AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 19:53
Light Gregory, Memoria
let's die together, mi amor
Nom Memoria, Prénom Light, son premier prénom, celui que sa mère lui à donné. Gregory est un nom qu'il utilise rarement. Il n'y a que son père qui l'appelle encore de cette manière. Date et lieu de naissance 23 Mars, Londres, Âge 23 petites années, Nationalité Anglaise & Américaine, Origines Anglaise de sa mère, Ecossaise de son père. On devine facilement son côté Anglais. Son accent écossais à tendance à ressortir lorsqu'il s'énerve, ce qui le rend tout sauf crédible, Statut matrimonial Célibataire, Orientation sexuelle Il ne résiste pas aux corps des hommes, Job ou Activié Photographe & Ecrivain, Groupe De ceux qui vivent, Crédits sweetcat.  

   Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Cela va bientôt faire trois ans que je suis ici. J'ai emménagé après la mort de ma mère, ne supportant pas l'idée de continuer à vivre chez elle ni d'aller vivre chez mon père. J'ai préféré prendre mon indépendance et j'ai trouvé mon bonheur ici.

   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Dans l'ensemble, tout se passe très bien. Les quelques éléments perturbateurs ont tendance à être rapidement remis en place. Il y a toujours des hauts et des bas mais au final, j'essaie de m'entendre avec tout le monde.

   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Je suis assez discret. Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu de réels ennuis depuis que je suis ici. J'essaie de rester calme en toutes circonstances, de ne pas me faire remarquer. Il n'y a que lorsque je joues du piano que la vieille radoteuse du dessus me fait chier, mais je préfère l'ignorer.



   
feat Dylan Forsberg
J'ai un frère de cinq ans mon ainé. Je le vois rarement et on ne peut pas dire que l'on s'entende spécialement bien. Moins je le vois, mieux je me porte. Je suis condamné. Atteint d'un cancer, j'approche doucement de la phase terminale. Les médecins sont pessimistes. Peu importe les traitements, les cachets, rien y fait, cette saloperie est trop présente, trop forte. Il ne me reste pas beaucoup de temps. J'ai appris le piano avec ma mère, pianiste de renom, la plupart de mes souvenirs d'enfance ce résument à la voir ou l'entendre jouer. Je ne me suis pas encore remis de sa disparition. Tellement choquante, tellement brutale. Elle n'aurait jamais dû partir si tôt, ce n'était pas son heure, et pourtant... Je la revois souvent, dans mes rêves, bien trop à mon goût. Je sais qu'elle est là, quelque part, qu'elle veille sur moi d'où elle est, et qu'elle m'attends.   Mon exutoire réside dans mon écriture. C'est ma façon d'extérioriser. Au début, ce n'était rien d'autre, mais bien vite, j'ai été incapable de m'en passer. Souvent la tête dans les nuages, je peux passer mes nuits à écrire sans relâche lorsque je suis inspiré. Quand j'ai fini par publier mon premier livre, je n'aurais jamais penser qu'il plairait à ce point. Depuis, je travaille sur la suite. J'ai la sévère tendance à me foutre de tout depuis que je sais que je suis malade. Je consomme régulièrement de la drogue, je sors souvent, le plus possible même si ça ne me ressemble pas. Je veux juste profiter, oublier et ça marche, du moins pour un temps.   Je ne suis pas spécialement riche, mais je me débrouille, ce qui ne m'empêche pas d'être un adepte des fast food. La cuisine , les corvées en général, c'est pas vraiment mon truc. Mon appartement en témoigne.   La photographie me passionne depuis longtemps, si bien que j'ai décidé d'en faire mon métier. Enfin, mon second métier. Je capture chaque instant unique comme si c'était le dernier. Je veux immortalisé les moments importants qu'il me reste à vivre. Je suis du genre à payer pour mon plaisir. Le plaisir charnel compris, bien entendu.  Plutôt du genre à retourner voir le même amant, je rentre rarement chez moi avec une nouvelle conquête chaque soir. Je suis pas du genre à croire au prince charmant. Les sentiments, l'attachement, je fuis tout ça comme la peste. Je ne veux pas qu'on s'accroche à moi qu'une quelconque manière. Il m'arrive d'avoir une âme de compositeur lorsque j'ai un peu de temps à perdre, ou lorsque j'ai un coup de blues, alors, je me pose devant mon piano et j'écris, une nouvelle balade, peut être plus ? A croire que je ne sais faire que ça.
   
   

  This is the begining
« Light ?! Viens mon cœur, c'est l'heure de ta leçon ! »
La voix de ma mère résonne dans ma tête. Je la revois sourire, rire, être heureuse même si la vie est loin d'être parfaite. Je sais que c'est pour moi qu'elle fait semblant. Mais j'étais qu'un gosse. Trop jeune pour comprendre, trop innocent pour chercher une quelconque explication. Alors, je vis ma vie de gosse sans me soucier de quoi que ce soit, essayant de rester sage, même si parfois je fais des conneries, comme tous les gosses de mon âge. J'apprends, j'écoute, je comprends au fur et à mesure des années. Père revient de moins en moins souvent à la maison, et lorsqu'il est enfin là, il fait comme si nous n'étions pas là, plongé dans son travail. Je l'ai aimé tout comme je l'ai haïs, alors que ma mère préparait doucement son départ, faisant comme si de rien était. Ils finirent par se séparer lorsque je rentrais dans ma onzième année.

Because we are alone
Nous sommes partis, moi et ma mère, direction les States. Nous avons refait notre vie, oubliant tout ce qui pouvait se rapprocher de près où de loin au passé. Nous étions heureux, tout les deux, rien qu'elle et moi. Elle ne retomba jamais plus amoureuse, ou tout du moins ne remplaça jamais mon père. Quand à moi, j'ai découvert les joies de l'adolescence. Peu à peu, j'ai commencé à prendre de plus en plus d'indépendance. J'avais pris l'habitude de toujours avoir mon sac sur le dos, de porter ma vie sur mes épaules. Les conneries ont commencées, les conneries d'ados, de petit con qui réalise pas vraiment ce qu'il fait. Ca s'est terminé par un petit séjour à l'ombre. Un avertissement. J'ai eu le déclic lorsque j'ai vu ma mère en larmes pour la première fois. J'ai tout arrêté. J'me suis promis de ne jamais plus la faire pleurer.

I see you...
La vingtaine. Les années ont défilées bien plus vite que prévu. J'ai rien vu venir. Je m'étais rangé, j'avais tout repris à zéro. Je m'étais plongé dans mes études, j'aidais ma mère comme je le pouvais et j'essayais de passer du temps avec elle. Un vrai fils modèle. Pourquoi est-ce que c'est toujours lorsque tout va bien que le sort décide de s'acharner ?

Ma mère me fut enlevée. Emportée par la mort dans un accident de voiture.. Sa mort fut comme une déchirure. Ce fut une épreuve, sans doute la plus douloureuse de ma vie. Je suis parti, attérrissant dans un petit appartement, au Parking. Mon père avait tenté de me convaincre de revenir vivre avec lui, mais je n'ai rien voulu savoir.

The Final Act

« Vous avez un cancer »

Cette phrase. Tranchante comme une épée. A ses mots, j'avais même pas réagit. Impossible. Ma première pensée fut qu'il plaisantait, que ce n'était pas possible, ça ne pouvait pas être possible. Sauf que face à l'expression de son visage, je savais qu'il ne plaisantait pas. Je n'ai pas entendu lorsqu'il a repris, j'étais déjà ailleurs, plongé dans mes pensées, choqué par ce que je venais d'entendre. J'allais mourir. Ce n'était qu'une question de temps.    

   
ton pseudo
passe ta souris !
Hellow les gens !  HELLO On m'appel Cat, oui oui, comme un chat  CUTE Je serais présent tous les jours, en théorie, au moins une fois par semaine  I love you J'ai déjà hâte de rp avec vous ! Oh et, ma boite à mp est grande ouverte !  GEEK


Dernière édition par Light Memoria le Jeu 12 Mar - 16:45, édité 8 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 19:54
Bienvenue :l: BRILLE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 20:03
Merci !! CUTE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 20:13
HELLO HELLO
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 20:30
Les chaaapeaux c'est beaaaaux (surtout des jeunes hommes ça HEHE HEHE )
bienvenue sur le forum liight (of my night ROBERT ARROWluvCharlie )
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 20:35
Merchi Niki DANCE

Caïn > Ouais, je sais, c'est le chapeau qui fait tout MDR
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 21:35
Bienvenue SIFFLE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 21:43
Welcome!!
J'adore ton avatar *-*
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 22:59
J'aime le pseudo UP
J’espère que t'es vraiment une lumière ah ah What a Face ARROWluvCharlie

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 23:16
bienvenue BRILLE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Mer 11 Mar - 23:22
Merci à tous ! HELLO HELLO I love you
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Jeu 12 Mar - 1:49
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Jeu 12 Mar - 11:40
FAN FAN FAN FAN FAN FAN FAN
DYLAN JAIME J'VEUX UN LIEN DES QUE T'ES VALIDE CUTE CUTE
Sinon bienvenue au Parking HEHE coeur PITIE


EDIT : Tu connais la crétine qui a pas lu ça boîte mp et qui se dit "putain la fiche du mec ça collerait trop bien avec mon scéna quoi" ? ARROWluvCharlie MON DIEU ! Tuez-moi ARROWluvCharlie TABLE Toi je t'aime I love you Dylan c'est juste PERFECT comme choix d'avatars j'y avais même pas pensé mais il est carrément mieux que Robbie ARROWluvCharlie meeeeerci d'être là PITIE PITIE PITIE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Jeu 12 Mar - 13:44
Ah bah enfin je pensais que tu arriverais jamais MDR

Dylan s'est imposé comme une évidence pour moi FAN Je suis ravi que tu valides HEHE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   Jeu 12 Mar - 14:11
Bienvenue parmi nous HAWW
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Light * And in that moment, I swear we were infinite...   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.