avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2471
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : On ne demande pas son âge à une dame !
▹ APPART : Local de la Concierge, rez-de-chaussée.
▹ TAF : Concierge au Parking.
▹ AVATAR : Kathy Bates.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: ▸ Annexes   Sam 24 Jan - 21:02

LE PARKING
Il était un immeuble

#6871-72 Greystone Avenue, Bronx, NY 10467


Origines
Construite en 1951 dans le Bronx, la résidence des Lilas fut le fruit de l’imagination des promoteurs immobiliers exaltés par la fin de la Guerre et persuadés qu’un jour, même dans le Bronx il ferait bon de vivre. Bâti de petites briques rouge si typiques des Etats-Unis, le colossal bâtiment érigé au beau milieu d’un quartier pauvre du Burroughs ne connut finalement jamais la gloire espérée : bien vite les murs au papier-peint immaculé furent colorés par les mots doux des petits voyous désoeuvrés et les rampes d’escalier en chêne massif usées par les mains crasseuses. Oui, le bâtiment aurait pu connaître une vie meilleure mais c’était sans compter ses habitants qui le renommèrent bien vite, du fait du fort turn-over chez ses locataires.

Microcosme
Si la résidence des Lilas n’avait finalement rien de plus que les autres immeubles du quarter, ses occupants furent quand à eux un véritable pot-pourri de cultures et origines ! Si certains locataires s’y installèrent pour de bon, d’autres défilaient sans jamais réellement prendre le temps de découvrir leurs voisins, provoquant par ailleurs la méfiance des résidents de longue date n’ayant de toute manière ni le temps ni l’envie de faire connaissance avec ces locataires éphémères. Des voisins de passage se garant par ci par là avant de disparaître dans la nature sans laisser d’adresse. Car il faut bien l’avouer, au fil des années les anciens ont appris à se connaître, à s’aimer ou encore se détester formant peu à peu un véritable microcosme limité au bâtiment. Un univers à part régi par des règles implicites qu’aucun n’oserait braver. L’ambiance au sein du Parking ? Cette dernière est bien difficile à décrire tant les locataires s’opposent entre ceux qui rêve d’un avenir meilleur, ceux qui profitent simplement de leur vie ou encore ceux qui peinent à garder la tête hors de l’eau. Malgré toutes ces disparités, un seul et même sentiment demeure : leur appartenance au Parking.

La Concierge
Rebecca Lincoln était paraît-il une belle jeune femme quand elle s’installa au Parking en 1971, louant un appartement du premier étage pour accueillir la demi-douzaine d’enfants sous sa garde de nourrice. Avait-elle conscience alors que jamais plus elle ne quitterait les lieux et s’en prendrait une telle affection qu’elle en deviendra bien des années plus tard la Concierge ? Probablement pas et pourtant, aujourd’hui elle fait pratiquement partie des meubles et si elle sait se montrer trop curieuse et parfois même imposante dans la vie des locataires, elle n’en demeure pas moins généreuse et droite dans ses engagements. Mieux vaut néanmoins éviter d’être dans son collimateur, cette femme a plus d’un tour dans son sac et des sales voyous, elle en a  déjà maté plus d’un !


© Nous sommes de ceux


Dernière édition par La Concierge le Mar 13 Déc - 19:52, édité 7 fois

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2471
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : On ne demande pas son âge à une dame !
▹ APPART : Local de la Concierge, rez-de-chaussée.
▹ TAF : Concierge au Parking.
▹ AVATAR : Kathy Bates.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: ▸ Annexes   Ven 6 Fév - 20:32

LES LOGEMENTS
à chacun son appart !

dans les années 50, le Parking compte aujourd’hui une multitude de logements dans un état plus ou moins bien conservé et surtout, remaniés avec un gout parfois discutable par les locataires qui y ont défilé au fil des années. Voici la liste des types de logements proposés dans le bâtiment :

Les charges comprennent le chauffage, l'eau et les poubelles.
L'entretien des espaces communs se fait par tour de rôle.

Les Studios (F1)

Très appréciés par les célibataires ainsi que les quelques étudiants du bâtiment, les studios comptent une pièce de vie avec kitchenette ainsi qu'une petite salle de bain équipée de toilettes, d'un lavabo ainsi qu'une douche. Le sol des studios est en parquet véritable tandis que les murs externes sont en briques rouges apparentes.

Le loyer mensuel s'élève à 250$ ainsi que 50$ d'avances sur charges.


Les F2

Appréciés par les jeunes couples, les logements de type F2 sont composés d’une chambre à coucher, d’une salle de bain ainsi qu'un séjour et coin cuisine. Sans être des palaces, les F2 offrent un meilleur confort que les studios mais sont hélas assez peu populaires : les jeunes couples préfèrent une chambre supplémentaire pour leur potentiel enfant à venir tandis que les personnes âgées sont quand à elles trop peu attirées par le quartier. Le manque de demande explique sans doute la chute libre des loyers !

Le loyer mensuel s'élève à 350$ ainsi que 50$ d'avances sur charges.


Les F3

Extrêmement populaires, les F3 sont particulièrement prisés par les petites familles ou les jeunes souhaitant tenter la colocation ! Lumineux et agencés de manière à séparer la cuisine du salon, ces appartements là partent comme des petits pains à l’heure actuelle. Ces derniers sont par ailleurs équipés d’un balcon, véritable avantage sur les gamme inférieures !

Le loyer mensuel s'élève à 450$ ainsi que 50$ d'avances sur charges.


Les F4

Parfaits pour les familles plus nombreuses, les F4 comportent plusieurs chambres aménageables à la guise des locataires tout en sachant que la cuisine est séparée du séjour. Si ces appartements se font de moins en moins courants, il n'en sont pas moins très pratiques et agréables d'autant plus qu'un grand balcon y est installé !

Le loyer mensuel s'élève à 550$ ainsi que 50$ d'avances sur charges.


Les F5

Rares au sein de l'immeuble, les F5 sont depuis longtemps dédaignés par les familles qui pour ce tarif-là, préfèrent favoriser un quartier plus calme ou avec davantage de verdure contrairement aux étudiants-colocataires qui voient ces grands appartements comme une chance unique de quitter ses parents sans se retrouver seul pour autant !

Le loyer mensuel s'élève à 650$ ainsi que 50$ d'avances sur charges.



© Nous sommes de ceux


Dernière édition par La Concierge le Mar 13 Déc - 19:54, édité 5 fois

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2471
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : On ne demande pas son âge à une dame !
▹ APPART : Local de la Concierge, rez-de-chaussée.
▹ TAF : Concierge au Parking.
▹ AVATAR : Kathy Bates.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: ▸ Annexes   Ven 6 Fév - 20:33

LE BRONX
environs proches et lointains

Le Bronx
Faisant parti des cinq arrondissements de New-York, le Bronx est sans aucun doute le plus dangereux et le plus pauvre des cinq. Si la violence y est aujourd’hui encore omniprésente, la diversité culturelle y est cependant tout aussi présente, faisant de ce quartier un véritable melting-pot de cultures et origines.
Les lieux les plus culturels du quartier sont : le Yankee Statium, le Zoo, le Hall of Fame for Geat Americans, je jardin botanique de Wave Hill, le quartier italien aisni que l’université de Fordham. Tant de lieux probablement intéressants mais que les habitants du Parking n’ont sans doute jamais vu de leur vie.

Les environs du Parking
Comme beaucoup de ces pâtés de maison dans Le Bronx, il n'y a pas grand chose à voir ni à faire aux alentours du Parking, dans les commerces de proximité l'on peut cependant trouver: une épicerie tenue par un pakistanais, un vieux cinéma tenu par un passionné mais en vente depuis plusieurs années, un supermarché faisant concurrence au paki ainsi qu'un bar avec plus ou moins de succès selon les périodes sans oublier la station de métro et depuis peu, un centre socio-culturel. En d'autre termes, assez peu de choses et pour réellement s'occuper ou voir du beau monde, il faut compter au moins trois à quatre stations de métro, autant dire que les habitants de Parking ont fini par trouver comment s'occuper tranquillement chez eux !


le guide du touriste

Les odeurs de clope et d’essence, les lampadaires vacillant et les routes plus étroites et défoncées auront tôt fait de te confirmer que tu es rentré dans un autre quartier. Le Bronx, le seul, l’unique ! Découvre sans plus attendre ce dont tu te mêles !


LE QUARTIER

MANGER ET FUMER

« Pour les petites courses de dernière minute il y a toujours la supérette du coin, bien pratique ! » Geert


La plupart des résidents du Bronx ont la flemme d’aller très loin et se contentent des épiceries de quartier, des petits marchés, voir des livraisons par internet pour les plus friqués. L’avantage c’est qu’ici tu peux faire tes courses à toute heure du jour ou de la nuit ; l’épicerie du coin est gérée par un petit arabe très cool, très sympathique, mais si tu as un clebs avec toi, passe plutôt chez le russe au coin de la rue, il laisse rentrer les animaux.
Si t’as un gros besoin en pleine nuit, passe au nightshop, c’est cher mais tu trouveras forcément ce qu’il te faut ! Mais les jeunes « préfère(nt) aller au fast food, c’est mieux que la cuisine à maman », nous confie Odalie.

BOIRE, DANSER ET BAISER


« Entre nous, pas besoin d'aller très loin pour ça... Tu peux baiser et boire chez les autres, ou tu peux aussi aller dans le bar du coin, il se passe toujours des trucs. » Alessia.


Les membres du quartier passent leur temps à s’incruster les uns chez les autres, rares sont les gros commerces qui permettent de se torcher jusqu’à pas d’heure, si l’ont exempt le petit pub irlandais au coin de Greystone, où il se passe toujours quelque chose. Les grosses maisons de passe et boîtes de nuit se font discrètes, on préfère les établissements moyens, plus tranquilles, à l’instar du Red Light, du XTL, de l’étoile montante le Pussybox ou du petit cabaret, Le Chat Noir. Du reste, comme vous le diront la plupart des habitants, « jvais dans des soirées chez les potos ou je crée mes propres soirées. » (Lou). Les commerçants sont plus ou moins agréables selon le moment de la journée – Deirdre Haynes qui tient le vieux garage du coin est à priori reine de la mauvaise humeur -  mais c’est le soir que le Bronx s’anime le plus. Dès la nuit tombée les premiers dealers s’échappent dans les rues les plus sombres, et les habitants les plus courageux, en recherche de sensations fortes, se rendent aux très célèbres arènes de rue dont le lieu change en permanence, voire aux courses de quartier tout sauf légales. Animations qui permettent aux malfrats plus aisés de faire leurs petites affaires tranquilles.


LOUP Y ES-TU ?


« Je travaille avec un peu tout le monde, mais je n'ai confiance qu'en quelques personnes. » Legence.


Difficile de savoir précisément qui éviter dans le Bronx, si ce n’est pour ainsi dire personne ou tout le monde selon le milieu dans lequel on se place. Si les Italiens, les Arabes ou les Irlandais avaient la côte et terrorisaient le quartier fut un temps, ils ne représentent désormais que quelques groupuscules dont on ne pourra pas vous dire grand-chose ou dont on ne voudra pas vous dire grand-chose par peur de représailles. Le nom des Bartolotti ressort souvent comme une figure crainte à laquelle on ne veut pas se frotter, de même que les Russes ou les Serbes. « Si je voulais garder ma tranquillité en passant ma vie dans un quartier comme celui ci il était primordial que je sache quels étaient les grands groupes du coin et comment faire pour ne pas les froisser. » assure Jacek. D’une manière générale, rares sont ceux qui cherchent les problèmes ; il y a semble-t-il plus à craindre de petits fouineurs qui mettent leur nez partout en solitaire, que des grandes dynasties.
Et puis, ceux qui cherchent les emmerdes...les trouvent.


L’IMMEUBLE


SA REINE, REBECCA

« C’est une femme un peu acariâtre mais dans le fond elle a un grand cœur, faut juste la connaître. » Aliah.


Impossible d’évoquer l’immeuble sans parler de sa concierge, Rebecca. Inconnue de certains, appréciées par les uns et détestés par d’autres, Rebecca Lincoln est considérée comme le pilier de l’immeuble, sans laquelle tout s’écroulerait. Elle râle souvent pour le loyer, mais sinon t’inquiète, ça devrait bien se passer. Si t’es gentil parfois, elle t’expulse pas tout de suite, et elle te donne un petit délai de paiement.


SES VOISINS 


« Ils sont tous de bonnes personnes: il suffit parfois de creuser, et je crois que l'ambiance est harmonieuse. » Serge.


Le Parking, haut de ses quinze étages, est un lieu qui ne dort jamais. Toutes les ethnies et les habitudes s’y mêlent comme une grande famille à un repas de Noël. Donc ? Donc ça fait la teuf, ça cause, ça s’engueule et ça baise : « Honnêtement ils sont délires. Y'en a c'est des blaireaux mais j'men fous, j'vis pas avec. » prétend Al, qui n’habite certainement pas sous cet appartement où vit la gonzesse qui fait la fête tout le temps en talons aiguilles ! Les colocations sont nombreuses car tout le monde n’a pas les moyens de se payer un appartement. Chaque étage est différent, plein de ressources incongrues ; certains s’adorent, d’autres se détestent, s’entre-tuent ou se suicident. La faune du Parking se renouvelle continuellement et se retrouve dans les lieux symboliques : « Je vois pas mal de jeunes sur le toit quand j’y vais, sur le perron aussi y’a toujours des groupes assis sur les marches d’escaliers. » nous dit Luna. La chaufferie est quant à elle très appréciée pour les grandes soirées, quand on ne voit pas les jeunes déambuler dans les rues un peu perdus.


SES PETITS CHARMES


« J'prend souvent l'ascenseur, du moins quand celui-ci n'est pas en panne. J'fais déjà assez de sport j'vais pas aussi en faire en rentrant et sortant de chez moi. » Jax.


Son ascenseur qui tombe tout le temps en panne quand il n’est pas pris d’assaut par ceux qui s’y câlinent fait faire du sport à ses résidents. Ses réseaux sociaux internes s’agitent en permanences à coup de rumeurs et autres potins qui sont véhiculés sans cesse par la figure dominante des Commères : « Quelles petites salopes ! Si je les chope, je leur ferais passer un sale quart d'heure ! » prévient Slavenko, quand d’autres, plus avides, attendent chaque nouveau billet avec hâte : « J'adore les ragots ! » dit très simplement Eden, comme beaucoup de monde finalement.

Avec sa culture, son ambiance, ses gangs et ses petites habitudes, le Bronx est un petit monde en perpétuelle évolution, fourmillant de rumeurs, d’impacts de balles et d’étreintes partagées dans les coins obscurs quand la nuit tombe. Il est dominé par son Parking, sa tour refuge à la faune sans cesse changeante, mais jamais ennuyeuse.

Bienvenue, et surveille tes arrières. MIAOU

©️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par La Concierge le Mar 13 Déc - 19:57, édité 3 fois

avatar


Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com

▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 2471
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : On ne demande pas son âge à une dame !
▹ APPART : Local de la Concierge, rez-de-chaussée.
▹ TAF : Concierge au Parking.
▹ AVATAR : Kathy Bates.


MA RENOMMÉE DE MERDE :

MessageSujet: Re: ▸ Annexes   Sam 21 Avr - 19:37

   
Le Guide du Parking
   Parce qu'on lit toujours tous le mode d'emploi, hein ?
A sa conception, DE CEUX était supposé être un forum minimaliste, avec peu de lieux et peu d'organisation in-game. Lorsque la barre des 200 membres avait été atteinte, nous étions bien forcés de nous adapter pour satisfaire l'ensemble des joueurs...Mais à présent, ce que nous souhaiterions, c'est un retour aux origines ! Eh bien justement, parlons-en !  :dino:

Un point de départ terre à terre Le jeu se déroule dans un immeuble du Bronx, de ceux qui ressemblent à tous les autres, qui ne font pas rêver, de ceux où vos parents ne vous laisseraient même pas vivre seul pour vos études. Oubliez donc le glamour et les destins incroyables, ici au mieux vous trouverez un job à la pompe à essence du coin, à la tête d'une mafia locale pour les plus couillus...

Des personnages réalistes et indépendants Un conseil pour parvenir à vous fondre dans la masse du Parking ? Incarnez un personnage réaliste et surtout, indépendant ! Ne comptez pas sur un scenario ou un ship pour qu'il s'épanouisse ! Bref, incarnez un personnage que vous pourriez croiser dans la rue en bas de chez-vous, pas un chanteur à succès, il se ferait vite chier ici, qu'on se le dise !  RAH

Des liens...construits au fil des RP Nous avions supprimés les fiches de liens en faveur des MP mais pour ne brider personne, ces dernières seront désormais réouvertes ! Une raison pour passer en touriste sur les fiches des membres ? Non. Vous voulez des liens de malade ? Construisez-les en direct via vos RP ! Sérieusement, ici on ADORE les RP Libres surtout pour les nouveaux inscrits !  BAVE2  Vous voulez des liens et faire vivre vos personnages ? Jouez-les sans rien demander à personne et pire que des pigeons à l'affût de miettes de pains, les autres viendront à vous !

Une intégration à double-sens Les gros forums peuvent faire peur et c'est bien normal, c'est pourquoi nous vous demanderons de toujours avoir en tête l'accueil que vous auriez aimé avoir...et faites-le aux autres ! Même si vous êtes timides, il ne faut pas rester dans son coin et attendre que la magie opère...Aide toi, et le ciel t'aidera, u know... HEU Tout ça pour dire, il ne faut pas avoir peur d'aller MP les gens, poster des RP libres et squatter les zones de discussions (Flood, Chatbox...)

Une évolution libre et sans limites D'un point de vue administratif, ne vous attendez pas à une grande présence de la part du staff, en dehors des roulettes des RP et de quelques events ponctuels. En effet, nous ne sommes pas adeptes du "waouw" et nous préférons laisser chaque membre évoluer à son rythme de ses RP afin de ne pas brider votre imagination et vos propres intrigues.

Prêt à vivre une vie ordinaire ?
Dans ce cas, tu es définitivement sur le bon forum !  
SADIQUE

   
©️ Nous sommes de ceux
   

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ▸ Annexes   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.