AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:29
(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Il y a deux semaines, le plus jeune de ses frères est arrivé en sang à l'appartement. Elle n'était pas là, Irenka. Elle bossait dans sa boutique, vendait ses jolies fleurs avec des mots doux et des sourires. Et puis lorsqu'elle est rentrée, il était dans la salle de bains, la porcelaine jaunie de l'évier était tachée de carmin. Elle s'est précipitée pour le soigner, nettoyer ses plaies, des larmes plein les yeux. Comme d'habitude, elle a posé des questions et n'a obtenu que des mensonges en guise de réponse. Et comme d'habitude, elle a fermé les yeux, a accepté qu'on lui raconte des salades. Le lendemain, Narcyz lui a dit d'emballer ses affaires, qu'ils changeaient d'immeuble, parce que l'escalier est trop raide, les murs pleins d'humidité, parce que la voisine du dessous est folle, qu'il a vu des rats dans le hall d'entrée. Et bien sûr, tout ça n'a aucun lien avec la mésaventure de son frère, ils le lui ont assuré.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) C'est du pareil au même. Un autre immeuble sale aux murs fissurés, à la faune bigarrée. Des années de tags superposés décorent les murs, malgré l'effort visible de la propriétaire de rendre l'endroit plus accueillant, moins effrayant. Ça lui est égal Irenka, elle suit ses frères sans dire un mot, s'adapte aux nouveaux endroits comme un caméléon. C'est facile d'être aimé quand on est un peu bête, un peu trop doux. Alors elle sourit aux voisins, même les plus étranges, elle tient les lourdes portes aux autres résidents, retient l'ascenseur bringuebalant, contemple avec curiosité les murs fraîchement repeints sur lesquels les artistes de la place ont déjà ré-appliqué leur signature. C'est le Bronx, c'est sale mais c'est beau, c'est empli de lumière alors qu'on veut faire croire que c'est sombre.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Elle est jolie. Elle a l'air gentille, mais un peu simple. Elle vit avec les gros bras silencieux. Est-ce que c'est son frère ? Ils sont arrivés il y a deux semaines, personne ne sait exactement. Mais viendra un temps où ils sauront, parce que ça finit irrémédiablement par éclater au grand jour: c'est la soeur des enfants terribles, la jolie Staniak innocente. Elle doit être bête pour ne rien voir de leur vraie nature, n'est-ce pas ? Ils la protègent comme si elle était faite de verre, la fleuriste délicate au coeur d'or. C'est triste tout de même, vous ne trouvez pas ? Enfin, peut-être vaut-il mieux qu'elle reste dans l'ignorance bienheureuse, au lieu de voir son coeur se briser en mille morceaux.


(NOM) Staniak (PRÉNOM) Irenka (ÂGE) Vingt-sept printemps, à regarder avec émerveillement les bourgeons éclore dès que le temps devient plus doux. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) le 23 octobre, dans le Bronx (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Fleuriste, elle distribue les fleurs comme des baisers, pour mettre du baume sur les âmes. Funérailles, mariages, anniversaires; à chaque occasion son bouquet. (NATIONALITÉ) Américaine, elle n'a connu que les buildings gris de la Grosse Pomme depuis sa naissance. (ORIGINES) La Pologne, la mère patrie, où elle n'a jamais mis les pieds. (STATUT CIVIL) Célibataire, il lui arrive d'avoir de brèves aventures. Mais il ne restent jamais bien longtemps, les charmants, peut-être parce qu'ils la pensent naïve, ou peut-être bien parce que l'ombre de ses frères est souvent difficile à supporter. (ORIENTATION SEXUELLE) La douceur n'a pas de genre. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Il y a deux semaines, à la mi-avril. (REPRISE DU PERSONNAGE) Puisque c'est un scénario ben... oui vous pourrez le remettre en jeu ! (GROUPE) De ceux qui rêvent (TYPE DE PERSO) le sublime scénario de Freddie (CRÉDITS) AMIANTE, UNICORN

PSEUDO : NYX PRÉNOM : Gene ÂGE : 22 bananes PAYS : Mon pays, c'est l'hiver FRÉQUENCE DE CONNEXION : Touletan COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : J'suis une vieille là ! COMMENTAIRE OU SUGGESTION :  nope AVATAR : Arizona Muse
Irenka Staniak
But we are what we are till the day we die
Or till we don't have the strength to go on
La voix des feuilles
Une chanson
Plus claire un froissement
De robes plus claires aux plus
          transparentes couleurs.
Hector de Saint-Denys Garneau

(la famille) Les frères comme gardes du corps, Narcyz comme le père qui ne l'a jamais aimée. Il n'y a jamais eu que ses frères pour lui apprendre à grimper aux arbres, à tenir le siège de sa bicyclette alors qu'elle essayait bravement de cheminer sans les petites roues d'appoint. Chez les Staniak, être une femme était un échec: moins fortes, moins intelligentes. Irenka était, au yeux de son père, un échec rien que par son genre. Déjà, à la naissance, elle était indigne d'intérêt. À quoi bon éduquer une gosse qui n'en valait pas la peine ? Alors elle a fait semblant d'être bête, la petite. Elle a rapidement compris qu'il ne servait à rien de se battre pour lui prouver qu'il avait tort. Quittant rapidement les bancs d'école, elle s'est dirigée vers les fleurs. Un autre truc de bonne femme, ça, tout comme la cuisine et le ménage. Mais elle aimait la douceur des pétales Irenka, le sourire des femmes lorsqu'on leur tend des roses, ou des jonquilles. Elle en a toujours offert à sa mère à son anniversaire, à la fête des mères, et en toutes sortes d'occasions insignifiantes, pour voir un sourire éclore sur le visage trop triste de la femme qui ne lui avait jamais donné que de l'amour. Brisée par la vie et par son mari, elle a pourtant tout fait pour s'occuper de ses enfants bagarreurs, de ses enfants pervertis par son mari. Jusqu'à ce qu'elle n'y arrive plus. (cicatrices) Il y a celle sur son genou, d'être tombée trop de fois en jouant avec ses brutes de frères, qui se sont toujours empressés de la soigner. Il y a celle qu'elle a sur le ventre, d'une crise d'appendicite. Il y a celles, fines et superposées, sur ses cuisses, où elle a autrefois apposé la lame d'un rasoir. Il y a celle qui barre son crâne jusqu'à sa joue, cadeau du chien mal élevé de son aîné Narcyz, alors qu'elle ne voulait que passer ses doigts dans la fourrure emmêlée du sale cabot. Et il y a les pires, celles invisibles qui marquent son coeur et son esprit, celles qu'elle cache tant bien que mal avec des sourires et des fleurs, avec l'air naïf de celle qui ne comprend rien, mais qui, en réalité, saisit tout. (les mensonges) Oh, elle ne sait pas tout. D'ailleurs, elle est bien loin de se douter de la réelle ampleur du problème. On lui ment, elle est bien capable de s'en rendre compte, même si son père la croit idiote. Ils sont terribles les Staniak, violents et brutaux et égoïstes, et solidaires de personne, sauf la petite dernière. Mais elle fait l'autruche, la petite soeur. Elle fait semblant d'être bête, d'être aveugle. De toute façon, que ferait-elle, quand bien même elle serait au courant de tout ? Les abandonnerait-elle, alors qu'ils ne l'ont jamais laissée tomber ? (les fleurs) Il y en a plein le balcon, plein l'appartement. Des simples petits cactus en passant par les avocatiers et leurs longues feuilles d'un vert éclatant, en passant par toutes sortes d'autres variétés colorées. Elle en prend soin comme s'il s'agissait d'enfants (et fait bien attention pour ne pas empoisonner le chat). Ça énerve ses frères, surtout lorsque le félin renverse les pots et étale de la terre partout. Mais elle ne dit rien, balaie la terre et nettoie les dégâts, et se contente d'un air légèrement penaud comme toute excuse. Sans plantes d'aucune sorte, l'appartement lui paraîtrait vide et sans vie, froid. Plus que son métier, c'est une passion. Elles embaument les pièces de parfums doux, éclaboussent le décor de touches éclatantes qui ne manquent jamais de la réconforter. Et puis, parfois, elle en offre en cadeau, avec un petit mot attaché, dans des pots qu'elle choisit avec soin pour les futurs propriétaires. (Ophelia) Elle a passé de nombreuses heures au parloir: d'abord pour Freddie, puis pour Ophelia. Si elle a rapidement abandonné les visites à son frère, elle a discuté de tout et de rien, avec Ophelia. Elle a tenté de lui faire voir que la prison, ça n'était pas la fin de la route, juste un moment d'égarement dans le mauvaise chemin. La petite Staniak a toujours aimé Ophelia, malgré les problèmes, malgré la drogue et la rue. Comment aurait-elle pu faire autrement ? Ophelia, toujours si douce avec elle. Convaincue d'être brisée et irréparable, tachée d'un noir d'encre indélébile. Et pourtant, pourtant ce n'est pas ce qu'elle voit, Irenka. Elle ne voit en la belle Ophelia qu'un Soleil qui ignore sa propre existence. (Freddie) Comme deux moitiés d'un même tout. Si elle a toujours été proche de tous ses frères, c'est avec Freddie qu'elle s'entendait le mieux. Étant les plus jeunes, ils ont partagé les mêmes jeux, les mêmes amis. Lorsqu'il a atterri derrière les barreaux, elle n'a rien compris: soudainement, elle l'a perdu. Violent, transféré d'un établissement à un autre, elle a eu l'impression d'entendre parler d'un étranger -elle n'a pas supporté. Si encore il n'avait pas été si intenable là-bas, peut-être aurait-elle continué à attendre sur les chaises inconfortables, téléphone à la main de l'autre côté d'un plexiglass. Sans pouvoir le toucher, serrer de ses doigts fin la main de Freddie dans la sienne, sans pouvoir le prendre dans ses bras pour lui faire des promesses inutiles, elle a arrêté d'y aller. Elle l'aime pourtant, mais semblerait qu'elle l'ait, elle aussi, abandonné. (le dessin) C'est une artiste dans l'âme, la jolie. Elle dessine, et puis elle est douée. Le plus souvent, elle gribouille rapidement dans un cahier à dessin. Parfois, elle passe des heures, avec ses marqueurs, à faire vivre des fleurs, ou des paysages. Et puis parfois, elle se risque à faire des portraits, mais ceux là, elle ne les montre à personne. (la vie à deux) Amoureuse, elle l'est. Des gens, des lieux. Elle est amoureuse des poèmes, des romans, des aventures épiques. Elle aime les grands espaces verts et le chant des oiseaux. Et puis, parfois, elle aime un de ses clients, en secret. Un homme qui vient régulièrement acheter des fleurs pour sa bien aimée. Une autre qui vient pour poser des fleurs sur la tombe d'un amour perdu. Des amours imaginaires, secrets, qui ne dépassent jamais le stade d'un sourire. Il n'y a pas de place pour Irenka dans la vie de qui que ce soit. Ou du moins, c'est ce dont elle s'est persuadée il y a de nombreuses années déjà. (les chiens) Ils n'en ont jamais eu, après. Et pourtant elle ne déteste pas les chiens. Oh bien sûr, il ne lui viendrait jamais à l'idée d'en adopter un, mais elle ne fige pas lorsqu'elle en croise un. Elle continue à marcher, tout simplement, en leur accordant de brefs regards. Elle n'est pas à l'aise, définitivement, surtout lorsqu'ils ne sont pas en laisse. Ça la désole un peu de savoir que c'est pour elle que Narcyz se prive d'avoir un molosse, mais elle en est soulagée. Elle préfère de loin la boule de poil effarée qu'il avait ramenée un soir, un chaton tremblant qui tenait pratiquement dans l'une de ses mains. Elle a cette image, de son frère, délicat pour une fois, avec le petit animal terrifié dans ses grandes paluches.   (la musique) Elle écoute toujours quelque chose, ou alors fredonne des airs lorsque c'est trop silencieux à son goût. Sa boutique est toujours emplie d'une douce musique, choisie soigneusement par ses soins, dans des listes de lecture qu'elle tient à jour et change régulièrement. Elle n'aime pas le silence, celui qui est pesant, celui qui l'emprisonne dans un carcan de solitude. Alors, pour éloigner le silence, elle s'entoure de musique, fais le ménage en esquissant quelques pas de danse (ou en utilisant le balai comme un micro, en se prenant pour une rockstar, si elle est seule) et met un point d'honneur à découvrir de nouveaux artistes chaque semaine. (être mère) C'est quelque chose qui lui fait envie et qui l'effraie, tout à la fois. Elle se voit difficilement devoir faire face aux mêmes obstacles que sa mère -elle se demande surtout si, le moment venu, elle saura être douce, ferme, juste, bienveillante. Si elle n'étouffera pas les gamins sous trop d'amour, trop d'attention, au risque de ne jamais les laisser quitter le nid. Alors elle se contente de sourire aux tout-petits, elle sèche leurs larmes lorsqu'il le faut, les félicite d'être de si talentueux artistes, leur offre des bonbons en leur faisant promettre d'attendre l'autorisation de leurs parents avant de les gober. (la douceur) Elle ne se fâche jamais, la petite dernière. Elle ne sort jamais de ses gonds, ravale ses paroles acerbes de toute la force de sa volonté. Les sentiments négatifs, la rage, l'indignation, rien ne sort, tout reste là, bien caché dans une petite boîte. Elle ne s'affirme pas, elle encaisse sans rien dire, quand bien même ça lui fait mal. Mais à force de ne rien laisser sortir, elle finira bien par éclater. Et ce jour là, il faudra s'en méfier. (les nuages) Elle ne fait pas qu'y trouver des formes. Les nuages, elles les connaît du bout des doigts. Les espèces et les variétés, comment les reconnaître, de quelle façon ils sont formés. Dans sa bibliothèque, à côté des livres de botanique, de plantes médicinales et d'autres volumes d'identifications de plantes, trônent ceux dédiés aux phénomènes météorologiques. (les étoiles) En plus des nuages, la demoiselle est fascinée par l'espace. Les planètes, les étoiles, les nébuleuses, les trous noirs... Tout la fascine. Elle possède un télescope de plutôt bonne qualité, payé par plusieurs années d'économie. Elle sait trouver et nommer plusieurs constellations, malgré qu'à New York la pollution lumineuse l'en empêche. Une fois par année, quand ses finances le lui permettent, elle quitte la ville pour la campagne, installe son télescope et passe quelques nuits à observer les étoiles. (le chat) Si Narcyz a peu d'égards (en apparence) pour le chaton qu'il a ramené, Irenka en est gaga. Le nom Chat ou Connard sonnant plutôt mal à ses oreilles, elle a décidé de le nommer Amaranthe (qu'elle n'utilise jamais au complet, évidemment, sauf quand ledit chat renverse tous les pots de fleur).



Dernière édition par Irenka Staniak le Mar 26 Avr - 23:40, édité 13 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:30
ça va que je t'aime comme ça aussi POTTE
RE BIENVENUE :YEAH:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2338
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:31
HOT



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13415-coma-sous-les-paves-la
En ligne
avatar
« la cicatrice. »

▹ MESSAGES : 1838
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : y'a eu le quinzième avec le patriarche tant adulé, le quinzième comme foyer au plus près des toits. brièvement y'a eu l'appart de deidre avant qu'il se fasse embarquer comme un malpropre. maintenant il se terre de nouveau au quinzième dans un nouvel appartement, plus grand avec toute sa tribu qu'il tente de planquer. le repère des gosses perdus qui ont réussi à s'enfuir et qui se cachent pour mieux survivre. inconnu entre les murs qui l'ont vu grandir, il sait pas encore si l'appartement est une libération ou une prison. mais il est enfin revenu à la maison.
▹ TAF : il a fait plein d'trucs, coma. passeur de drogues depuis tout gosse, il connaît le trafic comme sa poche, mais il a raccroché, pas longtemps avant d'se faire embarquer. il a essayé de bosser pour deirdre mais il a jamais été très doué, il a même pas pu finir le lycée. maintenant il fait c'qu'il peut pour pas crever, il se sent comme un étranger.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:35
HAPPY





avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:37
Rebienvenue ici ma belle ! :)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:45
T'es belle. ROBERT
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 17:55
ouuuuh la beauté CUTE re :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 18:16

entre femke, mattie et cette petite dernière, décidément tu a fort bon goût BAVE
re-bienvenue :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 18:23
sistaaaah FAN
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 18:52
mais qui voilà ? la plus jolie et extraordinaire de toutes FAN j'ai prié mille fois pour que tu puisses un jour la jouer. CANDICHOU
je sais que tu vas être parfaite dans le rôle, j'ai hâte de te lire. :l:
bisous du bro DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 19:18
J'ai hâte de me taper toute la famille FAN HOT
(Bon retour bb :l:)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 20:53
t'es bonne je te fais des bébés HOT je t'attends avec la future version de poireau ROBERT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9352-sly-c-est-l-histoire-d-
avatar
« Infected Mushroom »
« Infected Mushroom »

▹ MESSAGES : 2522
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 18 ans (26)
▹ APPART : #1313 avec Tom-Tom & Nana (Tom & Iris)
▹ TAF : Pute & Camgirl
▹ DC : Niilo, Ness, Dei, Sinaï.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 21:05
CITRON FUCK

Jotem.


Who's your daddy ?

Girl, who's your daddy ?
Who keeps your in your place ?
Who's your daddy, bitch, who's your daddy ?
Surrender, and obey !
Lordi


:l: Coquine officielle du forum :l:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5331-aliah-vouloir-vivre-par
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 1443
▹ NOMBRE DE RP : 3

▹ AGE : Vingt cinq ans
▹ APPART : #522 elle n'est plus seule, la présence d'un homme dans l'appartement
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 21:33
JAIME
T'es belle BRILLE


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   Lun 25 Avr - 21:43
rebienvenue =)
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Irenka ✝ salvation and damnation are the same thing   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.