AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LUX - boulevard of broken dreams



 

Répondre au sujet Partagez|


LUX - boulevard of broken dreams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

« bombe à retardement »
› Âge : vingt-cinq ans
› Appart : #1407 au quatorzième
› Occupation : a avalé des pilules d'anti-dépresseurs, à sourire aux infirmières qui tentent de lui remonter le moral, à envoyer chier ceux qui la saoulent. Mais barmaid au bar du coin la plupart du temps.
› DC : malissa braxas, la brune infidèle
› Messages : 353
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: LUX - boulevard of broken dreams Mer 13 Juil - 23:53

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) C'était un jour de Décembre, elle s'en souvient la jeune Perkins, c'était un jour de décembre et il neigeait. Lui lui criait dessus, il râlait parce qu'elle n'allait pas assez vite et elle, elle sentait les crevasses crées par le froid lui faire mal à ses mains. Elle se mordait la lèvre toute les deux minutes parce qu'elle avait envie de pleurer. Mais elle était contente parce que le propriétaire était sympa. C'était un soir de décembre. Le dix-sept décembre plus précisément. Ils avaient fuit l'immeuble qu'ils habitaient précisément avec le chat de Mademoiselle, personne ne les avait aidé, en même temps Lui leur avait dit que ce n'était pas la peine. Alors ils avaient déménagés avec la mini cooper de Monsieur, et le chat de Madame. Comme un couple normal, le couple normal qu'ils n'étaient pas.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Les voisins, ils ne sont pas chiants, elle ne les entend pas. Il y a cette voisine qui l'embête un peu, mais pas méchamment, elle la trouve jolie, elle la trouve belle et elle, ça l'embête. L'immeuble il est  beaucoup mieux que celui qu'elle a quitté, et celui encore d'avant. Lui ne l'aime pas. Enfin, il râle tout le temps, alors elle essaye de l'adoucir en lui disant que les voisins sont plutôt sympa, qu'une petite mamie lui a offert des légumes et c'est pour cela qu'elle l'aime. Elle aime cet immeuble, ses voisins et elle ne le quitterait pour rien au monde.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) C'est la fille qui accumule les boulots, qui court tout le monde, ses bottes en cuir au bout des pieds et son chignon fait à la vite dressé sur la tête. C'est la fille qu'on voit sortir avec un uniforme différent à chaque fois qu'on la voit. Et c'est aussi celle qui pleure souvent en sortant de l'immeuble mais que personne ne fait semblant de remarquer parce que c'est trop habituel pour être normal.  

(NOM) Perkins, du nom de sa mère, son père elle ne l'a pas connu. C'était le voisin une fois, le facteur le lendemain, un mec croisait dans un bar. Alors si sa mère avait pu elle lui aurait donné 40 000 noms de famille, mais elle s'en est tenu à Perkins. Son nom de jeune fille, le nom qu'elle n'a jamais réussi à abandonner pour s'offrir à un seul et unique mec.  (PRÉNOM) Lux, la luminosité pour une vie obscure. Lux, c'est de l'originalité, c'est du pep's et des sourires. C'est la force de l'originalité qui fait la femme qu'elle est. (ÂGE) vingt-cinq ans, le quart de siècle, c'est des années à supporter sa vie qu'elle commence à détester, c'est vingt-cinq années à s'accrocher à des choses qui ne sont pas faites pour être accrochées.  (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) un certain treize septembre, à Chicago, même si elle a failli venir au monde dans le squat miteux que squatter sa mère.  (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) serveuse dans un café, dans une brasserie le soir, libraire la journée et parfois, barmaid le week-end. L'accumulation des petits boulots pour garder la tête hors de l'eau, mais elle, elle ne vend pas son corps, elle n'en a pas envie. Elle n'a pas envie d'être la putain qu'était sa mère. Elle, son corps, il est que pour un seul et unique homme... et elle. (NATIONALITÉ)Américaine pure souche, les pancakes, le sirop d'érable. (ORIGINES) Américaine aux dernières nouvelles, mais elle a peut-être d'autres origines dans le sang, après tout, son père était peut-être un français, un italien ou un américain. (STATUT CIVIL) en couple avec le diable, en couple avec lui. Pour rien au monde, elle ne le quitterait, elle ne voudrait pas finir seule. (ORIENTATION SEXUELLE) dans sa tête, elle est hétérosexuelle, les garçons et leurs muscles. Mais elle aime aussi les filles, leurs courbes et leur tendresse. Elle ne veut cependant pas se l'avouer, alors dans sa tête, elle est hétérosexuelle, juste ça.  (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) deux ans auparavant, après avoir enchaîné les studios avec des proprios pas très clair, ils sont arrivés au parking avec lui en 2014. (REPRISE DU PERSONNAGE) C'est déjà un scénario (GROUPE) Nous sommes de ceux qui rêvent…  (TYPE DE PERSO) scénario de Sway Larsen(CRÉDITS) tumblr

PSEUDO : HARLEEN. PRÉNOM : Marion ÂGE : vingt-deux PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : cinq sur sept, mais rp trois sur sept durant juillet. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : publicitéééé COMMENTAIRE OU SUGGESTION : nadaaaa AVATAR :behati prinsloo ♥
LUX PERKINS
Il y a dans chaque coeur un coin de solitude où personne ne peut atteindre.


• Lux c'est une naissance en Septembre, un treize. Peut-être que ça porte bonheur, peut-être que ça porte malheur. Elle, elle est persuadée que ça lui porte malheur, en même temps, on ne peut pas dire que sa vie a bien commencé. Une mère junkie camée au possible, qui enchaînait les mecs pour pouvoir se payer sa dope, sa came, le truc qui lui ferait voir la vie en couleur dans son monde en noir et blanc. C'était des nuits à se faire payer, et c'était un jour où les périodes n'étaient pas venus qu'elle a fait son test sur des toilettes d'un motel miteux dans lequel elle allait se faire sauter. Elle s'est rendue compte qu'elle était enceinte, et elle s'est promis de ne pas abandonner sa fille, elle avait dix-huit ans sa mère, quand elle est tombée enceinte d'elle. Dix-huit ans, reniée par ses parents.

• Même si elle n'avait que dix-huit ans, elle a réussi à offrir une jolie vie à sa fille, même si elle ne s'en occupait pas, vraiment. Parfois, elle se faisait sauter, juste à côté du berceau de sa fille dans son appartement des plus miteux. On se demande même comment elle a réussi à ne pas avoir de maladie des plus dangereuses. La plupart du temps, elle avait des menaces de visite des services sociaux, alors elle appelait un de ses plus fidèles clients, elle briquait de fond en comble son appartement, et elle jouait la mère parfaite. Celle qui s'extasie devant les premiers pas de sa gamine, avant de refermer la porte sur l'assistante sociale et de s'enfiler un rail de cocaïne à côté de sa gamine et de se faire sauter pour payer les services de l'homme qui venait de l'aider.  

• C'est une enfance assez turbulente, du coup de ses six ans, elle a atterri aux urgences parce qu'elle était tombée en montant le toboggan à l'envers, elle s'est cassé le bras. A sept ans, elle a dégringoler les escaliers et s'est cassé le fémur. Les urgentistes ont prévenus sa mère qu'elle serait plus fragiles que les autres enfants, elle leur a rit au nez. Elle leur a dit que sa fille était une battante et qu'elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds. Non, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds.  Au début, ils ont pensés à la maladie des os de verres, mais non, c'était juste le résultat d'une mère qui ne s'occupait pas assez bien d'elle, qui n'était pas concentrée sur sa fille. C'était simplement ça.

•  Lux c'était un peu une outsider, mais elle avait son groupe de copines, un groupe qu'elle n'osait jamais emmené chez elle, de peur de retrouver sa mère sur le tapis, complètement défoncée. Elle avait peur que ses copines ne veuillent plus d'elle si elle voyait sa mère. Alors, elle s'inventait des histoires, disant habiter chez sa tante, chez son père qui était en réalité son oncle. Alors que chaque soir, elle rentrait en pleurant quand elle savait que sa mère était derrière la porte, affalé, presque ivre morte. Ou alors, elle pleurait quand elle entendait les cris de plaisirs quand elle montait les escaliers pour atteindre le dernier étage, là où elles habitaient. Plus elle montait les escaliers, plus les bruits devenaient clairs et nets. Et ça lui faisait mal. Trop mal. Mais elle était habituée.

• Elle l'a rencontré, un soir où elle attendait son bus, il lui a demandé si elle avait pas une cigarette. Elle savait que c'était l'un de mecs les plus populaires du lycée alors elle lui a tendu le briquet qu'elle avait dans le fond de sa poche. Ce briquet, elle l'a volé à sa mère. Il la remercié, et elle, elle a rougit. Elle l'a revu le lendemain, et le surlendemain. Au fur et à mesure que le temps passé, que les rencontres s'accumulaient, elle s'habillait un peu plus, elle volait du maquillage à sa mère, et elle regardait les filles dans les magazines. Elle voulait lui plaire et c'était une des raisons pour laquelle, elle se levait le matin. Pour le voir, et pour lui plaire. Elle avait peur qu'il ne l'utilise que parce que ses formes avaient pointer le bout de son nez, mais elle croyait en lui, alors elle l'attendait chaque soir, à en louper son bus et à se faire crier par sa mère quand elle rentrait un peu plus tard.

• Jusqu'au jour où ils se sont mit ensemble, et où tout a changé. Il est devenu le démon qui rythmait ses jours. Il était sa première fois, celui pour qui elle s'est donné. Puis, elle s'est teint en blonde, abandonnant le châtain parce qu'il le voulait. Puis, elle a perdu cinq kilos, parce qu'il le voulait, il voulait qu'elle soit parfaite. Elle a arrêté de se lisser les cheveux, il voulait qu'elle est les cheveux ondulés. Elle a commencé à fumer, une cigarette, puis deux, puis elle a commencé à fumer de l'herbe. Parce qu'elle voulait qu'il la voit comme la plus belle des choses et parce qu'il fumait. Il ne voulait pas qu'elle boit, alors elle ne buvait pas, juste du jus d'orange en soirée.

• Seize ans. Elle avait seize ans, elle allait bientôt avoir dix-sept ans, un mois plus tard, elle les avait. Elle l'attendait devant chez lui, devant chez ses parents. Le petit stick à la main. Elle était enceinte, en même temps, elle ne prenait pas d'anti-contraceptifs, elle n'avait même pas parlé de lui à sa mère. Elle avait pleuré. Longtemps, mais là, elle souriait. Jusqu'à ce qu'elle le voit, jusqu'à ce qu'il lui dise qu'elle ne devait pas le garder. Que c'était impossible. Elle a tenté, deux semaines, voir trois, de lui faire changer d'avis, mais il n'a jamais voulu. Une famille bien trop catholique ne pouvait pas accueillir un gamin alors que leur fils n'avait que dix-huit ans, c'était impossible. Il voulait la quitter, mais elle lui a attrapé le poignet ce jour là, et elle a rendu les armes « Je vais avorter. » qu'elle lui a dit. Et une semaine et demie plus tard, le petit pois qu'elle avait dans le ventre, avait disparu.

• Elle voulait faire commissaire d'expositions parce qu'elle aime l'art, alors elle est entrée à l'université, après avoir enchaîné les petits boulots pour pouvoir se payer les frais d'inscriptions. Elle a prit son premier appartement avec lui, c'était le bonheur total et enfin, elle avait ce sourire heureux sur le visage. Elle n'allait plus voir sa mère, et elle s'en portait bien. Elle a fait un seul semestre dans l'université, et sa mère est passé de l'autre côté. Elle a eu l'impression que son cœur se brisait. Et Lui il ne faisait rien pour l'aider. Il restait là, dans le canapé, à jouer à ses jeux vidéos. Et il s'occupait peu d'elle. Il était plus occupé à courir, et à battre son record. Plutôt qu'à s'occuper d'elle. Après tout, elle commençait les petits boulots pour pouvoir payer le loyer. Mais elle prenait quand même des cours du soir. Elle voulait apprendre, elle a toujours voulu apprendre.

• Enfin, elle voulait apprendre jusqu'au burn out qu'il l'a prise alors qu'elle venait de prendre son troisième travail. Elle n'arrivait pas à tout enchainer, alors elle a arrêtée d'étudier et elle est devenue barmaid le vendredi soir et le samedi. Alors qu'elle partait de la brasserie, elle passait chez elle rapidement, elle prenait une douche et elle s'habillait de façon à avoir le plus de pourboires possibles. Parce qu'elle en avait assez, alors elle se disait que si elle pouvait mettre de l'argent de côté, elle pourrait ne plus avoir qu'un travail, mais non. Impossible.

• Y'avait des soirs où elle ne travaillait pas, et où il faisait des soirées. Ce genre de soirée où l'alcool coulait à flot. Alors, ces soirs là, elle essayait de s'éclipser, mais il ne voulait pas. Alors elle restait là, elle supportait les regards lubriques qu'il offrait à ces filles, les blagues graveleuses qu'il faisait, les détails sur leur vie privée qu'ils donnaient à ses amis qui eux, rigolaient comme des porcs. Puis des fois, il lui disait qu'elle était trop grosse, alors elle se faisait vomir le matin, le soir. Elle voulait qu'il l'aime, alors elle faisait tout pour qu'il le fasse.  Elle voulait être parfaite à ses yeux, même si elle ne l'était pas à ses propres yeux.

• Puis elle est partie, sa mère. Elle a quitté ce monde, après une overdose. Elle avait senti son coeur qui s'était compressé dans sa poitrine, elle est sortie ce soir là, elle est sortie et elle a bu plus que de raisons. Lorsqu'elle est rentrée, il lui a prit la tête, alors elle est sortie et elle a dormi chez une collègue. Elle a hurlé aussi. Elle a hurlé si fort, qu'elle avait l'impression qu'elle était vidée. Vidée, de tout sentiments. Elle avait peur de le perdre, comme elle venait de perdre sa mère.

• Puis il y a eu la tromperie, la première. Elle venait de rentrer dans leur troisième studio, et elle l'avait vu, cette fille. Dos à elle, mais droite sur lui. Ses hanches basculaient en avant, en arrière. Et quand il l'a vu, elle serrait les dents, et il s'excusait. Il s'excusait à plates coutures, et elle acceptait ses excuses. Mais il ne l'avait plus touché pendant une semaine. Une semaine sans rien faire, alors qu'il le voulait. Mais elle a craqué, un soir, ils ont fait l'amour et elle avait pleuré après. Elle voulait qu'il l'aime. Comme il avait pu aimer l'autre fille, le temps d'un rapport.

• Il lui avait offert un chat, un chat pour leur déménagement au parking. Un beau chat blanc, qu'elle avait appelé Fantôme. Ils avaient emménagé un jour de décembre, et elle avait quasiment tout fait toute seule, elle avait emballé leurs cartons, toute seule. Elle avait monté les étages toute seule, lui il avait simplement monté ses jeux vidéos, ses consoles et ses vinyles. Il l'avait laissé se débrouiller toute seule, mais elle avait pu compter sur l'aide de quelques voisins, et elle avait pendu la crémaillère pour les remercier, elle faisait semblant que tout allait bien, mais elle sentait son couple qui se brisait, petit à petit.

• Puis il y avait cette fille qui avait emménagé bien longtemps après elle, elle l'avait vu. Et elles avaient rigolé, et elles avaient flirté. Elle se sentait bien avec cette fille, bien jusqu'à ce qu'elle ait passé à l'acte. La honte, les regrets venaient de prendre place dans le corps de la jeune blondinette alors qu'elle avait claqué la porte de son propre appartement. Quand il lui a demandé si elle allait bien, elle lui avait répondu que oui, il avait souri. Et ce soir là, ils avaient fait l'amour. Mais c'était différent. Ce n'était pas comme d'habitude, elle se sentait mal. Elle se sentait différente.

• Alors elle avait envie de recommencer, même si elle s'était jurée que non. Elle voulait l'oublier mais tout la ramener à elle. Elle venait toquer pour avoir du lait et elle laissait ses mains caresser la peau de sa maîtresse, l'estomac tout retourné. Elle avait envie de la voir, alors elle prétextait qu'il lui fallait quelque chose. Même si Sway, elle emploie des mots crus, des mots tranchants, des mots qu'on ne veut pas spécialement entendre, Lux est habituée, et même si cela lui fait du mal, cela lui fait autant de mal que de bien. Elle est heureuse d'avoir Sway dans sa vie, c'est son petit coin de paradis. Son petit coin paradisiaque, son esprit qui s'envole quand elle pense à Sway. Même si elle se sent un peu mal, elle est heureuse de se sentir vivante, en dehors de son appartement. En même temps, ce n'est pas des plus difficiles.




Dernière édition par Lux Perkins le Jeu 14 Juil - 21:50, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6675-lux-boulevard-of-broken


En ligne
avatar

« coeur glacier »
« coeur glacier »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina
› Messages : 3587
› Nombre de RP : 34

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Mer 13 Juil - 23:58

Bienvenue parmi nous ma belle LOVE
Lux est un très bon choix de scenario HEH


NAUGHTY BOY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


En ligne
avatar

› Âge : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
› Appart : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
› Occupation : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille.
› DC : chuck malverti
› Messages : 1089
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 0:08

Bienvenue :l: ANGE merci à la folie d'avoir porté ton choix sur ma Lux BRILLE

Bon courage pour ta fiche et tout ça SUPER

Je suis là pour les questions, les mps aux heures pas possibles et tous les feels à venir FAN

Je nous aime déjà, merci d'être là JAIME BAVE2

JEREM LE HERISSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3622
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 0:44

Bienvenue :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar

« Lost Wolf »
› Âge : 20 ans
› Appart : A la rue
› Occupation : SDF
› DC : Ario, Wayland, Orfeo
› Messages : 465
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 1:34

Bienvenue parmi nous !! Jolie petite bouille que tu as là ! J'ai vu tes questions : ne t'angoisse pas pour l'intégration, on se fait fort de te créer un petit nid douillet ! :l:

Courage pour ta fiche o/





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6645-ysten-v-je-prefere-m-en


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2165
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 2:12

Ce scénario FAN !
Bienvenue parmi nous :l: !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

« bombe à retardement »
› Âge : vingt-cinq ans
› Appart : #1407 au quatorzième
› Occupation : a avalé des pilules d'anti-dépresseurs, à sourire aux infirmières qui tentent de lui remonter le moral, à envoyer chier ceux qui la saoulent. Mais barmaid au bar du coin la plupart du temps.
› DC : malissa braxas, la brune infidèle
› Messages : 353
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 11:55

    Merci tout le monde SLIP SLIP
    sway: attend toi à mes mp alors HEHE HEHE


head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.


LARKINS ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6675-lux-boulevard-of-broken


avatar

« Jolene »
› Âge : Elle s'amuse à dire vingt deux ans, mais en vérité ce n'est que seize (14 février)
› Appart : #805 Dans l'appart de la famille, avec sa mère et ses frères et sœurs
› Occupation : Lycéenne même si on ne la voit pas souvent dans la classe, elle préfère faire des magouilles par ci par là et s'entraîner aux arts martiaux et autres sports de combats
› DC : Sam, princesse des nuages & Romy, prisonnière de ses démons
› Messages : 372
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 13:08

Bienvenue :l:



☆☆☆ Prendre un avion, prendre le train. Prendre un bateau ou bien ta main. Mais partir très loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10995-jascha-des-poings-a-la


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 15:04

Vite, je ship OMG
Revenir en haut Aller en bas


En ligne
avatar

› Âge : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
› Appart : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
› Occupation : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille.
› DC : chuck malverti
› Messages : 1089
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 21:56

Elle est parfaite :l: Jeulaime OMG

PLEASE VALIDEZ-MOI CETTE PERLE ANGE

vite qu'on puisse écrire FAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-


En ligne
avatar

« coeur glacier »
« coeur glacier »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina
› Messages : 3587
› Nombre de RP : 34

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams Jeu 14 Juil - 22:56

TU ES VALIDÉE ! BIENVENUE !


Sérieux t'es douce comme un bonbon, j'aurais voulu être une jolie fille pour y croquer un bout JAIME

Félicitations ! Ton dossier a été approuvé par la Concierge ! Tu peux dès à présent prendre tes aises et faire la connaissance avec tes nouveaux voisins sur le flood, la Chat-Box ou directement via les RP Libres si tu es un thug.

Si tu es perdu, n'hésite pas à t'inscrire à la session de parrainage ! Quoiqu'il en soit, pense à remplir ton profil (sans oublier d'indiquer ta réputation) et te recenser sur nos divers listings:




NAUGHTY BOY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: LUX - boulevard of broken dreams

Revenir en haut Aller en bas

LUX - boulevard of broken dreams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Yann ♦ Boulevard of Broken Dreams
» Boulevard des Pyrénées
» THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton
» brave dreams
» Une visite héraldique de Montpellier

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Killian est perdu Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe)