AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6089-odalie-le-coeur-rempli-
avatar
« La tête ailleurs »
« La tête ailleurs »

▹ MESSAGES : 440
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : Vingt et une piges mais ça fait déjà quelques temps que ça a arrêté de tourner là-dedans.
▹ APPART : 203, avec maman et le poisson rouge
▹ TAF : On a fini par lui dire de ne plus revenir hanter les salles de classe par son absence alors elle traine dans la ville, sans savoir ce qu'elle atteends
▹ DC : Makayla la sauvage et Geert le belge



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: M - Il y a quelque chose de cassé au fond de nous et personne pour le réparer.   Ven 3 Juin - 14:19

 
Clint Goodnight
   Shia Laboeuf Adam Driver Kit Harrington
 

   

   
(NOM) C'est sûrement l'ironie qui y a mis son grain de sel, pour faire rire dans les chaumières, Goodnight pour le gamin qui n'a jamais su rester en place, qui a commencé à faire le mur le jour où il a dépassé le mètre vingt, le petit démon des nuits qui met la ville à feu et à sang sous les étoiles. (PRÉNOM) Un prénom de cow-boy pour un gars qui n'en supporte pas les chapeaux, cigarette à la bouche il a pourtant le regard perçant des bergers bovins. Clint en hommage aux dollars de plus qu'on aimerait avoir, Clint pour modeler le parfait petit texan qu'il n'a jamais voulu devenir. (ÂGE) Bientôt une demie vingtaine, quelques années de plus que la petite Odalie, le caïd de la cour du collège qui a pris la gamine sous son aile, dans ses bras, au creux de sa bouche. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Entre le premier janvier et le trente et un décembre, à Abbot, petit ville du Texas qu'il n'a jamais vraiment quitté. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Quand Odalie l'a quitté il allait finir le lycée, spécialiste de l'école buissonnière elle n'a jamais parié qu'il allait sortir de la avec un diplôme en poche. Doué en mécanique, en tout cas doué pour forcer les portes et faire démarrer les autos sans clé, elle s'est toujours dit qu'il allait finir mécanicien, avec son petit garage au centre ville pour ramener les cheeseburgers à la maison. C'est les mensonges qu'il lui raconte par sms, il a plutôt jonglé entre les nuits au commissariat et les passages devant le juge, petit malfrat qui essaye de survivre, s'il se décide enfin à quitter le Texas c'est sans doute plus par nécessité que par amour. (NATIONALITÉ) Paris-Texas et bannière étoilée, Américain pur-jus. (ORIGINES) Perdu entre les bottes de foin et les cuisses de sa mère, ça goute peut-être le Mexique, le mec de passage ou le curé du coin, qui sait, ça goute les ailleurs au fond de sa gorge mais ça crie Amérique sur ses papiers. (STATUT CIVIL) Il y en a eu des filles qui sont passés entre temps, les hommes ça ne peut pas se retenir trop longtemps, mais dans sa tête il n'y a qu'Odalie qui veut bien de l'éternité avec lui, il n'y a qu'Odalie qui en partant à des centaines de kilomètres de là a su rester. Il est lié à elle, fiancé par la promesse des premiers jours. Un jour j't'épouserais et il a acheté la bague bien avant qu'elle ne s'enfuit vers les côtes froides du pays, ne reste qu'à lui passer au doigt, c'est peut-être bien pour ça qu'il est là. (ORIENTATION SEXUELLE) Les filles, les filles, les filles, et rien d'autre sinon de casser la gueule de ceux qui osent le regarder. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Quand le scénario est pris ! (REPRISE DU PERSONNAGE) Ça dépendra de notre avancée inrp ! (GROUPE) De ceux qui vivent ou survivent, mais il a arrêté de rêver il y a bien longtemps.

   
« S'attendrir embrouille l'âme.  »

   Il est fils d'une mère célibataire, personne ne connait le nom de qui a bien pu engendrer ce bâtard. Sans papa, il a vite appris à gonfler les pectoraux pour s'imposer dans la maison, dans la rue, dans la cour de recrée, leader des pauvres et des paysans, gamin au blouson de cuir duquel tout le monde buvait les paroles de peur de gouter ses poings. Gamin des institutions publiques, il a autant connu les assistantes sociales que sa propre mère, petite américaine de la classe moyenne bouffée par les mœurs du siècle, les mélancolies médicalisées qui l'ont trop souvent laissé à moitié morte sur le canapé. Clint dans les rues, Clint à lancer des cailloux sur les devantures des magasins pour qu'on le remarque, puis des briques pour tout faire éclater, comme si le verre brisé pouvait changer quelque chose à la colère sourde qu'il abritait, qu'il abrite toujours. Il a appris a conduire très tôt, d'on ne sait où, un cintre pour déverrouiller les portières et le gamin Goodnight se faisait des fortunes à gagner les rodéos mécaniques dans le désert. C'est aussi comme ça qu'il draguait les filles à la sortie des cours, à coup de klaxons, toujours un différent, quand c'était une trop belle voiture on ne le voyait plus pendant quelques jours, quand c'était un tas de boue il finissait encastré quelque part contre une dune et personne ne disait rien. Odalie aimait bien faire des tours en voiture avec lui, la conduite brusque, obligée de s'accrocher à la portière pour ne pas finir éclatée sur le pare brise. Le week-end il l'emmenait parfois jusqu'à la mer, parce qu'il savait à quel point elle pouvait être fascinée par les rochers engloutis par l'eau, et pour lui il n'y a rien de plus beau que le sourire d'Odalie. Il n'était pas mauvais à l'école, il aurait sans doute pu avoir son diplôme, peut-être même plusieurs, aller à l'université, être le roi du campus et avoir une vie bien confortable à rembourser un prêt étudiant qui l'étouffe, mais Clint c'est un bonhomme, un vrai, et les bonhommes ils n'ont pas besoin de réussir à l'école, tout les bonhommes d'Abbott ils avaient des gros bras et des tatouages, pas des diplômes, alors il a fait pareil. Too cool for school. Il est du genre violent, pour tout et n'importe quoi. Un prof qui lui fait remarquer une absence ? Il balance sa chaise au travers de la classe avant de partir comme une tornade. Odalie privé de sortie qui ne peut pas aller à Dennys avec lui ? Il lui est déjà arrivé de défoncer sa porte d'entrée, et une autre nuit au commissariat pour le bellâtre. Les policiers l'aimaient bien, le gamin, dans la petite ville d'Abbott on se connait tous, le juge pour enfants a essayé pas mal de truc pour le calmer, mais le seul truc qui a jamais vraiment marché, ce sont les chevaux. Du coup en plus des voitures, il a commencé à emprunter les bêtes laissées dans les prés pour emmener Odalie en randonnée à travers les chemines de terre. Il n'est pas du genre fidèle, pas Casanova non plus. Gars populaire du lycée, il a toujours eu plusieurs filles dans son répertoire, mais avec Odalie c'était différent. Le genre de truc qui t'envoie un éclair en pleine gueule. Elle a donné une raison à ses larcins, un nom à graver sur les murs de sa cellule, la gamine. Elle était son truc à lui, qu'il devait protéger, qu'il ne pouvait pas s'empêcher d'abîmer avec ses mains de brutes alors qu'elle était tellement fragile. Depuis qu'elle est partie, il tourne en rond, il vagabonde à gauche et à droite, la vie a encore un sens mais le soleil est moins chaud, les rodéos lui semblent moins violent. Ils continuent à se parler par sms, promesses virtuelles qu'Odalie boit toujours, comme si malgré les kilomètres leurs futurs restaient indéniablement liés, cousus de fil trop fins et pourtant incassable.
   

 
ODALIE BURGESS - IL Y A ENCORE TES BLEUS SUR MON ÂME.
Ce n'est pas l'amour brûlant d'un Roméo et d'une Juliette et pourtant quand Odalie est partie son souffle s'est coupé, trois (plus ou moins, à définir selon l'âge que vous lui donnez) ans qu'il a refusé de laisser partir à la trappe. Relation épistolaire du vingt et unième siècle, fantôme coincé dans le passé qu'il renonce à laisser s'envoler autre part, de tout ce qu'elle signifiait pour lui il en est encore fou, il le sera peut-être toujours. Odalie et sa tête qui défaille ça ne lui fait pas peur, Odalie du moment qu'elle l'aime toujours il est prêt à tout. Il a encore les souvenirs de leurs nuits blanches à s'échapper de leurs vies minables, leurs après-midis à sécher les cours pour se brûler la rétine à fixer le soleil. Odalie ce n'était pas la promesse d'une vie meilleure ailleurs mais d'un futur supportable ici, entre les grains de poussières et les pelouses vertes qu'ils n'avaient pas le droit de fouler, et son accident n'a rien changé. Odalie, c'est la première à avoir gratté par-delà le vernis de la violence, à apprécier ses poèmes maladroits et les déclarations qu'il a prit dans un mauvais film. Avec elle il ose autre chose que l'insolence, il sait bien qu'il n'a pas besoin de faire semblant avec un canif pour l’impressionner, qu'elle est toute à lui même si lui est à tout le monde. A eux deux ils seront le parfait petit couple américain moyen, pas le bout du monde mais juste assez pour être heureux jusqu'à la tombe. Pas plus loin.
une petite partie de la fiche d'Odalie sur lui:
 

     
© Nous sommes de ceux

 




Dernière édition par Odalie Burgess le Dim 18 Déc - 17:52, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6089-odalie-le-coeur-rempli-
avatar
« La tête ailleurs »
« La tête ailleurs »

▹ MESSAGES : 440
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : Vingt et une piges mais ça fait déjà quelques temps que ça a arrêté de tourner là-dedans.
▹ APPART : 203, avec maman et le poisson rouge
▹ TAF : On a fini par lui dire de ne plus revenir hanter les salles de classe par son absence alors elle traine dans la ville, sans savoir ce qu'elle atteends
▹ DC : Makayla la sauvage et Geert le belge



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: M - Il y a quelque chose de cassé au fond de nous et personne pour le réparer.   Sam 4 Juin - 2:02

   
Le mot en plus
   Mon âme est à toi

Beaucoup de choses sont négociables ici, à peu près tout en fait, du moment que ça reste dans l'idée du scénario. Clint peut avoir un père par exemple, mais il aurait été beaucoup absent, ou peut-être affaiblit par quelque chose, ou juste un peu (beaucoup) beauf, ce qui aurait vite poussé Clint à "devenir un homme". Enfin bref, beaucoup de variantes possibles pour arriver au même résultat.

 
AVATAR

L'avatar est totalement négociable, même si on ne va pas se mentir, Shia est the true bae I love you Je l'aime beaucoup avec ses cheveux longs, je trouve qu'il colle parfaitement au personnage ! Mais si vous avez d'autres préférences n'hésitez pas, j'ai mis quelques autres idées dans la description mais, de manière générale, je ne suis vraiment pas compliqué niveau avatar, je m'attache plus à ce qui se passe inrp que du côté du profil.

 
PSEUDO

J'ai un peu choisi ça au hasard en écrivant la fiche, finalement j'aime bien MDR . Le prénom Clint n'est pas négociable, j'y fais souvent référence en rp (oui, je t'aime alors que tu n'est pas encore làSurprised ) mais le nom de famille est complètement libre !

 
LIENS

Le lien avec Odalie n'est bien sûr pas négociable HEHE . C'est un lien qui je l'espère sera assez explosif, et son évolution se jouera en rp (et par sms ARROWluvCharlie ), à voir avec vous dans quel sens ça ira ! Après, pour tout ce qui est liens avec les autres, vous êtes libres comme l'air.

 
PRÉSENCE & ÉCRITURE

Mon seul prérequis c'est d'être le number one dans ton cœur, et dans tes réponses. Je peux rush un rp en une nuit, je peux aussi mettre du temps à répondre même si en général je suis assez rapide en ce qui concerne mes liens importants. Je suis pas du genre à demander un nombre minimum de réponses, je peux avoir un post/semaine si c'est beau (bon ok je serais en chien a en vouloir plus mais je serais pas [trop] chiant promis). Niveau orthographe/conjugaison bidule, sauf si c'est catastrophique, j'osef un peu des petites fautes qui trainent, on en fait tous, moi le premier ! Niveau taille de post, généralement je m'adapte à la taille de l'autre (sauf si vous faite du cinq mille je m'arrête à 1 200 généralement RIP ), pour les rps feels j'aime bien écrire beaucoup, m'épancher, partir à droite à gauche, mais généralement je fais ça même si en face ça poste petit, donc n'ayez pas peur de la longueur, et n'ayez pas peur des petits pavés non plus :l: (j'aimerais quand même les posts soient de minimum 300 mots pour avoir un peu de matières) ! J'ai pas d'exigences particulières pour l'écriture, un style on adhère ou on adhère pas, mais je suis du genre à rp avec un peu tout le monde, tout les styles me vont :l: !

 
AUTRE

Du coup je ne sais pas trop quoi mettre ici RIP . Peut-être, si vous avez skype, on pourrait s'ajouter, les mps sont beaucoup moins dynamiques et je trouve ça dur de gratter l'amitié comme ça. Après je ne demande pas à ce qu'on devienne bestoune, ni de parler h24 de rp, mais ça permet de se mettre d'accord un minimum sur tout ce qui est échange de sms et chrono, rp à faire.

   

   
©️ Nous sommes de ceux
   


Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.