AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 3:11
(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) C'est tout bête en fait. J'supportais plus de vivre avec ma mère qui ramenait chaque mois un nouveau mec à la maison. Et après la mort de Kaidan, j'avais besoin de changement. C'est peut-être pas très saint, mais j'ai décidé après de racheter son appart. Ouais, au Parking.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) Si on parle de l'immeuble, franchement, il y a mieux. Mais bon, on fait avec ce qu'on a et on se plaint pas. Et les voisins c'est assez variés. Il y en a des bons, et des pourris jusqu'à la moelle. Des fréquentables, et des dangereux.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Quelle réputation a une strip-teaseuse à ton avis? On associe souvent le strip-tease à la dépravation et la prostitution alors on me voit pas forcément d'un bon oeil, mais bon, ça dépend des personnes. Comme si le reste du quartier était mieux que moi.

(NOM) A'Ihara (PRÉNOM) Ashley Alenko (ÂGE) 22 ans (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 14 avril 1994 dans le Bronx (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Strip-teaseuse (NATIONALITÉ) Américaine (ORIGINES) Américaine, québécoise et vaguement hispanique (STATUT CIVIL) Célibataire (ORIENTATION SEXUELLE) Hétérosexuelle (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) 26 juillet 2015 (REPRISE DU PERSONNAGE) Nope (GROUPE) De ceux qui survivent (TYPE DE PERSO) Inventée (CRÉDITS) AMIANTE

PSEUDO : Halcyon / AshLenko PRÉNOM : Tatiana ÂGE : 15 ans PAYS : France, baguette èé FRÉQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours normalement (a) COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Groupe Facebook COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Coucou, tu bz? AVATAR : Selana Gomez
Ashley Alenko A'Ihara
The bed's getting cold and you're not here, the future that we hold is so unclear, but I'm not alive until you call, and I'll bet the odds against it all.
- Si tu n'avortes pas, je te quitte, Ash.

Au téléphone, je pleurais, tremblant de tous mes membres. Les doigts ankylosés de ma main droite peinaient à retenir le test positif que je venais de faire. Il représente encore, à mes yeux, l'effondrement de toute ma vie. J'étais encore assise sur les toilettes. Gelée, pétrifiée. Dans mon autre main, mon bon vieux téléphone portable que j'avais gardé en main tout au long de l'attente, prête à composer le numéro, priant pour ne pas avoir à le faire.

- C'est bien compris ?

Je ne lui avais rien dit, pour mon retard de règles. Faut dire qu'à seize ans, on n'est pas toujours régulière. Et puis, c'était pas si grave, mmh ? Question de quelques jours, fallait se détendre, c'était psychologique, cette merde. En plus de nous faire souffrir tous les mois, elles nous faisaient des frayeurs.

- Oui... articulai-je.

Et puis, pourquoi est-ce que je garderais cette petite merde morveuse qui me pourrirait la jeunesse, chierait, braillerait, me laissant le corps meurtri d'innombrables cicatrices dégueulasses ? J'étais belle, je le savais, et je ne faisais pas mon âge. C'est pour ça qu'il était tombé sous mon charme. Un jeune militaire d'à peu près vingt-cinq ans qui venait régulièrement au club de streap-tease. Il se trouvait souvent au bar du coin c'était presque trop facile. « Monsieur, vous me payez un verre ? », c'était dans la poche.

- Bien.

Et il a raccroché.

Attends faut que tu m'aides, je peux pas dire ça à ma mère, je peux pas !

Trop tard. Débile, comme s'il t'entendait encore.

:l:  :l:  :l:

J'avais toujours aimé séduire. Jamais cependant je n'étais allée aussi loin qu'avec lui. Il avait fallu que ça tombe sur la seule personne que j'aie jamais aimée. C'était même pas censé dégénérer, mais on s'est retrouvés seuls chez moi un jour où ma mère était chez son mec du moment. Erreur de débutante. J'avais jamais jugé utile de le prévenir que je ne prenais aucun moyen de contraception. Et puis, bon, pour une fois...

Ouais. Pour une fois.

Quand il a fallu que j'en parle à ma mère, j'ai compris qu'elle n'en avait plus rien à foutre de ce que je pouvais ou non faire. La seule chose qui lui importait, c'était ce type qu'elle fréquentait depuis quelques semaines. J'en avais vu passer, des hommes, à la maison. C'est seulement vers mes dix ans qu'elle a commencé à se dire que c'était pas bon pour un enfant d'avoir dix papas par an. Du coup, elle n'était plus jamais à la maison, encore pire depuis que j'étais capable de cuisiner sans faire de catastrophe. Il fallait bien que je me démerde alors pour gagner de l'argent j'avais choisi la facilité et travailler dans un club de strip-tease même si je n'était pas majeur. Quand je lui ai dit que j'étais enceinte et que je désirais avorter, elle m'a filé une liasse de billets sans un mot et m'a fait comprendre de me démerder avec ça. Le sujet n'est plus jamais revenu sur le tapis. Je m'étais arrangée pour qu'elle n'ait jamais connaissance du lieu et de la date où ça aurait lieu. Pas de quoi en faire un fromage.

Quant au soldat, Kaidan, il m'a quittée, évidemment. Et dire qu'on avait parlé peu avant de se fiancer, tout est tombé à l'eau à cause d'une erreur. Une fois certain qu'il ne serait pas papa, il s'est barré en faisant semblant de rien du jour au lendemain. Avec le recul, j'ai conscience qu'il n'y avait aucune autre issue possible. À l'époque, pourtant, cet épisode m'a fait passer de pauvre ado qui aime bien plaire à séductrice invétérée. Avorter ne m'a apporté que du soulagement, à vrai dire, et je n'en ai même pas été perturbée. Ce qui m'a tuée, c'était la trahison. C'était les sentiments. C'était me sentir seule, sentir mon cœur se déchirer chaque jour de la semaine, alors que j'étais obligée de le voir au club et qu'il ne posait même plus le regard sur moi.

C'est à ce moment là que j'ai décidé de me faire plaisir. À l'âge de dix-huit ans, j'avais déjà enchaîné les coups d'un soir, les sex-friends, et quand quelqu'un me résistait, ça ne durait jamais longtemps. J'avais le refus en horreur, c'est toujours le cas. Si je pose mon grappin sur quelqu'un qui ne veut pas de moi, vous pouvez être sûr que je ferai tout pour le faire changer d'avis. Tout. Et hors de question que ça débouche sur une histoire niaise, pleine de cœurs, de licornes et de barbe à papa sous le soleil.

En ne voyant plus Kaidan venir, même si je n'étais plus censée m'en soucier, j'ai pris l'initiative de demander à des collègues ou autres clients récurrents ce qu'il lui était arrivé pour en parvenir à la nouvelle que Kaidan était décédé au front en Algérie. Un poids avait été levé de ma poitrine en apprenant qu'au moins je ne souffrirais plus à le voir, mais un nouveau poids vint s'abattre, étant le seul homme qu'elle avait aimé jusqu'à aujourd'hui.

Quelques années plus tard et d'ailleurs sans grande surprise, je suis restée strip-teaseuse. Même club, même show privés. La raison est d'ailleurs très simple : une strip-teaseuse éveille les fantasmes. J'en avais jamais rien eu à foutre qu'on fume de l'herbe, ou qu'on décide d'être infidèle à sa femme. Mais sentir les regards d'envie, me sentir grande, inaccessible, désirable... ça n'avait pas de prix, et j'étais capable de supporter des heures de show pour des gros riches ou des vieux dégueulasses pour arriver à trouver de nouvelles proies.

Juste pour cette petite satisfaction.

Je n'ai rien d'autre, après tout. Que le mérite d'être bien foutue et de le savoir.

Pas de famille. Quelques connaissances, mais pas d'amis.

À quoi ça sert ?
 



Dernière édition par Ashley A'Ihara le Ven 22 Avr - 23:23, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 3:14
Selena Gomez. PITIÉ ATTACHEZ-MOI...

Non? Trop tard.

HUG
HOT HOT
HOT HOT HOT
HOT HOT HOT HOT
HOT HOT HOT HOT HOT
HOT HOT HOT HOT HOT HOT
HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5504-badzz-represento-a-mis-
avatar


▹ MESSAGES : 1206
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 22 conneries
▹ APPART : #1411 avec la gay pride.
▹ TAF : Petit dealer et brocanteur, parasite.
▹ DC : le zombie, la pétasse nationale et le fdp de riche.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 3:29
*Attache solidement Andrew* BATTE FUME
T'as déjà une amie toi, dégage. RAH GNOE
Bienvenue beauté vaguement hispanique, j't'apprend l'espagnol quand tu veux. ROBERT AS


But you fucked me up
so good.
Never will I see the sun again. Where were you Monday? I was not missing I was dead.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 4:46
viens découvrir l'autre bord NIARK
HOT HOT
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 9:32
Elle a bien grandi Selena quand même MDR ROBERT
Bienvenue ici jolie damoiselle !
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 10:26
Strip-teaseuse ?

PARFAIT. NIARK
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par
avatar


▹ MESSAGES : 1424
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : #522 seule à broyer du noir, pas loin de la famille
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 12:08
Bienvenue parmi nous BRILLE
Bon courage pour ta fiche :l:


Je t'ai dans la peau, je t'ai dans la tête mais mon cœur reste en miettes.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 14:21
bienvenue et oui, elle a bien grandi la petite Selena HEHE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 14:37
Ohhh une petite presque-bouffeuse-de-paëlla ROBERT
Bienvenue avec la jolie selena !
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 14:44
HOT t'es sacrément canon dis donc !
bienvenue chez toi :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 15:19
Merci à tous que ce soit pour les bienvenue ou les compliments. 8D
Jem.
Z'êtes choux. DAFUQ
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2335
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 15:37
Bienvenue officiellement ROBERT



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2335
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   Ven 22 Avr - 17:59
TU ES VALIDÉE ! BIENVENUE !


   T'inquiète avec moi y'en aura plein des bébés PERV !

   Félicitations ! Ton dossier a été approuvé par la Concierge ! Tu peux dès à présent prendre tes aises et faire la connaissance avec tes nouveaux voisins sur le flood, la Chat-Box ou directement via les RP Libres si tu es un thug.

   Si tu es perdu, n'hésite pas à t'inscrire à la session de parrainage ! Quoiqu'il en soit, pense à remplir ton profil (sans oublier d'indiquer ta réputation) et te recenser sur nos divers listings:

   




It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ashley | This is a modern fairy tale, no happy endings.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.