Partagez|


de la peinture de nos vies par terre ϟ Samaliah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: de la peinture de nos vies par terre ϟ Samaliah Sam 16 Avr 2016 - 13:59

Elle était trop gentille, Sam, en plus d’être si naïve… Elle n’était même pas là le jour de l’explosion du cinquième et sixième étage. Son arrivée avait été bien plus tard. C’est bien pour ça qu’elle avait mis tellement de temps à trouver son demi-frère. Il avait perdu son appartement dans les décombres. Elle avait dû redoubler d’intelligence et prêcher des informations chez les voisins, ces chers habitants du Parking. Or, en ce temps-là, elle n’avait pas été au courant d’une chose : qu’il y avait beaucoup plus de Williamson que prévu. Il n’y avait pas qu’Avery. Il y avait une fille aussi, mais elle ne savait pas du tout qui cela pouvait bien être. L’avait-elle déjà rencontrée ? Aucune idée.
Et elle a eu subitement une petite lumière qui s’est allumée dans son cerveau quand on l’a mise au courant des rénovations – et du rabais de loyer, aussi, surtout. Cela lui permettrait sûrement de la trouver, elle aussi, elle y serait bien un jour pour réparer les dégâts et récupérer son appartement. Au final, elle n'était sûre de rien, peut-être avait-elle déjà trouvé une autre maison dans laquelle vivre, avec d’autres gens, dans un autre étage. 
Mais Sam souhaitait tenter le coup quand même. 

Alors elle descendit à l’étage en question,  pour aider à repeindre les murs. La concierge lui avait donné de la peinture grise si moche, elle n’avait même pas envie de la poser cette couleur… Ça serait pire que la précédente, celle qui était sur le reste de l’immeuble. Mais ça lui permettait de baisser le loyer de leur appartement à Ruben, Léna et elle. C’était toujours bon à prendre. 
En fin d’après-midi, le samedi, après son travail à l’animalerie, elle s’activa à repeindre les murs, alors qu’elle ne savait même pas si prendre. Jamais elle n’avait regardé une émission de décoration, c’était bien beau de vouloir, mais pouvait-elle vraiment ? Heureusement, un homme l’aida rapidement à lui montrer comment faire, avant de la laisser faire par elle-même. Elle avait bien entamé le mur quand une jeune femme la bouscula et fit tomber le pot de peinture en plein sur le sol. Vidé. Il y avait beaucoup plus de peinture par terre que sur le mur. « Merde ! » Lâcha-t-elle, prise au dépourvu. L’étudiante n’était pas quelqu’un qui s’énervait, alors elle ne vociféra pas sur la demoiselle, mais ne lui fit pas un grand sourire non plus. « Vous auriez pu faire attention… » Du haut de ses dix-neufs ans, elle ne pensait pas se disputer avec quelqu’un maintenant. Encore moins si elle savait que c’était Aliah, sa demi-sœur.


Dernière édition par Sam Ray le Sam 30 Avr 2016 - 21:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: de la peinture de nos vies par terre ϟ Samaliah Sam 30 Avr 2016 - 0:07

Vie éclaboussée de peinture.
Petite sœur.
Appartement explosé. Thomas blessé. Vie éclatée. T’as du mal à surmonter tous les derniers événements. Comme si tes disputes avec ton grand frère ne suffisaient pas. Il fallait en plus que vous vous retrouviez sans appartement. Vous avez fait comme vous pouviez jusqu’à ce jour. Toi, tu te retrouvée chez ton amie Keelan alors que ton frangin est allé chez ses amis à lui. D’ailleurs, depuis que vous vivez plus ensemble, par la force des choses, vous ne vous adressez pas vraiment la parole et l’échange de sms est inexistant. Il faut dire aussi, que ces derniers temps, malgré l’explosion, tu te concentres sur tes études. C’est la dernière ligne droite avant l’examen final et tu ne voudrais pas tout rater alors que tu es proche de la fin.
Avant de retrouver ton amoureux à l’hôpital, tu as décidé de passer par ton appartement. Tu espères retrouver peut-être quelques objets qui auraient survécu à l’explosion. Ne voulant pas prendre l’ascenseur par peur qu’il se bloque encore, tu décides de descendre les escaliers pour rejoindre le cinquième étage. Pendant que tu foules les marches de l’immeuble, tu penses à ce que tu vas bien pouvoir retrouver dans tout ce merdier. Il ne reste plus grand-chose du cinquième alors tu te doutes bien que tu ne vas pas trouver des objets de valeur.
Tellement dans tes pensées, tu oublies de faire attention aux personnes que tu peux croiser. Et quand tu arrives enfin à ton étage, tu es bien trop pressée d’entrer dans ton appartement que tu reverses le pot de peinture d’une gamine qui tente de repeindre le mur. C’est bien ta journée. Tu soupires alors que tu entends la demoiselle s’énerver. C’est un peu de sa faute à elle aussi. Elle aurait pu ranger un peu mieux son foutu pot. Faire attention. C’est vrai que tu aurais pu. Mais non. Et puis le mal était fait. "Et toi, tu aurais pu mettre ton pot de peinture ailleurs…" que tu grommèles. Tu n’es pas d’humeur à discuter avec une petite fille. Tu ramasses tout de même le fameux pot sans pour autant t’excuser. Tu lances alors sèchement "La prochaine fois que tu fais de la peinture, fais en sorte de créer un périmètre de sécurité pour prévenir les autres !" T’es vache quand même, Aliah. Tu sais très bien que tu es la seule responsable dans l’histoire et tu cherches tout même à balancer la faute sur une gamine qui ne veut qu’aider. T’es une peste, Williamson.
code by solosand


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: de la peinture de nos vies par terre ϟ Samaliah Sam 30 Avr 2016 - 21:21

Son pantalon en avait pris de la peinture, aussi. C’était charmant, maintenant, elle avait vraiment la tête d’une campagnarde, alors qu’elle venait de San Francisco, de la côte ouest, du rêve américain. Non, elle était dans un putain d’étage à faire de la peinture qui venait de se casser la gueule. C’était une magnifique journée. Et elle n’était pas énervée. Elle avait parlé ‘naturellement’ pour faire montrer que ça la faisait chier, clairement, pourtant elle gardait son sang-froid. La dernière personne qui était arrivé à la faire sortir de ses gongs, c’était Avery, son soit disant demi-frère. Elle en avait eu la chance, tiens.
Et ça continuait.
La jeune femme qui avait malencontreusement renversé le pot de peinture, s’énervait. « Et toi, tu aurais pu mettre ton pot de peinture ailleurs… » Oui bien sûr, à dix kilomètres de là où elle était, ça aurait été très pratique pour peindre cette partie du mur. Sam ne répondit pas, mais pensa très fortement et observa. Qu’allait-il arriver en suite. « La prochaine fois que tu fais de la peinture, fais en sorte de créer un périmètre de sécurité pour prévenir les autres ! » Elle ne peut s’empêcher de lâcher un rire, nerveux, comme si tout ce qu’elle retenait depuis des jours sortait, comme une bombe. L’étudiante reprit un air sérieux et répondit, cette fois-ci, elle n’allait pas se laisser faire. Les gens ici étaient vraiment impolis. « Ça se voit très bien que je suis en train de peindre un mur, non ? Faut être aveugle pour pas le voir. Puis ce n’est pas comme si ça ne sentait pas un peu. »
Bon. Respire. Un. Deux. Trois.
 
Elle n’allait pas s’excuser, mais elle n’allait pas s’énerver. Ne pas s’énerver. Dans cet immeuble et dans ce quartier Sam allait vraiment finir par devenir bipolaire. Elle regarda le sol et n’osa plus bouger, pour ne pas peindre ses chaussures en plus. « Bon, je vais nettoyer tout ça. » Il lui faudrait une serpillière, mais où pouvait-elle trouver ça ? Puis même pas la peine de demander à cette inconnue qui avait l’air elle d’avoir le sang chaud. Peut-être que la concierge en avait, au rez-de-chaussée, mais il fallait descendre cinq étages et l’envie n’y était pas trop.
Elle soupira, encore une fois. A la base, elle ne savait même pas peindre, alors pourquoi était-elle venue ici. Elle regrettait de plus en plus. Bon, au moins, il y avait l’avantage qu’elle ne pensait à rien. Trop occupée à réfléchir pour nettoyer ce merdier et ne pas se fritter avec la jolie demoiselle. Car, oui, en l’observant un peu mieux, elle était belle, cette fille, elle avait ces yeux… Toujours ces yeux, mais Sam ne l’avait pas encore remarqué et peut-être qu’elle ne le remarquerait même pas.  
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: de la peinture de nos vies par terre ϟ Samaliah

Revenir en haut Aller en bas

de la peinture de nos vies par terre ϟ Samaliah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [astrologie]signe tibétain: votre chemin de vie sur terre
» La Terre Crie
» peinture faite maison
» La vie ailleurs que sur Terre ?
» peindre un pot de fleur en terre cuite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Events Terminés-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)