Partagez|


coma - peace will win | fear will lose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar

« la cicatrice. »
› Âge : à peine dix-neuf ans, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #1505, tout en haut près des étoiles et du vide. sûrement plus pour longtemps, l'appartement ne se paye pas tout seul, et coma l'est. seul.
› Occupation : lycéen en proie au redoublement. passeur de drogues en voie de reconversion sans parvenir à revenir dans le droit chemin. ancien petit protégé du clan. ninja pro qui boîte un peu. en formation dans le garage de tatie deirdre quand il n'est pas trop occupé à ne rien faire. songe à devenir pute, pour que le suçage de bites devienne rentable. sans avenir notoire, il va sûrement finir dans le caniveau.
› DC : /
› Messages : 1721
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 20:59

Connor Coma Keating
N'oublie pas ton sourire pour ce soir si tu sors.
Nom Keating, ça n'a rien de particulier. Américain, patriotique, bannière étoilée et George W. Bush. Tu portes ton nom plus comme une convention que comme une fierté. C'est pas que t'aies honte de ta famille, au contraire, ton père, c'est ton héros, mais il n'a pas gagné de médaille du mérite, personne connaît votre nom. A part peut être quelques anciens camarades de baraquements de ton vieux qui te tapent un peu trop fort dans le dos quand ils passent jouer au poker. Ton nom, c'est ton identité. Tu l'assumes mais tu t'en fiches un peu, dans l'fond. Prénom Ton vrai prénom, c'est Connor, mais ça fait des annés qu'on t'appelle plus comme ça. Y'a que ton père qui s'obstine, mais tu peux pas lui en vouloir, c'est lui qui a choisi ton prénom, un délire de grand oncle mort à la guerre, tu sais pas vraiment. Au lycée, en dehors, dans les allées, on t'appelle Coma. Le surnom est né quand tu t'es absenté pendant plusieurs semaines de cours. On a raconté que t'avais eu un accident, que, fragile comme t'étais, un coup de poing mal placé pouvait t'envoyer à l'hosto, que tu respirais avec des tubes, et finalement, tu t'es réveillé, et t'as marché. On a pas totalement tort. Tu préfères quand même faire croire à cette histoire de coma que de dire que tu t'es réveillé deux jours après puis planqué comme un con jusqu'à ce que ton père te tire par le col, direction école. Puis, c'est joli, Coma. C'est poétique, tu trouves. Date et lieu de naissance T'es né le 18 décembre 1997, ici, dans un hôpital du Bronx. Quand ta mère s'est cassée, vous avez du partir de votre appartement plus grand, direction le Parking. Mais t'en as aucun souvenir, t'avais à peine six mois.Âge dix huit ans, t'es limite trop vieux pour passer ton permis, mais pas assez pour boire de l'alcool. Comme si ça allait t'en empêcher. Nationalité américaine, pure souche, t'es pas vraiment patriote mais devant ton père, tu fais genre. Puis c'est quand même pas mal les Etats-Unis... Quand t'es blanc et riche. T'es un des deux, c'est déjà ça. Origines américaines, bon, c'est vraiment dur à comprendre ? Statut matrimonial tout seul. vraiment, tout tout seul. Et c'est tant mieux, parce que quand t'étais accompagné, tu t'éclatais pas vraiment. T'étais même pas accompagné pour de vrai en plus. Mais tu préfères ton coeur quand il est brisé plutôt que quand il est occupé. Orientation sexuelle t'aimes les hommes. Tu l'assumes de plus en plus (pas devant tout le monde, et pas devant ton père, évidement), mais t'as essayé les femmes et... Vraiment, c'est pas ton truc. Attention, t'aimes les filles, hein. T'aimes leurs lèvres qui ont un goût de fraise et leurs hanches rondes, mais disons qu'une paire de seins, tu préfères faire une sieste dessus plutôt que de l'embrasser. Les hommes, c'est pas pareil. T'as jamais fait l'amour avec eux, mais tu l'sais, au fond de toi. Job ou Activité t'es encore au lycée, t'as aucune idée de ce que tu veux faire plus tard, alors tu repousses le moment. Même l'armée, c'est pas pour toi. Trop gringalet, trop peureux. Tu finiras sûrement dans la rue, à échanger des sachets contre du fric, comme tu le fais en secret depuis que t'es ado. Aucun flic ne soupçonne ta tête d'ange, et même si elle est un peu cassée depuis L'Incident, tu restes sage comme une image. Peut être que tu reprendras l'empire de la drogue du Parking. T'aimes ça, l'idée de vendre un p'tit bout de rêve à des gens qui en ont besoin. C'est ta magie à toi. Date d'arrivée au Parking Juin 98. Tu fais limite partie des murs. T'es là depuis toujours, une petite ombre, tu connais par coeur les recoins de l'immeuble, ils t'ont vu grandir. En cas de suppression, acceptez-vous que votre personnage soit scénarisé je suis un scéna à la base t'as vu. Groupe t'es persuadé qu'il y a un meilleur avenir quelque part, au dessus du bitume et des immeubles. T'as pas forcément envie de partir, mais t'as envie de vivre pour de vrai, pas de te contenter d'exister. En attendant, t'as tes attaches, ton père, et les autres, alors tu te contentes de rêver. Ouais, tu rêves. Crédits  freaky girl. 


   
feat jake cooper
Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? tu t'souviens pas de la date exacte de ton emménagement. T'étais trop petit pour ça. Tu sais juste que t'es là depuis toujours, que t'as vu les gens aller et venir, même si eux ne te voyaient pas forcément. Tu fais partie de cet endroit comme il fait partie de toi, et t'en es jamais parti, jamais. C'est ton empire et ta prison, et ça te va très bien.

   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Le parking, c'est pas le paradis, mais t'es habitué. Tu penses qu'il pourrait y avoir mieux, et des fois la nuit tu te bouches les oreilles quand t'entends des cris, mais ça va. Y'a des gens gentils, d'autres moins, mais dans l'ensemble, t'es un gamin du parking, et on te veut pas de mal. Toi, tu te laisses pas marcher sur les pieds, t'oses protester, et bizarrement, ça a l'air de plaire aux plus grands. Donc tu te plais ici. T'y as ton père, ta chambre, mais peut être pas ton futur.

   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? T'es le gosse qui a grandi trop vite, trop tôt, qui a gardé son innocence mais qui a du feu dans les pupilles. On te craint pas, on te crache pas dessus non plus. T'es plus utile que ce que certains ne pensent, tu parles comme un charretier, t'es plutôt discret dans l'ensemble, mais quand on te cherche, tu montres les crocs. On te pense plus doux qu'une plume, avec ta voix qui chuchote et ton sourire qui réchauffe, mais t'as des poings en chêne et tu t'en sers depuis que t'es môme. T'es de ceux qui trébuchent pour mieux se relever. T'es de ceux qui cachent des choses derrière un sourire. T'es de ceux qui pensent beaucoup, qui parlent moins, mais qui hésitent pas à lever la voix et la main. T'es l'un d'entre eux.

   
   
Un père guerrier. La seule personne que t'as vraiment la seule personne que t'as jamais eu. Ton père, il était là depuis le début, mais t'as peur qu'il soit pas là jusqu'à la fin. T'as peur qu'il veuille plus de toi, comme tout le monde, comme ta mère, comme lui. Ton père, c'est tout pour toi. Ton héros, ton modèle, la main tendue quand t'as peur. Il rit fort, donne des tapes dans ton dos en t'appelant « mon fils », avec son œil de verre, il a perdu le vrai en Irak, ou en Afghanistan, un pays du genre. Tu veux pas le déçevoir, jamais. Alors tu fais le fort, tu t'écrases devant lui quand il est un peu trop sévère, tu enlèves la bouteille de ses mains quand il boit trop et tu le laisses t'embrasser sur le front quand son haleine sent l'alcool. Tu l'aimes, ton père. Tu ferais tout pour lui.
Deux filles que t'as essayé. T'as essayé pendant longtemps de te persuader que t'aimais les nanas et ce qu'elles avaient entre les cuisses. Pour faire comme les autres, en cours, dire qu'elles étaient bonnes, mater des fesses et en toucher, peut être. La première, t'as réussi, enfin presque. T'étais saoul, tu t'en rappelles plus trop, tu t'rappelles même plus de son nom, mais tu crois pas que t'as joui. Elle avait des boucles rousses qu'on a envie de caresser, mais t'as pas réussi. T'as jamais réussi avec une fille, alcool ou pas. Tu t'es demandé longtemps si t'étais normal, d'ailleurs. La réponse était non, évidement, quoi d'autre. La deuxième, c'était son métier. Ton père l'a engagé, il est temps que tu deviennes un homme mon fils. Alors tu t'es désapé devant ses yeux panthère, t'as commencé à caresser ses courbes et tu t'es arrêté, t'as pas pu. Vous avez parlé. Toute la putain de nuit. T'as glissé des billets sur son ventre plat et tu lui as dit de rester un peu, de tenir ta main en fermant les yeux. Le lendemain, oui papa, c' était génial. Le regard plus bas que terre, ton petit garçon aime pas les filles. Tu l'emporteras dans la tombe, ton secret. Ou plutôt dans la sienne. Mais grâce à ça, t'as connu Alma. Alma, elle serre les crocs comme un tigre loin d'sa forêt. Tu vois plus loin que ça. Avec son accent chantant et sa manière de t'appeler Cabrón. Alma, elle est belle, quand elle pose ses lèvres roses sur les tiennes alors que vous souriez à la nuit. Tu l'aimes pas comme une sœur, ni une amie, ni une amante. Tu l'aimes comme une Alma, et tu souris quand elle ose enfin rire en faisant claquer ses talons hauts. Elle a vécu des trucs pas chouettes, des trucs qui t'font frissonner quand elle en lâche quelques bribes et que tu la serres plus fort contre ton cœur. Son coeur à elle, il est en acier blindé. T'as pas envie de la protéger, parce qu'elle le fait très bien toute seule. Mais tu l'aimes, tu l'aimes de la plus pure des manières. Alma et toi, c'est les mains qui se frôlent et les sourires qui se répondent. Ni plus, ni moins.
Trois trous sur ta peau que t'as fait toi même, une aiguillle et des cris étouffés. Un anneau dans le nez, un écarteur (ça fait un mal de chien), et un piercing au téton gauche. Le dernier, t'en as aucun souvenir. On t'a juste soufflé que quand tu te décideras à plus être un petit puceau de merde un jour, ça t'fera des sensations en plus. C'est toujours bon à prendre. T'es plus censé être puceau, mais tu te dis que ça pourra t'être utile.
Quatre semaines caché dans ton lit, d'hôpital ou de ta chambre, après l'agression. Y'a deux ans que Coma est né. Deux ans que tu t'es retrouvé à l'hosto inconscient, parce qu'un gars t'avait ramassé en sang sur le trottoir. Deux ans que ses poings t'ont démoli, simplement parce que tu l'aimais. T'avais peur de retourner en cours ou même dehors, après ça. Pas peur de lui, de ses poings, peur d'affronter son regard si tu le recroisais. Ugo, il t'a promis que ce type ferait plus partie de ses clients. De toute façon, il payait mal, et en retard. Toi, tu t'es planqué, comme une merde, terrifié. Jusqu'au jour où ton père t'a donné un coup de pied au cul pour que tu retournes en cours. C'est pas deux trois coups de poings qui vont envoyer Connor Keating au tapis. Les visages des élèves quand t'es revenu, tu t'en souviendras toujours. T'y voyais de la pitié, de l'inquiétude, même une pointe d'admiration pour ta gueule cassée. Des gens qui s'font tabasser, ça arrive tous les jours au Parking. Des mecs qui restent un mois dans le coma et qui s'en sortent avec deux trois bleus sur la gueule, c'est déjà nettement plus héroïque. T'aimes le surnom. Ça te donne une allure de héros grec, les muscles en moins. Et de fil en aiguille, c'est resté. Coma rescapé du coma.
Cinq ans de petits sachets passés de main en main. T'as commencé à douze piges, Nathan, tu le connaissais bien. Tu connais tout le monde, et t'as toujours aimé rendre service. Il t'a un peu pris sous son aile quand ton père oubliait de le faire, et toi, tu passais des pilules en sachant pas trop ce que c'était. Avec l'âge, t'as compris, mais t'as pas pris peur. T'as une foutue tête d'ange pour un gars dans ton genre, et les flics t'aiment bien, sans que tu saches pourquoi. On t'fait confiance, on te tape sur la tête comme si t'avais huit ans, tu fais le regard de chien battu, ça passe pour cette fois, mais c'est la dernière. Y'a eu Nathan, Ugo et maintenant Al. T'aimes bien aider, c'est tout ce que tu fais. Tu rends service.
Six mois quand t'as fait face à ton premier abandon. Ta mère, c'était un sacré bout d'femme, il paraît. Courageuse comme pas deux. Mais papa était loin, et il pouvait mourir d'une minute à l'autre, alors maman elle a préféré trouver un monsieur avec un travail stable et pouf ! Disparue comme d'la poussière de fée. Tu l'as jamais connue, t'as aucun souvenir d'elle, tu sais pas où elle est. T'espères juste qu'elle est partie d'ici, qu'elle est heureuse sans toi. Tu lui en veux pas, de pas avoir accepté cette vie. Ta vie à toi, tu l'aimes bien, mais si t'avais voulu choisir, t'aurais pris autre chose au loto quand t'es né.
Sept fois où tu t'es fait renvoyer du lycée. Un jour, une semaine. Ça dure jamais longtemps. T'es pas quelqu'un de turbulent, ni d'insolent, tu respectes les professeurs, mais tes camarades de classe, ils sont cons, et ça t'y peux rien. T'es pas très fort dans tout ce qui est études, t'aimes pas les grands auteurs ni les chiffres compliqués, et t'aimes pas les petits gamins qui trouvent ça drôle de te balancer des règles en plein cours. Alors tu gueules et tu frappes, ça dégénère vite. Mais merde, c'est pas toi qui le cherche. Tu préfères dire à ton père que t'avais juste envie de te défouler plutôt que de lui avouer qu'on t'emmerdait un peu trop. T'es pas une victime non plus, faut pas confondre, mais tu préfères passer pour un gros dur que pour une tafiole.
Huit cigarettes que tu fumes par jour. Quand ton père est couché ou quand il est pas là. J'ai fait la guerre mon fils, c'est pas pour te voir crever à cause de ses merdes, qu'il dit en reprenant une gorgée de whisky. Ca t'fait rire, mais quand t'as de la fumée dans les poumons, tu t'sens mieux. Alors tu fumes, un peu trop, mais tu baignes dans ces trucs depuis tout petit alors au fond, tu penses que c'est pas bien grave. Y'a tellement d'autres manières plus connes de mourir.
Neuf journaux intimes que t'as fini. Pas de connerie genre des fleurs et des Cher Journal. Tu penses pas écrire très bien, au contraire, t'écris comme tu penses, avec des jurons, des insultes, des ratures et des soupirs, mais t'aimes ça, écrire. Toujours la nuit, dans le silence de ta chambre, quand t'es pas dérangé et quand tes pensées se tassent avant que tu fermes les yeux. Tu veux pas qu'on te grille, ça fait tapette d'avoir un journal. T'as noirci des pages pour rien dire, à parler de tout, de toi, de lui. De lui. D'ailleurs, t'en as arraché des pages, de tes carnets.
Dix fois où on t'a traité de pédé. T'as reçu des insultes de toutes sortes, et tu t'en fous, puisque tu mords en retour, mais pédé, c'est pas pareil, parce que tu l'es. Des fois c'est des gens qu'tu connais à peine, murmuré dans les couloirs. Des fois, c'est Al, en riant toujours après, mais tu sens qu'il est gêné. Parce que c'est pas naturel, et tu l'comprends. T'aimerais bien pouvoir crier que t'es pédé et alors, mais t'as ton père et tu peux pas lui faire ça. Alors tu hausses les épaules et bouche tes oreilles en attendant de pouvoir toucher le corps des autres dans le noir, ou le tien quand t'as des pensées pas normales. Pas normal. T'es pas normal.
Onze collections que t'as commencé sans les finir. T'as tout eu, des timbres aux bouteilles d'alcool vides, aux cailloux aux insectes morts, quand t'étais gamin. Tu volais des choses chez les gens parce qu'ils t'accueillaient volontiers, parfois dans la rue à des passants trop naïfs. T'as toujours été un peu klepto, à aimer ce qui brille et qui attire. Mais promis juré, maintenant, tu gardes tes mains dans ton dos le plus souvent possible.
Douze fois où t'as touché à la drogue. T'as eu que des bonnes expériences, des trips énormes, et tu sais que tu vas recommencer, mais tu te dis surtout que t'es instable dans ta tête parfois, et que t'aimerais pas crever en te prenant pour un albatros ou un truc du genre. Donc, la drogue, c'est cool. Depuis que t'es môme t'en essayes progressivement. Mais ça te fait peur aussi, un peu.
Treize années de plus que toi. Ça t'a jamais dérangé. Ça a pas empêché ton idiot de cœur de battre. Malheureusement. Et maintenant, tu kiffes encore les mecs plus vieux. Tu te surprends à mater des types aux tempes grisonnantes qui trimballent leurs gosses. Parfois même, tu vas jusqu'à Central Park pour mater les gars qui font leur jogging. Mais tu l'vis bien, t'es en accord avec toi-même.
Quatorze dollars planqués sous les lattes de ton plancher. T'as un bocal comme ces idiotes de youtubeuses, pour réaliser tes rêves et ces trucs à la con. Avec quatorze dollars, tu peux à peine prendre le train pour le New Jersey, mais ça te booste un peu, ces conneries. Tu te dis que petit à petit, tu pourras faire de grandes choses.
Quinze. Le nombre de coups qu'il t'a donné quand t'as essayé de l'embrasser une fois de plus. La fois de trop. Des fois la nuit, tu sens encore ses poings contre ta mâchoire et ton souffle. Tu sens le trottoir froid qui heurte ton dos, le sang qui coule, lui qui s'acharne et toi qui ose même pas crier. Mais au fond, tu regrettes pas. T'es vivant et c'est c'qui compte. Si ce con a pas voulu de toi, quelqu'un d'autre te voudra. Tu t'es relevé pas tout à fait entier mais maintenant t'es debout prêt à mordre autre chose que du bitume.

Trois côtes cassées.
Deux bleus indélébiles sous les yeux.
Un grain de beauté au creux de la joue, juste au dessus des lèvres.
Et zéro trace de lui.
Tout explose.
Et des milliers, des milliers de cicatrices au cœur.


   

   
pandora.
passe ta souris !
Bonsouère.  Crying or Very sad euh, je sais pas trop quoi dire. Moi c'est Lola. Je suis gentille. Les amours de ma vie sont au nombre de quatre: evan peters (je suis ultra possesive), ed sheeran, ash stymest et hayley williams. J'aime le poulet et les one direction. Et les gays. Et la musique. Et... C'est tout. J'ai faim. J'ai tout le temps faim en fait. Et je vous BAYZE.  FESSE


Dernière édition par Coma Keating le Mer 10 Fév - 18:44, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les


avatar

› Âge : vingt-six années rongées par sa folie meurtrière
› Appart : #717 la frangine envolée, éclatée dans les rues du Bronx ou ailleurs et lui seul dans un trop grand appart
› Occupation : il a abandonné la drogue, les contrats sanglants, traqué par les gros poissons qui veulent écraser la vermine
› DC : Riley la camée aux dessins morbides
› Messages : 1530
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 21:05

bienvenue toi ! cooper est magnifique et très bon choix de scéna :l:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5441-ugo-de-ceux-qui-prennen


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 21:28

twenty one pilots en titre je t'aime d'amour toi :l: :l: et le scéna est tellement classe. Que de bon goût HEHE bienvenue au Parking !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 21:29

21P je RIP
Jte ken doucement (fragile) :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 21:40

Cessez bande de vautours ! Ce bébé m'appartient Surprised HAN JAIME

Bienvenue officiellement !
Si t'as la moindre question ou quoi, tu n'hésites pas !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« la cicatrice. »
› Âge : à peine dix-neuf ans, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #1505, tout en haut près des étoiles et du vide. sûrement plus pour longtemps, l'appartement ne se paye pas tout seul, et coma l'est. seul.
› Occupation : lycéen en proie au redoublement. passeur de drogues en voie de reconversion sans parvenir à revenir dans le droit chemin. ancien petit protégé du clan. ninja pro qui boîte un peu. en formation dans le garage de tatie deirdre quand il n'est pas trop occupé à ne rien faire. songe à devenir pute, pour que le suçage de bites devienne rentable. sans avenir notoire, il va sûrement finir dans le caniveau.
› DC : /
› Messages : 1721
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 21:42

MERCI A TOUS VOUS POUVEZ ME FAIRE UN VIREMENT JE VOUS ENVOIE MON RIB HEHE

(sauf toi bob toi tu pues)

et merci alma, je vais faire de mon mieux CUTE


(personnage à l'hôpital #teamboulet)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 21:56

HELLOW & bienvenue :)
♥ Evan Peters !
amuses toi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Le Loup »
« Le Loup »
› Âge : 26 ans (12 novembre)
› Appart : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
› Occupation : en taule
› DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte
› Messages : 3040
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 22:24

bienvenue parmi nous toi CUTE



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 22:31

Bienvenue parmi nous BRILLE
Bon courage pour ta fiche coeur


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 22:45

Bienvenue parmi nous, t'es doux, choix de scénario au top, la bise. LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2309
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 23:00

vive la paix wsh Surprised ! et bienvenue dans le coin Surprised



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

› Âge : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
› Appart : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
› Occupation : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille. (femme de ménage à l'étoile et au chat noir)
› DC : chuck malverti
› Messages : 1155
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 23:00

pseudo qui tue + t'aimes hayley :l: ANGE

Bonne chance pour ta fiche, bienvenue et toussa SADIQUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-


avatar

« Oulala la didou ! »
« Oulala la didou ! »
› Âge : 23 tours du monde.
› Appart : #007 avec James Bond en fond sonore.
› Occupation : un peu tagueuse, un peu voleuse, un peu hackeuse (surtout poète).
› DC : la belle Électre.
› Messages : 752
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 23:28

JAIME JAIME
On se trouvera un lien super hein ? POTTE :l: Je t'écrirai des poèmes en te chantant des berceuses. CANDICHOU


(Personnage en Italie)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6379-gala-cigarettes-after-s


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3627
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mar 9 Fév - 23:38

Bienvenue au Parking :l: Bon courage pour ta fiche BRILLE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar

« la cicatrice. »
› Âge : à peine dix-neuf ans, déjà un pied dans la tombe.
› Appart : #1505, tout en haut près des étoiles et du vide. sûrement plus pour longtemps, l'appartement ne se paye pas tout seul, et coma l'est. seul.
› Occupation : lycéen en proie au redoublement. passeur de drogues en voie de reconversion sans parvenir à revenir dans le droit chemin. ancien petit protégé du clan. ninja pro qui boîte un peu. en formation dans le garage de tatie deirdre quand il n'est pas trop occupé à ne rien faire. songe à devenir pute, pour que le suçage de bites devienne rentable. sans avenir notoire, il va sûrement finir dans le caniveau.
› DC : /
› Messages : 1721
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose Mer 10 Fév - 0:00

merci tout le monde CUTE CUTE vous êtes tous beaux et je vous fais mille bébés CANDICHOU

(et candide EVIDEMENT pour le lien, je te conterai des histoires à la belle étoile AS )


(personnage à l'hôpital #teamboulet)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5324-coma-les-soupirs-et-les


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: coma - peace will win | fear will lose

Revenir en haut Aller en bas

coma - peace will win | fear will lose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» coma - peace will win | fear will lose
» Une ado croate sort du coma en parlant allemand
» Un patient faussement considéré dans le coma pendant 23 ans
» Le coma
» Vegan Peace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)