Partagez|


TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Dim 14 Fév - 21:33

Siobaigh était très familier avec les explosions. Il pouvait même prétendre au titre de maitre es explosion. Il avait été au centre de centaine d’entre elles, quand il n’en était pas simplement la cause, depuis la fois où il avait compris que mélangé une matière à une autre pouvait créer, ou détruire, et que c’était vraiment fascinant. Oui, le jeune homme était un expert en explosion en tout genre et une fois n’est pas coutume, il n’avait rien à voir avec celle qui secoua l’immeuble ce matin là. Tout avait commencé le plus normalement du monde avec peut-être un plus grand sentiment d’euphorie, comme c’était le cas depuis quelques temps déjà (due aux effluves provenant de l’appartement voisin même si aucun des Donnelly n’en était conscient).

Ils avaient pris leur petit déjeuner ensemble comme d’habitude, sauf qu’Ira était absent, ce qui ne sortait pas du tout de l’ordinaire, ce dernier aillant apparemment décidé de battre le record de coït possible pour un être humain depuis leur arrivée à New York puis Siobaigh s’était isolé dans sa chambre/laboratoire prêt à se lancer dans une énième journée de recherches et d’expériences intenses après avoir clouer le bec de Bowen qui soutenait mordicus que Retour vers le futur était le plus grand film scientifique de tous les temps après Ghostbuster, ce troglodyte ! Mais il était à présent avec son amie la science et tout allait pour le mieux.

Il ajoutait précautionneusement un mélange volatile de térébenthine et de teinture d’iode à son premier composant, lunettes de protection sur le nez et blouse orange bien en place, quand le monde pivota sur son axe et le mur en face de lui, le mur en contact avec l’appartement d’à côté, liui explosa littéralement au visage, le projetant dans les airs. Pour la première fois de sa vie, le jeune homme ne comprit pas ce qu’il se passait, il percuta le mur d’en face et s’écroula sur le sol au milieu des bris de verre et des diverses substances chimiques qui explosaient ou s’enflammait autour de lui, dans un silence assourdissant après l’explosion.

Se fut une douleur vive, immonde, horrible qui le sortit de l’inconscience. Tout son côté droit, de la cheville au coude, était en proie à la plus terrible douleur qu’il eut jamais ressentit. Siobaigh ouvrit difficilement les yeux, seulement pour se rendre comte de la dévastation autour de lui. Et qu’il était en feu. Il hurla.

PS : Help ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Dim 14 Fév - 22:27

Tu ne sais pas. Tu n’es pas au courant de ce qu’il se passe. T’es plongée le nez dans les bouquins. T’es avec ton groupe de révisions. Tu griffonnes sur ta feuille, tu prends des notes. Tout ça pour ton examen de fin d’année. Tout ça pour devenir infirmière. Tu es sur la dernière ligne droite. Tu veux réussir. Pour Thomas, pour Avery. Pour toi. Tu gribouilles sur les feuilles de brouillons. Puis ton voisin te donne un coup d’épaule. Sur l’instant, tu t’apprête à l’engueuler sauf que tu vois sa tête. Il te regarde avec des yeux compatissants. Tu ne comprends pas. Tu veux savoir ce qu’il se passe. Puis il te montre la vidéo prise par un petit con. Ton immeuble.
Tu cours, tu cours. Tu veux savoir si tout va bien. Si Thomas, si Avery sont saufs. Tu sens les larmes couler sur tes joues. Pourquoi tu pleures ? Tu ne sais pas. T’es triste, surement. C’est le contre coup. Faut que tu chiales parce que tu ne peux pas faire grand-chose d’autre. Tes poumons te brûlent mais tu continues de courir. Tu n’entends pas ton téléphone sonner. Et pourtant, il sonne bien. On veut de tes nouvelles. Puis tu arrives devant l’immeuble. Il est mort, il est abîmé. Il a explosé. Thomas. Il est où Thomas ? Tu cherches autour de toi. Et ton grand-frère ? Il est où lui aussi ? Tu paniques. T’as peur qu’il leur soit arrivé quelque chose. Et puis tu vois Keelan. "Keelaaan !!!" Tu hurles pour qu’elle t’entende. "T’as vu Avery ? Et Thomas ? Tu sais où ils sont ?" Tu poses trop de questions. Tu réfléchis pas. Tu réfléchis plus.

@Keelan Smith


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Lun 15 Fév - 0:18




Les sacs te scient les bras, le plastique brûle ta peau frêle. Mais leur poids est bien misérable comparée à celui de ta peur. Ta vision se brouille, tes boyaux se tordent, tu ne respires plus. Tu te laisses tomber sur le sol, recroquevillée en position fœtale. Des morceaux de béton atterrissent non loin de toi, tandis que tu te mords violemment les lèvres. Retiens tes larmes du mieux que tu peux.

Tu essayes de respirer, mais le souffle ne vient pas. Tu paniques. Tentes de ne pas paniquer. Tu connais ça par cœur, tu sais comment le gérer. Tu l’as fait des milliers de fois, et plus encore. Il faut que tu te concentre sur ta respiration, que tu inspires le plus fort possible. Que tu relâches tout. Les yeux dans le vague, tu halètes, à la recherche de la moindre parcelle d’oxygène. Ne penser à rien d’autre qu’à cet air qui entre dans tes poumons, et qui ressort en chuintant. Concentres-toi là-dessus. Tu ravales tes larmes, essayes de calmer les battements de ton cœur.

Tu te relèves doucement. Ta respiration s’est adoucie, mais tu as le sentiment désagréable de manquer d’air. Tu fais quelques pas hésitants vers l’immeuble. Tu aperçois Aliah au loin, paniquée. Elle te parle, mais tu n’entends plus rien. Tu essayes de balbutier quelques mots, serres tes sacs contre ta poitrine, comme pour te protéger. Déjà ton téléphone vibre. Tu y jettes un œil absent. Ton regard s’illumine. Gus. Il va bien. Tu lui réponds de tes doigts tremblants. Relève la tête vers Aliah. « Tu vas bien ? Gus va bien. Et les garçons ? » tu demandes dans un souffle.

© charney



Dernière édition par Keelan Smith le Dim 13 Mar - 3:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Lun 15 Fév - 2:25



La fille est confortablement installée. Elle n'est pas sauvée. Ce lit finira par tomber, les murs deviennent menaçants. Les flammes montent encore plus hautes elles ne cessent de s'alimenter. La foule extérieur est agitée, tu entends les gens crier. Mais un son différent retient ton attention. Celui d'un garçon qui crie au secours. Qui hurle d'une agonie imminente. Cette fois, tu prends un masque de peinture qui traînait sur ton buffet pour te protéger des quelques vapeurs nocives. Tu sautes les marches. Elles ondulent sous tes pieds, tout ça n'est pas très stable. Tu enjambes avec agilité les gravats qui s'entassent en bas de l'escalier. Mille morceaux parterre. Des débris partout, du verre, des briques, des papiers. Des morceaux de chair ensanglanté. Tu cherches quelques instants alors que cet appel au secours continue de retentir dans tes tympans, de plus en plus faiblement. Hurlement strident. Son temps est compté. Un voile opaque t'entoure, la situation devient flou. Tu fini par le trouver. Allongé, défiguré. Il est conscient, heureusement. Mais lorsque la brume noirâtre se dissipe un peu, tu aperçois que son flanc droit est esclave aux flammes. Tu enlèves ta veste d'un revers de main et tu cours l'agité autour de son corps fumant. Marqué de la chaleur du feu. Il ne pouvait se libérer seul. Tu fini par apprivoiser les brasiers qui le consumaient. Tu le portes difficilement à travers l'apocalypse infernal qui ravage le cinquième étage. Arriver dans ton cloître, refuge temporaire pour deux blessé. Tu demandes alors : « Comment t'appelles-tu ? » Question en demi-teinte. Il pousse des râles de douleur. Miraculé aux côtes carbonisés. Tu lui prêtes une crème apaisante presque inefficace contre des brûlures de cette intensité, tu essayes d'être réconfortant : « Tiens, ça pourra peut-être te faire survoler cette douleur. » Tu lui propose de s'allonger en lui pointant du doigt le lit ou la demoiselle n'est toujours pas revenu à elle. En attendant que les hommes du feu viennent vous secourir. Ce n'est plus toi qui le fera. Espoir éphémère. Bois protecteur de courte durée. Vous êtes soumis à quelque chose de plus grand que vous. Marqués au fer rouge. L'épée de Damoclès au dessus de la tête. Esprit serein, ton pouvoir se limite ici.



@Siobaigh Donnelly


Dernière édition par Bennett Rose le Lun 15 Fév - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


En ligne
avatar

« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina et Misha
› Messages : 4042
› Nombre de RP : 36

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Lun 15 Fév - 8:43

Tu n’avais pas compris tout de suite ce qui t’avait réveillé, tu t’étais pourtant couché tard, mais quand l’odeur de poussière et de cramé te vint aux narines, il ne te fallut guère plus de quelques secondes avant de sauter sur tes pieds, attraper tes fringues et te précipiter dans la chambre de ta mère. Reflexe sans doute. Sauf qu’il n’y avait rien à signaler par ici, rien à part l’épaisse fumée noire remontant depuis les étages du dessous. « Merde ça crame là en bas ! » tu t’étais entendu t’exclamer et l’espace suivant, t’étais allé récupérer ta mère, l’habillant en quatrième vitesse avant de la pousser vers la sortie. Tu n’allais tout de même pas l’abandonner ici, tu ne savais pas ce que vous risquiez, et si le bâtiment s’effondrait ? T’avais vu ça un jour à la télévision, deux tours qui étaient tombées comme des châteaux de cartes. « Allez dépêche toi ! » tu lui lances, l’aidant à lui enfiler un pull avant de la tirer vers l’escalier de secours. Tu le connaissais bien pour y squatter une partie de tes journées alors s’il y avait eu un incendie ou une explosion, t’aimais mieux pas rester dans les escaliers intérieurs ou pire, dans l’ascenseur.
C’est ainsi que toi et ta mère vous retrouviez dans la rue avec tous les autres locataires aux airs hagards ou paniqués, tous à la recherche de leurs proches. Vous aviez un bien drôle d’air là tous les deux, elle à la silhouette d’une adolescente, le visage profondément creusé par sa toxicomanie et toi à ses côtés, la dominant de prêt de deux têtes, ta led clignotant furieusement rouge.
Lesquels arriveraient en premier ? Les pompiers ou les flics, les paris étaient lancés !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar

« Le Loup »
« Le Loup »
› Âge : 26 ans (12 novembre)
› Appart : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
› Occupation : en taule
› DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte
› Messages : 3040
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Lun 15 Fév - 21:53

Je suis soulagé de constater que ma soeur va bien, qu’elle était en train d’étudier tranquillement, soulagé aussi pour Dei’, qu’elle ait encore son gosse. Pas de réactions pour Daniel, cependant, c’est normal. Aliah arrive, elle me le fait comprendre et je fronce des sourcils quand elle se soucie pour son mec.
Mais y a autre chose qui parvient à mes oreilles, les paroles de Deirdre, et l’entente d’un prénom que je connais. Trop bien.
Sway ? Meilleure amie ? Pardon ?

« - Attend… Sway ? C’est ta meilleure amie ? » je la regarde, et j’ris nerveusement « - Putain. »

Le monde était incroyablement petit.

« - Je sais qu’elle est du 5è, c’est… Une copine d’enfance de ma soeur. Et potentiellement une colocataire. » J’appuyai ironiquement sur le mot colocataire puisque pour moi, elle n’était qu’une squatteuse « - Je n’ai pas son numéro. »

Donc, je ne pouvais pas rassurer Deirdre.
Je cherchai ma soeur du regard, mais trop de monde s’était déjà rassemblé autour de nous. Ils étaient plus doués pour ne rien faire, paraitre choquer que pour se poser les bonnes questions. Moi je cherchais Aliah, désespérément. Elle est arrivée, elle m’a dit qu’elle ne me voyait pas.

« - Putain, c’est la merde. »

@Deirdre Butler



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo


avatar

› Âge : vingt six années qu'elle ne compte plus, qu'elle ne célèbre jamais. (seize avril)
› Appart : cinq cent vingt avec ce qu'il reste des williamson, aidan et arès (la belle et le cabot)
› Occupation : junkie insomniaque, amoureuse de la bouteille. (femme de ménage à l'étoile et au chat noir)
› DC : chuck malverti
› Messages : 1155
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Lun 15 Fév - 22:16

Sway, elle a sa veste de cuir sur le dos, son café dans une main, ses clopes dans l'autre. Fumeuse invétérée, préférant se doper à la nicotine plutôt que de retomber plus bas. Avery semble avoir déjà quitté. Probablement dans le froid infernal avec son molosse à se dégourdir tous deux les jambes. Lia aussi est ailleurs, probablement chez Thomas ou déjà occupée à la vie. Sway profite des derniers instants de solitude de sa journée avant de sortir de l'appartement et de verrouiller la porte derrière elle. L'escalier de secours se fait plus accueillant que l'ascenseur malgré la température. Sway s'y engage, le briquet déjà aux lèvres. La porte claque derrière son dos.

Ça s'agite dans les rues, chacun plus pressé que son voisin. Sway se moque, mentalement de cette culture du stress. Une bouffée, une marche, puis un bruit assourdissant.

Sway se sens en apesanteur, l'instant d'un seconde, avant que son corps se soit projeté contre la rampe, la retenant du vide. Sa clope s'envole au vent, éteinte avant de toucher le sol. Sway se relève, dans les marches, couchée dans le verre brisé. Sa tempe droite semble vouloir exploser et coule d'un épais liquide écarlate. Sa veste de cuir semble avoir été enfilée par Edward aux mains d'argent. Elle reste là, un long moment, la gueule contre le métal, des marches dans le dos, les doigts crispés sur les remparts.

Son mode survie s'active finalement. Sway descend les cinq étages la séparant du sol, comme dans un univers parallèle. Sans comprendre, elle reste un long moment en place, ébêtée, à ne pas vraiment savoir où se placer. La fumée est dense à partir du cinquième. Les débris de verre jonchent le sol. Le sang de sa tempe a maintenant coulé jusqu'à son menton gelé sur place par le froid. Sway observe le gamin du toit (Al) descendre avec une femme à son bras, probablement sa mère, sa grand-mère ou sa vieille voisine qui a trop de chats. Il passe devant la brune, probablement pris par ses propres inquiétudes.

Sway marche, un peu désorientée, vers le devant de l'immeuble. Avery n'est peut-être pas son meilleur pote, mais au moins Sway le sait ailleurs. Elle croise les doigts pour qu'Aliah n'ait pas été chez Thomas. S'il y a bien quelqu'un qui mérite d'être absolue de tous dommages, c'est bien son amie d'enfance au coeur grand comme le monde. Il y a tant de visages qui se bousculent devant les yeux de la grande chambranlante. Deirdre et son gamin, de ces gens qui rendent le parking habitable aux yeux de Sway, malgré les souvenirs qui sont imprégnés dans ces murs. Sway se dit que ça ne serait pas une grande perte si un malheur était arrivé à Daniel. Au moins, Dei sera débarrassée de ce cancre. S'ajoutent les douces prunelles de Nana, grande magicienne. Sway souhaite qu'elle ait été au premier, dans son ascension des étages. Qu'elle soit sur le trottoir, assise sur l'étui de son bel accordéon, saine et sauve. Sway pense à Nate, probablement trop haut pour qu'il lui soit arrivé un truc, enfin, si tout ça ne s'effondre pas. Vient la pensée d'une belle blonde déjà trop amochée par la vie. Sway voudrait remonter, voir si Lux n'est pas quelque part à l'intérieur, voir si elle n'a pas été laissée pour morte par cet imbécile qui n'aurait pensé qu'à sa propre peau. Elle cherche son visage parmi les gens qui s'accumulent dans le parking. Les visages croisés comme ça, une fois ou deux. Siobhan, la belle du sixième. Ilona, la brune des escaliers. Et tous les autres visages de ceux qu'on ne connait pas vraiment mais qui peuplent le papier peint de nos vies.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6310-sway-to-the-sound-of-a-


avatar

« Razbitume »
« Razbitume »
› Âge : 26 ans
› Appart : #1106 avec Pippa et ses frères.
› Occupation : DJ | Youtubeur | ce qui passe tant que ça paye.
› DC : Sly, Niilo, Ness, Dei
› Messages : 871
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Jeu 18 Fév - 17:52

« C'est presque une amie d'enfance vu le temps depuis lequel on se connaît. » murmures-tu d'une voix étouffée par l'angoisse.

Tu respires le plus tranquillement possible mais ta cage thoracique se serre. C'est une explosion parmi tant d'autres, une merde parmi tant d'autres dans ce quartier pourri. Tu ne devrais pas t'en faire, personne n'a rien dans ton entourage ; c'est juste ce vent de panique qui souffle sur les habitants se pressant dehors, devant l'immeuble bancal, qui te rend malade. Tu déglutis avec difficulté et lèves les yeux sur Avery, t'accroches à ses paroles, à tout ce qu'il pourra te dire d'elle. Il te fait comprendre que le monde est vraiment petit, oui, quand on habite le même immeuble, ça aide.

« Elle n'a pas de téléphone de toute façon. Et moi non plus. »

Les sacs de course entre les jambes, tu tritures nerveusement l'écharpe qui porte ton bras et qui sert à ne pas trop solliciter ta clavicule rompue. Toi aussi, tu commences à regarder autour de toi, comme si ça allait changer quelque chose, comme si tes yeux allaient faire apparaître la solution de ton mal être, allaient faire apparaître Sway.
Sway.

Tu la vois, tu clignes des yeux pour t'en assurer, elle est bien là, déchirée comme une poupée qu'on a jetée dans une benne à ordure, la tempe sanguinolente. Ton cœur cogne dans ta poitrine et ta rétine rappelle cette tâche rouge au filet de barbelé de tes souvenirs tranchants. Ceux de cet accident. Ta respiration s'accélère ; ce n'est pas ta faute Dei, ce n'est pas ta faute.
Tu délaisses tes sacs de courses, ondules entre les corps qui s'agite, joues des coudes. Ton unique bras s'enroule autour des épaules de ton amie.

« Tu es vivante. » souffles-tu à son oreille pour la rassurer comme te rassurer toi-même.

Et c'est tout ce qui compte.

@Sway Larsen @Avery Williamson




Un petit lapin qui s'appelait Poupine
Avait rendez-vous avec sa Poupinette. Ses parents n' voulaient pas qu'elle devienne sa copine. Parce qu'en fait, Poupinette, c'était une belette !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t3376-deirdre-butler-gangsta-


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Jeu 18 Fév - 20:29

Quitte à choisir il serait pas mort dans une boîte de conserve. Surtout une boîte de conserve avec Wyatt dedans. Mais après y a un moment où il a senti ses couilles se serrer fort dans son froc et s'il avait eu des griffes il aurait sérieusement niqué l'épaule de l'infirmière qui partageait ses nuits. ( Oh non mauvaise chanson il était pas d'humeur à la poésie. ) - Tino a jeté un œil au sac quand ça a fait BOUM parce que c'est pour sûr le meilleur réflexe quand on a ce qu'il faut pour faire une bombe techniquement, dans un putain de sac Walmart. - Il a fait nuit cinq minutes au moins, y avait les cris en bas, les timbrés qui se remuaient alors frénétiquement entre les cages d'escaliers avec leurs pompes. Brouhahaha sans pause jusqu'à ce qu'il pose la question fatidique "Tu vas bien?"
Mais ensuite ses yeux noirs ont croisé ses yeux noirs ( dans la pénombre forcément c'est deux pumas accrochés l'un à l'autre, il se demande. Pour ses côtes, pour sa face brunie, il s'demande Tino. )
Il a toujours fantasmé sur Breaking Bad. "Dis y a quoi dans l'sac? Non Tino si tu veux savoir, rien de meurtrier dans l'sac, tout de baisable dans l'sac. D'la came Tino. Y a Wyatt. Y a Wyatt et un ascenseur suspendu dans le vide, Paradis carré-acier. Et le Parking? Est-ce-qu'on est pas dans la merde?

@Wyatt Hana
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Ven 19 Fév - 11:26

Un instant, l’univers entier se tait et Frédéric reste là, visiblement mort, choqué dans son canapé du treizième qui s’est renversé dans son petit salon. Il a l’air ridicule, coincé dans sa position assise, alors qu’il s’est étalé. Il lui faut quelques minutes pour revenir à lui et se mettre à réfléchir. Quelques minutes de plus pour constater qu’il va bien, que son cœur qui défonce sa poitrine et sans doute le meilleur symptôme. Une seconde plus, et il s’engage dans le couloir, brûlé par une adrénaline monstre.

Rien ne l’arrête.

Réactif, il se protège de la fumée avec sa manche, trainant au plus près du sol. La simple détonation semble l’avoir projeté des années en arrière, refaisant de lui un soldat, l’homme qui se voulait héros du monde.

Il est peut-être temps pour lui.

Un cri l’oriente vers Thomas, coincé sous les décombres. L’air professionnel de Frédéric, trahissant en réalité un choc profond, n’a rien de rassurant mais il s’applique immédiatement à affirmer sa présence au rescapé, toutes ses paroles ravalées par une toux qui lui arrache les poumons. Le marin a beau être entraîné, il n’a ni masque ni ange gardien pour cette mission. « Je vais chercher quelque chose pour faire levier et vous libérer. » assure t-il, constatant que Thomas n’a pas encore tout à fait perdu connaissance. « Tenez bon ! » et il s’échappe dans l’instant, le corps bientôt lourd et chancelant.

Il s’essouffle vite. Les débris qui s’écrasent autour de lui et qui font monter la poussière entravent plus encore ses poumons. Mais Frédéric n’a pas l’intention de quitter les lieux. L’idée ne lui traverse pas même l’esprit.

Ses yeux pleurent, irrités par la fumée et Frédéric est condamné à s’arrêter dans les escaliers pour se reposer un instant. S’asseyant prudemment, il ne perd pas son temps et cherche toujours du regard un objet pour l’aider à sortir Thomas. Mais c’est finalement sur un corps que ses yeux terrifiés se posent. Un corps inerte. Lizz.

Cette vue lui fait oublier toute fatigue. Incandescent, il se précipite vers ce qu’il refuse d’appeler un cadavre. La jeune fille respire encore.

Manifester sa présence : il hurle au secours. Thomas, qui est censé être dans la pièce à côté, ne lui répond même pas. Putain, deux morts ça ferait de lui un héros de merde, quand même.

Enfin, bouleversé, il s’empare du corps de la jeune femme, le larguant sur son dos comme une biche avant de saisir la première chose qui ressemblerait de près ou de loin à un levier. Rapidement, il rejoint Thomas, rassuré de pouvoir s’occuper de ses deux blessés au même endroit.

« Restez avec moi, vous deux. Putain. Restez là ! » Ils sont amochés. Ils vont mourir. Ils vont sans doute mourir tous les trois.

sorry:
 

@Lizz Moen puisque Candide veut pas être sauvée Surprised et @Thomas Callaghan qui a intérêt à se réveiller tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Sam 20 Fév - 20:04

ça avait été une putain de soirée. De celles où vous saviez quand elles commençaient, jamais quand elles terminaient. C’était ce qui te plaisait, te foutre ce qu’il pouvait bien se passer du moment que tu ne pensais à rien. C’était ce que t’avais d’ailleurs fait tout au long de la nuit si bien que tu ne t’étais pas couché du tout mais là, tu commençais à sentir la fatigue prendre le dessus alors que t’étais affalé sur un banc du métro, un pied contre la banquette avant, le visage fatigué par ta nuit blanche mais malgré tout, la connerie tenace. Tu ne pensais plus qu’à une chose déjà : te jeter sur ton lit et dormir jusqu’à ce que tu n’en puisses plus. C’est donc tel un automate que t’avais pris la sortie du métro, les mains enfoncées dans les poches de ton jean, le col de ton blouson roue remonter le long de ta gorge et sans trop réfléchir, t’avais marché jusqu’au parking. Etonnamment, la matinée semblait bien animée dans le quartier, devait y’avoir le feu quelque part car une camion de pompier suivi de prêt par une ambulance te dépassèrent à toute allure. Ok, tu t’en foutais. Déjà moins quand tu te rendis compte qu’ils s’arrêtaient pile devant ton immeuble ou régnait déjà un bordel monstre. Putain, tout ce bruit et ces lumières, ils étaient vraiment obligés ? Tu poussais un profond soupire en t’approchant avant de t’arrêter un instant près des autres badauds, les imitant pour la première fois en levant la tête vers le haut de l’immeuble. « rah mais putain j’me suis pris une poussière dans l’œil, c’est quoi ces conneries encore ! » tu râlais tout seul mais ça ne changeais pas de d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar

› Âge : vingt-six années rongées par sa folie meurtrière
› Appart : #717 la frangine envolée, éclatée dans les rues du Bronx ou ailleurs et lui seul dans un trop grand appart
› Occupation : il a abandonné la drogue, les contrats sanglants, traqué par les gros poissons qui veulent écraser la vermine
› DC : Riley la camée aux dessins morbides
› Messages : 1530
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Mar 23 Fév - 22:32

T'as la haine. Merde tu saignes, tu vois plus très bien y'a le rouge qui coule sur tes yeux. Tu sais pas très bien si c'est la colère qui trouble ta vue ou le sang qui s'échappe de ton arcade endormie par le choc. T'as le tournis Ugo, t'es pas bien. C'est le choc, la colère et le coup que t'as reçu en tombant. Ca va passer. Tu l'espères plus que tu le crois, t'as l'impression d'avoir été poignardé en plein cœur. Et tu te figes alors que ton âme pleure la mort de Baxter. C'est con, c'était qu'un animal. Pourtant t'as mal Ugo, tu pourras pas le négliger. Tu passes ta main dans ses poils, regarde le corps inerte. C'est moche tout ça. Merde, t'es blessé, attends bouge pas, les secours vont arriver c'est obligé ...qu'est ce que...? Y'a une tête blonde qui se fou devant toi, inquiète. Pandora, y'a qu'elle pour faire des entrée aussi.. Dramatique. Tu souffles un peu, t'essuies l'arcade du revers de ta manche et choppes les pattes de ton chien pour venir l'étaler à côté des marches, ta veste recouvrant désormais le corps de la bête. Il est mort ok ?! Et j'ai pas besoin de tes putains de secours merde ! Y'a ton poing qui veut partir, qui veut s'écraser. T'as envie d'exploser, de crier et de tout emporter sur ton passage de fou furieux. C'est le mur qui te sert de cible, tu frappes et frappes encore. Merde merde merde merde ! Parce que tu sais pas quoi dire d'autre, parce que tu va faire flipper la blondasse qui aura vite compris qu'elle doit pas rester là. Elle est pas conne.

@Pandora Wild
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5441-ugo-de-ceux-qui-prennen


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Mer 24 Fév - 0:29

et tu vis que de ça. tu vis qu'avec l'aide, les invensions ridicules des gens. c'est con, t'es conne. mais t'es comme ça, Léna. ça s'dit forte, grande à prendre des décisions de grand, à faire des trucs déments, à être plus fort tes putains de mythos que t'inventes à la ronde. mais t'es incapable d'être toi même. alors, tu prends une dernière boufée, un dernier instant de savoure. parce que t'y as prit plaisir en plus. tu prends plaisir à être fausse, à recopier les autres juste parce que.. c'est cool de fumer, c'est cool d'être une camé. t'envoies la fumée niquée sur ton mégau orange. et une autre qui nique ta vie. ta pute de vie.
tu meurs à petit feu, lena.
tu décides de rentrer, parce que sentir cette odeur dégoût au bout d'la rue commence à t'donner la nausée. musique aux oreilles. insociable. dans ta bulle. tu regardes personne. t'as qu'une envie, aller dans ton putain de T2, avec un vieux canapé marron sur lequel tu peux sentir le fond aussi dur que ton cul, une télé qui ressemble à u' cube pour gamin avec le tric minimum comme chaine, ta chambre que tu prends jamais la peine d'aérer où t'as vu défilé les aquas. mais tu t'en bat les couilles. et c'est pareil pour ta salle de bain qui pue l'humidité, sans aucune aération. mais c'est ton chez toi.
tu rentres dans l'ascenseur. un mec. tu souris juste, parce que t'es encore polie léna, vieilles habitues italiennes, tu l'excuseras.
boum.
même ta musique à 100 n'arrive pas à masquer ce bruit terrifiant. elle stresse la malverti. tu regardes le mec à ton côté gauche. aussi intrigué que toi.
tu pousses un cri.
tu te retrouves assis, dans un coin de l'ascenseur, en te bouchant les oreilles. tu pries pour qu'ça s'arrête. putain c'est quoi ce bordel.
tu regardes le gars (earl), que tu connais simplement de vue, vu qu'il traine souvent au parking. putain c'était quoi ce truc ? d'une voix stressée, trahissant ta peur.

@Earl Skyler sache que tu as de la chance de partager mon ascensseur avec moi. :Igor:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Jeu 25 Fév - 9:19

T'aurais dû t'en douter, tu savais parfaitement qu'il t'enverrait chier lui qui est si gentil avec toi, mais oui bien sur c'est ironique. Tu te redresses, soit tu ne vas certainement pas perdre ton temps avec ce connard, t'as voulu te montrer sympa avec lui, mais si c'est comme ça qu'il le prend, tu vas le laisser dans son coin. "C'est bon j'ai compris je me casse, désolée d'm'être inquiétée pour toi, tu sais quoi Ugo, va t'faire foutre ! " accompagnant tes paroles tu lui sers un majestueux fuck et tu te casses, tu le laisse derrière toi, à cogner comme un con sur le mur. Y'en a surement d'autres qui auront besoin de ton aide, alors finalement tu retournes auprès de June qui semble être encore sous le choc.

Chienne de vie.
C'est vraiment moche c'qui est arrivé à Ugo, mais puisqu'il ne veut pas de toi auprès de lui t'as préféré l'envoyer chier, ne pas lui montrer que tu t'fais du soucis pour lui, de toute façon il ne veut clairement pas de toi à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Le Loup »
« Le Loup »
› Âge : 26 ans (12 novembre)
› Appart : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
› Occupation : en taule
› DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte
› Messages : 3040
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion Jeu 25 Fév - 9:43

C’est un truc de fou, quand je vois Dei prendre Sway dans ses bras. Je sens que ma colocataire va jouer du pathos, je sens qu’elle va se faire un plaisir de me faire passer pour un monstre qui la martyrise et l’humilie sans cesse - la vérité n’est pas loin - et que Dei va me remonter les bretelles et que ça va foutre la merde. Mais j’ai autre chose à penser, j’espère qu’elle sait où est Aliah, où est ma crétine de soeur qui n’a pas les yeux en face des trous - peut-être trop aveuglé par l’image de son petit ami.
Je somme mon chien de rester sage, de s’assoir prés de moi alors qu’il voit le visage familier de Sway. Je roule des yeux. Abusé, sérieux.

« - Tiens, tant que t’es là. » je m’adresse à Sway, indifférent à leurs retrouvailles « - T’aurais pas vu ma soeur, entre-temps ? »

Elle est là, mais y'a la foule et putain, ils m’agacent tous à s’exciter.

@Deirdre Butler @Sway Larsen



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion

Revenir en haut Aller en bas

TOPIC COMMUN 2 : L'Explosion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» Il faut stopper le socle commun des... conneries !
» Topic de filles ! ^^
» En quête d'un "dénominateur commun" pour "le machin"
» Topic grammaire : "Il travaille"... et "son bureau"
» Êta de la Carène : L’étoile qui a survécu à son explosion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Events Terminés-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)