Partagez|


The Crossroads

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: The Crossroads Mar 15 Mar - 14:18

Sa tête, ses membres, ses sens, tout dans son foutu corps lui faisaient un mal de chien ! La vision flou, les oreilles d’abord bourdonnantes ; Bowen n’arrivait rien à entendre à part un sifflement persistant et aigue qui lui tambourinait les tympans. Le genre de bruit qui donnait envie de s’éclater le crâne contre un mur ! Il cligna des yeux plusieurs fois, essayant de regagner une vision plus net, le monde tournait autour de lui... Il avait l’impression de tanguer, d’être sur un bateau pris en pleine tempête !

- Putain...

Bowen passa une main sur son front ensanglanté -pas cool ça !- avant de se redresser des décombres dans lesquels l’explosion l’avait carrément envoyé valdinguer. C’était que ça faisait mal ces conneries... En se relevant, il se rendit compte que son bras gauche formait un angle bizarre, l’os de son épaule était méchamment déboité : il sentait plus rien, et il entendait plus rien ! Ca c’était un peu plus inquiétant ! Le sifflement dans ses oreilles disparaissait doucement, laissant derrière lui que le... silence. Merde, merde ! Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et son premier reflexe fut de zieuter ce qu’il restait de leur appart’ en ruine, à la recherche de ses frères. La première personne qu’il remarque était Coma ; le gamin était à moitié assommé lui aussi, et il se précipita sur lui.

- Hey, hey ! S’exclama t-il, en se baissant vers lui, s’assurant rapidement qu’il n’avait rien de trop grave. Ca va le morveux ? T’es sûr ? Coma, hoche juste la tête pour oui ou non, ok ? J’suis un peu sourd là.

Il lui fit un geste vers ses oreilles... Une fois assuré que Coma n’avait rien de grave - fallait pas croire comme ça, mais Coma faisait maintenant parti de leur famille, et rare était les étrangers qui arrivaient à entrer dans le cercle familial que formait les Donnelly... En gros, Coma était un considéré comme un Donnelly d’adoption !  Bowen tapota la joue du gamin pour le rassurer avant de se tourner, et d’apercevoir deux corps près des décombres. D’un côté il y avait Iwan, le crâne fracassé et dégoulinant de sang... Bowen ferma les yeux et renifla bruyamment ; l’envie de pleurer et de hurler lui tordait l’estomac mais c’était pas le moment, il pleurerait son cousin plus tard... Cahal lui, était toujours vivant, et il fallait d’abord s’occuper de lui sauver les fesses.

- Putain de merde, Cahal, marmonna t-il en s’agenouillant à côté de lui, et en regardant la barre de fer qui était planté dans son flanc. Fuck, fuck... Tu t’es pas loupé.

Et il devait douiller à mort aussi. Il fallait lui enlever ce truc du bide, et l’emmener direct à l’hosto, ou il allait crever d’une septicémie ou une connerie du genre. Putain, c’était pas à lui de gérer ce genre de chose ! Il était ou ce connard d’Ira, hein ? Jamais là quand on avait besoin de sa gueule ! Bowen se promit de lui casser la tronche dès qu’il rappliquerait ! Il allait appeler Coma quand Cahal l’agrippa brusquement par le poignet... C’était qu’il en avait encore de la force, le cureton ! That’s my boy !

- Siobaigh et Iwan ? Demanda Cahal dans un chuchotement.

Bowen déglutit et secoua la tête, son regard cherchant celui de son frère. Merde, Siobaigh ! Il savait pas ou il se trouvait dans ce charnier, et il voulait pas penser que leur jeune frangin ait fait la fin d’Iwan.

- Ná bíodh imní ort, deartháir. Tá siad go breá... Ní mór dúinn a fháil duit amach ann, maith go leor ? *

Un petit mensonge faisait pas de mal. C’était marrant comment ils repassaient à leur langue maternelle quand le désespoir sonnait à leur porte. Mais Bowen avait besoin d’être réconfortant, et rien n’était plus réconfortant d’avoir quelque chose de familier et de connu auquel s’accrocher.

- Aye...


Cahal hocha la tête et Bowen se pencha pour l’embrasser sur le front avant de se relever.

- Coma ! Appela t-il. File moi un coup d’main, j’arriverais pas à lui sortir cette barre du bide tout seul avec mon épaule déboité. On le sort de là, et j’te jure qu’on ira chercher ton père et Siobaigh direct après, ok ?

Et dire qu’il avait voulu faire la grâce mat... c’était foutu !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« la cicatrice. »
› Âge : à peine dix-neuf ans, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #1505, tout en haut près des étoiles et du vide. sûrement plus pour longtemps, l'appartement ne se paye pas tout seul, et coma l'est. seul.
› Occupation : lycéen en proie au redoublement. passeur de drogues en voie de reconversion sans parvenir à revenir dans le droit chemin. ancien petit protégé du clan. ninja pro qui boîte un peu. en formation dans le garage de tatie deirdre quand il n'est pas trop occupé à ne rien faire. songe à devenir pute, pour que le suçage de bites devienne rentable. sans avenir notoire, il va sûrement finir dans le caniveau.
› DC : /
› Messages : 1721
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: The Crossroads Jeu 24 Mar - 0:42

Boum.

C'est tout ce qui résonne dans ta tête, un bruit immense et puis le silence. Ton corps déjà trop abîmé pour quelqu'un de ton âge vole sur le sol, au milieu des débris. Tu t'en rends pas bien compte. Avec tous tes séjours à l'hosto, t'as presque plus de métal dans le corps que terminator. Mais ça t'empêche pas d'avoir mal. Tu regardes autour de toi. Vue et audition, c'est bon, et t'as tous tes membres, pas un bras ou une jambe (ou une bite) qui a volé à l'autre bout de la pièce. Sur ton front, c'est chaud, ça coule sur ton nez, ton menton. Tu touches, ça fait mal, ça a pas l'air d'être ouvert, sans importance. Y'a beaucoup plus de sang ailleurs que dans la pièce et c'est pas le tien, et ça t'inquiète. Tu te fais rarement passer après les autres mais les Donnelly c'est un peu ta fratrie, même s'ils sont bizarres. S'il est arrivé quelques chose à l'un d'entre eux, tu te le pardonneras pas. Ouais, c'est pas ta faute. Mais même.
Puis tu vois Bowen se relever. Il titube mais il a pas l'air d'aller si mal, s'il peut marcher au moins un peu c'est déjà ça. Comme toi, son front dégouline de sang. Ça fait un peu film d'horreur, ça t'inquiète.

« Ca va ? »
« Ca va le morveux ? T’es sûr ? Coma, hoche juste la tête pour oui ou non, ok ? J’suis un peu sourd là. »

Sourd. Évidement, fallait s'y attendre. Tu hoches la tête, oui, ça va. Les autres, ils font quoi, ils sont où, ils sont en vie ? Tu entrais tout juste dans l'appartement quand tout a explosé, tu sais même pas qui est là ou pas. Cahal, Sio, Iwan, Ira ? Ils s'en sont sortis ?
Tu te relèves, Bowen relève Cahal, tu les entend parler dans leur langue de lutin, mais t'as envie de vomir. Iwan est là, son crâne dégouline sur le sol. T'as envie de vomir, les mains devant la bouche. Tu tournes la tête, pour pas voir ça, t'es trop sensible, c'est là que t'aperçois la barre dans le flanc de Cahal. Merde. Et double-merde. Tu cherches autour de toi pour trouver Sio mais trop tard, Cahal et Bowen ont besoin de toi.

« File moi un coup d’main, j’arriverais pas à lui sortir cette barre du bide tout seul avec mon épaule déboité. On le sort de là, et j’te jure qu’on ira chercher ton père et Siobaigh direct après, ok ? »

Tu hoches la tête, bon petit soldat. Evidement qu'on va sortir le prêtre de là. Tu te penches sous une épaules de Cahal, Bowen sous l'autre. Mais tu te demandes toujours ce que fout Siobaigh. Il peut pas lui être arrivé quelque chose de grave. Pas à lui.
Et puis tu penses à ton père, et tu paniques. Ton père, bordel. Quand tu l'as laissé, quinze minutes avant, il dormait comme une merde sur le canapé. L'immeuble a pas eu l'air de s'effondrer, ça devrait aller, mais où est-il ? Est-ce qu'il a réussi à sortir ? Putain, tu trembles, mais t'as pas le droit de trembler, on a besoin de toi. Bon petit soldat.

« Ca va aller Cahal, dis toi que tu sais enfin ce qu'un vagin ressent lors de sa première fois. »

Ok les blagues, on évite, c'est noté. Tant bien que mal, vous titubez et emmenez le prêtre à l'extérieur. Ce bout de ferraille qui sort de lui c'est vraiment moche à voir. Et tu te demandes qui a pu faire ça.

« On file direct trouver ton frère et mon père. Sio d'abord, il était plus proche de l'explosion. »

Ton bide se serre, l'idée qu'il puisse arriver quelque chose à l'un comme à l'autre, tu sais pas ce que tu ferais. Mais t'essayes de rester calme. Et d'éponger le sang qui coule de ton front avec ta manche.


(personnage à l'hôpital #teamboulet)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: The Crossroads Jeu 31 Mar - 16:50

A travers le brouillard de sa douleur, le flou d’une vision soudainement inexistante, Cahal laissa échapper un rire à la remarque de Coma. Coma qui s’était fait une place toute naturelle dans leur fratrie fracassée. Le rire lui arracha un cri atténué par la fumée épaisse, noire, âpre et acre, qui s’insinuait dans ses poumons, provoquant une toux rauque qui lacérait d’autant plus sa gorge à vif.

« Me fait pas rire, abruti, marmonna t-il tandis que son regard se posait sur le cadavre d’Iwan. »

A ses côtés, le corps de son cousin formait un angle étrange, les membres désarticulés, le visage serein, le crâne ensanglanté. Il semblait serein, il n’avait pas eu le temps d’avoir mal, ni de comprendre la situation, et Cahal cligna lentement les paupières, se faisant la réflexion que ce n’était pas plus mal. L’absence de Siobaigh l’inquiétait, mais la douleur dans son flanc l’empêchait de se concentrer sur ses préoccupations. Mais Bowen était là, et il savait qu’il pouvait lui faire confiance pour retrouver leur frère.

Ils l’empoignèrent pour le soulever et un hurlement étranglé lui échappa, sentant le tuyau s’extraire de ses chairs. Centimètres par centimètres. Une torture. Jurant entre ses dents, il agrippa fermement Coma, prenant appuie sur ses jambes pour les aider à se hisser debout.

« Putain, j’ai le plus grand respect pour les femmes si c’est ce qu’elles ressentent la première fois... Bordel de merde ! »


Tentative d’humeur qui tomba rapidement à plat, ses jambes vacillèrent sous son poids, et il prendre appuie Bowen avant de tendre une main vers Coma et d’effacer du bout des doigts les traces de sang sur son front. En une caresse affectueuse. Habituelle.

« Ca va, toi ? Demanda t-il en grognant, faisant peser son poids sur Bowen qui était plus à même de le supporter. Qu’est ce qu'il s’est passé, d’ailleurs, putain ? Si c’est Sio qui a encore foiré une de ses expériences, je vais tellement lui botter le cul qu’il le sentira jusqu’à Dun Chaoin ! »

Leur appartement ne ressemblait plus à rien. Il ne restait plus rien. Juste un vaste champ de ruine, tout ce qu’ils possédaient, les maigres affaires qu’ils avaient ramenés d’Irlande. Tout. Absolument tout avait été détruit dans la déflagration. Il ne restait plus rien... Si ce n’était la douleur, l’incompréhension, et une putain d’envie de frapper quelqu’un pour se calmer les nerfs.

« Les mecs, fit-il alors en faisant un geste du menton vers la porte d’entrée... Je crois qu’il va falloir me descendre jusqu’en bas. J’y arriverais pas. »

La tête lui tournait dangereusement, Cahal luttait pour ne pas perdre conscience, mais c’était difficile.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: The Crossroads

Revenir en haut Aller en bas

The Crossroads

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Events Terminés-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)