Partagez|


Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mar 26 Juil - 22:36

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Il y a un peu plus de six mois, quand j'ai eu une promotion, et que j'ai décidé que mon petit appart se salissait trop vite après une semaine sans ménage. Vous allez me dire qu'avec une pièce en plus, j'y gagne pas vraiment au change - mais pensez bien que je peux mieux étaler mon désordre et les merdes que j'entasse, comme ça.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Y a carrément trop de monde, dans cet immeuble. Trop de passage, toute la journée, toute la nuit. Ces conneries, ça force aux petits ragots en plus, et je déteste ça. Putain, six heures du matin, qui rentre à moitié saoul en faisant autant de bruit à l'heure où je me lève - attends, je vais voir à travers le judas en faisant mine de passer par la cuisine. Finalement, je les connais pas vraiment - d'autant plus qu'au rez-de-chaussée, ça se bouscule pas au portillon. La plupart des appartements est vide, et c'est pas plus mal. L'immeuble est plutôt bien tenu, les appartements n'y sont pas chers, et j'ai du mal à m'attacher à autre chose, à vrai dire.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) « On se connaît, non ? » Non. Tu me connais, nuance – je dirais même mieux, tu connais ma voix, rien d'autre, si tu es réveillé entre sept et dix heures du matin et que t'écoutes la radio dans ta voiture, si tu tombes la bonne station. Ou ailleurs, tu sais. Situation nulle et assez banale qui survient de temps en temps – à part ça, je sais pas trop ce qu'on peut dire de moi.
Le mec est plutôt normal, il a peut-être des expressions faciales un peu trop parlantes. Tellement en fait qu'il se contente souvent d'un regard expressif, d'une moue qui te donne envie de le gifler, parce qu'il semble un peu trop las, compte tenu de la situation. Il a toujours l'air las, en fait. Il roule des yeux, il soupire, et il fait de ces sourires qui ne plissent pas les yeux – et tu sais pertinemment que ceux-là sont faux, tout le monde le sait. Parfois, et tu ne sais pas s'il a tout simplement ses bons jours, comme tout le monde ou s'il est vraiment sympa au fond – mais le fait est qu'il l'est, il a de la discussion, il est carrément agréable. Mais pour ça, faut-il encore avoir envie de lui adresser vraiment la parole.
 

(NOM) SYMANSKA (PRÉNOM) SORIN (ÂGE) 24 ans. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Le 3 octobre 1991, à New York. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Animateur radio. (NATIONALITÉ) Américaines. (ORIGINES) Américaines et polonaises. (STATUT CIVIL) Célibataire. (ORIENTATION SEXUELLE) Hétérosexuel. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Novembre 2015. (REPRISE DU PERSONNAGE) En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? Non. (GROUPE) Ceux qui survivent. (TYPE DE PERSO) Inventé. (CRÉDITS) AMIANTE, Tumblr.

PSEUDO : Lustuu  HEH  PRÉNOM : Chais pas, j'te connais pas, tu t'es cru chez ta cousine ou quoi ?  -->  ÂGE : 23 ans. PAYS : France. FRÉQUENCE DE CONNEXION : Environ tous les jours. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : On m'a tiré par les cheveux jusqu'ici (Vivi bjr) COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Non, tout va bien pour moi **  AVATAR : Arthur Daniyarov
SORIN SYMANSKA
Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices.
Noir Désir


Apprends à dormir, mais ne me demande pas comment. Parce que les nuits entières à ne pas être foutu de garder les yeux fermés plus de trois secondes, à se les brûler sur le téléphone en attendant de les épuiser suffisamment pour qu'ils réclament un peu de repos, s'abîmer la rétine devant Netflix - devenir prévoyant, et s'user sur le terrain de basket pour espérer tomber de fatigue une fois la nuit tombée. Toutes ces conneries, pour savoir pertinemment que je passerai les dernières heures de la nuit devant un énième écran, et que je serai au boulot à l'heure, bien avant l'heure, quand c'est pas encore l'heure. C'est comme ça, y a pire dans la vie que d'être infoutu de dormir tranquillement. De toute façon, je rattrape tout dans la journée, mais le sommeil réparateur n'agit vraiment que la nuit. Le teint pâle, fade, les yeux cernés et sombres, les veines bleues sous la peau fatiguée - je n'ai pas vraiment 'bonne mine', mais je m'en fiche. Dans mon boulot, on me regarde à peine, de toute façon. Pas tant que je parle intelligiblement, que je suis éveillé, que je suis vif. Et au boulot, je le suis. Mais je ne travaille que trois heures par jour, alors tu penses bien que ça ne fait pas ma journée...

Il se passe des heures ici
Sans que rien ne troue l'ennui
Comme le temps qui coule essaie
De nous assassiner


Une enfance de merde, largement moins pire que celle de milliers de gosses, et quand même plus pourrie que celle de la petite pétasse qui se pavanait déjà à l'école primaire. Il y en a qui sont nés dans un océan de tendresse, dans une famille normale et bien rodée, et d'autres avaient à peine le cul qui baignait dans le filet d'eau du bassin vaseux qui s'écoulait lentement, juste au-dessus. Ça, c'est ce qu'on appelle la loterie de la vie, je crois ; on y peut rien, et d'ailleurs on y fait rien. Un beau jour, tu te félicites de pas devenir comme ta mère, d'avoir eu un peu de présence d'esprit quand tu étais ado, de n'avoir pas complètement foutu ta vie en l'air à cause d'une conne. Et quand tu rentrais de cours le midi, elle dormait - alors tu te faisais des oeufs et du bacon à l'arrache, tu passais vite fait sur un site porno si t'avais le temps, histoire de relâcher un peu la pression, et de faire des trucs d'ado, quand même. Tu repartais en cours, en retard, avec la moitié de tes affaires ici et là, et le sac plein de feuilles volantes. Et quand tu rentrais en fin d'après-midi, elle était debout, mais pas bien fraîche, une canette de Coca entamée et plusieurs clopes déjà entassées dans le cendrier. Mais t'étais un gosse sympa, alors tu passais un peu de temps avec elle.

À genoux sous la lune
Ou quand le soleil enclume
Comment se retendent les nerfs
Des révolutionnaires ?


Et les années passent, et tu réalises que tu ne la supportes plus. Que chaque millimètre de son visage t'insupporte, que sa voix éveille des pulsions que tu ne t'imaginais pas, que ses habitudes te semblent être le pire des calvaires. Finalement, t'es bien content qu'elle ne se lève pas le midi, et quand elle fait la gueule et ne se lève même pas de la journée, t'es presque le plus heureux.
Mon père n'était pas souvent là. Des considérations d'adulte, qui m'intéressaient pas vraiment, et qui ne m'intéressent déjà plus - aujourd'hui, on a une bonne relation. Je peux pas en demander beaucoup plus.
L'adolescence, roulez jeunesse, et sa folie furieuse juvénile, je l'ai vécue un peu de loin - au début tout du moins. On ne se révèle pas toujours rapidement. Ce qui est certain, c'est que j'étais tranquille, je ne faisais aucun remou, encore moins de vague. Lorsqu'on m'a proposé une clope dans les galeries dégueulasses d'un ancien immeuble, j'ai refusé - vague hésitation, malgré tout. Le premier verre, c'était chez moi - une gorgée de rhum par ici, une de porto par là, une de la bouteille de vin ouverte l'autre jour, pour ne pas être grillé. Pour ressentir un peu la thug life tout en restant chez moi, ni plus ni moins. Mais être le seul homme de la maison, ça te forge petit à petit. Rapidement, je me suis pris pour un vrai bonhomme, parce que ça faisait glousser ma mère quand je lui parlais mal, parce qu'elle s'amusait bien de mes réactions et qu'elle était fière d'avoir un petit mec à la maison.

On entend toujours dire qu'un homme qui a grandi avec des femmes saura mieux les traiter qu'un autre. Ça dépend. Et l'intimité que je peux partager est dénuée de tendresse, je ne prends pas le temps de m'attarder sur quoique ce soit de futile. Il faut un peu, beaucoup, de brusquerie, de l'animation, toutes griffes sorties et le lit qui frappe contre le mur.
En couple, c'est pareil. Je fais pas le ménage parce qu'elle vient dîner chez moi, je sors pas les chandelles et la lumière tamisée, musique d'ambiance et toutes ces conneries.  

Apprends à dormir
Glisse lentement
Sans réfléchir
Mais n'me demande pas comment

Quand je sors du boulot, il est dix heures du matin, onze le temps que je rejoigne l'appartement. Il est tôt, et le soleil est à son zénith - alors je me terre comme un vampire, je dors comme un mollusque pendant quelques heures, et je trouve un sujet pour l'émission du lendemain. En général, c'est plutôt rapide, d'une part parce que je m'y prends souvent à l'avance pour ne jamais être dépassé, et d'autre part, parce que je m'autorise pas mal d'improvisation. Techniquement, mon patron n'en sait pas grand-chose, mais jusqu'à présent, c'est passé. Et le reste de la journée, je erre. Chez moi la plupart du temps, jusqu'à la fin d'après-midi. Et je fais mes corvées, je me dépense, le sport, les conneries comme ça. Et le soir. Enfin. Malheureusement. Tant attendu et pourtant bêtement appréhendé. Paisible et dégueulasse. De temps en temps, j'essaie de le combler, de l'ensevelir sous du bruit, de l'alcool, des cris, des sorties, j'essaie de l'oublier sous le froid mordant de la nuit.

Oh, ton âme est lasse
Elle a du trop revoir hélas...
Les mêmes choses et les mêmes gens
Et toujours comme avant


Apprends à dormir
Glisse lentement
Sans réfléchir
Mais n'me demande pas comment.
 

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mar 26 Juil - 22:39

OH GOSH BAVE2 t'es belle, t'es beau, t'es sexy NIARK garde moi un lien, un rp, ton lit (ROBERT)

Bienvenue encore une fois, du love sur toi coeur Surprised
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mar 26 Juil - 22:42

Bienvenue :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mar 26 Juil - 22:48

BIENVENUE AMORE MIIIIIOOO :l: :l:

Vite, vite que tu sois validé pour qu'on puisse rp HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 1:19

bienvenue par ici, avec ce personnage prometteur. :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 1:24

MARCI BOKOU #segpa
Merci à tous les quatre! **

YO BEBEY VIVI *Met son pouce dans sa bouche* T'aimes çaa hein coquinou, je le vois dans ta sign :PERV:  Gentille fille, maintenant tu lècheees ARROWluvCharlie

Benson, héhé, grave  HAN
Quoique j'sais pas, tu vas garder les fleurs dans les cheveux ou pas HUM  ? ARROWluvCharlie

Ooh, merci Sidney ! Au plaisir **

:l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 22 conneries
› Appart : #1411 avec ''son mec'' et le gamin
› Occupation : Petit dealer et brocanteur, parasite.
› DC : le zombie, la pétasse nationale et le fdp de riche.
› Messages : 1088
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 3:13

Putain, je meurs, t'es beau, fml. JAIME SALIVE ROBERT LABIIITE BED AARONLESEXADDICT
J'te ken (mais dis-le pas à Coma GNOE)
Bienvenue HOT


remember that time we
were so happy and shit.
i’m so sick of writing about my heart as if it’s this beaten up, bloody thing. i’m so sick of it being something i’m ashamed to look at.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5504-badzz-represento-a-mis-


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 10:14

Oh CANDICHOU
Je suis animateur radio aussi, on pourra se trouver un truc ! :l:
(Moi je passe de 3 à 6h, I feel you pour le côté vampire)
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 10:48

Les jolis mots, la jolie bouille ! CANDICHOU Bienvenue à toi, en tout cas, et bonne chance pour la suite ! coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 18:05

tu fais trembler ma mai tellement t'es beau HOT HOT
garde moi un lien au chaud :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 19:07

Bienvenue ici :l: Vous êtes combien à connaître Vivi là oh :bouh:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 19:26

Le prénom m'a fait pensés au Seigneur des Anneaux, j'ai pas pu m'en empêcher (même si ce n'est qu'une question de toute petite resemblance) OMG

C'est vrai qu'il est pas mal. J'aime beaucoup le choix de métier, et ta façon d'écrire aussi. CUTE
Je viendrais surement te quémander un lien quand tu seras validé (ou un rp qui sait coeur)

Bienvenue & bon courage pour la suite Sorin HELLO DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 21:03

Ooooh, merci à vous tous ! :l: :l:

Badz - Hahaha quel engouement, ça fait plaisir BRILLE. Mais, si tu veux mon avis, t'es presque un peu trop excité... ARROWluvCharlie
Merci encore **

Neil - Oh j'avais pas vu qu'il en existait un ! Je prends donc le relai de ton émission HEH, intéressant  héhé ! On pourra se trouver un petit truc sympa, comme tu le dis !

Stanislas - Merci I love you  c'est très gentil !

Mai - Oow ROBERT Je voiiiiis, intéressant, je garde tout dans mon pantalon, c'est encore l'endroit le plus sûr et le plus chaud que je puisse trouver là, tout de suite ARROWluvCharlie

Vito - Plus que tu ne le crois HEH

Kim - C'est vraiment gentil, merci ** avec graaand plaisir pour un lien/rp/ce que tu veux !
Pour le prénom, c'est pas faux haha, moi aussi je vois tout... et je sais tout HEH
Revenir en haut Aller en bas


En ligne
avatar

« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina et Misha
› Messages : 4036
› Nombre de RP : 34

Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 22:34

TU ES VALIDÉ ! BIENVENUE !


Encore un bien qui va bien avec le décor ! Allez, viens rejoindre les chahuteurs du Parking, de toute manière, c'est la nuit qu'on vit pour de vrai !

Félicitations ! Ton dossier a été approuvé par la Concierge ! Tu peux dès à présent prendre tes aises et faire la connaissance avec tes nouveaux voisins sur le flood, la Chat-Box ou directement via les RP Libres si tu es un thug.

Si tu es perdu, n'hésite pas à t'inscrire à la session de parrainage ! Quoiqu'il en soit, pense à remplir ton profil (sans oublier d'indiquer ta réputation) et te recenser sur nos divers listings:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices Mer 27 Juil - 23:06

Merciiiii HAN
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices

Revenir en haut Aller en bas

Sorin - Étouffe-moi si tu peux, serre-moi encore ; nous les écorchés vif, on en a des sévices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sans Moi, tu ne peux rien faire, pas même prier; tout est grâce.
» [Lepidoptera divers] La serre aux papillons
» Je ne peux plus ajouter un petit emoticon dans mon message
» J en peux plus ....
» Allaitement, au secours !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)