Partagez|


Explication : Express Makeover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar

› Âge : On ne demande pas son âge à une dame !
› Appart : Local de la Concierge, rez-de-chaussée.
› Occupation : Concierge au Parking.
› Messages : 1836
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Explication : Express Makeover Mer 13 Avr - 18:31


Rénovation
Explication de l'intrigue


Contexte

Le constat est tombé après la visite des hommes de l'assurance : « Non, Madame Lincoln, en souscrivant à notre assurance la moins chère, vous n'êtes pas dédommagée en cas d'explosion de laboratoire de méthamphétamine. Ni en cas de catastrophe naturelle de genre séisme, tempête de neige ou tsunami. Non madame Lincoln, contre les vols et dégradations non plus. Pardon, pourquoi est-ce que vous payez 400 dollars de charges par mois ? Eh bien si l'immeuble s'effondre et que tout le monde meurt, on vous dédommagera les meubles  de votre local, soit environ 150 dollars. Au revoir madame Lincoln ! »

Et les parkés dans tout ça ?

Comme vous avez pu le comprendre, la radinerie de notre concierge d'amour n'a pas que des avantages - d'accord, n'a aucun avantage - et le budget pour rénover les étages touchés par l'explosion du mois de février est presque nul. Qu'à cela ne tienne, dans un ultime effort, Rebecca a réussi à casser sa tirelire pour acheter de la peinture fraiche et du décapant à bas prix, et est prête à employer sa main d’œuvre gratuite favorite : les habitants du Parking ! Ancien locataire des étages sinistrés, et tous les autres, sont cordialement invités à donner un coup de main, avec, en récompense, le sentiment de satisfaction d'avoir aidé son prochain. Comment ça, ça n'intéresse personne ? Bon, peut-être une petite réduction de loyer alors...

Déroulement de l'intrigue

Si vous êtes un sinistré de l'explosion, généreux, que vous ne pouvez pas cracher sur une baisse de loyer ou alors un petit rpgiste en quête de rp et de nouvelles connaissances (ou un fan inconditionnel de Valérie Damidot), un topic commun est mis en place sur le 5ème étage, pour ceux qui veulent chafouiner en amoureux ou en comité réduit ou si un duo se démarque trop dans le topic commun, vous pouvez bien sur poster d'autre rps dans la catégorie de l'intrigue. A vos balais, à vos pinceaux, et vive le marouflage !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Lun 18 Avr - 10:54


"Cartable, salopette, trousse… Check, c’est la rentrée. Back to maroufling ! Des gros baisers à vous mes chatons."
Valérie Damidot

J’avais entendu parlé de l’explosion avant même que j’m’imagine vivre dans cet immeuble. Certains de mes potes me disaient que j’étais dingue d’aller vivre dans un taudis où un labo’ de meth avait fait boum. Mais à vrai dire, intérieurement ça me rendait un peu curieux, de voir le type de personnes qui pouvaient vivre dans un lieu où la drogue faisait office de poulet du dimanche !
Alors quand j’ai su qu’il fallait (un peu) aidé à la reconstruction, donner quelques coups de pinceaux, faire briller le sol crasseux (et virer quelques rats curieux. Je parle d’animaux là, on est bien d’accord), j’étais le premier dans les rangs ! Bon okay, pas le premier, mais je n’allais pas rechigner sur une possible baisse du loyer (ça fait une bière de plus !). Le cul protégé par un jean qui en avait vu des belles, le t-shirt grisâtre, j’étais prêt à mettre les mains à la patte : qui plus est, faire connaissance avec le voisinage, bien que possiblement flippant vu les évènements passés (j’parle pas que de l’explosion là…), me disait bien : les plans culs c’est pour une nuit, mais les voisins, c’est pour la vie !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mar 19 Avr - 1:23

Mes fesses n’auraient probablement jamais décollé de ce foutu canapé si Cash n’était pas occupé à gémir de toute son âme sur le seuil de la porte depuis plus de dix minutes. J’étais bien parti pour ignorer ses supplications incessantes jusqu’à ce que mon regard croise ses yeux implorants qui faisaient fondre toutes mes résistances en moins de deux. C’est qu’il arriverait presque à me faire croire que je suis un monstre de le laisser enfermé à l’intérieur alors que le soleil est de sortie et brille de mille feux, cet idiot. Ma colonne vertébrale craque tandis que je me lève pour me jeter une veste sur le dos. Une poignée de secondes plus tard, me voilà en train de dévaler les marches quatre à quatre. Je marque un arrêt devant l’appartement des Bondurant d’abord pour reprendre mon souffle, ensuite pour tambouriner la porte de mon poing libre.  La voix de son père ne fait pas trembler les murs pour lui hurler d’aller ouvrir, c’est certainement pour ça que je m’autorise à y mettre un peu plus de nerf.   Ouvre la porte Joaq, je sais que tu m’entends.  Je perçois du mouvement à l’intérieur, suivi de près par le son d’un froissement de textile.  Je l’entends trainer des pieds jusqu’à la porte qui s’ouvre bientôt sur ses yeux pochés et ses cheveux en bataille. Je ne lui laisse pas le temps de m’envoyer chier que je le traine déjà dehors par le bras.
Et si nous avons abrégé notre escapade, c’est uniquement parce que notre paquet de clopes touchait à sa fin. On s’apprêtait gentiment à regagner notre quartier général pour s’échouer devant le poste de télévision et ne plus le quitter de la journée mais encore une fois, Cash a décidé qu’il en serait autrement et que c’était pas l’heure de rentrer. Ca doit être pour ça qu’il se fige net sur le palier du cinquième étage sinistré, les crocs dévoilés, à glapir comme s’il venait de croiser le diable en personne.  Sauf que cet inconnu qui le mettait sur l’offensive ressemblait plus à notre voisin du treizième qu’au Malin.  Gêné, j’attrape la graine de molosse par son collier pour l’empêcher de sauter à la gorge du brun et balbutie quelque chose qui ressemble de près ou de loin à des excuses. Je suis désolé, il a jamais fait ça avant.  Je coule un regard amer à Joaquin qui ne semble vraiment pas décidé à intervenir en ma faveur. Bonjour la solidarité.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mar 19 Avr - 1:48

Ils ont toujours l'air paumés, Hoppy et Joaquin lorsqu'ils sont ensemble, certainement parce que l'un est toujours défoncé et que l'autre ne sort jamais. Jamais, sauf pour faire pisser son chien et faire quelques courses pour survivre, de temps en temps. Ce doit être pour ça que Joaq s'entend si bien avec lui : ce sont deux gosses dont plus personne ne veut. Et puis parce qu'il le dépanne, aussi, avec ces ordonnances qui l'aident à se défoncer encore plus la tête. Perdu au plus profond de ses pensées, Joaquin sursaute brusquement lorsque le chien se met à hurler. Ses yeux se posent sur la boule de poil blanche en laissant Hoppy le gérer du mieux qu'il peut. Lorsque ses yeux l'agressent, Bondurant se sent obligé d'intervenir mais sa gorge se noue brusquement à la vue de ce visage. S'il était en train de boire un coca, certainement qu'il aurait tout recraché par terre. J'suppose qu'il veut juste jouer. Le gamin hausse des épaules avant de se baisser vers le chien pour lui offrir des caresses et tenter de le calmer. En réalité, c'es juste une technique pour tenter de masquer son visage et espérer intérieurement que l'autre ne le reconnaisse pas. Après tout, il était complètement bourré, ça doit aider. On devrait p't'être rentrer non ? On va pas s'éterniser. Qu'il dit en relevant la tête pour faire à Hoppy les gros yeux. La possibilité d'aider ce type aux travaux ne lui traverse pas l'esprit, trop tendu à l'idée de se faire reconnaître. Trop stressé de pouvoir se faire démasquer. Puis si ça se trouve, Joaquin a été nul l'autre soir. Les groupies sont tellement amourachées de lui qu'elles ne sont pas objective mais autant, le gamin embrasse comme un dromadaire. Merde. Ses mains continuent de caresser le pelage du chien qui calme enfin ses grognements. Comme ça, on pourrait presque penser que Cash a la rage mais non, celui-ci ne s'est seulement pas levé du bon pied, un peu comme Joaquin, aujourd'hui. La honte mais la honte.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Moelleux comme un Pitch »
› Âge : 35 ans
› Appart : #802 avec la tribu féline Pōhirihiri, Nani, Oki, Flor et Mar
› Occupation : flic corrompu de l'état de new york ; combattant dans des combats de rue illégaux ; ancien professeur de yoga
› DC : Franz ; Bianca ; Apolline
› Messages : 1253
› Nombre de RP : 4

Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mer 20 Avr - 0:42

Tu n’habitais pas encore au Parking à la date de l’explosion, mais comme tout le monde, tu en avais entendu parler. Alors quand ils avaient dit qu’en aidant un peu au travaux, tu pourrais obtenir une petite réduction de loyer le mois prochain, t’avais enfilé ton vieux jean usé, celui là même que t’avais porté pour repeindre les murs de ton propre F1 quand tu avais emménagé, et un marcel blanc. La blanc c’est salissant, mais c’est aussi la couleur que tu portes le plus souvent. Tu montes les quelques escaliers qui te séparent du cinquième étage en passant la main dans tes cheveux. Des trucs de ce style, t’en avais fais en prison, parce que fallait bien vous occupez, et que t’avait testé plein de truc pour savoir quel job tu pourrais faire une fois dehors. Entre autre, t’avais fais une semaine ou deux à t’essayer au métier de peintre en bâtiment alors tu pourrais sûrement servir à quelque chose. Quand t’arrives au cinquième, y’a des mecs déjà présent. Deux qui encadrent un chien qui a l’air d’avoir du mal à se calmer malgré les caresses d'un des deux mecs et un autre qui a l’air prêt à entamer les travaux. Tu fouilles dans les poches arrière de ton jean et tu trouves un paquet de friandise pour chien que t’as toujours sur toi pour calmer Jerk qui peut facilement faire peur avec sa carrure de pitbull. Tu te baisses à hauteur de l’animal et tu plonges tes yeux d’animal en lui proposant la friandise dans le creux de la main : « Bah alors mon grand ? Tu veux bouffer quelqu’un ? Je te comprends mais un peu de tenue… » La truffe humide de l’animal se pose dans ta main pour venir renifler la petite friandise qu’il commence à croquer. Tu relèves les yeux vers les autres mecs : « Vous êtes là pour les travaux vous aussi ? » Tu souris doucement, enfin t’essaie, parce qu’avec tes airs de chien, on sait jamais si tu vas mordre ou remuer la queue.


sucker for pain
Walk slow through the fire, Like, who gon' try us ? Feeling the world go against us, So we put the world on our shoulders.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9353-rauera-less-than-fuckin


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mer 20 Avr - 1:48

C'est son jour de congé alors il a décidé de quitter son nid bordélique pour faire un petit jogging dans les rues crasseuses du Bronx. Vêtu d'un jogging et d'un t shirt blanc parsemé de tâches qui ne partent même plus, Freddie descend les escaliers d'un pas lent pour se donner du courage pour la suite. Il sait déjà, que dans quelques heures, il crachera probablement ses fichus poumons sur le sol à cause des clopes qu'il fume à longueur de temps. Son coeur rate un battement en attendant un chien gueuler au cinquième étage. Il a développé ce genre de stress depuis qu'Irenka s'est retrouvé à l'hôpital à cause de l'un d'entre eux. Il aurait aimé, Staniak, ne pas généraliser mais c'est plus fort que ses instincts. Et alors que les aboiements se calment, curieux, le voilà qui s'approche d'une petite masse de personnes. Des hommes. Tucker. Sa gorge se noue alors qu'il déglutie difficilement. Le mot travaux résonnet à ses tympans mais Freddie cherche un autre point d'ancrage. Et ce point d'ancrage le voilà, Hoppy et ses yeux qui lui rappellent les murs de la prison. La douceur de sa peau contre la sienne alors qu'il le malmenait dans leur petite cellule pour deux. Un sourire se dessine sur ses lèvres tandis que la bête tente de paraître naturelle, s'approchant du gamin Bronson pour passer un bras derrière son cou et le poser sur ses épaules tout en lui offrant un baiser sur la tempe. Hoppy, ça fait plaisir de te revoir. Freddie se remémore leurs derniers sms échangés et cela ne peut que le faire rire intérieurement. Tu as trouvé les réponses à tes questions depuis la dernière fois ? La provocation danse au bord de ses lèvres, il y va peut-être un peu trop fort mais tant pis. Chacun se doit d'apprivoiser ses propres démons.


Dernière édition par Freddie Staniak le Mar 26 Avr - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mer 20 Avr - 10:13

J’étais prêt à tout : à en découdre avec les pinceaux, à découvrir le marouflage, même à me faire maroufler moi-même par la suite vu mon sacré talent pour la déco’ ! Ouais, prêt à tout, pour être le parfait voisin, et pas seulement celui qui fait trembler les murs du 13ème quand il fait la java en solo ou qui dégueule dans les escaliers. A tout, oui, sauf à me faire attaquer par un putain de clebard. « Bon dieu ! » Je murmure ça que pour moi, histoire qu’on ne m’entende pas, mais à vrai dire, le léger saut que je fais en arrière ne trompe personne. J’ai vraiment un soucis avec les animaux, comme s’il sentait que j’étais pas nette, que j’cachais quelque chose (ou alors je sens tellement bon qu’ils ont envie d’se prendre une part.) Je relève la tête, reprenant le peu de contenance que j’avais et… Oh intéressant. Deux nouveaux, deux jeunes, un brun mal rasé, plutôt mignon, mais inconnu au bataillon. Et un autre, qui lui, ne peut pas me laisser indifférent, vu les traces de notre plaisante rencontre. Il baisse la tête, alors que je le regarde fixement, un petit sourire en coin. Pas envie que les autres sachent surement, encore un qui en a honte. Ou alors juste un qui ne veut pas recommencer la danse. Tant pis pour moi. A l’excuse de l’inconnu, je marmonne un « Pas de soucis » presque inaudible (à force j’vais passer pour le timide de la bande.) J’évite le regard de Joaquin, j’ui pas le genre de con à faire chier un ancien amant pour le mettre mal à l’aise. Et en quelques instants, deux autres lurons apparaissent, un au cheveux long (que je raye de ma liste des amis potentiels vu qu’il a l’air de bien kiffer le chien), et un autre qui connait le copain de Joaquin. Parfait Caïn, la prochaine fois, essaye de te faire des potes avant de te faire des plans culs, ça te permettra de causer normalement au lieu de rester dans ton coin !
Mister-J’aime-Les-Clebs cause (@Tucker Joyce), prêt à se lancer dans le travail. « Ouais, et visiblement, y’a un abandon du côté des dames… » Je souris, amusé qu’on se retrouve entre mâles. J’parie qu’entre nous 5, y’en a un seul qui a déjà attrapé un pinceau ou une pelle plate. Et ce n’est surement pas moi ! « Y’en a qui savent exactement quoi faire ? Nan parce qu’autant je sais faire pas mal de chose, mais la peinture et le coffrage, c'est pas trop ma tasse de thé ! » Inconsciemment, j’regarde @Joaquin Bondurant, juste le temps d’une seconde. Car l'humour, y’a que ça de vrai pour faire d’une situation un peu pénible, une vraie colonie de vacance !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Jeu 21 Avr - 22:55

Après avoir alerté tout l’immeuble de notre présence, Cash finit par se radoucir sous les caresses habiles de Joaquin, rapidement relayé par une main inconnue lui offrant une gourmandise qu’il gobe tout rond. Je dévisage l’homme qui se trouve à l’autre bout de ce bras. Je m’apprête à sermonner le molosse pour qu’il recrache immédiatement ses victuailles puis je me rappelle qu’il n’en sait foutrement rien lui, que c’est malavisé d’accepter la nourriture de la part du premier mec louche du Parking qu’il croise. Une chance pour moi, celui-là n’a pas vraiment la gueule du type qui empoisonne les chiens des autres juste pour le plaisir, alors je musèle ma paranoïa et laisse l’animal réclamer des caresses à son nouveau meilleur ami. C’est qu’il serait prêt à changer d’allégeance pour une friandise en plus, ce con. Comme quoi la fidélité du chien n’est qu’un mythe parmi tant d’autres. Mes muscles se raidissent lorsqu’un bras vient s’enrouler autour de mes épaules pour me taper l’accolade et le fait de découvrir le visage à qui il appartient ne m'aide en rien à me détendre. Freddie, ou le mec épouvantail qui tenait les persécuteurs à l’écart du gringalet que j’incarnais, au bagne. C’est grâce à lui si j’ai encore toutes mes dents pour sourire, aujourd’hui, alors j’en profite pour lui en offrir un, un peu crispé. J’ai beau avoir partagé sa cellule et parfois même sa couchette, je suis toujours aussi intimidé par cette prestance qu’il dégage et qui inonde la pièce partout où il va. Freddie. Mes yeux s’arriment aux siens, jaugent silencieusement son état. S’il ne m’avait pas avoué quel mal le rongeait, j’aurais jamais pu le deviner par moi-même. Il avait peut-être un peu moins de cheveux mais ça, c’était l’œuvre d’un coup de tondeuse, pas celle de la maladie. Ca a l’air d’aller mieux que la dernière fois. Je te croyais mort, depuis tout ce temps. Je pensais que le sida t’avait emporté mais ça, je me garde bien de lui dire. Toute l’assemblée présente n’a pas besoin de savoir qu’il a la mort dans le sang, après tout. Ma mâchoire se serre lorsqu’il fait allusion à notre dernière conversation téléphonique. Instinctivement, mon coude part tout seul dans ses côtes pour le dissuader d’en dire trop. Discuter de la baisse d’appétit sexuelle de Forest à mon égard n’a jamais fait partie de l’ordre du jour. ouais, pas forcément celles que j’attendais mais merci de t’en soucier. Pas franchement à l’aise avec le sujet, je saisis la perche tendue par l’ami des bêtes pour me sortir de cet aparté embarrassant. D’une voix chevrotante, je n’hésite pas à mouiller Joaquin avec moi parce que je sais qu’il n’a pas plus de projet prévu que moi pour son après-midi et que toute tentative pour se débiner ne serait que pure menterie. À la base on faisait que passer mais je suppose que maintenant qu’on est là, on peut en profiter pour se rendre utile, t’es pas d’accord ? Mon regard sollicite la rockstar avec l’espoir qu’il n’osera pas me planter là. Même si on est pas vraiment concerné par la réduction de loyer, je me dis que ça peut être marrant d’y mettre un peu d’huile de coude, ne serait-ce que pour pouvoir se dire qu’on avait accompli quelque chose de notre journée. Et comme personne ne semble décidé à se manifester à la question du premier arrivé, je décolle malicieusement mon corps de celui de l’ex-taulard pour le pousser sous le feu des projecteurs. Pourquoi tu leur dis pas que t’es un as des travaux manuels ? Pour une fois qu’on peut te prendre comme exemple. Ca, c’est pour m’avoir cherché misère.


Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Ven 22 Avr - 1:16

Le chien qui se calme enfin, de nouvelles têtes qui arrivent et le regard de Hoppy qui change. Ses yeux s'attachent aux siens, cherchent à y comprendre quelque chose mais les choses vont trop vite pour son esprit embrouillé à longueur de temps. Son cerveau est devenue une grosse limace gluante qu'on prend entre ses doigts avec dégoût. Sa mâchoire se serre lorsque Bronson propose de mettre la main à la patte. Un profond soupir quitte ses lèvres alors que la starlette se redresse, un peu trop bien habillé au milieu des autres. Lorsque le regard de Caïn se pose sur lui, les flash de leur soirée ensemble le hantent un instant. Il a l'impression que c'est écrit en gros 'nous avons couché ensemble, c'était génial'. Ou pire encore 'je suis plus puceau'. Parce qu'avant ça, Joaquin s'était jamais réellement perdu de ce côté là, découvrir de nouvelles frontières l'avaient excité le soir dernier mais maintenant que tout est redescendu, il ne sait plus vraiment quoi en penser. Ouais, on va rester. Qu'il balance, sur un ton un peu froid. L'idée de ne pas être à l'aise l'énerve intérieurement. C'était quoi, au final ? Seulement une soirée, un rien du tout pour se changer les idées. S'il continue à s'en faire comme ça, il finira avec un cancer du colon. Bon, j'veux bien passer le balais pour dégager les trucs qui traînent par terre. J'pense que ça peut être dans mes cordes, j'ai assez de courbatures comme ça. Un léger rire traverse ses lèvres alors qu'il lance un regard à @Caïn Ackerman tout en enlevant sa veste pour la poser sur un escabeau et éviter de la salir. C'est qu'elle lui a coûté cher, cette connerie. Joaquin se sent de sacrifier ses vêtements mais pas elle, surtout pas elle. L'atmosphère tendue le rend nerveux. C'est pourquoi il attrape sans attendre de quoi ramasser les quelques débris oubliés par terre pour les mettre dans un sac. Et dans son petit show privé, le voilà qui commence à fredonner l'une de ses chansons pour se donner un peu de courage. Tellement élégante, la rockstar.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Moelleux comme un Pitch »
› Âge : 35 ans
› Appart : #802 avec la tribu féline Pōhirihiri, Nani, Oki, Flor et Mar
› Occupation : flic corrompu de l'état de new york ; combattant dans des combats de rue illégaux ; ancien professeur de yoga
› DC : Franz ; Bianca ; Apolline
› Messages : 1253
› Nombre de RP : 4

Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mar 26 Avr - 10:58

Tu finis par te redresser en voyant que l’animal a réussi à se calmer, et tu ranges soigneusement le petit paquet de biscuits pour chiens dans ta poche arrière de jeans. Tu t’apprêtes à proposer de prendre en charge la peinture avec ceux qui voudraient bien foutre la main à la pâte, mais tu déglutis en voyant la silhouette de Freddie. Tu le vois se mettre à discuter avec un des gamins qui accompagne le chien. Tu soupires. Un bonjour lui aurait sans doute arraché la gueule. Tu finis de te redresser et tu prends finalement la parole quand ils demandent qui s’y connait un minimum : « Moi j’ai fais de la peinture en bâtiment en taule… C’est pas bien compliqué quand on y met du sien. » En taule, y mettre du sien, c’était encore plus simple, on réfléchit pas bien longtemps quand on peut avoir quelque chose pour s’occuper et se tirer de la cellule. Alors tu regardes autour de vous et tu attrapes le matériel nécessaire. Ca te fait passer à côté de Freddie. Tu plantes tes yeux dans les siens quelques secondes, lâchant un presque timide : « Salut… » T’oses rien lui dire d’autre. Il t’a pas dit bonjour en arrivant, c’est peut-être qu’il veut pas qu’on sache que tu le connais. Et puis c’est qui ce môme ? Il le fout dans son lit ? C’est ton remplaçant ? Un de tes remplaçants peut-être ? Tu chasses cette idée de ta tête en montrant les pots de sous couche de peinture : « Faut commencer par ça. Qui veut s’y coller avec moi ? » Tu t’en foutais, ils pouvaient même refusés, tu le ferais, parce que la baisse du loyer c’était pas rien. Quand on a été habitué à peindre des murs dans le vide, passant au dessus des travaux des autres taulards, on fait pas le difficile.


sucker for pain
Walk slow through the fire, Like, who gon' try us ? Feeling the world go against us, So we put the world on our shoulders.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9353-rauera-less-than-fuckin


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover Mar 3 Mai - 12:28

L’ambiance qui débute son ascension n’a rien d’une fiesta sous acide. C’est comme si tout le monde se connaissait et qu’il y avait un putain de malaise entre chaque participant. Le brun avec l’autre brun. Le mec aux cheveux longs avec le minet. Moi et lui. Moi et le putain de clébard. Okay, ça risque d’être amusant. S’il pouvait y avoir une gonzesse qui débarque histoire d’éteindre la dynamite que l’un de nous va surement poser sur le sol avant qu'un coup de pinceau soit donné… Je ne peux m’empêcher d’esquisser un smile quand je vois @Joaquin Bondurant prendre un balais pour faire le ménage. Les courbatures comme excuse, c’est un poil gratifiant quand même. A moins que ce soit pas de ça qu’il parle.. Quoi que, il n’a pas l’air un grand fan des bancs de muscu’ le môme… Je secoue la tête pour ôter l’image du rockeur nu, les muscles saillants sous une barre, qui se faufile dans mon crâne, et plante mes yeux dans celui du… peintre en bâtiment (@Tucker Joyce) Quand il demande qui veut s’y coller, j’réfléchis même pas un quart de seconde avant de m’avancer et de choper un rouleau et un seau ouvert. « Je suis ton homme, la peinture ça a toujours été mon truc ! »   Pas de fille pour désamorcer le truc, alors j’me dévoue un peu. Quitte à passer pour le trou du cul du 13ème. A vrai dire, c’est déjà ce que je suis.
Le temps qu’il faut entre moi plongeant le rouleau dans la peinture fraiche, puis réalisant un grand arc de cercle digne des monty python dans leurs heures de gloire ? Cinq secondes, peut-être quatre« Oups ! » Le sourire plaqué sur le visage, j’regarde amusé celui qui vient de se faire peinturer par ma faute. Deux solutions : j’me prend un poing ou j’en gagne un !

Oupsy:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Explication : Express Makeover

Revenir en haut Aller en bas

Explication : Express Makeover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» Explication simplifiee de la Messe
» Une explication rationnelle ?...
» Explication sur le "Takfir" et ses règles
» L’explication des 73 sectes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Events Terminés-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)