÂGE : vingt-deux ans PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : 6/7 COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : don't remember (REPRISE DU PERSONNAGE) Oui, vu que c'est un scénario déjà MDR (TYPE DE PERSO) scénario de Yann Nielsen :l: (CRÉDITS) AMIANTE pour le codage de la fiche COMMENTAIRE OU SUGGESTION : aucuuuuun AVATAR : Romee Stridj
LUDWINE NIELSEN
Et si deux tours manquent à New York, toi mon amour, tu manques à moi.


• Ludwine elle est née un six juillet, jour d'été, jour heureux pour la famille Nielsen. Elle est née la première. Et il y a eu Isa, Isa sa jumelle, sa jumelle qu'elle aime plus que tout. Sa naissance tout comme celle de sa soeur était désirée par leurs parents. Mais pas par grand-maman et grand-papa. Non, pour eux, c'est le mariage et puis les enfants, pas l'inverse, ils sont l'exemple même des stéréotypes de la famille aristo sans être aristo eux-même. Et quand tu rentres pas dans leur cases, tu dégages. C'est aussi simple que ça.

• Ludwine, elle aime sa famille, même si des fois, ça hurle, même si des fois, les assiettes volent et les mots volent trop haut. Elle l'aime sa famille. Et elle voue un amour inconditionnel à son oncle. Même s'il ne veut pas qu'elle s'inquiète, même s'il ne supporte pas qu'elle s'inquiète un peu trop pour lui. Mais elle ne peut pas s'en empêcher. Et sa soeur, c'est son pilier. Celle pour qui elle vaincrait le monde entier.

• Y'a les choses qui ne se contrôlent pas. Y'a la vie qui se met en travers d'une vie au hasard comme ça. Et ce soir-là, la vie elle a décidé de se mettre en travers de la vie de Ludwine et de sa famille. Enfin une partie. Trop fatiguée, c'est ce qu'elle a trouvé comme excuse pour ne pas aller chez une copine. Elle aurait dû pourtant. Elle a senti l'odeur de brûlé qui émanait du compteur électrique. Elle l'a senti trop tard. Elle n'a pas eu le temps de se lever et de prévenir tout le monde. Non, elle, elle a eu le réflexe de s'échapper. Trop tard pourtant, c'est ce que les médecins ont dit. Trop tard, cinq minutes plus tôt, elle aurait pu éviter de perdre la vue. Mais elle voulait aider sa mère. Sa mère qui avait dû mal à marcher parce qu'elle ne voyait rien. Elle avait vu son père, son père s'était effondré devant ses yeux alors elle, elle voulait sauver sa mère. Mais elle n'y est pas parvenue. Elle a peut-être perdue sa vue dans l'incendie, mais elle a surtout perdue sa mère, l'un de ses piliers. Et ça, elle ne se le pardonnera jamais. Et elles vont habiter avec leur oncle, Ludwine est heureuse, c'est ce qu'elle a toujours rêvé. Même si grand-maman, grand-papa, ne sont pas d'accord, elles ont eu gain de cause, elles resteront ici en Amérique, mais pas dans la même ville.

• Alors elle a débarqué ici, au Parking. Elle était heureuse de fuir la ville qui a vu ses parents mourir, même si elle aimait l'ambiance, même si elle aimait cette ville plus que tout, elle n'en pouvait plus. Les paysages inédits que pouvaient lui procurer la ville lui manqueront, mais elle ne pouvait plus les voir de toutes façons. Maintenant, sa vie, elle l'imagine. Elle tente de voir à travers des mots, à travers des descriptions. Elle a un peu de mal à apprendre le braille. C'est compliqué mais elle s'obstine, elle continue à apprendre, le soir, la journée parfois quand elle n'est pas à l'école. Elle aime être ici dans cet appartement qui sent le renouveau, la nouvelle vie. Même si elles habitent dans un tout petit truc, même si parfois, elle a l'impression d'étouffer, et qu'elle aimerait dormir dans un lit toute seule. Elle n'a pas envie de changer de vie.

• Quoique, y'a des nuits comme ça, les nuits de cauchemars, les nuits où le paravent ne sert à rien. Lud, elle ne dit rien. Lud, elle se contente d'écouter et elle se contente de faire partir la sensation malaisante qui la prend quand elle l'entend qui fait ses cauchemars. Elle ne veut pas croire qu'il a changé. Mais elle le voit, du moins, elle le sent. Elle sent que quelque chose cloche, mais elle ne dit rien la blonde, elle ne voudrait pas prendre le risque de l'énerver, pas prendre le risque de perdre son oncle. Il est la seule famille qui lui reste ici, avec Isa, et elle ne veut pas que cette famille qu'ils tentent petit à petit de construire, s'échappe, s'efface.

• Leur vie est des plus normales, Lud arrive à cohabiter avec son handicap, elle est même plus heureuse. Elle a ses études qui lui prennent son temps, elle n'a pas le temps de s'ennuyer. Elle est même studieuse pendant qu'Isa, elle bosse pour pouvoir les aider. Lud, elle a pas encore trouver de boulot, mais elle aimerait le faire. Elle se renseigne de son côté pour pouvoir en trouver un, mais c'est compliqué. Elle sait qu'elle n'arrivera pas à concilier boulot/études. Alors elle abandonne, elle garde cette idée dans un coin de sa tête. Peut-être plus tard, peut-être qu'elle y arrivera un jour.

Non je ne partirais pas., ça cingle dans l'air. Ludwine sert son livre dans ses mains, le livre qu'elle lit en ce moment et qui parle d'amour. Ca change. Elle en a marre des monstres, des polars, des gens assassinés. Votre grand-mère vous a réservé un billet d'avion Ludwine, je ne peux plus vous garder. Et pourquoi ? qu'elle se demande dans son esprit embrumé par la colère. Elle tremble, ça fait un peu mal. Pourquoi doivent-elles partir alors qu'ils semblaient être heureux en communauté ? Elle sent son sang qui ne fait qu'un tour mais elle accepte à contre-coeur. Elle ne veut pas, mais elle est obligée.

• Elle ne sait pas quoi penser quand elle apprend la raison de leur exil. Elle en veut à sa soeur, mais en même temps, elle s'en veut à elle-même. Elle aurait peut-être dû trouver un travail finalement. Abandonner ses études qu'elle continue tout de même par correspondance et se forcer à aller travailler. Mais elle est pas prête Lud, alors ça attendra, ici en Suède ou ailleurs si elle a envie de prendre son envol. Elle aime sa Suède, mais elle a l'impression d'étouffer dans cette maison. Elle a l'impression de redevenir l'assistée de grand-maman et elle a beau crier tout ce qu'elle veut, personne ne l'écoute. Elle est aveugle, pas handicapée, mais personne ne le comprend visiblement.

• Et visiblement, dans cette famille, ils pensent qu'elle est aveugle et sourde. Ou alors, c'est de l'inattention. Elle tente de ne pas faire de bruits quand ils parlent de Yann. Elle veut juste entendre ce qu'ils disent. Et ils veulent l'interner. Alors Ludwine, elle en parle à sa soeur et elles l'appellent. Elle ne veut pas qu'il en souffle, et elle sait qu'il en souffrirait. Ludwine, elle veut pas que son oncle aille chez les fous. Elle l'aime bien trop. Elle l'a perdu une fois, elle ne veut pas le perdre une fois de plus. Elle se promet de tout faire pour l'en empêcher. Un peu manipulatrice, elle pense déjà à feindre elle-même une dépression pour donner à grand-maman une autre chose à s'occuper. Mais quand elle l'appelle, un soir, elle se rend compte qu'il est heureux, elle l'entend dans sa voix. Et elle est heureuse aussi. Peut-être qu'il s'empêchait de vivre quand elles étaient là, c'est ce qu'elle se dit. Alors elle se dit que finalement le Parking, c'était un bon moment, mais qu'elle n'y reviendra plus. Elle se fait une raison. Elle se dit qu'elle ne vivra plus dans cet appartement qui a une odeur qu'elle aime tant.

• Tout allait pour le mieux, c'est ce qu'elle se disait. Elle avait réussi à passer sa première années d'étude de droit le plus aisément du  monde tant elle était studieuse. Mais son monde s'écroule quand les filles reçoivent une lettre de suicide. Elle a cette sensation d'inconfort qui l'habite alors qu'elle passe ses derniers partiels. Elle sent que son coeur va exploser, que son rythme augmente bien trop vite, que les battements sont irréguliers. Elle ne veut pas le perdre, elle qui semblait si forte, elle se met à pleurer lors de la réception de la lettre et elle l'appelle. Mais il la rassure, il rassure Isa aussi. Mais cette nuit-là, Ludwine elle a pleurer toute la nuit. Elle n'arrivait pas à lire, elle n'arrivait pas à écouter le roman qu'elle préfère. Elle pensait à son oncle dans la morgue, elle s'imaginait pleurer devant sa tombe et ça lui restait dans la tête. Comme une mélodie qu'on écoute trop souvent.

• Et elle ne peut pas partir. Elle accompagne Isa à l'aéroport. Elle la serre dans ses bras, si fort qu'elle a peur de la briser mais c'est sans importances. Elle a l'impression de perdre la moitié de son coeur, que la moitié de sa vie retourne au Parking. Mais elle, elle ne peut pas partir. Grand-maman et grand-papa l'ont fait intégrer un programme expérimental pour ses yeux. Elle doit passer le mois de juillet dans un centre qui va tenter de lui faire retrouver partiellement la vue. Evidemment, elle n'arrivera pas à revoir, mais elle pourra distinguer les contours des personnes, distinguer dans le flou les personnes quand la luminosité lui permettra. L'espoir renaît discrètement, il s'immisce dans le coeur de la blondinette, flirtant avec la peur quotidien d'un appel de sa soeur pour s'entendre dire que leur oncle n'est plus là. Cette espèce d'épée de Damoclès qui flotte au dessus de sa tête, elle la hait. Mais elle vit avec, comme d'habitude.

• Finalement, en revenant au Parking, elle se décide à arrêter ses études de droits. Elle n'en veut plus, elle n'en peut plus. Elle veut du nouveau la blondinette, alors en arrivant au Parking, pour leur prouver une fois de plus qu'elle n'est pas assistée, elle a trouvé du travail. Elle est secrétaire pour un cabinet d'avocat. Elle reste dans le droit et fait profiter du peu de connaissances qu'elle a acquis dans ses études. Mais elle est fière de se dire qu'elle peut ramener un peu d'argent. Puis il y a cet homme que son oncle lui a présenté, elle ne sait pas quoi en penser. Elle ne veut pas le juger trop vite, trop rapidement. Alors elle attend et elle verra. Mais pour le moment, elle l'apprécie, elle le tolère. Mais elle se demande comment ça durera avec le temps, peut-être que ça ira, peut-être pas.

 



Dernière édition par Ludwine Nielsen le Mer 7 Sep - 0:26, édité 9 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 15:58
MON PETIT LU JAIME
Bon retour ici DE CEUX DE CEUX
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol
avatar
« NITROMÉTHANE »
« NITROMÉTHANE »

▹ MESSAGES : 4800
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : 31 ans
▹ APPART : Au 903 avec Ulala, mais traîne surtout au 520.
▹ TAF : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
▹ DC : Sly, Niilo, Neslihan, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 16:14
Hellow you MIAOU


La tristesse de mon humeur habituelle s'accrut jusqu'à la haine de toutes choses et de toute humanité ; cependant ma femme, qui ne se plaignait jamais, hélas ! était mon souffre-douleur ordinaire.
EA Poe - Le Chat Noir


Introuvable du 7 au 21/12.
#JE SUIS TETON !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 1324
▹ NOMBRE DE RP : 6

▹ AGE : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
▹ APPART : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
▹ TAF : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille. (femme de ménage à l'étoile et au chat noir)
▹ DC : chuck malverti



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 16:24
REBIENVENUE :l: FAN
super choix, je stalke ta fiche, ma belle CANDICHOU ANGE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2331
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 16:46
Rebienvenue parmi nous avec ce super scénar FAN !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 17:30
rebienvenue jolie blonde DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 17:34
    merci tout le monde :l:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
En ligne
avatar
« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »

▹ MESSAGES : 4604
▹ NOMBRE DE RP : 14

▹ AGE : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
▹ APPART : #1411 (F3) avec Badz le fagg, Lincoln le chouchou et Jacek la folle.
▹ TAF : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
▹ DC : Ekaterina, Misha et Henry



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 17:37
Rebienvenue parmi nous HAWW
En plus avec la Nielsen quoi MIAOU


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12927-lizz-ailes-deployees
avatar


▹ MESSAGES : 1372
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : 1203, douzieme étage
▹ TAF : étudiante en sciences anthropologiques le jour, trafiquante la nuit et serveuse les weekends
▹ DC : Aliah & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 18:33
Re-bienvenue parmi nous BRILLE


▬ “FILLE LIBRE COMME L'AIR, fille aux ailes d'argent, oiseau volant. Regarde le monde cruel avec ses yeux clairs, se créer des rêves pour tenter de toucher l'univers.”
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7296-g-efstathios-if-i-ever-
avatar


▹ MESSAGES : 556
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 27 millards d'écoulés.
▹ APPART : #1012, avec le diamant à protéger.
▹ TAF : Propriétaire de deux hôtels de luxe et une tour à bureaux. Retourne tranquillement dans le buisness illégal.
▹ DC : le mexicano-cubain et renoi



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 18:38
Rebienvenue NIARK :l:


Turn into an asshole,
fuck bein' humble
I look in the mirror and say "Bro, you the best out. You're a cold ass cat, go and poke your chest out. Really got it made, you don't have to stress out" She wants me to give a fuck, sorry, bae, I'm fresh out.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 18:49
Oh yeah :l: le vava est au top je plussoie x1000 CUTE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 20:43
Merci tout le monde ! :l: :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Jeu 1 Sep - 21:44
Re bienvenue DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Ven 2 Sep - 14:06
La jolie Stella ! Merci :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   Mar 6 Sep - 12:56
bienvenue coeur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ludwine | les meurtrières.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.