AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: lux - female robbery   Mer 10 Fév - 23:56
Lux Ava Perkins
I’m giving you a nightcall to tell you how I feel
Nom Perkins, passe partout. Perkins qui ne marque pas les esprits, simple murmure dans une rue bien trop bondée. Perkins, symbole éternelle de celle qui lui a donné la vie. Perkins, bout d’elle-même dont elle aimerait se séparer. Prénom Lux, lumière dans la nuit noire. Phare ramenant à bon port. Espérance proche de la folie. Eva, descente d’Eve, porte en elle le péché originel. Date et lieu de naissance Boston, un 5 décembre Âge Vingt-quatre rayons de soleil couchant. Si peu d'année pour une jeunesse depuis longtemps oubliée, laissé à l'abandon pour lui. Nationalité Américaine Origines Un peu d'ici, beaucoup d'ailleurs, d'un inconnu qui jamais plus ne réapparaitra dans sa vie. Parfois, elle tente de l'imaginer, lui, le père absent, de tenter d'apercevoir dans les caractéristiques de son être un peu de lui. Il était là, il ne l'est plus. Passé demeurant à jamais mystère. Statut matrimonial A lui… De tout son être, de tout son corps, de toute son âme. Elle lui appartient. Il est son existence, l'oxygène lui permettant de respirer. Le fil retenant sa vie. Elle n'est rien, sans lui, sans ses choix, sans sa vision de sa petite personne. Poupée façonnée, marionnette à jamais contrainte.  Pas besoin de bague pour marquer l'attachement. Seul suffit le corps de la poupée marquée par de jolies traces bleutées. Des coups d'amour. Regard vers elle… Vers l'inconnu. Les pas qui transportent sans qu'elle ne le veuille vraiment. La peur qui s'empare d'elle-même. Dix mille questions par sa faute, à elle. Le non-attachement se faisant désir. Orientation sexuelle Etre à lui… Hommes qu'elle pensait chemin d'existence. Autre possibilité à laquelle elle ne veut même pas penser. Homosexualité refoulée. Job ou Activité Le dos toujours courbé, les mains toujours affairée. Elle est le fantôme qu'on ne voit pas. La présence à peine perçue dans des demeures si belles qu'elle pourrait en rêver. Femme de ménage, femme de l'ombre, invisibilité exigée. L'argent parfois manque, s'encoure, loin, bien trop. Le corps redouble d'effort, cherches des petits boulots, des petits extras pour vivre bien. Travailleuse de l'extrême, obligation face à lui, face à son inactivité, encore une fois pardonnée. Date d'arrivée au Parking Le 12 janvier 2012 En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé Etant le scénario de Sway, je pense qu'il retournerait à l'état de scénario (mais pas du tout envie que cela arrive), Groupe de ceux qui rêvent Crédits kush coma.  


   
feat rosie tuper
Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Nouveau départ, nouvelle vie. Tu verras tout ira mieux qu'il disait. Je trouverais un boulot, qu'il promettait. Ici personne ne me connait. Tout ira mieux. Promesses auxquelles elle croyait, comme si souvent, comme chaque fois qu'il parlait. Parole d'évangile devenant venin du démon. Lux se rappelle de son arrivée au Parking. Elle avait de l'espoir en montant ses cartons. Cette fois-ci tout se passerait bien. Cette fois-ci il tiendrait ses promesses. La situation ne pouvait pas être pire qu'avant. L'espoir envahissait son cœur. Elle disait bonjour Lux, à tout le monde, tous ceux qui croisaient sa route. Ils devaient la prendre pour une folle mais ils ne pouvaient pas savoir. Ils ne pouvaient pas comprendre qu'elle revivait. Qu'elle redevenait page blanche bien loin des commérages, bien loin des plus grosses emmerdes. Ici tout ira mieux qu'elle pensait. Comme si le problème ce n'était pas eux, ce n'était pas lui, comme si tout ce qu'ils leur faillaient pour trouver leur voie vers le bonheur c'est un nouveau départ. Quatre années maintenant écoulées.

   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Il y a beaucoup. Tellement de gens dans un même endroit, cela l'a surprend. Elle s'émerveille de la hauteur de la tour, de la diversité des habitants. Peut-être qu'un jour elle pourra prendre le temps de tous les connaitre ou seulement un peu plus. Elle en apprécie certains, ceux qui font pas chier. Ceux qui ne la sifflent pas quand elle passe. Ceux qui lui renvoient ses beaux sourires. Elle les aime quand ils ne sont pas emmerdants. Elle voudrait les taper, eux les emmerdeurs mais elle n'est pas violente. Elle n'a plus la force Lux.  Les filles, elle s'en méfie. Elle les connait, si facilement dans leur lit… Si facilement avec lui. Elle ne veut pas savoir qui, elle ne veut pas les regarder en se disant qu'elles l'ont touché… Le Parking, elle a appris à l'aimer, lui et ses millions d'escaliers, une torture pour des pieds qui ont déjà bien trop travaillé. Parfois, lorsqu'il s'est endormi, elle ne peut s'empêcher de monter sur le toit, d'aller voir les étoiles, de retrouver un peu de calme, rien qu'elle et le silence.

   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? La poupée de chiffon. Elle pourrait se briser en un instant, il suffirait d'un seul coup de vents. Y'en a qui ont essayé de la draguer mais jamais elle ne les a regardé, toujours braqué sur lui, sur son petit ami. Paraitrait qu'elle serait trop conne pour penser. Paraitrait même qu'elle serait lobotomisée, simplement bonne à travailler. Travailler du matin au soir. Le dos en compote mais jamais à se plaindre… Lux, toujours si bien maquillée. Paraitrait que ça ferait plaisir à son copain. D'autres disent que ce sont ses peintures de guerre. Toujours le sourire aux lèvres, jamais personne ne la vue pleurer. Paraitrait qu'elle a oublié comment faire. Comme avoir des émotions. D'autres murmurent qu'elle veut continuer de paraitre. Laisser croire que tout va bien. Dernière apparence qu'elle peut sauvegarder. Poupée aux jointures si souvent cassées. Ils ne sont pas dupes. Les cris dans l'appartement, les bruits qui ne laissent pas indifférent, son corps le lendemain. Pauvre idiot qui tente de cacher. Jolie demoiselle si souvent cocufié. Créature qu'on aimerait plaindre si seulement elle ne contribuait pas autant à son propre malheur.

   
   


 • (PAPA) Petite fille à papa, voilà ce qu'elle aurait aimé être. La petite préférée, celle qui n'a jamais oublié. Mais non, elle n'était qu'une putain d'erreur, un ventre qui s'arrondit bien trop vite, un type qui ne veut pas assumer sa connerie d'un soir. Une mère adolescente, une mère incapable d'assumer son rôle, une mère célibataire. Une femme en mal d'amour qui accepte celui de ces autres. Ils ont toujours été là, ces papas de substitutions. Des apparitions toujours si brèves. Incapable d'en garder un, simplement bonne à se faire prendre.  Ils étaient tous présents : les cons, les gentils, ceux qui se rappelaient qu'elle existait, ceux qui la laissaient dans un coin, ceux aux mains un peu trop baladeuses et même mariés. Elle n'était toujours que la pièce en trop, celle qui savait si facilement se faire oublier. Celle qui était si souvent ailleurs. Présence qui n'avait jamais été désirée, sensation dont elle n'a jamais pu se défaire• (Prince charmant) Elle en a toujours rêvé, l'homme parfait, celui qui l'emmènerait loin, si loin sur son beau cheval blanc. Elle était l'idéaliste, la rêveuse, la fleur bleue bien trop fragile. Il l'a trouvé, le parfait prince. Beauté qu'elle ne pouvait remettre en doute. Le type populaire qui s'intéressait à elle, la gosse de l'oubli, la discrète créature. Il l'a charmé, elle a craqué. Jambes qui se sont ouvertes, comme si ce n'était rien, comme si le monde pouvait en profiter. Cœur qui a bondit, trop vite, sans penser aux conséquences. L'être tout entier tourné vers lui. Son tout, son idéal, l'homme de sa vie. Elle s'y ait accroché, elle s'y est oubliée.  Image faussée, roi des apparences qui s'est jouée d'elle. Besoin de croire en lui, en son amour, en sa gentillesse. Adolescente devenant poupée entre ses mains. Manipulation en vue d'une perfection. Chaque mot de sa part devenant ordre à suivre. Quelques kilos en trop l'emmenant vers la voie de la maigreur. Une chevelure trop brune devenant blonde peroxydée pour le satisfaire. Tout est pour lui. Tout est toujours pardonné. Les infidélités, les emplois qui toujours se perdent, les conneries qu'elle doit rattraper et même ses colères. Le prince charmant est devenu tortionnaire et pourtant, elle s'y accroche, comme si rien n'avait changé, comme si l'image du premier jour perdurait. Plutôt souffrir que reconnaitre son erreur. Plutôt mourir que de devenir comme sa mère, que d'être la putain aux jambes ouvertes. Plutôt crever en étant seulement celle d'un homme incapable de ne pas la détruire. • (Voyage) S'éloigner de sa mère. Elle n'a pas attendu, elle n'avait même pas seize ans et elle était déjà ailleurs, loin d'elle. Pour le suivre, partout, jusqu'au bout du monde. Elle a toujours bougé comme il le décidait, au besoin. Les conneries, il les enchainait et elle rattrapait. Elle payait, elle bossait, elle montrait le courage dont il ne faisait jamais preuve. Parfois, il merdait trop, tellement qu'ils ne pouvaient plus vivre là. Elle continuait de le suivre, sans même pas réfléchir, toutou trop bien dressé. • (Lobotomie) Elle les entend, ceux qui se moquent d'elle, les regards qu'on lui lance. Femme de ménage, fille qui n'a pas fait d'études, cerveau qui fonctionne à moitié. Mais elle était tout autre. Elle était l'intelligente, celle qui aurait pu s'en sortir. Celle qui aurait pu obtenir une bourse, trouver une bonne université et s'en sortir. Elle aurait pu être si différente, une autre Lux, une fille dans un bel appartement. Une fille qui n'aurait pas besoin de lui pour exister. Mais l'autre Lux n'est plus qu'un mirage, une idée oubliée depuis longtemps. Seul perdure l'amour des livres, petit péché mignon qu'elle s'accorde de temps en temps. • (Elle) Remise en question qu'elle n'est pas prête à faire. Erreur dans laquelle elle se glisse, chaque fois un peu plus coupable. Ce n'est pas bien. Elle ne devrait pas. Mais chaque fois elle replonge sans savoir pourquoi… • (Cigarette) Jamais vous ne la verrez avec ce petit plaisir au bec. Pas au Parking, pas où il pourrait le sentir. Seul acte de rébellion, cigarette qu'elle savoure, en ville, loin de lui. Parfum dont elle se recouvre pour ne plus laisser aucune trace de son petit plaisir, son moment de répit avant la tempête. • (Impardonnable erreur) Il était là, l'être qui vivait dans ses entrailles. Une partie d'elle-même, la meilleure sans doute. Elle était joie en pensant à lui, en pensant à eux trois. Une vraie famille, un plaisir qu'elle allait enfin connaitre. Elle ne voulait que cela, le bonheur dans sa forme la plus pure. Mais il n'acceptait pas. Un gamin, il n'en voulait pas. Alors, elle a tout tenté, elle l'a supplié, jour et nuit, nuit et jour, elle n'a pas arrêté parce qu'il ne pouvait en être autrement, parce qu'elle avait besoin de lui mais aussi de ce qui grandissait en elle. Mais il l'a menacé, partir qu'il disait, impossibilité de l'accepter. Alors, elle s'est résignée. Avortement. Horreur sans nom qui encore aujourd'hui détruit ses nuits. Jamais elle n'a oublié. Huit années ont déjà passé mais tout perdure, cette sensation de vide, ce manque intérieur que rien ne semble pouvoir combler. Il était là, la vie qui grandissait en elle, la vie qu'elle a détruite. Jamais elle ne se pardonnera. Jamais elle ne pourra accepter sa plus odieuse erreur… Toujours, elle retient la douloureuse expérience. Pilule qui plus jamais ne la quitte, nécessité de ne plus jamais revivre l'horreur de sa vie. Acte dont elle continue de tenter de se repentir, action impossible. Sensation de n'être qu'une meurtrière. Simple fleur entre ses doigts, petit bout de rien du tout, quelques pas vers le cimetière le plus proche. Pas de tombe à pleurer, simplement une fleur à déposer, sur une tombe d'enfants, une tombe non décorée. Petit geste pour penser à cet être, ce bébé sans sexe, sans visage. Traits qu'elle observe dans chaque bambin qu'elle rencontre, fausse vie qu'elle s'invente pour se torturer encore davantage. Erreur qui a tout jamais la suivra. • (Entre quatre murs) Il s'en passe des choses entre quatre murs, des joies mais également des peines. Lui est roi de son domaine. Elle n'est que sa servante, sa princesse bafouée. Toujours présente pour lui plaire. Toujours prête en toute circonstance. Elle connait sa main un peu trop lourde. Elle ne peut parfois retenir les larmes ou mêmes c'est « arrêtes » qui n'ont pour effet que le faire rager davantage. Elle lui pardonne tout entre ces quatre murs même les pires bassesses. Elle lui permet de rester roi, sans emploi, simplement en train de s'amuser, de laisser l'alcool empoisonner ses veines. Elle est incapable de lui refuser la moindre faveur même quand une autre pétasse vient salir ses draps. • (Magicienne) Doigts agiles, mystère de réussite. Le corps se transforme sous les traits de pinceaux. Masquer les coups, technique que maintenant elle maitrise à la perfection. Etre belle pour lui. Etre belle pour laisser de côté l'enfer du corps, pour oublier rien qu'un instant sa maigreur parfois affolante. Pour pas laisser au monde une chance de la juger trop rapidement.  • (Femme enfant) Elle a grandi vite, bien trop pour s'épanouir. Bien trop pour réellement vivre. Femme par obligation, pour ne pas finir à même la rue. Responsabilités qui lui sont tombées dessus a à peine 15 ans. Jamais elle n'a arrêté. Forcenée de la survie. Un jour peut-être qu'elle pourra simplement rattraper un peu de ce temps perdu. Un moment peut-être, pas tout de suite certainement. Enfant dans son incapacité à le combattre, dans sa naïveté d'agir en sa compagnie. • (Dessine-moi le bonheur) Elle aurait pu se morfondre dans le malheur, laisser tous les mauvais côtés de sa vie définir son être mais elle se bat.  Lux, elle confronte l'invisible mal être. Elle s'en joue, continuant de croire à un tout meilleur, un bonheur qui l'attendrait au bout du tunnel, qui un jour lui offrira ce qu'elle désire tellement… Espérance qui un jour la tuera… • (Payer le prix) Elle a tout fait pour lui-même ce qu'elle n'aurait jamais pensé. Argent qui parfois ne suffit pas à racheter les fautes de celui qu'elle aime. Corps qui parfois devient monnaie d'échange. Souillure intérieure renforçant cette impression de médiocrité envers son propre être, ne faisant que renforcer sa dépendance envers lui. • (Médecin) Créature imaginaire dont elle refuse de croiser la route même si la maladie vient frapper à sa porte. • (La petite robe bleue) Parfois, elle s'en va là-haut sur le toit, elle attend d'être seule. Alors, elle risque à grand coup, comme si le monde tout entier retenait son souffle depuis  trop longtemps. Et sans plus attendre, l'être tourne sur elle-même, encore et encore jusqu'à en perdre la tête, jusqu'à ne plus être qu'une brise légère dans la tempête du monde.• (Cuisinier) Acte dans lequel elle est devenue plus ou moins douée, ratant de temps en temps, réussissant parfois, pas assez souvent. Action qu'elle se contraint de faire coute que coute, pour lui faire plaisir encore un peu plus, toujours davantage…

   

   
Camisado
passe ta souris !
13 années au compteur, presque fini mes études, un peu fatiguée pour faire un long discours, j'aime beaucoup de choses, difficile de toutes les énumérées, sérivore, filmivore et livrivore, invente des expressions.


Dernière édition par Lux Perkins le Jeu 11 Fév - 23:41, édité 9 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lux - female robbery   Mer 10 Fév - 23:58
ohputaing rosie tupper je GNOE en plus le scénario est parfait. Tu vas t'éclater avec Sway :l: bienvenue au Parking !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 1327
▹ NOMBRE DE RP : 6

▹ AGE : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
▹ APPART : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
▹ TAF : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille. (femme de ménage à l'étoile et au chat noir)
▹ DC : chuck malverti



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Mer 10 Fév - 23:59
t'es parfaite, t'es à moi :l:

vivement que je puisse lire ta plume, bienvenue et toussa ANGE

merci d'avoir choisi ma Lux CANDICHOU
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12927-lizz-ailes-deployees
avatar


▹ MESSAGES : 1372
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 23 ans
▹ APPART : 1203, douzieme étage
▹ TAF : étudiante en sciences anthropologiques le jour, trafiquante la nuit et serveuse les weekends
▹ DC : Aliah & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 0:00
Bienvenue parmi nous BRILLE
Très très bon choix de scénario coeur
Et Rosie est juste magnifique CUTE


▬ “FILLE LIBRE COMME L'AIR, fille aux ailes d'argent, oiseau volant. Regarde le monde cruel avec ses yeux clairs, se créer des rêves pour tenter de toucher l'univers.”
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo
avatar
« Le Loup »
« Le Loup »

▹ MESSAGES : 3078
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 26 ans (12 novembre)
▹ APPART : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
▹ TAF : ex-taulard, se retrouve infantiliser par une inspectrice sociale qui ne le lâche pas d'une semelle et souhaite continuer à emprunter le mauvais chemin. il se retrouve à la tête de l'armurerie de Deirdre auprès de Niilo, tout en continuant son trafic d'armes mais abandonnant le métier de tueur à gages.
▹ DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 0:01
Rosie la magnifique CUTE
bienvenue parmi nous et merveilleux choix de scénario (pas d'bêtise dans l'appartement NIARK )



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 0:05
oh ce scénario :l:
Bienvenue !!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-
En ligne
avatar


▹ MESSAGES : 1327
▹ NOMBRE DE RP : 6

▹ AGE : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
▹ APPART : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
▹ TAF : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille. (femme de ménage à l'étoile et au chat noir)
▹ DC : chuck malverti



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 0:07
@Avery Williamson a écrit:
(pas d'bêtise dans l'appartement NIARK )

quand le loup n'est pas là, les souris dansent MIAOU
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2331
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 1:01
Bienvenue parmi nous HELLO !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 1:09
Bienvenue parmi nous j'adore ton pseudo :) HAN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les
avatar
« la cicatrice. »

▹ MESSAGES : 1765
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : la vingtaine qui pointe le bout de son nez, et coma est étonné d'être parvenu jusque là sans crever.
▹ APPART : du quinzième il s'est jeté, l'appartement vide du père effacé. drogué voleur orphelin on a essayé de le placer en foyer ou de le faire retourner chez une mère qu'il n'a jamais connu. alors il a fui, il s'est caché, et il se terre maintenant dans un studio qu'ils doivent partager à deux. le #106 qu'il vit comme la salvation et parfois comme une malédiction.
▹ TAF : coma il revient de loin, essaye tant bien que mal de finir le lycée depuis des années, réussit à se passer de son boulot de passeur de drogues en esquivant son devoir. il met de temps à autres les mains dans le cambouis au 8full mais, s'il est acharné, il n'est pas vraiment doué. plutôt paumé.
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 1:32
ROSIIIIIIIE MIAOU





avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 2:18
T'es belle comme un coeur toi dis donc. POTTE :l: Bienvenue parmi nooous. CANDICHOU
Super choix de scénarioooo. JAIME
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▹ MESSAGES : 621
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : dit seth
▹ APPART : chez maman
▹ TAF : parlons d'autre chose.
▹ DC : Badz & Jay



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 4:13
Rosie + Lux, tu te fais leur mère, toi. HOT
Bienvenue JAIME


Ça fait rire les oiseaux.
Ne t’en fais pas pour moi. Je suis une ogive nucléaire de destruction massive. J’aurais fait fondre tes petites cuillères et peut-être qu’un jour, une amoureuse radioactive me demandera de la suivre, pour tourner dans la grande roue de Tchernobyl. (violett pi - marie curie)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 9:52
Bienvenue parmi nous ma belle LOVE Super choix de scenario HAN
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 17:17
waw, ton vava envoie du lourd HAN très bon choix de scéna, bienvenue :l:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t12360-delilah-ok-wire-tap-ca
avatar


▹ MESSAGES : 3207
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 23
▹ DC : Cam Prescott



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: lux - female robbery   Jeu 11 Fév - 17:38
Oh, qu'elle est belle ! BRILLE

Très bon choix de scéna, je pense que je vais suivre ça HAN FAN :l:
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: lux - female robbery   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.