Partagez|


eddie ☽ room to breath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 12:47

eddie Rolaan
we're on borrowed time, but time isn't enough
Nom rolaan, c'est une petite partie de moi tombé à l'eau, quelque part là, entre l’ellipse d'un bateau et l'océan déchaîné. c'est deux cent mille souvenirs: des sourires, un premier baiser, de l'amour, (et le faire une fois, deux fois, cent fois), des papiers déchirés, des cris, des larmes et de la porcelaine brisé. rolaan, c'est celui à oublier. Prénom papa voulait m'appeler edward. mais c'était un peu trop classe edward, trop haut, trop chic pour une famille venu d'en bas. alors maman a coupé le prénom en morceaux. "ce sera eddie" qu'elle a dit. et bon...ce fut eddie. Date et lieu de naissance je suis né à san francisco le 22 décembre 1990. nous y avons vécus quelques années, trois, quatre ans à tout casser. puis papa a été muté pour paris et nous sommes partis, là bas, de l'autre côté de l'océan. je crois...je crois que j'aurais préféré ne jamais m'en aller. Âge vingt quatre ans. Nationalité franco-américain. Origines papa et maman sont tout les deux américains. la france, ce n'était qu'un pays d'adoption. dans la famille, on a toujours été plus burger que baguette de pain. Statut matrimonial avant, il y avait elle. elle ses cheveux blond, elle et ses jolies cuisses, elle et ses drôles de sons au lit, avant, c'était elle, ma vie. puis il y a lui...et encore lui. et finalement, aujourd'hui, il ne me reste plus grand chose, si ce n'est elie. Orientation sexuelle avant, je me disais que je pouvais aimer n'importe qui, qu'on s'en foutait finalement de ce qu'on risquait de trouver dans mon lit. je me suis toujours, toujours dit des trucs comme ça: et finalement...non, ça ne marche pas. on peut aimer c'est vrai, mais pas devant n'importe qui, pas pour n'importe quel prix. alors aujourd'hui, de l'amour y'en a que pour elie. Job ou Activité j'ai passé mon bac, mon bts, je me suis perdu entre les rayons des bibliothèque et des supermarchés avant d’atterrir dans les coulisses d'un grand théâtre. c'est à cause du boucan et des décors à peine installé que je suis tombé amoureux de mon boulot de machiniste. c'est ce qui me fallait je crois: des rideaux et un peu d'ombre pour me cacher. alors, lorsque personne ne regarde et qu'il n'y a que les yeux bleu d'elie pour m'observer, je fais un peu de magie. des tours à la con dont on peut facilement trouver la solution. je ne suis pas franchement doué mais ça le fait rire, lui. et c'est bien ça, finalement, le plus important. Groupe de ceux qui rêvent. Crédits glass skin.  

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Je suis là depuis trois semaines, trois fois rien. j'ai le mal de terre à être enfermé entre quatre mur mais...bon...on y peut rien, hein ? fallait bien que je me pose, qu'on cesse de dévorer les kilomètres...même si l'océan me manque, même si la poussière me manque et que je rêve déjà de sauter à l'arrière d'un camion dans l'espoir de me faire balader on ne sait trop où. même si j'ai peur, peur de la voir débarquer, avec ses putain de cheveux blond.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Tout le monde gueule ici, tout le monde chiale et le bonheur n'existe pas, il se piétine à la limite mais ça ne va jamais au delà de ces choses-là. Mes voisins sont persuadés que le bonheur se trouve sur le palier d'à côté...et...peut être bien qu'ils ont raisons finalement. L'herbe est toujours plus verte ailleurs: y'a pas de cadavre, là au moins.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Je suis le gentils Eddie, l'adorable Eddie, celui qui aide, celui qui rit, celui qui s’incruste mais qui ne reçoit jamais. je suis le voisin qui cache un truc dans son appartement, qui en ressort parfois un paquet énorme dans les bras et qui refuse de le dévoiler. je suis le gardien d'un putain de secret.



feat oscar spendrup
eddie fait de la magie eddie bouge tout le temps, ne se pose jamais...alors forcément, il a ni amour, ni ami (en dehors d'elie) eddie déteste déteste l'eau plate...il se force pour donner le bon exemple mais dès que son trésor a le dos tourné, il vole la bouteille de coca pour se rincer les dents. eddie n'a pas son permis. du coup, pour se déplacer, pour conduire elie ou se balader, monsieur utilise un vélo (tout terrain, s'il vous plait). eddie n'aime pas baisser les bras, c'est le genre à voir le bonheur là où il n'existe pas, alors bon...on le traite d'imbécile heureux, de grand naïf. mais qu'est-ce qu'il y peut ? s'il y croit, lui, au bonheur à deux ? eddie chante pour se détendre, tout et n'importe quoi. c'est comme ça qu'on devine s'il angoisse ou pas. quand le monde cesse de tourne correctement, monsieur ferme les yeux et se met à murmurer, doucement, du bout des lèvres: quelques mots d'anglais, quelques mots de français. des chansons qui appartiennent à son enfance, son adolescence et son passé. des comptines pour gosse, les trois quart du temps. eddie mange pour quatre. c'est pour ça que du coup, lorsque monsieur est au fourneau, il en fait toujours, toujours trop. il préfère gaspiller, être obliger d'inviter ses voisins plutôt que de prendre le risque de crever de faim. ça va faire deux ans qu'eddie bah....il n'a plus rien fait quoi. c'est qu'elie lui prend tout son temps. sur la route, monsieur n'a jamais trouvé le courage de le quitter des yeux quelques secondes pour un corps à un corps et depuis qu'il est ici...bah...il regarde, croise quelques regards sans jamais oser quoi que ce soit. il a oublié ce qu'on ressent lorsqu'on dessine des arabesques contre sa peau, ce qu'on ressent lorsqu'un corps vient s'imprimer contre le sien. il a oublié. tout oublier, tout simplement. personne ne peut se vanter d'avoir vu l'appartement d'eddie. lorqu'on sonne chez lui. monsieur prend toujours un soin tout particulier à fermer la porte derrière lui, à vérifier que tout, tout, tout est ok. qu'on peut rien voir, rien entendre, que rien ne va jamais filtrer. c'est bizarre mais...c'est qu'il y a elie à l'intérieur, un elie qu'il c'est promis de cacher, de protéger. dans sa vie, à eddie, il y a une femme, lulu. une blonde, grande, à la peau velouté. dans sa vie, à eddie, il y a un grand, un affreux secret. si ici, personne le connait, en france, pas mal de gens savent qui il est. c'est le garçon, l'ex compagnon qui a kidnappé son enfant.

il y a ton sourire qui s'élève C'est comme une lueur d'espoir (579 jours)




Quand tu dors, ton petit corps fait presque autant de bruit que le moteur du camion qui nous conduit. Je ne sais pas si c'est normal, si t'es malade ou si c'est le trajet qui te fait cet effet-là, mais sur le coup, ça m'attendris. Je me dis, me dis que malgré cette folie, malgré mes idées à la con et le monde entier qui nous poursuit, ton petit monde n'a pas bougé. T'es encore capable de rire, encore capable de pleurer, d'attraper un gros rhume et de m'engueuler.
Encore capable de m’aimer, tout simplement.
Le camion s’arrête. Je crois que quelque chose s’agite dans ta tête, un truc qui te réveille d’un coup, comme une horloge que tu aurais programmé pour ce moment-là. Parce que je n’ai même pas le temps d’ouvrir la porte que tu cours déjà. Y’a tes petit doigts pour attraper les miens. Tes lèvres pour me sourire et choper mon cœur au-delà de tes dents en moins.
Je t’aime.
J’savais pas, tu sais…que c’était possible : d’aimer autant. Je pensais tout savoir sur la vie, sur mon cœur et sur l’amour à deux. J’étais même certain d’avoir déjà tout (trop) donné. Mais c’était avant de te rencontrer ça, avant de croiser tes petits yeux et tes joues que je me lasserais jamais de caresser. C’était avant d’entendre ton rire et ta jolie voix. Celle que j’aime, même lorsque tu poses trop de questions.
Tu sautes de partout et te roule dans la poussière. Tes genoux sont gris, bleu et écorchés. Je peux même parier qu’ils sont un peu douloureux. Mais ça ne t’arrête pas, non, bien au contraire, ça te pousse à aller plus vite, à aller plus loin, à tomber encore plus fort. Ça te pousse à te boucher les oreilles pour ne pas avoir à m’écouter. Même lorsque je te supplie de ne pas te blesser, de ne pas trop t’éloigner.
Tu fais ta vilaine tête.
Ton mauvais garçon.
Alors j’en profite, pour te dire tout ce que tu n’entendras jamais :
Ne me quitte surtout pas.
Je t’en supplie, reste avec moi.
Ne pose plus de questions.
Oublie-la.
Oublie-la.
Oublie-la.
Oublie-la.
Oublie-la.
Déteste-la.
(pardonne-moi)


maison (689 jours)


Je l'adore cette étincelle, c'est celle qui brille dans ton regard lorsque tout va bien. Et t'es là, tout contre moi, à dévisager le papier peint et la ville qu'on aperçoit au delà de la fenêtre (teinté ? incroyablement dégueulasse ?)
Faut dire que ça te change hein ? Des camions, des bords de routes, des zone de camping, des bungalows, des rencontres hasardeuse, de la poussière et des brins d'herbe qu'on cueillait par poignées. Ça te change, des courses poursuites et de la peur qui nous tiraille le ventre. Ça te change de tes cent mille questions, de son visage dans tes cauchemars et de notre vie en km.

C'est tout petit. Il te suffit d'une minute ou deux pour en faire le tour mais...t'es tout content je crois. Tout content de pouvoir gueuler à qui veut l'entendre que ton lit sera ici, qu'il va falloir acheter quelques jouets, quelques posters et de la peinture pour tout recouvrir de bleu. Tout content de retrouver un semblant de vie.
Même si bon...ce qui reste de notre vie, justement, c'est ça: un petit appartement minable et nos regards pour éviter de perdre pieds.
Et ça aussi, je crois, tu commences à le comprendre: que plus rien ne sera jamais comme avant, que ça sert à rien de ressasser son foutu nom.

Que tout ce qu'on peut faire maintenant, c'est marcher droit devant, comme deux grands garçons.

les monstres ne sont jamais ce que l'on croit (moins tout ça)


Je sais qu'un jour, je devrais m'expliquer...de toi à moi, d'homme à homme. Je sais que je devrais, ce jour-là, tout combler, tout recoller, tout dévoiler (et tout te raconter, du pourquoi au comment).
Mais ce n'est pas pour maintenant, hein ?
Parce qu'il nous reste encore un peu de temps.
Parce qu'ils devront détruire l'univers tout entier pour nous séparer.
Parce que je suis prêt à tout, tu sais, pour te garder à mes côtés.
Et parce que je t'aime, que je t'aime cent fois plus qu'elle, lui et eux.
Elle, c'est lulu, c'est celle qui se prépare à fêter ses vingt et un le mois prochain, celle que j'ai rencontré lorsqu'elle avait 16 ans à peine, celle que j'ai aimé aussi...presque autant que toi (mais quand même pas hein, faut pas déconner). J'avais des vues sur l'une de ses copines. Elle, elle ne m'intéressait même pas...mais bon, il y a avait beaucoup d'alcool et son drôle de rire pour emplir les murs...alors voilà...je suis sorti avec, après 3 jours, 2 rendez-vous et une dizaine de baisers. Et c'est peut être ça l'erreur de notre histoire finalement: d'être aller trop vite pour apprendre à aimer correctement.
Lulu et moi: c'est 7 ans, 3 ruptures, 10 mois de break, 25185 baisers, une centaine de corps à corps, 5687 euros de dépenser, 8h à rire sans interruption et...toi.
toi, qui t'es pointé comme une fleur à nos dix neuf ans.
Tu sais, je crois que tu étais désiré mais peut être pas assumer. Je crois qu'on était d'accord pour se prouver nos sentiments, pour fusionner, pour se retrouver mais peut être pas pour décrocher quelques bouts de nous et te créer toi.
T'es juste la partie la plus inconsciente de notre jeunesse...mais la plus passionnée aussi, la plus brulante: Parce qu'il n'y avait pas plus belle années que nos dix neuf ans à tout les deux, lorsque t'élever consister encore à regarder son ventre grossir, grossir, grossir (puis exploser)
Puis bon...t'es devenu plus réel au fil des mois. Fallait qu'on arrête de mater son ventre pour prendre une décision. Elle avait peur, pas moi, elle voulait vivre encore un peu (quand je pensais juste à te prendre dans mes bras).
Ton arrivée à déplacer toute une galaxie pour nous séparer.
Alors Lulu et moi, c'est aussi 231 disputes à ton sujet.
Mais bon...t'es quand même né et au final, nous avons décidés de t'élever, comme deux parents (mais plus très très soudés).
C'est là que lui est arrivé.
Lui, qui incarnait après 7 ans d'amour un renouveau, quelque chose de beau, de différent. Lui dont les bras, le corps, la voix, le souffle et les baisers n'avaient rien à voir avec Lulu et moi.
Lui qui était capable de prendre, de donner, de partager.
Lui qui était capable de t'aimer (et de m'aimer bordel...comme elle ne m'a jamais aimé).
Alors voilà, Lulu et moi, c'est lui, toi, 7 ans, puis une rupture.
Lulu et moi, c'est des cris, des larmes, de la vaisselle brisés, des coups bas, un monde en chute libre, des disputes, un palais de justice et...
toi et moi qui disparaissons, comme ça, du jour au lendemain.

Je sais qu'un jour, je devrais m'expliquer...de toi à moi, d'homme à homme. Je sais que je devrais, ce jour-là, tout combler, tout recoller, tout dévoiler (et tout te raconter, du pourquoi au comment).
Mais ce n'est pas pour maintenant, hein ?
Parce qu'il nous reste encore un peu de temps.
Parce que je dois encore te serrer contre moi, te protéger de la pluie et du vent, parce que la bateau se préparer à amarrer.
Parce que j'ai désormais un rôle un assumer.





javanaise
passe ta souris !
c'est re-moi  :YEAH:  :YEAH: (mais celui-là, de perso', il sait sourire hein, je vous rassure ARROWluvCharlie)


Dernière édition par Eddie Rolaan le Lun 30 Mar - 14:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 12:56

YMAS :l:

Bienvenue beau garçon HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 14:34

re-Bienvenue parmi nous HAWW

Oskar HEH HEH HEH
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 14:45

bienvenue BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 16:52

merci merci, vous êtes beaux tout ça, tout ça. HEHE :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 18:20

Qu'il est beau **
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 19:03

Bienvenue sur le forum mister LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Ven 20 Mar - 21:55

Javanaise + Oscar POTTE

Bienvenue SIFFLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Sam 21 Mar - 10:00

Oh la belle bouille CUTE

Bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Dim 22 Mar - 1:50

oscar. BAVE2 re-bienvenue et courage pour cette nouvelle fiche JEREM LE HERISSON
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Dim 22 Mar - 4:35

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Dim 22 Mar - 12:16

Oscar OMG
Tu m'épouses ? ho
Rebienvenue parmi nous BEAU GOSSE ! coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Dim 22 Mar - 17:41

oscar OMG

re-bienvenue parmi nous LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Lun 23 Mar - 11:25

merci merci merci les gens POTTE je suis ravis qu'oscar plaise autant HEHE
(par contre j'ai un petit souci d'ordinateur, je risque de mettre un peu plus de temps à faire ma fiche du coup MEHEU )
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath Mar 24 Mar - 8:45

Welcome here. DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: eddie ☽ room to breath

Revenir en haut Aller en bas

eddie ☽ room to breath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Résumé de tous les apprentissages proposés à l'oral dans la Room
» La Madrassa des petits muslim (Forum et Room sur l'ief et l'apprentissages des enfants)
» Room Ta°ssil el 'Ilmi (Room server)
» SESSIONS COURS ORAUX DANS LA ROOM
» DESCRIPTION ET REGLEMENT DU FORUM / ROOM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)