Partagez|


Bowen - Come out and Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Bowen - Come out and Fight Mer 15 Juin - 14:08

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Ouais, ouais j’les vois venir ces salauds qui me servent de frangins. Comme quoi ce serait de ma faute et tout, blablabla, mais hey... c’pas ma faute si cet enfoiré d’inspecteur anglais nous course et veut nous faire les fesses. C’pas ma faute à moi si la valise contenant notre fric est tombé dans la flotte. C’est pas ma faute à moi si j’ai failli me noyer... enfin si ça c’est ma faute, mais là n’est pas le problème ! J’suis le plus réactif, quand je vois notre thune qui prends le large, forcément je saute pour la récupérée ; action, réaction quoi ! Bon okay, j’aurais pu réfléchir avant mais j’suis pas le cerveau du groupe... so fuck it !

Bref, tout ça pour dire qu’heureusement j’connaissais des mecs à New York, des parents éloignés qui ont su nous dégotés un appartement au Parking. Pas l’idéal, mais j’suis pas du genre à me plaindre... d’habitude.

   (Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Sérieux ? Ca craint à mort ici ! Y a des dépressifs à chaque étages de cet immeuble de merde ou quoi ? J’croise que ça au Parking ! Les mecs j’sais qu’la vie c’est pas facile, mais allez pas vous flinguez pour ça hein ! Pétez un coup, enlevez le bâton que vous avez dans le cul et souriez ! Saoulez vous la gueule, baisez un peu, profitez d’être vivant : vous faîtes pas marcher sur la tronche par la vie, elle est assez connasse comme ça, vous croyez pas ?

Allez faîtes pas la gueule, venez, j’vous paye un verre !

   (Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) L’insupportable, la grande gueule, celui qui parle fort et qui jure tout les deux mots ou presque. L’irlandais extrémiste, chauvin et nationaliste jusqu’au fond de ses os, quand il parle on pige quasi que dalle, mais il a l’air de s’en foutre. Parfois on le voit taguer sur les murs du Parking, juste pour le fun. C’est le mec tatoué de partout, qui a toujours une clope au bec et qui traine avec un groupe d’irlandais tout aussi allumé. Bowen c’est celui qui va t’accoster avec un sourire, et une tape bourru dans le dos en te proposant d’aller boire une bonne bière irlandaise. Il a l’air désinvolte, impulsif voir un peu débile sur les bords et pourtant il peut surprendre avec sa philosophie de vie. Bowen aime se battre, il a d’ailleurs tendance à tout réglé avec ses poings.


(NOM) Donnelly(PRÉNOM) Bowen (ÂGE) 30 piges(DATE ET LIEU DE NAISSANCE)  3 Septembre 1985 à Dun Chaoin (OCCUPATION OU ACTIVITÉ)  Tatoueur, as du hacking et braqueur pro (NATIONALITÉ) Irlandaise (ORIGINES) Irlandaise duh ! (STATUT CIVIL)  En couple avec Carmen Electra même si elle le sait pas encore... Rho oui bon ça va, j’suis célibataire, content ? (ORIENTATION SEXUELLE) Hétéro, j’suis pas une tafiole moi !(DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) One fucking month (REPRISE DU PERSONNAGE) En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé ? Nope dude (GROUPE) Qui rêvent (TYPE DE PERSO) inventé  (CRÉDITS) AMIANTE  

PSEUDO :Sam PRÉNOM : bluh ÂGE : bluhPAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : souvent COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : on m'y a ramené de force wesg COMMENTAIRE OU SUGGESTION : écrire ici AVATAR : Dougie Poynter
Bowen Gus Donnelly
Amhran na bhFiann


Bowen est un bon vivant avec un humour assez particulier, il prend la vie comme elle vient et voit toujours le bon côté des choses. Il est bourru, avec un tact approchant le zéro absolu. • Chauvin et nationaliste, voir extrémiste, Bowen a longtemps fait parti de l’IRA, combattant pour une Irlande unie et libre. Il ne boit que du whisky et de la bière irlandaise, attention à celui qui ose lui servir cette pissette qui sert de whisky aux écossais ! • Artiste dans l’âme, il s’est découvert une passion pour le dessin et le tatouage très tôt. Il a fait son premier tatouage -le titre gaélique de l’hymne national Irlandais sur l’avant bras- à l’âge de 14 ans. Aujourd’hui sa mère trouve qu’il a trop de tatouages, mais Bowen a l’intention de s’en recouvrir tout le corps. • Il est un très grand admirateur de Bobby Sands, un combattant de l’IRA qui est mort en prison après une grève de la faim. Il s’est fait tatoué son visage sur son omoplate, et a embrassé sa philosophie de vie. • Il aime les ordinateurs et a apprit l’art du hacking avec un membre de l’IRA qu’il était en train de tatoué. C’est d’ailleurs comme ça qu’il a fait ses premières armes dans le groupe. • Bowen est foutrement incapable de résister au défi et à la provocation. C’est comme ça qu’à l’âge de 10 ans et suite à un défi d’Ira et Cahal, il sauta d’une chute d’eau... Depuis il entend mal de l’oreille gauche, mais au moins on pourra pas lui reprocher de pas avoir de « couilles ». Bagarreur et fonceur, Bow’ agit parfois sans réfléchir, ce qui lui cause parfois des problèmes. • Il est extrêmement protecteur avec Siobaigh qu’il considère comme le « bébé OVNI » de la bande. D’ailleurs Sio agit comme un calmant avec lui.• Il a un réseau impressionnant, Bowen connait des irlandais -des immigrés ou non- habitant aux quatre coins du monde. • A chacun de leur casses, Bow’ est celui qui s’occupe de la logistique informatique : piratant toutes les failles des systèmes de sécurité des banques/structures. • Bowen n’est fidèle et loyal qu’envers sa patrie, fratrie et famille. Il est sûrement celui qui représente le mieux l’esprit irlandais : poète, combattant, passionné et amoureux de la liberté. •  
   



Dernière édition par Bowen Donnelly le Mer 15 Juin - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Bowen - Come out and Fight Mer 15 Juin - 14:09

UN TITRE À METTRE ICI
UN SOUS TITRE CLASSE À METTRE LÀ
« Ils n'ont rien dans leur arsenal impérial tout entier qui puisse briser l'esprit d'un Irlandais si celui-ci ne veut pas être brisé. » - Bobby Sands


Parfois Bowen se demandait ce qu’il avait dans le crane. Non sérieusement ! Le môme n’avait que dix piges et il venait de sauter d’une chute d’eau de plus de vingt mètres... Normal. En mode « yolo » !

- Tu me refais plus jamais ça !

Il fronça les sourcils, sa mère était en train de l’engueuler et en même temps de le serrer dans ses bras en l’embrassant partout sur le visage. Merci le message contradictoire ! Le « bip, bip » de son moniteur d’hopital commençait à lui donner le mal de tête. Le doc’ était toujours en train de parler avec son père alors que toute la smala s’accumulait dans la petite chambre. Rha, le bourdonnement et le sifflement dans son oreille gauche s’arrangeait pas... Il était à deux poils de cul de regretter d’avoir fait le « grand saut », mais bon voir les regards ahuris et admiratifs (oui,oui) de ces idiots d’Ira et Cahal valait bien quelques fractures et une petite engueulade en règle !

- Qu’est ce qui t’es passé par la tête bon sang ?

Ah bah, bonne question ! Il venait de faire un truc stupide, il le savait, et comme tout les trucs stupides qu’il faisait Bowen ne réfléchissait pas. Rhiannon secoua la tête alors que son plus jeune fils se contenta d’hausser les épaules en mode « j’sais pas ». Sa mère -qui était la plus belle et la meilleure du monde évidemment- n’en avait pas fini parce qu’elle se tourna brusquement vers Ira pour l’attraper par l’oreille.

- Je t’avais dit de surveiller ton petit frère ! T’étais où ?
- Mais Ma’ c’était pour rire-euh !
- Ton frère a failli mourir Ira !

Ouh que c’était jouissif de voir son frangin se faire malmené ! Bowen essaya de retenir son sourire mais c’était impossible quand sa tante Sineid décida de s’en mêler en engueulant Cahal comme du poisson pourri ! Bowen se décala un peu quand Siobaigh grimpa maladroitement sur le lit pour se coller contre lui, le prenant pour sa peluche vivante. On s’y habituait à ce pot de colle. Et alors qu’il commençait à se détendre, Bowen se figea quand sa -douce et délicate- mère se tourna vers lui, les cheveux en pétard et les yeux sombres de colère.

- Et attends un peu qu’on rentre à la maison, toi ! Je vais t’apprendre à sauter du haut d’une falaise !
- Mais... Mais j’suis malade ! Ronchonna Bowen. J’entends pas bien en plus.
Rhiannon se calma un peu, replaçant la couverture.
- Et bah tu seras malade en ayant mal aux fesses, mon chéri.

Ah, ça, ça signifiait qu’il aurait droit à la ceinture de son père. Il ronchonna encore un peu avant de remarquer qu’Ira et Cahal ne s’étaient pas assis. Ils étaient tout les deux droit comme des « i », grimaçant à chaque fois qu’ils s’appuyaient un peu trop contre le mur. Le sourire de Bowen fit deux fois le tour de sa tête : ses frangins avaient eu le droit à une correction exemplaire, et ça, ça le mettait de putain de bonne humeur !

***********

- Comment tu t’appelles ?
- Tu inverses les rôles.
- Boh, je ne vois pas pourquoi ce serait toujours les flics qui poseraient les questions.

Bowen hausse les épaules, histoire d’argumenter sa réplique hautement spirituelle, il était bon de le noter. Pff, Cahal n’était jamais là quand il faisait preuve d’une intelligence de plus de deux neurones. Pour la peine, il renifla bruyamment en regardant autour de lui... Quatre murs blancs dont le papier peint commençait à se casser la gueule, une table en métal et trois chaises fermement cloués au sol, sans oublier cette vitre sans teint qui bouffait une partie d’un des murs. Déco très minimaliste en somme ; même pour une salle d’interrogatoire.

Mais malgré tout ça, l’endroit aurait presque pu être sympa s’il n’y avait pas les deux flics qui le dévisageaient comme s’il était un insecte juste bon à être écrasé. Bowen devait l’avouer ; ça foutait un coup à son amour propre. Les inspecteurs O’Brian et Carlson travaillaient tout deux au grand commissariat central de Belfast ; pour ainsi dire, ils bossaient pour les britanniques. Ils l’avaient cueilli ce matin même, alors que Bowen sortait de chez lui pour se rendre chez un client qu’il devait tatouer. Pas de mots, même pas de remarques, ils l’avaient cloués contre un mur et lui avait passés les menottes avant de l’embarquer.

- Pas que j’me fasse chier en vot’ compagnie, gentlemen, maugréa finalement Bowen en levant les yeux au ciel. Mais j’peux savoir c’que j’fous ici ?

L’inspecteur O’Brian, qui était assis juste en face de lui, ouvrit un dossier à la couverture cartonné.

- Fais pas le malin Donnelly, répliqua t-il d’une voix bourrue. Ca fait un moment qu’on t’observe et on sait que tu traines avec des gens pas très recommandable. Genre... celui là, tu sais qui c’est ?

Il fit glisser une photo vers lui et Bowen baissa à peine les yeux sur l’image pour reconnaître de qui il s’agissait : Padraig Byrne. Le chef de l’IRA sortait d’un pub, une image prise sur le fait. Bowen sourit et haussa les épaules en secouant la tête. Il avait plusieurs fois collaboré avec lui ; un mec sympa quand on le connaissait bien, humour particulier, aussi têtu qu’un irlandais pouvait l’être.

- J’devrais l’connaître ?

L’inspecteur ricana avant de se pencher vers lui, croisant les bras sur la table.

- Tu devrais faire attention, Donnelly. T’es jeune, y a pas encore de l’espoir pour toi. Tu sais, chez les voyous, les types comme toi finissent dans un parking, avec trois balles dans la tête.
- T’sais, chez les voyous, il y a longtemps que les types comme moi n’écoutent plus les types comme toi.

Cette fois Carlson se manifesta enfin en tapant un grand coup sur la table... Bowen haussa les sourcils. Genre ! S’il bronchait pas d’un poil quand son père le faisait, il n’allait surement pas se pisser dessus devant un fucking brit’

- T’as toujours réponse à tout, n’est ce pas, sale merdeux ?
- Moi j’crois surtout qu’vous allez m’laisser sortir. J’ai rien à vous dire sur ce mec et vous avez rien contre moi, sinon j’ferais pas là à en parler avec vous.

L’inspecteur se pencha vers lui, les yeux exorbités et Bowen avait bien envie de lui dire d’aller mollo sur le café.

- On va finir par t’envoyer en taule, intervint alors O’Brian plus calmement. Tu sais ce que ça veut dire ?
Bowen haussa les épaules.
- J’enculerai ton père sous la douche et je me ferai un sandwich ?

Fallait s’y attendre, le coup le percuta violemment en pleine tronche ! Bowen en tomba de sa chaise, le gout du sang dans sa bouche et sur ses lèvres. Ah bah, c’est qu’ils sont sur les nerfs la flicaille ! Pour la peine il éclata de rire. Les coups en lui faisaient pas peur, les coups, il redoutait pas. Au contraire il aimait ça ! Il n’y avait pas meilleur moyen pour s’assurer d’être vivant ! Avoir mal, signifiait être en vie et tant qu’il était en vie Bowen était bien déterminé à foutre la merde là ou il passait.

- Carlson, ordonna O’Brian. Sors de là et va te calmer. Okay ?

Le flic avait la mâchoire crispé et fusillait Bowen du regard alors que celui ci se rasseyait sur la chaise comme de rien n’était. Finalement au bout de quelques minutes, le cinglé de service s’éclipsa et Bowen resta seul avec le « flic sympa ».

- Bah la vache, il m’a pas loupé vot’ pote.
Il essuya sa bouche ensanglanté du revers de la manche.
- On veut juste la vérité Donnelly, reprit O’Brian.
- La vérité ? Okaaaay, dit-il en se penchant pour chuchoter. La vérité c’est que Dark Vador est le père de Luke.

La réponse avait pas l’air de lui plaire et Bowen se fendit d’un grand sourire provocateur alors que la porte de la salle s’ouvrit enfin sur son avocat. La partie était que remise.


***********


Il cracha une dent, de la salive et du sang. Et ça le faisait rire ! Bowen se racla la gorge alors qu’il se relevait en s’aidant de la barrière en bois. Cahal lui fila aussi un coup de main pour se relever en lui offrant une pinte de bière qu’il but en s’en foutant partout. Les poivrots continuaient de hurler et son adversaire commençait à montrer lui aussi des signes de faiblesses. Putain, le combat aurait été beaucoup plus facile si seulement il n’était pas aussi bourré. Il cligna des yeux alors qu’on le poussait au centre de l’arène.

Le mec lui fonça dessus, poing en avant que Bowen esquiva en plongeant sous son bras, avant de se relever et donner un violent coup de coude entre ses omoplates. Le gars, qui était aussi bourré que lui, alla se fracasser à son tour contre la barrière. Du coup de l’oeil, il remarqua la présence de ses frangins et il leur adressa un signe de victoire... Mais ce moment d’inattention avait suffit pour que son adversaire le tacle littéralement, encerclant ses bras autour de son torse, serrant de toute ses forces pour l’empêcher de bouger.

- Fuck that shit ! Maugréa Bowen entre deux pensées lucides et il donna un violent coup de tête.

Le coup le fit vaciller mais au moins il était désormais libre de ses mouvements, et il enchaina avec deux coups ciblés dans les cotes et le plexus. Le mec se plia en deux sous la douleur et Bowen en profita pour l’achever d’un violent coup de genou dans la mâchoire. Son adversaire tomba par terre, assommer, sonnant la victoire de Bowen qui ne sentait plus du tout son visage. Les spectateurs hurlèrent et applaudirent tandis que Cahal et Ira vinrent le soutenir, l’emmenant vers le bar dont le barman leur versait déjà deux pintes de Guinness bien fraiches.

- J’ai bien cru que t’allais te ramasser
, fit Ira en attrapant une pinte.
- Ta confiance en moi m’touche, ‘spèce de salopard !

Cahal éclata de rire avant de grimacer en voyant son visage tuméfier.

- T’as une sale tronche tu sais ?
- Mouais... Ca en valait la peine.

Siobaigh qui les rejoignait, les mains pleins de l’argent parié, fronçait les sourcils.

- Je comprends pas pour que tu t’es énervé, déclara t-il. Tu n’avais pas à te battre pour moi.
Bowen fit une grimace douloureuse en touchant son oeil gauche qui virait déjà au bleue.
- Ta gueule l’OVNI, répliqua t-il en lui ébouriffant les cheveux. Personne à part nous à l’droit de dire qu’t’es bizarre, d’accord ? J’casserais la gueule à tout ceux qui l’ouvriront !
- C’est un peu... hum, con non ?

Cahal secoua la tête et passa le bras autour de son frère.

- Tu sais Sio, les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.

Bowen leur répondit d’un doigt d’honneur, trop occupé à boire sa bière pour parler.

Revenir en haut Aller en bas

Bowen - Come out and Fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dog fight - Battle of Britain
» méthode Bowen
» tomatoes picking, BOWEN, QUEENSLAND, AUSTRALIA
» fight-for-kisses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)