Partagez|


angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 1:37

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Elle était pas plus haute que trois pommes quand elle a débarqué dans ce bloc de béton, le visage caché sous le rideau de ses cheveux blonds, ses yeux bleus d'adulte piégés dans son corps d'enfant se posant avec curiosité sur ce monde qui serait le sien à présent. Son père, elle n'en connaissait que la photo, jalousement gardée dans la déchirure de son ours en peluche pour qu'elle échappe aux flammes destructrices de sa mère. Mais aujourd'hui, un nouvel homme entrait dans sa vie et dans celle de sa mère, dont le ventre rond étirait le tee-shirt aux imprimés léopard. Malcolm l'avait épousé dans une chapelle rose de Las Vegas, l'oubliant dans l'appartement miteux qu'elle partageait avec sa génitrice avant que la gamine ne rejoigne l'appartement d'une voisine quand sa réserve de biscuits s'était épuisée. Au fond, elle est heureuse d'avoir une chance de former une famille, de rencontrer un nouveau papa. Mais cette nouvelle "maison" n'a rien de rassurant et ne ressemble pas aux beaux châteaux qu'elle a vu dans les livres d'image de la bibliothèque.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Le Parking, elle a cru s'y perdre pour toujours, la petite princesse à l'apparence si délicate mais déjà usée par un passé lourd et écrasant. Pourtant, c'est dans ce monde de violence qu'elle a trouvé une lueur d'espoir, un petit paradis derrière les murs gris. Sa mère n'a pas été plus présente après la naissance de Lou, la laissant seule avec le bébé dès que Malcolm partait en déplacement, plus intéressée par les salles de shoot que par la maternité. Mais l'ange gardien s'est manifesté sous les traits d'une femme âgée, au fort accent hispanique, qui lui servait un chocolat chaud aux épices dès qu'elle venait toquer à sa porte, Lou emmitouflée dans une couverture comme une petite poupée perdue dans ses bras d'enfant. Cette voisine-là a sauvé le peu de pureté qui subsistait de son enfance. Avec le temps, les rapports d'Angel au Parking et à ses habitants sont devenus plus conflictuels. Les visages amicaux n'étaient plus que le masque de l'hypocrisie, à chaque coin de porte, incapable d'accorder sa confiance, surtout après le décès de son ange gardien mexicain. Aujourd'hui encore, c'est la boule au ventre qu'elle franchit la porte de l'immeuble et qu'elle grimpe les escaliers. Elle envoie valser ceux qui tentent de lui tendre la main, rejoignant lentement les ténèbres que sa mère a laissé planer au-dessus de sa tête blonde.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Angel c'est la fille blonde, trop jolie pour son propre bien, abîmée de traîner sur les trottoirs et de heurter son innocence à la violence du monde. C'est la fille en mille morceaux, le miroir brisé, la tornade qui détruit par peur de s'attacher et de mettre le feu à ce qui reste de son coeur. Elle se sent clichée, coincée dans son histoire de drogues et d'abus, de père absent et de mère camée. Pourtant, elle sait bien qu'elle n'a pas le profil, avec ses grands cheveux blonds qui cachent les ecchymoses de ses bras et ses yeux bleus et tristes dans lesquels tu pourrais te perdre si facilement. C'est la fille qui sent le tabac froid, l'herbe et les fleurs coupés, qui semble sur le point de se briser et d'exploser dans la violence, ne laissant derrière elle que les restes d'une enfance brisée.

(NOM) Rosenback, nom de famille aux consonances germaniques si loin de ses origines, héritage pourri d'un père jamais vu, jamais rencontré, dont elle n'apprécie même pas la pension alimentaire, toujours dépensée en alcool et came par sa mère avant qu'elle puisse mettre la main dessus. (PRÉNOM) Angélina. Mais personne ne l'appelle comme ça depuis ses 12 ans. C'est Angel pour tout le monde, sauf pour sa mère qui s'entête à croire qu'elle a encore un semblant d'emprise sur elle. Un surnom stupide, aussi ironique que la vie qui l'emporte comme une tornade, ne laissant derrière elle que des déchets fumants. (ÂGE) 21 ans, la majorité, l'âge adulte, l'avenir en moins. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) le 20 mars 1995 à Chicago. Un temps passé, dans un autre monde. Il paraît que c'était le début du printemps et le premier jour de soleil après des semaines de pluie. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) elle enchaîne les petits boulots, incapable de tenir en place à un endroit. Elle écume les trottoirs, traîne son corps frêle de bar en bar, de lit en lit, de joint en rail. (NATIONALITÉ) américaine (ORIGINES) américaines et de lointaines origines allemandes du côté de son père. (STATUT CIVIL) célibataire. L'amour c'est pas son truc, on lui a pas appris comment faire. Alors elle use de ses charmes pour arriver à ses fins, s'oublie dans les bras des inconnus pour se sentir exister l'espace de quelques instants avant de retomber dans l'obscurité. (ORIENTATION SEXUELLE) hétérosexuelle (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) 31 août 2006, peu de temps après le remariage de sa mère et le début de l'enfer. (REPRISE DU PERSONNAGE) je n'y vois pas d'inconvénient (GROUPE) de ceux qui survivent (TYPE DE PERSO) inventé (CRÉDITS) giphy, tumblr

PSEUDO : pas de pseudo en fait PRÉNOM : marie ÂGE : 23 ans PAYS : france FRÉQUENCE DE CONNEXION : aussi souvent que possible COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : il était dans ma liste de coups de coeur depuis un moment, du coup j'ai sauté le pas COMMENTAIRE OU SUGGESTION : rien pour le moment   AVATAR : bryden jenkins
ANGELINA "ANGEL" ROSENBACK
DANS TES YEUX TOUT AU BOUT CE QU'IL RESTE DE NOUS EMPORTE PAR LA MER QUI S'ENDORT SUR LES BRAISES.

• Angel est née dans un coin paumé de Chicago, d'une mère camée habituée à vendre son corps contre une dose et d'un père à la fidélité douteuse, cherchant dans d'autres corps à soigner son vide affectif. • elle a grandi dans un environnement instable et dangereux, faisant ses premiers pas entre seringues utilisées et vêtements usés, réveillant sa mère pour réclamer un peu d'attention ou juste de quoi manger. • l'année de ses dix ans, sa mère rencontre Malcolm, un chauffeur routier aussi abîmé par la vie qu'elle ne l'est et il la demande en mariage après qu'elle soit tombée enceinte. • Malcolm est devenu son point de repère, plus souvent clean que sa mère et toujours gentil avec elle, lui ramenant des petits cadeaux de ses nombreux déplacements. Elle se sentait sa préférée, malgré qu'elle ne soit pas vraiment sa fille contrairement à Lou. Son admiration s'est arrêtée le jour où il a abusé d'elle. • Angel a commencé à fumer très tôt, volant des cigarettes à sa mère, avant de passer aux substances plus dures. • Elle couvre ses bras et ses jambes à chaque fois qu'elle quitte l'appartement de sa mère, dans une de ses rares visites, cachant les nombreuses ecchymoses   des violentes disputes qui font vibrer le T2 dès qu'elle franchit le palier. • Sa mère l'a mise à la rue à ses seize ans quand Angel lui a avoué les visites nocturnes de Malcolm, persuadée que sa fille le provoquait dans le seul but de lui prendre son mari. • Si son père biologique n'a jamais voulu entendre parler de sa fille née de l'adultère, il verse depuis sa naissance une pension à sa mère -plus pour s'assurer qu'elle se taise qu'autre chose-. Une somme confortable qui aurait pu leur permettre une vie agréable mais dont elle n'a jamais vu la couleur. Sa mère a un accès exclusif à cet argent et le dépense pour couvrir ses doses de came et l'alcool. • Elle a une petite soeur qui a dix ans aujourd'hui et vit toujours dans cet environnement toxique. Elle lui a promis de venir la récupérer un jour et de l'emmener loin de l'enfer mais ce qu'elle a à lui proposer en échange est loin d'être mieux. • Il lui est arrivé d'échanger son corps contre une dose de came, en désespoir de cause et en manque. A chaque fois, elle se sent honteuse et salie, pas mieux que sa dépravée de mère. • Angel a enchaîné pas mal de boulots mais n'a jamais pu en garder un plus de trois mois d'affilé. • elle a atterri à Alpha Delta Psi quand sa mère l'a mise à la porte à ses seize ans, faisant des aller-retours entre le foyer de fortune et la rue quand elle replongeait dans ses mauvais travers. Aujourd'hui encore, elle y passe quelques nuits quand elle n'a plus de canapés à squatter et qu'elle tente de se raisonner sur sa consommation de drogues. • Elle aimerait avoir le courage de se battre pour un futur meilleur, pour sortir de cet monde sombre dans lequel on l'a jeté dès le plus jeune âge. Mais il est plus facile de se laisser glisser vers le fond que de tenter de rester à la surface. • Sous ses airs de fille douce et innocente, Angel est loin d'être du genre à se laisser faire, n'hésitant pas à user des poings pour se faire comprendre quand c'est nécessaire, loin d'être effrayée par le goût du sang. • Elle refuse de s'attacher aux autres par peur de souffrir, d'être abandonnée. Et surtout parce qu'elle a peur de ce qu'elle est capable de faire pour ceux à qui elle tient. Elle a déjà tenu tête à sa mère, quitte à encaisser les coups, pour éviter à Lou de les prendre à sa place, et pourrait bien la couper à son beau-père pour empêcher sa petite soeur de subir les mêmes traumatismes que ceux qui hantent ses nuits.



Dernière édition par Angel Rosenback le Ven 15 Juil - 18:01, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 1:38

Des jours qui ne ressemblent qu'à l'ombre des nuits
Quand les paupières n'ont même plus la force des orages
Quand porté par les flots, je ne vois plus rivage.
les rêves brisés (2001)
"T'as les yeux de ton père. Me regarde pas comme ça idiote, ça te rend encore plus laide." Angel se tait. Angel ne dit rien. Jamais. Pas quand sa mère est là, et encore moins quand les seringues jonchent la moquette tâchée de leur appartement. Une bouteille de scotch est posée près du canapé. Une odeur de vomi séché, de transpiration, d'alcool et de tabac froid colle au mur mais elle ne la sent même plus. Elle reste assise sur le sol, cachant son visage derrière le grand livre de conte que son père lui a ramené la dernière fois qu'elle l'a vu. Il a des remords, c'est ce que sa mère lui répète. Qu'elle est une erreur, qu'elle n'aurait jamais du voir le jour mais que maintenant c'est trop tard. Elles vont devoir faire l'une avec l'autre. "Angelina, balance ce bouquin pourri ! C'est de la merde ! Des conneries t'entends ?" La gamine fait semblant de ne pas entendre, suivant avec attention du doigt les mots qu'elle déchiffre encore avec difficulté. Personne ne lui lire la belle histoire de la princesse si elle ne le fait pas elle-même. La voix cinglante de sa génitrice, affalée sur le canapé, une clope encore éteinte entre les lèvres, suffit à la faire se tasser un peu dans son coin de pièce. Pourtant, ses petits doigts frêles serrent la couverture cartonnée, refusent de laisser partir le château et le carrosse, le prince charmant et les parents bienveillants. "Angelina ! Tu vas mécouter putain ? J'ai dit balance ce livre !" Elle n'a même pas eu le temps de la voir s'extraire du sofa défoncé que déjà sa silhouette inquiétante plane au-dessus d'elle. Le livre lui échappe et ses petits poings se referment sur le vide. Son coeur manque un battement. L'histoire n'est pas finie et elle aime le feuilleter la nuit, quand le bruit de bouteilles vides qu'on bouscule du bout du pied la tire de ses rêves colorés. La silhouette sombre tangue, s'arrête avant de pousser de l'épaule la porte de la cuisine à la peinture abîmée. La gamine se relève, chasse rapidement ses longs cheveux blonds de son visage de poupée pour se lancer à la poursuite de son livre, tendant les bras pour le saisir, s'agrippant au bas du tee-shirt de la femme. "Maman, s'il-te-plaît ! C'est mon livre ! C'est papa qui me l'a donné !" La gifle est si violente qu'elle heurte bientôt le sol, déséquilibrée par le coup. Elle évite de peu une bouteille d'alcool dont ne subsiste qu'un fond odorant. "L'appelle pas comme ça. T'y connais rien à toute cette merde." Les mots continuent à pleuvoir mais la gamine ne les entend plus. Sa joue la pique et elle sent déjà la chaleur gagnée chaque parcelle de peau touchée par la main correctrice. Mais elle ne se décourage pas, se relève et poursuit sa tentative de sauvetage jusqu'à la cuisine où déjà sa mère agite un briquet au-dessous du livre. Les pages prennent feu lentement, consumant les premiers mots du conte, faisant disparaître les illustrations. Les larmes roulent sur les joues meurtries de la petite fille qui tire encore sur le vêtement de sa mère. "Maman non ! C'est à moi ! C'est papa qui me l'a donné !" Le livre tombe dans l'évier. Une fumée noire s'en dégage. Ca sent le bois brûlé, l'encre qui se consume. Quelques flammes s'échappent parfois dans un craquement alors que la couverture rend ses derniers souffles. Les mains fermes d'adulte se referment sur ses épaules frêles, la secouent d'avant en arrière sans ménagement. "C'est pas ton père tu piges ? Il veut pas de toi ! Il voudra jamais de toi ! T'es rien qu'une erreur, t'aurais jamais dû exister !" Les pleurs redoublent, inondent ses joues, mouillent ses longs cheveux blonds. Ses dents claquent à chaque secousse. Les pupilles dilatées de sa mère l'effrayent. Elle voudrait que tout s'arrête maintenant. Que comme dans son conte, un prince les sauve toutes les deux, rende un joli sourire à sa maman et les emmène vers un beau château. Mais ça n'arrive pas, ça n'arrivera pas. "C'est des conneries qu'il te fout dans le cerveau, tu piges ? C'est pire que de la came putain. Y a personne qui te sauvera Angelina, on est foutu toutes les deux, c'est comme ça." Sa voix est sèche, autoritaire, alors qu'elle relâche enfin sa poigne sur le corps de l'enfant. Les marques des doigts sont encore visibles et se teinteront sûrement de nuances de bleu d'ici demain. Elle s'effondre au ralenti, se laissant glisser sur le carrelage froid de la cuisine alors que la silhouette rejoint son monde d'ombre. Les larmes coulent silencieusement, espérant éteindre les flammes qui consument encore les restes de l'enfance.

le sauveur (2006)
"Allez, ne laisse pas refroidir ton chocolat chaud mi angel" La main ridée approche la tasse fumante de ses doigts d'enfant. Ca sonne le cacao, le piment et la muscade et cette odeur suffit à la rassurer instantanément. La vieille femme lui adresse son sourire plein de bonté, berçant calmement Lou dans ses bras si fins et pourtant si rassurants. Son appartement respire le Mexique. Peintures, odeurs, bibelots étranges, tapis lourds et colorés. Leur royaume à toutes les deux depuis que Carmen les a accueilli chez elle la première fois. Leur mère s'est absentée, comme trop souvent, les laissant seules, sans réserve de nourriture. Malcolm n'est pas rentré depuis une semaine et malgré ses coups de téléphone quotidiens, la junkie n'a su se tenir plus longtemps loin des salles de shoot, en oubliant les conséquences de ses actes. Pour Angel, ses disparitions sont devenues une routine habituelle. Son beau-père leur dit aurevoir de son camion rouge, elles passent trois jours de calme et puis les bouteilles réapparaissent, et bientôt les seringues. La fillette passe ses doigts fluets autour de la tasse brûlante. Lou gazouille paisiblement, jouant à attraper un des nombreux colliers bariolés de Carmen. Ses moments sont rares, d'un calme et d'une simplicité suffisant à panser toutes les douleurs du passé. Les lèvres de l'enfant goûtent le liquide épicé. Une saveur particulier mais profondément liée à ce sentiment de bien-être qui est le sien pour le moment. Il lui arrive parfois d'espérer que personne ne vienne les chercher, qu'elles puissent rester pour toujours avec la vieille femme qui s'assurerait de remettre des couleurs dans leur vie en noir et blanc. Mais ça n'arrive jamais. La poigne ferme de Malcolm finit toujours par toquer à la porte d'entrée. Aujourd'hui ne fera pas exception. Et comme à chaque fois, il lui aura ramené un ours en peluche d'une station service, l'odeur du gazole imprégnant encore sa fourrure. Ils iront manger une crème glacée, il caressera ses longs cheveux blonds, lui répétera qu'elle est sa princesse. Quelques heures plus tard sa mère refera son apparition. Les larmes couleront, les cris résonneront. Et le calme à nouveau, avant la prochaine tornade. Mais pour le moment, tout ça n'existe pas. Il n'y a que le parfum de Carmen, les odeurs d'épices, le rire de Lou et la chaleur réconfortante de l'appartement.



Dernière édition par Angel Rosenback le Mar 19 Juil - 18:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 10:06

T'es belle. HOT (Genre le choix d'avatar et tout, j'connaissais pas, mais du coup, j'suis allée faire un tour sur Google pour être sûr de ma vision. MDR )

Bref ! Bienvenue à toi, jolie dame, et j'ai hâte de lire la suite ! CANDICHOU
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 11:22

Bienvenue :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


En ligne
avatar

« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina et Misha
› Messages : 4007
› Nombre de RP : 19

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 11:34

Comme elle est joliiiie HAWW
Bienvenue parmi nous HEH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 13:42

Oh, une triste dame GNOE
Bienvenue ici CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 16:36

merci les garçons CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 15 Juil - 18:29

Bienvenue jolie blonde. :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Chaton sauvage »
› Âge : 24 années à survivre.
› Appart : #1202, le squat du Parking.
› Occupation : Fonctionnaire. Agent d'accueil au service des impôts.
› DC : Narcisse le snob, Eros le rustre
› Messages : 1235
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Dim 17 Juil - 20:57

Bienvenue ici ma jolie ! JAIME


Drama never ends

by Wiise


Parce qu'on le vaut bien:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6268-angelo-you-re-gonna-hea


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Dim 17 Juil - 22:58

Bienvenue à toi ! HELLO

J'veux du chocolat chaud aussi !!! BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2295
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Mer 20 Juil - 2:12

Bienvenue parmi nous avec la jolie Bryden JAIME !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

› Âge : vingt-six années rongées par sa folie meurtrière
› Appart : #717 la frangine envolée, éclatée dans les rues du Bronx ou ailleurs et lui seul dans un trop grand appart
› Occupation : il a abandonné la drogue, les contrats sanglants, traqué par les gros poissons qui veulent écraser la vermine
› DC : Riley la camée aux dessins morbides
› Messages : 1530
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Mer 20 Juil - 10:57

Bryden rhanlalalala BAVE bienvenue, j'veux un lien ! GNOE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5441-ugo-de-ceux-qui-prennen


avatar

« NITROMÉTHANE »
« NITROMÉTHANE »
› Âge : 31 ans
› Appart : Loue le 106 pour son fils et Art mais dort dans son garage.
› Occupation : Transporteur / Garagiste / Combattante et pilote clandestine
› DC : Sly, Nathan, Niilo, Neslihan
› Messages : 4064
› Nombre de RP : 13

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ Ven 22 Juil - 2:46

Hello !

Malheureusement le délai pour rédigé ta fiche est écoulé, tu passes donc dans les dossiers litigieux. Pas de panique, tu peux toujours l'éditer, jusqu'au 29 Juillet ou demander un délai ! Mais attention, passée cette date sans nouvelles de ta part, ton dossier sera classé.


La femme est vouée à l'immortalité
parce que la morale consiste pour elle à incarner une inhumaine entité: la femme forte, la mère admirable, l'honnête femme.
Simone de Beauvoir



#JE SUIS TETON !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11073-deirdre-priscillia-fol


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ

Revenir en haut Aller en bas

angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» angel + elle a les yeux tristes et le corps du christ
» « Les yeux fixés sur le Christ, entrons dans le combat de Dieu... »
» La foi aide-t-elle à guérir ?
» La religion pure et authentique aux yeux de Dieu
» (rose) elle avait les yeux noirs desquels on voit du bleu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)