AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Ness || Ness'presso, what else ?



 

Répondre au sujet Partagez|


Ness || Ness'presso, what else ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

« CRUELLA D'ENFER »
« CRUELLA D'ENFER »
› Âge : 34 ans
› Appart : #1403, avec princesse Shalimar.
› Occupation : Etudiante en droit le jour | Administratrice d'une boîte de nuit-maison close, Le Lumignon Blanc, la nuit. | Chimiste de drogues dures et faussaire à ses heures perdues.
› DC : Sly / Niilo / Nathan / Dei
› Messages : 852
› Nombre de RP : 5

Message(#) Sujet: Ness || Ness'presso, what else ? Dim 31 Juil - 2:22

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) En Avril 2015, par la force des choses et surtout par la magie de sa marraine dépêchée au centre social. Elle a vu la gueule du bâtiment et elle a fait un peu la tête, elle a senti l'odeur et elle a fait un peu la tête, elle a vu la taille de l'appartement que remplissait autrefois son dressing et elle a fait un peu la tête. Mais en même temps, elle était tellement heureuse d'avoir un toit sur la tête et de quoi bouffer qu'au début, elle a pas dit grand chose. C'est après que ç'a commencé à se corser.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Les voisins fondamentalement, elle en a peu des proches. Son appartement est collé au local de la Concierge alors y'a du boucan tout le temps, mais quand elle n'est pas à la fac, elle est au boulot, alors finalement, elle passe très peu de temps chez elle. C'est une tour immonde dont elle espère sortir au plus vite, fréquentée par des gens immondes qui devraient avoir sincèrement honte d'eux, et qu'elle évite de fréquenter, même plus d'un an après son arrivée. Son seul voisin véritable c'est son voisin de lit, Shalimar, et il est aussi insupportable qu'elle.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) On dirait pas comme ça mais en vrai Ness est super discrète parce qu'elle ne veut pas que quelqu'un de la fac apprenne malencontreusement qu'elle habite là. Elle fait peu de bruit dans son appartement et elle en passe la porte à des heures impossibles, en rentrant de la fac ou du boulot. C'est la gonzesse dont on ne se souvient que de l'impolitesse : celle qui râle quand on la frôle un peu trop près, qui ne dit pas bonjour, et qui ne tient pas la porte. Ceux qui sont là depuis longtemps et fréquentent les lieux publics tels que les écoles, les bibliothèques, les hôpitaux, les bars ou les restaurants, l'auront reconnue comme la petite arabe pas sympa, et les plus racistes la voient comme cette graine de terroriste qui ferait mieux de retourner dans son pays.



(NOM) Özel, c'est le nom du papa. Ca signifie "spécial", eh oui chaton, tu sens la spécialness en moi ? Spéciale Ness, tu l'as ?(PRÉNOM) Neslihan, Ness pour les intimes, donc pour personne. Et surtout pas Nessie espèce de cafard. Y'a Chanel aussi quelque part, ça lui va mieux, mais bon, on fait pas toujours ce qu'on veut. ( AGE) 33 ans (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 25/12/ 1982 à NYC dans une belle clinique privée digne d'un hôtel avec des portes en or massif ; non on en sait rien c'est papa qui l'a dit. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Princesse Turque au règne révolu : étudiante en droit, elle nettoie les parties communes - des bâtiments pas les tiennes abruti - quand vous êtes tous couchés (NATIONALITÉ) Américaine (ORIGINES) Américano-Turques (STATUT CIVIL) Célibataire, rapidement mariée à un riche avocat qu'elle va plumer jusqu'au dernier centime, elle l'espère. (ORIENTATION SEXUELLE) Le nord c'est par là. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Avril 2015(REPRISE DU PERSONNAGE) Oui tkt babe. (GROUPE) Ceux qui survivent (TYPE DE PERSO) Totalement sorti de mon esprit chtarbey, t'en doutais ? (CRÉDITS) AMIANTE / chiffons & ribbons et les autres c'est du google maggle.

PSEUDO : Kichuoa PRÉNOM : LN AGE : 22 PAYS :FRFRÉQUENCE DE CONNEXION : other nine thousand COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : TS COMMENTAIRE OU SUGGESTION : AVERY désolé bb jtm :l:AVATAR : Merve Bolugur


NESLIHAN CHANEL ÖZEL
SOIS TU NAIS ROI SOIS TU N'ES RIEN
bir L'Adultère : Neslihan est née de l'union autrefois régulière mais désormais révolue d'un riche entrepreneur issu de la branche turque d'un réseau concentré sur le trafic d'êtres humains, et d’une femme qu’elle n’a jamais connue. Elle a été élevée dans le climat étrange et irréfutablement tendu, inhérent à ce type de transactions, ce qui a impliqué très rapidement une lucidité certaine sur les parts les plus sombres de l'âme humaine, et les moyens qu'il était possible de mettre en œuvre pour arriver à ses fins et ainsi remporter de l'argent.

iki – La Princesse : Cet argent, Ness en a rapidement perdu la notion de la valeur, tout en comprenant son pouvoir. Elle a été pourrie, gâtée, vénérée par son père fier de sa progéniture dont il s'est rapidement servi de vitrine auprès de ses gros clients. Neslihan était une véritable petite fille de sultan, belle et polie, qui maniait bien la langue de son père et qui suivait les ordres qu'on lui donnait, et savait être jolie tout en se taisant.

üç – La Superficialité : En échange, elle recevait monts et merveilles. Elle est depuis gangrenée par une forme de dédain envers tout élément de son environnement qu'elle n'estime pas assez valeureux pour entrer dans son champ d'attention. Elle se focalise énormément sur l'aspect physique et social sans vraiment chercher plus loin : on a toujours fait de cette manière avec elle, elle ne fait qu'appliquer ce mécanisme. C'est ainsi que ce n'est pas une femme complexe : avec elle, tout est blanc ou noir, bien souvent noir. Le souci réside dans le fait qu'avec Neslihan, tout demeure à la surface, et s'échappe d'un coup de vent. Lunatique et capricieuse, elle ne voit que ce qu'elle a besoin de voir, saisit ce dont elle a besoin, et se fiche du reste. C'est pour cela que malgré tout, c'est une femme franche.

dört – La Femme : A son sens la plus belle créature foulant la terre, la femme, par sa voix, son comportement général, son mécanisme de pensée, ses courbes et sa façon d'être, demeure sans conteste l'élément qui attire son attention à coup sûr et qui la monopolise. Neslihan n'aime pas la Femme par haine des hommes, elle aime la femme, tout simplement. Très tôt, elle a davantage regardé ses voisines de classe plutôt que ses voisins, et ses camarades féminins dans les vestiaires plutôt que les garçons. Elle a conscience de chaque part de son corps et la chérit, la maquille et l'embellit : elle se forge certes un masque, mais un masque particulièrement solide et minutieux.

beş – Les Ressorts : Ce sont ceux qui grinçaient au début de son adolescence dans la chambre de son meilleur ami Ambroise, recueilli par le patron de la firme pour laquelle travaillait son père, alors qu'elle sautait sur le lit pour faire croire qu'ils couchaient ensemble. Durant deux années de rire et de comédie, Ambroise et Neslihan ont fait croire qu'ils formaient un couple, se servant mutuellement de couverture aux yeux des autres car il a vite été compris que l'attirance pour le même sexe n'était absolument pas une bonne idée si l'on était pas certain d'être intouchable. Ils ne se sont réellement touchés qu'une fois, afin de donner davantage de profondeur à leur intimité, mais se sont rapidement rendu compte que rien n'était possible compte tenu de la nature de leur relation.

altı – L'Intolérance : Lorsque Ambroise s'est brutalement éloigné d'elle sans raison apparente, elle a d'ailleurs cru que c'était à cause de cet événement, ce qui ne lui a pas empêché de lui en vouloir viscéralement. Elle a eu la folie d'essayer de se tourner vers les hommes, mais elle ne lui est pas restée longtemps. Sans plus personne pour la couvrir, Neslihan a été obligée de prendre son courage à deux mains et de s'assumer tout en jouant sur les deux tableaux. Son petit jeu a tenu des années, des années pendant lesquelles le réseau a eu le temps d'éclater pour se reformer sur de nouvelles fondations à partir desquelles elle a continué à faire la jolie petite princesse hétérosexuelle qui venait passer des messages, la poupée de cire finement sculptée par le roi turc, à laquelle il ne fallait pas toucher sous peine de castration instantanée, la charmante créature sans défauts, engoncée dans l'écrin du sécurisant entretien de son père, dont on se fichait de l'idiotie tant qu'elle était jeune et jolie. Jusqu'à ce qu'on la surprenne, un peu trop proche d'une autre jeune femme, les doigts entremêlés, les cheveux en bataille, les lèvres dérapant. Pour le père, c'était la trahison ultime. Comme des dizaines d'autres en Amérique, la princesse est déchue, et son statut de bâtarde est dévoilé. Elle est jetée à la rue, du jour au lendemain.

yedi – La Mère : Elle a trente-deux ans, mais sur-protégée et assistée depuis sa naissance, c'est comme si elle en avait dix. Pas d'amis, pas de famille à contacter. Elle se réfugie dans un bus, se laisse porter par les roues comme par le chagrin jusqu'aux pires quartiers de New-York. Le terminus la lâche en enfer, dans un quartier où plus personne ne peut surveiller ses arrières et menacer d'éventuels détracteurs de leur rôtir l'entrejambe. Une bonne âme la repêche dans les ombres opaques, la traîne jusqu'au centre social où elle est accueillie pour la nuit.
Le lendemain, elle rencontre sa future marraine, une femme à peine plus âgée qu'elle, mais qui figurera une mère qu'elle n'a jamais eu, un parent pour cette gamine a la capacité émotionnelle d'une enfant.

sekiz – Le Droit : Neslihan reprend confiance en elle sur les bancs d'une faculté de droit quelconque pour laquelle sa marraine a fait flamber les aides en mettant l'accent sur sa condition orpheline et sa perdition sociale. Première année de licence à trente-deux ans, ça ne choque personne, sauf Ness elle-même qui doit se débrouiller pour forger de nouveau son masque d'apparente froideur. Alors Ness ment, Ness raconte n'importe quoi, Ness s'invente une famille qu'elle n'a plus et une richesse qui lui a été retirée. Elle se construit un harem d'admirateurs fascinés par un mensonge. Elle a de nouveau un désir, celui de devenir notaire – parce que ça paye bien mais surtout parce qu'elle espère tomber faussement amoureuse d'un futur brillant avocat qui va l'entretenir. Le quotidien reprend, et il lui convient.

dokuz – La Honte : Cependant sa marraine de l'entretient pas comme son père le faisait ; elle lui apprend la vie réelle. Alors pour continuer à subsister, Neslihan trouve du boulot. Et quand on a aucune qualification, qu'on ne s'intéresse à personne d'autre qu'à soi-même et qu'on est trop fière pour faire la pute, il reste peu d'options dans le Bronx. Chaque soir après les cours, ou tôt le matin quand ses horaires le lui permettent, Ness enfile de vieilles fringues, et dans l'ombre de la nuit, à la lueur des diodes « Issues de secours », elle fait le ménage dans les locaux des hôpitaux, des centres, des bars, des bibliothèques. Et bien entendu, personne ne le sait, à la fac, il ne faut pas qu'on le sache, il ne faut pas qu'on ait l'occasion de voir le masque se fissurer. Alors bien sûr, les coulisses, les habitants du Bronx les connaissent, et ils se foutent de sa gueule quand elle fait preuve du dédain de la condition qu'elle n'a plus.

on – Le Chat : Shalimar – oui comme le parfum parce que c'est une aristochate tu vois – est  une sublime Maine Coon qui lui donne l'impression d'avoir un gardien pour la protéger des agresseurs. Elle lui ressemble beaucoup, Shasha' ; elle a le même tempérament égoïste et le même regard méprisant. Des fois, Ness s'engueule avec elle, et elle ne répond pas, se contentant de se lécher le trou d'balle, avant de se rouler en boule dans son arbre à chats comme si Ness était un pot de fleurs.

on bir – La Fraude : Neslihan est conne, mais pas trop quand même, alors elle bosse et elle apprend des trucs. Le droit c'est compliqué, ça fait bosser son cerveau de princesse, mais y'a quand même des trucs qui rentrent dedans. Cette année, elle a recroisé Ambroise – pardon, Bob. Bob n'a plus la même gueule qu'autrefois, il ne rit plus beaucoup, il a une jambe en moins, et surtout il n'est pas pédé, attention. Dans les couloirs de l'hosto pourri du Bronx, entre un balai brosse et des béquilles, ils se retrouvent comme autrefois, comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Il y a dans leurs conversations quelques résidus de leur vie précédente ; l'illégalité de Bob, et le mensonge de Neslihan ; alors ils travaillent ensemble, ils font du mensonge illégal. Neslihan assure par sa connaissance des codes et manigances, une protection judiciaire supplémentaire des petites affaires de son meilleur ami ; Bob lui verse de quoi s'acheter des fringues qui font croire qu'elle est encore une princesse aux yeux de ses collègues de faculté, et une redoutable femme d'affaires auprès des négociants qu'elle va voir à sa place.

on iki – La Dépendance : Même si elle dira toujours le contraire, Ness doit tout à tout le monde. Elle se vante de son autonomie et de sa débrouillardise alors qu'elle ne possède en réalité ni l'une, ni l'autre, si ce n'est dans son art du mensonge et de la falsification. Que ce soit dans son travail ou dans toutes ses relations sociales, Neslihan est effrayante par son redoutable égoïsme. Sans aucune relation émotionnelle profonde avec qui que ce soit, hormis son ami Bob, elle est difficilement accessible et si la façon dont elle prend soin de son apparence la fait passer pour une chaudasse, son caractère insupportable la transforme en iceberg. Elle est incapable de se considérer par rapport à quelqu'un, même si ce quelqu'un lui permet de subsister, comme sa marraine. C'est elle, elle, encore elle, toujours elle : c'est d'ailleurs pour cela que même si elle est particulièrement ouverte sexuellement, Neslihan est à ce jour, toujours vierge.

on üç – La Solitude : Forcément, ses relations sociales sont donc quasiment inexistantes. Neslihan ne dit pas bonjour, ne tient pas la porte quand elle passe avec quelqu'un, ne demande pas l'étage de celui qui prend l'ascenseur avec elle, ne connaît pas la reconnaissance et le remerciement, et prend toujours le dernier kinder bueno. C'est comme ça. Seule sa marraine parvient à lui tirer un semblant de gratitude étant donné qu'elle lui a évité de finir morte de faim – ou pire – dans un caniveau du quartier. En dehors de cela, si jamais vous avez la chance de croiser son regard, sentez-vous honorés.

on dört – L'Elocution : A partir du moment où elle a été abandonnée par son père, Neslihan a totalement abandonné le turc ; elle le comprend mais en perd peu à peu la maîtrise, sauf lorsqu'il s'agit d'insulter quelqu'un – pour ça par contre, elle a le champ lexical le plus large du monde. La seule langue qu'elle pratique couramment est donc l'américain. Malgré tout elle a une maîtrise parfaite de son discours, qui conjuguée à son jeu corporel permet d'attirer l'attention de n'importe qui et de lui faire gober avec une facilité désarmante le mensonge le plus infâme. Elle conserve encore quelques restes d'une langue qu'elle a inventé avec Ambroise, sorte de code mêlé de turc et de binaire, leur permettant de se faire comprendre réciproquement d'eux seuls.

on beş – Les Tagada : Neslihan est sexuellement excitée par les sucreries, eh oui. Vous n'imaginez pas le potentiel sensuel que peut avoir un sucre d'orge ou un collier de bonbons – ne fait-on pas des sous-vêtements dans ce matériau, par ailleurs ? Neslihan se gave littéralement de sucreries en tous genres, comme une enfant, absolument, et fait des crises si elle ne parvient pas à en obtenir. Ses préférées sont les fraises tagada – les rouges, évidemment – dont la forme lui évoque celle des mamelons féminins, et les dragibus – les noirs, évidemment - parce que...ben parce que les dragibus noirs ce sont les meilleurs, c'est tout.





Dernière édition par Neslihan Özel le Dim 4 Déc - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6880-ness-ness-presso-what-e


avatar

« La Demoiselle Inconnue »
› Âge : 36 y.o
› Appart : dans un hôtel du quartier
› Occupation : Architecte/Paysagiste/Magnétiseuse
› DC : Rau / Franz / Bianca
› Messages : 1598
› Nombre de RP : 10

Message(#) Sujet: Re: Ness || Ness'presso, what else ? Dim 31 Juil - 2:24

Bonsoir :hihi:
Vous êtes bien jolie MIAOU
Fais un baise main respectable avant de disparaître derrière son manteau de laine , dans un nuage de bonbon et de sorbet fraise


+ BACK TO MY ROOTS +
Had to lose my way,to know which road to take. Trouble finds me. All I look forward, washed away by a wave.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11295-apolline-mille-bouches


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Ness || Ness'presso, what else ? Dim 31 Juil - 3:44

Ness ça me fait penser au personnage d'Eathbound ! Il était tellement génial ce jeu !

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Ness || Ness'presso, what else ? Dim 31 Juil - 11:44

Shalimar va bien ? ARROWluvCharlie
Rebienvenu ici, ma Nessie :l:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Ness || Ness'presso, what else ?

Revenir en haut Aller en bas

Ness || Ness'presso, what else ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rivière NESS / Nassa
» le monstre du loch ness
» Le monstre du Loch Ness,
» Monstre du Loch Ness
» [Cryptozoologie - Loch Ness] Nessie : La théorie de l'éléphant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Killian est perdu Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe)