AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12927-lizz-ailes-deployees
avatar


▹ MESSAGES : 1372
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : 1203, douzieme étage
▹ TAF : étudiante en sciences anthropologiques le jour, trafiquante la nuit et serveuse les weekends
▹ DC : Aliah & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Lizz. Nager dans l'ombre de l'autre   Jeu 14 Avr - 3:45

Lizz Moen
L'envolée.



(NOM) Moen. Souvenir d’un père disparu. (PRÉNOM) Lizz, Ingrid. (ÂGE) Vingt-deux ans. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 15 avril 1994 à Montclair, petite ville du New-Jersey. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) Etudiante en sciences anthropologiques. (NATIONALITÉ) Américaine. (ORIGINES) Norvégiennes par son père. (STATUT CIVIL) De nouveau célbataire (ORIENTATION SEXUELLE) Hétérosexuelle. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Septembre 2015.  (GROUPE) De ceux qui vivent.

« Avoir la boule au ventre quand on rentre  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Tu ne te souviens pas vraiment de la date exacte et cela n’a pas vraiment d’importance pour toi. Ce dont tu te souviens juste, c’est pourquoi tu t’es retrouvée ici. C’est à cause de lui. Il t’a fait expulser de ton appartement pour t’avoir près de lui. Tu étais sa propriété et il te l’a bien fait comprendre t’obligeant à t’installer ici. Tu lui en as voulu. Beaucoup.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) C’est moche, c’est laid. Tu préférais bien plus ton petit appartement d’avant. Il te rappelait bien plus de souvenirs, de bons moments. Et maintenant que tu te retrouves ici, t’es un peu perdue. Et puis tu as légèrement peur de tes voisins. Certains doivent être aimables mais aucun d’entre eux ne t’inspirent confiance. Tu ne veux pas avoir à faire à eux. Tu veux être transparente aux yeux de tes voisins surement malsains.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) T’es la petite nouvelle. Celle qui ne se fait pas remarqué. T’es l’oubliée du Parking. L’ignorée. Mais ça ne te déplaît pas. C’est même mieux. Tu cherches à être transparente aux yeux des autres. Tu veux juste vivre ta petite vie d’étudiante.


Vie pathétique

PAPA. Il était beau. Il était grand. Papa, c’était le roi. Ton roi. Et toi, tu étais sa princesse. Son étoile. Des fois, cruel, des fois, adorable. Il te protégeait des méchants garçons et des monstres. Papa, c’était un peu un dieu quand il apparaissait devant toi. Il avait ce truc qui te faisait rêver. Ton père, c’était toute ta vie. Et puis le destin a détruit cette relation que tu avais construite avec ton père. Annonce terrible d’un soir. T’étais encore bien jeune et pourtant tu as bien compris ce que cela voulait dire. Depuis ce jour, tu déteste ce démon que l’on appelle cancer. Parce que ce tueur, il a assassiné ton père.

MAMAN. Relation conflictuelle à partir de l’adolescence. La princesse voulait surpasser la reine. Crise d’ado disait ta mère mais pour toi, c’était autre chose. T’en avais juste marre de ce que l’on appelle être mère poule. Elle te couvait bien trop. Tu étais encore un poussin pour elle. Mais tu ne l’étais plus. Tu es devenue une jeune fille qui voulait prendre son envol. Pourtant quand tu étais gamine, c’était beau ce que tu vivais avec ta mère. Tu voulais être comme elle. Parce que son métier t’a fait rêver. Professeur de danse. Voilà quelque tu aurais aimé faire si elle n’avait pas tout gâché.

GRAND-FRÈRE. Relation fusionnelle entre vous. Amour fraternel. Agé de quelques années de plus que toi, il te protégeait. Il veillait sur toi. Et puis, il est parti. Pour découvrir le monde. Te laissant seule. Tu lui en as voulu. Beaucoup. Tu aurais aimé partir avec lui. T’envoler. Aujourd’hui, tu comprends pourquoi il a quitté la maison. Il voulait fuir le monstre. Celui hante chacune de tes nuits.

FAMILLE. Elle était belle. Cocon parfait dans lequel tu vivais. Tu ne manquais de rien. C’était beau. Peut-être même un peu trop. Mais toi, quand tu étais enfant, tu ne le voyais pas. Tu vivais avec ton frère et tes parents. Joli rêve éveillé. Tu étais la petite de tes parents. La petite fille qui grandissait dans une harmonie parfaite. Sauf que ce petit monde merveilleux a disparu. Emporté par ton père. Tu ne lui en veux pas. Tout ce que tu as vécu jusque-là, c’était magique. Et puis la famille est devenue recomposée. Parce qu’un autre homme est apparu au bras de ta mère. Et toi, tu as douté sur ce sourire qu’il offrait à ta mère. Lui, il sentait la méchanceté.

BEAU-PÈRE. Remplacent de ton père. Nouveau mari de ta mère. Tu ne l’as jamais accepté. Tout de suite, tu as été effrayée. Tu as espéré qu’il soit gentil. Mais non. Il ne voyait que ta mère. Toi, tu étais seulement la fille de sa femme. Rien d’autre. Et puis violence est devenue le maitre mot de cette nouvelle famille. Cris, hurlements, insultes. Tu es devenue le jouet de cet homme. Sa petite servante. Et ta mère ne disait rien, ne voyait rien. Tu avais peur qu’il vienne un jour te toucher, te deshabiller. Il ne l’a pas fait. Il n’en a pas eu le temps. Tu as fui bien avant qu’il ne réalise ses fantasmes sordides.

DANSE. Moment d’évasion. Tu peux y libérer ton esprit et ton corps. Tu peux échapper aux coups et aux violences verbales que tu peux subir. Quand tu étais gosse, t’as commencé par de la danse classique. Pour faire comme ta mère. Et parce que tu trouvais ça beau aussi. Et puis t’as découvert la danse contemporaine. Véritable coup de cœur. Tu pouvais réellement vivre une libération.

LYCÉE. Première cigarette. Première grosse connerie. L’enfant sauvage et rebelle qui se réveille. La petite princesse a disparu pour laisser place à la tigresse. Et pourtant t’as commencé à réfléchir sur ce qu’il se passe autour de toi. Tu as tenté de découvrir le monde.

MOYEN-ORIENT. Découverte. Apprentissage d’une nouvelle langue. La petite fille que ton père a connu disparait pour laisser place à une jeune femme qui veut aider le monde. L’humanitaire, une chose qui t’a fait grandir, réfléchir. C’est grâce à cette année sabbatique, ces quelques mois passés là-bas qui t’ont donnés envie de faire un cursus d’anthropologie.

NEW-YORK. Jungle urbaine. Un peu perdue parmi ces grands buildings. T’as pas vraiment de repères. Mais c’est mieux que rien. Tu préfères être paumée que battue. Et puis t’as rencontré une petite dame aux cheveux grisonnants. Pleine de douceur et d’amour. Elle t’a prise sous son aile. Elle est devenue un peu ta seconde maman. Et toi, son unique enfant. Encore une fois, tu t’es alors demandé si tous les gens que tu aimes disparaissent un à un. La petite dame est partie. Comme ton père, elle a rejoint le ciel. En te léguant tout ce qu’elle avait.

LUI. T’es rentrée dans son club juste pour te libérer encore un peu plus. T’as vu la barre au loin et t’as voulu tournoyer autour. Il t’a laissé faire. Et ça lui a plu. Beaucoup. Il t’a voulu. Au début, t’as fait la rebelle, la sauvage. Une fois. Deux fois. Et puis tu t’es laissée prendre au jeu. Tu as sombré. Il a aimé. Aujourd’hui, il te caresse, il te touche. Tu lui appartiens un peu. Peut-être que tu aurais dut dire stop avant que des sentiments s’emmêlent mais c’est trop tard. Tu ne peux plus reculé. Et pourtant, tu le sais qu’il ne t’aime pas. Tu le vois dans son regard qu’il ne ressent rien. Alors tu dois faire la même chose. Sauf que tu en es incapable.

PSEUDO/PRENOM : Smoking cat ÂGE : Vingt ans PAYS : France FRÉQUENCE DE CONNEXION : Tous les jours COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Coup de pub, à l’époque REMISE EN JEU Non merci (TYPE DE PERSO) inventé. (CRÉDITS) écrire ici COMMENTAIRE OU SUGGESTION : Cœur, cœur. AVATAR : Kate Harrison

©️ Nous sommes de ceux



▬ “FILLE LIBRE COMME L'AIR, fille aux ailes d'argent, oiseau volant. Regarde le monde cruel avec ses yeux clairs, se créer des rêves pour tenter de toucher l'univers.”
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.