AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Orpheus Freeman



 

Répondre au sujet Partagez|


Orpheus Freeman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

› Âge : 23 ans
› Appart : Rez de chaussé, appartement 004
› Occupation : Conseiller en ligne anti-suicide
› Messages : 154
› Nombre de RP : 2

Message(#) Sujet: Orpheus Freeman Ven 15 Avr - 0:25

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Il y a un an de cela, juste quelques jours après son anniversaire, Orpheus a fuit sa maison pour arriver à la capitale. Tout juste majeur, quelques vagues études en poches et des économies... plus ou moins suffisantes, il a avant tout cherché un lieu peu cher et qui ne demanderait aucun garant. C’est réellement par hasard qu’il est tombé sur l’immeuble. Le prix d’un F1 rentrait dans son budget et les appartements n’étaient pas si inaccessibles que cela. Il y avait un ascenseur et de toute manière, un studio au rez-de-chaussée était libre. Il se serait contenté de moins, il emménagea donc au plus tôt.
(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) L’immeuble, comme dit plus tôt, est abordable, accessible et suffisamment confortable pour qu’il ne s’en plaigne pas. Son studio lui plait : il est petit mais contient l’essentiel. Les toilettes sont propres, il n’y a pas de rats ni d’insectes... Et c’est plus simple à nettoyer. Il a depuis longtemps accepté l’idée que ce 1-pièce-plus-toilettes était son chez lui. Et cela lui convient parfaitement.
Les voisins quand à eux... Argh... Comment dire ?
Il se doutait bien que, maintenant qu’il n’était plus dans une maison, il devrait faire avec toutes sorte de gens mais... Il n’arrive pas à s’y faire. Il trouve que certains sont trop bruyants, marchent, boivent. Il y en a même dont il entend les ébats la nuit. Lui qui rêvait de calme et de paix, il en était bien servi. Il tente de prendre son mal en patience mais il lui est arrivé plusieurs fois d’aller se plaindre, à la concierge ou directement chez les intéressés.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) En 3 mots : handicapé, râleur, asocial.
Son fauteuil étant la première chose que les gens voient, il est surtout connu pour cela. C’est «l’handicapé du rez-de-chaussée». Cette étiquette lui a été collé à la peau dès son arrivé. Et si ca n’est pas la plus désagréable des trois, c’est celle qui donnait porte ouverte à tout les commentaires infantilisants.
Et ensuite les gens se sont rendus compte de son mauvais caractère, notamment ses voisins car il venait se plaindre régulièrement au moindre bruit ou contrariété. Inutile de préciser que les gens l’ont très mal pris. Ca lui a valu sa seconde étiquette, «raleur de service», celui qui trouve toujours quelque chose à redire.
Quand à la dernière... Elle vient de son comportement envers les autres. Orpheus n’est pas du genre bavard ou social. Il dit bonjour du bout des lèvres, voir rarement, se hérisse rapidement, passe une bonne partie de son temps cloitré chez lui et discute rarement avec les autres. Ces derniers ont finis par arrêter, pour la plupart, de faire des efforts à son égard.  

(NOM) Freeman
(PRENOM) Orpheus
(DATE ET LIEU DE NAISSANCE) Le 24 aout 1993, à Pearl dans le Mississipi.
(OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Orpheus aide les gens à ne pas se tuer.
Admirez cette merveilleuse activité. Avec son fauteuil et sa misanthropie, il était persuadé qu’aucun job ne serait bien pour lui. Mais il s’épanouit dans son travail actuel. Concrètement, il répond au téléphone à un centre de ligne d’urgence anti-suicide. Les suicidaires sont encore les gens qu’il supporte le mieux. Peut être car il espère qu’ils se ratent aussi bien que lui.

Il a également des aides du gouvernement, une petite allocation adulte handicapée.
(ÂGE) 22 ans
(NATIONALITÉ) Américaine
(ORIGINES) Afro-américain depuis des générations, rendant impossible de savoir de quel pays venaient ses ancêtres
(STATUT CIVIL) Célibataire
(ORIENTATION SEXUELLE) Orpheus is queer as fuck ! Bisexuel totalement fier et assumé, il n’a pas spécialement de préférence pour un genre. Cependant, il privilégie plus la partie platonique à celle sexuelle s’il est en relation. Non pas par romantisme mais plus car la seconde lui rappelle de mauvais souvenirs.
(DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) L’an dernier, vers le mois de septembre
(REPRISE DU PERSONNAGE) Oui
(GROUPE) Il est de ceux qui survivent
(TYPE DE PERSO) Inventé wesh
(CRÉDITS) Angel dust



PSEUDO : Euuh...
PRÉNOM : Jamie
ÂGE : bientôt 22 ans
PAYS : Roumanie
FRÉQUENCE DE CONNEXION : Minimum 4 jours par semaine
COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : En suivant Bambi
COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Nop °°
AVATAR : Daje Barbour

Orpheus Malcom Freeman

• Orpheus est un survivor. Ce titre, il le tient comme une fierté. Le symbole qui incarne le mieux cela, à ses yeux, est son fauteuil. C’est le signe qu’il est toujours vivant, qu’importe ce qui ait pu arrivé dans sa vie.

• Mais reprenons depuis le début. Il est né dans une petite ville dans le Mississipi, dans une famille... pas spécialement pauvre mais pas spécialement riche. Il était fils unique.
Son passé l’encombre énormément aussi essaye-t-il autant que possible de ne pas y penser. Il a fait table rase de tout cela en fuyant son père.

• Il a tenté de passer une année à l’université, pensant que cela pourrait l’éloigner de la maison. Mais les études (psychologie) ne lui plaisait pas vraiment. Et la pression familiale était encore là. Aussi a-t-il rapidement laissé tomber. Il se sert de ses vagues notions dans son travail.

• Il possède un caractère très colérique, voir violent quand on le pousse dans ses derniers retranchements. Il n’hésite pas à se battre quand il le veut, agissant tel un bélier et mordant tout ce qui s’approche trop près de lui. Cela lui valu d’ailleurs d’être une fois renvoyé de son établissement.
Mais il arrive un peu mieux à canaliser sa colère depuis peu. Mieux vaux juste éviter de le pousser à bout.

• Une des raisons pour laquelle il se maitrise mieux est qu’il fait du sport régulièrement dans une salle spéciale handicapé d’un autre quartier. Il s’y rend deux soirs par semaines, changeant régulièrement d’activité.
Cela le défoule pas mal et les courbatures de fin lui donnent l’impression d’être encore vivant.

• Il déteste être touché. Cela le met hors de lui. Et son corps, cela INCLUT son fauteuil. Ce que certaines personnes ont du mal à comprendre.
Dans une relation... c’est un peu différent. Quand il est prévenu, il peut contrôler son malaise. Et quand il l’initie, cela passe beaucoup mieux.

• Mais redorons un peu le tableau, Orpheus n’est pas qu’un être cynique, arrogant avec un caractère sans cesse sur le point d’exploser. Enfin... un peu mais ce n’est pas que ca.
Il est capable de faire preuve d’empathie et de gentillesse... surtout envers les personnes suicidaires ou dépressives. Les gens à qui il parle au téléphone sont encore celles qu’il apprécie le mieux.
Parallèlement, il est assez doué pour écouter les problèmes des autres. Cela ne l’ennuie pas plus que cela, tant qu’il ne finit pas impliqué dans l’histoire.

• Il est également gentil envers les chats. Il songe sérieusement à en adopter un mais les revenues ne suivent pas vraiment.
En fait, les «seules» personnes avec qui il a du mal sont les gens «normaux».

• A l’écrit ou via un écran, il est capable de mettre un peu sa misanthropie de côté et agir comme un être humain convenable.
D’ailleurs, quand il est chez lui, il est souvent devant son ordinateur et rarement devant la télé, sauf pour les infos.

• Quelques mots sur son physique : il est difficile d’évaluer sa taille car il est assis, mais il arrive le plus souvent au niveau du torse de son interlocuteur. Il est noir, les cheveux de la même couleur et coupé très court. Ses yeux sont marrons-verts, tranchant avec le reste. Il les tient de sa mère qui était la plus belle femme au monde (du moins selon lui).
La partie haute de son corps est musclée, surtout au niveau des bras, car il est obligé de les solliciter quotidiennement, son fauteuil n’étant pas électrique mais manuel. Ses jambes, par contre, sont complètement flasques.

• Du fait d’être un afro-américain et d’avoir vécu dans le Mississipi, il a développé une très grande méfiance envers les flics. Il se tient à distance d’eux, question de survie.
Pour les mêmes raisons, il évite également les gangs, les drogues et tout ce genre d’activité illicite. Il ne veut pas d’ennuis.

• Il est assez bordélique. Sa chambre est remplie de cartons qui s’empilent, contenant des trucs, des machins et des bidules qui ne sont absolument pas classés.
On y trouve également des restes de nourriture qui trainent dans un coin, attendant le moment où il se décidera enfin à faire les poubelles. Il préfère généralement manger des surgelés (simple à préparer) ou commander/prendre à emporter. Au moins cela réduit sa vaisselle.

• Sa vie amoureuse est à l’image de son logement : un chaos total. Le peu qu’il a eu, peu importe le genre de la personne en face, s’est souvent fini par des disputes et une séparation difficile. Il n’arrive jamais à se lâcher totalement, peut se montrer extrêmement insécure voir contrôler tout.
La seule personne avec laquelle il s’entendait bien et qui était aussi autodestructrice que lui à l’époque, il l’a plaqué pour ne pas voir leur si belle relation se dégrader.  

• Il a été élevé dans la religion protestante et y croit plus ou moins. Il a du mal avec de nombreux passages de la bible, surtout ceux qui le concernent mais il va tout de même à la messe du dimanche aussi souvent que possible et à la confess’ une fois par mois. Parce que c’est fun, gratuit et pour embêter le prêtre.

•  Il est paralysé en dessous de L4 et de ce fait, incapable de marcher ou de se tenir debout. Il a donc besoin de certains matériaux médicaux chez lui. Cela encombre un peu sa chambre mais il s’y fait. Il a suffisamment d’autonomie pour les gestes du quotidien.
En fait, Orpheus n’a pas spécialement de soucis avec son fauteuil. Il a plus de problème avec les gens qui veulent en voir un. Il déteste l’inspirational porn ou les questions déplacés. Il n'existe pas pour que des gens puissent être inspiré s'il lève le bras. Il les envoie joyeusement se faire foutre dès qu'il sent la moindre pitié.
Toutes leurs remarques, ca l'a rendu un peu aigri. Un peu beaucoup. Car il ne peux pas s'empêcher d'entendre, à chaque fois qu'on lui dit que son histoire est une tragédie "J'aurais tellement aimé que tu meurs à la place."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5373-orpheus-freeman

Orpheus Freeman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Freeman Dyson et les "Dysonspheres"
» La vie selon Freeman Dyson
» Origine de l'oeuf
» bonjooour de freeman
» John Main et la méditation chrétienne

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: De ceux qui ont succombé :: Les Locataires du Parking :: Les Dossiers Approuvés-
Répondre au sujet
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Killian est perdu Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe)