Partagez|


Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 15:49

Alvar Edgar Mouton
idealist
Nom Mouton, un nom de famille français, comme papa, qui heureusement ne veut rien dire ici aux Etats-Unis. Petit, Alvar a subi assez de moqueries pour se vie entière. Prénom Alvar, c'est suédois, la nationalité de sa mère qui a insisté pour que ses trois enfants portent des prénoms qui viennent de son pays natal. Edgar, son deuxième prénom. Date et lieu de naissance 17 juin 1990, en Suède Âge 25 années de naïveté, Nationalité Franco-suédois, Origines Suédois du côté de sa mère, français du côté de son père. Statut matrimonial Célibataire, bien qu'il ait quelques... fréquentations régulières Orientation sexuelle Au départ hétérosexuel, Alvar s'est découvert quelques affinités avec les hommes suite à sa relation avec Marion, Job ou Activité Il est masseur dans un centre de thalasso-thérapie du Bronx, Groupe De ceux qui rêvent Crédits Blondie pour presque tous les avatars.  


   
feat Ben Dahlhaus
Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Je vis à Brooklyn avec ma famille depuis que j'ai 16 ans. J'ai fait des études pour devenir kinésithérapeute. Je les ai réussies, mais je n'ai pas trouvé le boulot qui allait avec. Merci, le marché de l'emploi. C'est pourquoi je me suis retrouvé dans le Bronx, au Parking : j'ai trouvé un taf dans un centre de thalasso-thérapie, en tant que masseur. Je me suis simplement rapproché de mon travail, parce que je n'avais pas envie de me taper le métro tous les jours. Je préfère marcher. C'était il y a deux ans. Je n'ai pas bougé, depuis.

   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Je pense qu'au fond de chacun se cache quelque chose d'intéressant. Que cela soit la bobonne du rez ou la danseuse du douzième, en passant par le dealer du dixième, ils me plaisent tous, chacun à leur façon. Si le destin me fait croiser leur route, c'est pour une bonne raison, qu'il me tarde de découvrir. Je n'ai aucun à priori, sur personne. Il parait que je suis un idéaliste trop naïf.

   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Je ne sais pas. Sans doute celle du type qui écoute sa musique classique tous les jours, trop fort et sans arrêt ? Je reste difficilement seul dans mon appartement si ses quatre murs ne vibrent pas au son d'un piano, d'une flûte... d'un concerto tout entier. Ou alors, j'ai la réputation du gentil barbu... demandez à mes voisins !

   
   
1. Je suis né en Suède, à Umeå, non loin de la mer. J'y ai coulé des jours que je présume heureux jusqu'à mes 8 ans, malgré les taquineries de mes frères. C'est ma mère qui est originaire de là-bas, elle y a rencontré mon père qui a toujours voyagé beaucoup, pour son travail de commercial. Lui est français, ce pourquoi je m'appelle "Mouton". Ils m'ont élevé en me parlant chacun dans leur langue, si bien que je suis bilingue - trilingue, maintenant que je vis aux États-Unis. Jusqu'à mes dix ans, j'y suis retourné presque tous les week-ends. Puis, ma famille a déménagé à Lille et je n'ai plus jamais remis les pieds dans le pays qui m'a vu naître.

2. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu les cheveux longs. J'étais le petit protégé de ma mère. Elle a toujours rêvé d'avoir une fille et, dix ans après les jumeaux - Magnus et Julius, mes démons personnels -, je suppose qu'elle a tenté le tout pour le tout. Manque de chance, elle a eu un troisième garçon et il m'arrive de me demander si elle ne m'a pas un peu élevé comme si j'étais une fille. Elle m'appelait princess, ce qui faisait beaucoup rire mes frères et c'est elle qui m'a transmis la passion de la musique classique, et de la danse. Elle m'a inscrit à un cours de danse quand j'avais 3 ans, m'a emmené à l'Opéra, voir des ballets... et j'ai accroché. Pourtant, je n'ai jamais perdu de vue que j'étais un garçon, je pense même que je lui en ai toujours voulu pour le sobriquet ridicule dont elle m'affublait. Pourtant, je ne lui ai jamais dit, parce que j'avais toute son attention. Quant à mes cheveux... je les aime ainsi, il ne me viendrait jamais à l'esprit de les couper.

3. J'avais 8 ans quand elle m'a emmené aux auditions de l'Opéra de Paris, qui cherchait ses prochains petits rats. J'ai été pris, avec 7 autres garçons et 8 petites filles. J'ai donc quitté la Suède pour intégrer l'internat de l'Opéra. J'avais des rêves plein la tête : comme tous mes camarades, je voulais devenir danseur étoile. Je vivais pour la danse. Je pensais à ça du matin au soir. Je dormais, mangeais, étudiais, travaillais entre les quatre même murs, du dimanche soir au vendredi soir. Parfois, je ne retournais pas chez moi les week-ends, ça n'en valait pas forcément la peine vu que j'habitais très loin. Je ne regrette pas ces années, mais elles ont été très dures psychologiquement. Je n'étais qu'un enfant, et travailler autant tout en étant loin de ma famille, ce n'était pas évident tous les jours. Je pleurais souvent, comme tous les autres. Pourtant, la passion m'animait et c'est ce qui m'a permis de tenir 5 ans. ça, et le fait que ma famille ait quitté la Suède quand j'avais 10 ans pour venir s'installer à Lille. Je les voyais plus souvent.

4. Un jour... j'avais 13 ans, je me suis rendu compte que j'avais perdu l'essentiel : le plaisir. Danser était devenu une obligation, je le faisais pour progresser, pour être le meilleur, pour avoir les compliments de mes professeurs et la reconnaissance de ma mère... mais je n'y trouvais plus aucun plaisir. C'était presque devenu une corvée. Je l'ai dit à ma mère. Je lui ai demandé si je pouvais arrêter, parce que je n'en pouvais plus. J'étais jeune et pourtant épuisé moralement. Je ne supportais même plus la vue du bâtiment, des chambres, de mes camarades... nous n'étions plus que 6, sur la promotion du départ. Beaucoup avaient abandonné, d'autres s'étaient fait virer parce qu'ils ne suivaient plus la cadence. Elle a refusé, m'a rappelé mon rêve et m'a interdit de tout abandonner. Je me souviens m'être dit qu'elle ne voulait pas que j'abandonne son rêve, mais qu'elle se moquait de ce que je pouvais bien ressentir. Alors, j'ai arrêté de travailler. J'ai arrêté de me donner à fond, j'ai parfois même fait exprès de me tromper dans les pas. Ils ont vite compris, et deux mois plus tard, je faisais mes valises. Ce jour-là, ma relation avec ma mère s'est dégradée. Je crois qu'elle ne me l'a jamais vraiment pardonné, et j'ai eu beau exceller dans les études, je n'ai plus rien reçu d'elle qu'un regard de déception.

5. Être un petit rat m'a appris la persévérance, le travail, la précision, l'envie d'excellence. En revanche, cette liberté que j'ai ressentie en débarquant à Lille était toute nouvelle. J'ai mis quelques semaines à m'y habituer, et puis je m'y suis fait. En trois ans, j'ai eu l'occasion de me faire quelques amis et ils m'ont toujours tous dit qu'ils admiraient mon calme et ma force de caractère. J'étais le premier de la classe, c'était logique dans un sens. J'ai eu une copine, à cette époque. Elle était blonde, elle n'y connaissait rien à la danse et on passait notre temps à se bécoter. Ces années ont été les plus normales de ma vie, je pense. Julius et Magnus exceptés, parce qu'ils ne loupaient pas une occasion de se moquer de moi. Eux, ils faisaient du rugby, du football, de la boxe... des sports d'homme, quoi ! Je ne compte plus le nombre de fois où ils m'ont traité de pd - bien qu'à partir de leurs 20 ans, ils se soient un peu calmé à ce sujet. Moi, je continuais de danser, dans une troupe, quand j'étais à Lille. J'ai fait quelques spectacles, j'étais toujours le premier rôle, d'ailleurs.

6. Et puis, mon père a été muté. A New-York. J'ai dit au revoir à ma blonde, à mes amis... et on s'est tous retrouvés catapultés à Brooklyn. J'ai tout de suite adoré mon nouveau quartier. J'avais 16 ans, j'ai terminé le lycée les doigts dans le nez. Le niveau France - USA n'est clairement pas comparable. J'ai ensuite entamé des études pour devenir kiné. J'ai toujours eu ce besoin de faire quelque chose de mon corps, de mes mains... plutôt que de mon esprit, qui se nourrit presque exclusivement de musique. J'ai réussi mes études haut la main. Vous vous en doutiez, je suppose. J'avais 20 ans, j'ai cherché du boulot... le marché de l'emploi était over-chargé, je n'ai pas trouvé dans ma branche. J'ai d'abord travaillé dans un Starbucks, ce qui m'a permis de faire de belles rencontres. Ensuite, j'ai été vendeur dans un magasin hype de Brooklyn. Je n'ai jamais cessé de danser, mais uniquement pour le plaisir. Seul, la plupart du temps.

7. Finalement, à 23 ans, j'ai été engagé dans un centre de thalasso-thérapie comme masseur. J'ai quitté mon quartier adoré, et ma mère, pour m'installer dans le Bronx, au Parking. L'immeuble ne m'a jamais dérangé, je préfère la misère aux trajets en métro tous les jours. Ma vie d'adulte a sans doute véritablement commencé à cette époque, lorsque j'ai quitté la maison familiale. Je n'ai jamais vraiment compris ce principe de monétisation, les humains sont les seuls qui payent pour vivre... ce concept me dépasse, je préfère le système de troc. Je suis le genre de mec qui préfère donner à ceux qui ont besoin, je me contente du minimum. Ce pourquoi j'ai choisi de vivre dans un F1. Quand j'ai besoin de quelque chose, je l'échange. Je suis tout à fait capable d'aller demander à quelqu'un de m'apprendre à conduire, et en échange je lui apprendrai à parler français, à danser... peu importe, j'ai des choses à offrir.

8. Mon appartement est le reflet de ma personnalité, je pense. J'ai installé des miroirs sur l'intégralité du mur du fond, avec une barre, pour quand j'ai envie de danser. Au sol, il y a un immense tapis tout doux, sur lequel j'aime me coucher. Il est bleu pastel, la couleur m'apaise. Il m'arrive même de m'y endormir, je me fais l'effet d'un petit chien quand c'est le cas. Ou d'un chat, mais je suis moins indépendant qu'affectueux. Mon lit est dans un coin, toujours fait. Mes vêtements sont dans l'armoire juste à côté, bien rangés. Et puis, il y a ma chaine hifi. Elle est toujours allumée, je ne me sens pas à l'aise quand ce n'est pas le cas. Les murs sont blancs. Au-dessus de mon lit, il y a un poster de ma danseuse étoile préférée, Misty Copeland. Elle ne l'est pas depuis longtemps, je ne l'aime pas que pour sa danse mais aussi pour ce qu'elle représente : la liberté, l'ouverture des esprits. Le coin cuisine est un peu plus loin, mais je ne l'utilise pas souvent. Je ne sais pas cuisiner. Il y a une table, deux chaises, un frigo et des plaques pour chauffer des trucs. Et puis, cette minuscule salle de bain. Je n'ai pas trois tonne de choses à y mettre, ça me convient comme ça.

9. Mon arrivée à Brooklyn m'a aidé à trouver mon style. J'ai toujours été complexé par mon menton hyper proéminent. C'est en voyant les hipsters de mon quartier que j'ai décidé de me faire pousser la barbe. J'ai adopté leur style, et je m'en accommode. Je dois bien admettre que je suis influençable, pour ce qui est du physique. J'aime que les choses soient belles, harmonieuses... et je ne l'étais pas, avant de me laisser pousser la barbe. C'est à cette époque également que j'ai posé des écarteurs. ça, par contre, je le regrette : les trous ne se rebouchent pas, je suis donc condamné à les porter toutes ma vie. Je ne les retire quasiment jamais, et la plupart du temps ils sont cachés sous mes longs cheveux blonds. Je suis fumeur depuis cette époque, également... mais c'est plutôt occasionnel.

10. Je me suis toujours pensé hétérosexuel. Comme mon père le disait : fils, ce n'est pas parce que tu fais de la danse que tu aimes les hommes. Au contraire, je considérais la danse comme un excellent moyen de me rapprocher des danseuses, justement ! Ce sont elles les plus belles, elles ont cette grâce qu'aucune autre femme ne peut leur égaler. Et puis, il y a eu Marion. Je l'ai rencontré, j'ai cru que j'avais affaire à une femme... le fait qu'elle se révèle être un homme ne m'a étrangement pas dérangé, et je me suis découvert quelques affinités avec le sexe fort. Affinités qu'il faudrait que j'explore, je ne reste fermé à aucune éventualité.

11. Je sais que ça fait un moment que je parle de moi... mais profitez-en, parce que c'est très rare. Il est très rare que je parle de mes sentiments, de ce que je ressens. Je ne me livre que très peu, et il peut parfois être compliqué de savoir ce que je pense au fond de moi. J'aime à penser que je suis un être mystérieux. Je n'entretiens pourtant pas le mystère, c'est dans ma nature d'être ainsi.

12. On peut me considérer comme quelqu'un de très ouvert d'esprit. Rien ne me dérange, je ne me formalise de rien. Chacun est comme il est, je n'ai aucun à priori sur les gens qui m'entourent. Je suis un garçon calme, posé... et il est difficile de me surprendre. Seuls Julius et Magnus y arrivent encore, pourtant nous ne sommes plus des enfants. Je ne sais pas si c'est parce que c'est eux, mais je ne m'énerve qu'en leur seule présence. Ils ont le mode d'emploi pour me mettre hors de moi, c'est assez incroyable. Je suis pourtant chrétien, parce que mon père m'a élevé ainsi mais aussi parce que j'ai choisi de garder les croyances qui m'ont été inculquées. Aime ton prochain, c'est un peu ma règle d'or. Il n'y a qu'avec mes énergumènes de frères que j'ai du mal, vraiment.

13. J'ai le vertige. C'est pour ça que j'ai choisi de vivre dans les étages inférieurs du Parking. En général, je ne m'aventure pas là-haut. Et puis, parfois, c'est plus fort que moi. On me propose une teuf sur le toit, un plan love sous les étoiles, d'agrandir ma science en observant les constellations... je peux pas dire non à ces expériences, alors fuck le vertige.

14. J'aime les gens. Pour moi, les gens font partie de la vie. Pas que j'aime pas ma vie, sans eux. Mais je ne vois pas l'intérêt de vivre dans la solitude, en face à face avec soi-même. On est tous dans le même bateau, et à mon avis c'est quelque chose qu'on se doit de partager, peu importe de quelle façon. Je suis en recherche de contact constant, d'échange, de partage. Sans ça, l'expérience de la vie aurait beaucoup moins de saveur. Je suis tactile, beaucoup. Preuve en est, j'ai choisi d'être kinésithérapeute. Je me retrouve masseur, mais la relation est la même, je suis peau à peau avec les clients. Pas qu'avec eux, ceci dit : mes amis profitent souvent de quelques petits extra. Pour le plaisir, pas pour l'argent. L'argent, je n'en ai cure, c'est vraiment un concept qui m'a toujours dépassé.

15. Et on finira sur cette belle anecdote : je peux manger de tout. Goûter, c'est un plaisir pour moi. Vous l'aurez sans doute compris, j'ai les sens en éveil. Tout ne me plait pas, en revanche. Je crois que j'ai gardé le goût des choux de Bruxelles sur la langue pendant trois jours tellement j'ai détesté ça. Si vous voulez parier avec moi, évitez de me dire : "mange une sauterelle, un asticot,..." parce que vous allez perdre !

Voilà, c'était l'histoire de ma vie. Si vous croisez mon chemin, je vous demanderai sans aucun doute de me raconter la vôtre... à bientôt, Invité !

   

   
Alexandra
passe ta souris !
J'ai toujours 25 ans, je suis toujours belge et j'vous aime toujours autant ! Même chose que pour Lily-Rose  ANGE  Je suis ravie d'avoir repris le RP ici, c'est le premier forum depuis bien longtemps où je me sens si bien. Vous êtes cool   DE CEUX
Ps : J'peux pas avoir de DC avant le 4 janvier... alors j'vais pas demander qu'on me valide avant cette date, même si mon personnage est déjà prêt #petitetricheuse  SADIQUE


Dernière édition par Alvar Mouton le Lun 4 Jan - 23:31, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 16:11

Rebienvenue sous cette forme FAN Damn.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 16:12

Merci Yannou HAN coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-six années rongées par sa folie meurtrière
› Appart : #717 la frangine envolée, éclatée dans les rues du Bronx ou ailleurs et lui seul dans un trop grand appart
› Occupation : il a abandonné la drogue, les contrats sanglants, traqué par les gros poissons qui veulent écraser la vermine
› DC : Riley la camée aux dessins morbides
› Messages : 1530
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 16:26

Rebienvenue toi ! Il faudra un lien avec Anastasia FAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5441-ugo-de-ceux-qui-prennen


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 17:02

J'dis pas non, qu'est-c'qu'elle est canon elle aussi ! OMG
Merci DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 17:57

Rebienvenue alors. DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 18:28

Merci mon gratteur de cheveux HEHE coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2309
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 18:53

Alvar ça fait A l'bâtard je trouve Laughing !
Rebienvenue :l:



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 20:26

Bêêê HIDE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 21:17

Rebienvenue parmi nous BAVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 21:28

Tu es si beau, Dude :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt et un ans, toujours pas adulte.
› Appart : #1014, le F4 de papa. L'appart trop grand, trop vide.
› Occupation : Elle a trouvé ce petit job à la supérette du quartier, derrière le bip abrutissant de la caisse enregistreuse. Elle vole encore, de temps en temps, des relent d'argent facile.
› DC : Marshall le branleur, Carl le taulard
› Messages : 1796
› Nombre de RP : 12

Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 21:40

Gosh, qu'il est si beau POTTE Je veux un lien.

Et rebienvenue, et voila :l:



Rien. Rien d'important. J'te disais juste que j'allais pas bien et que je partais en couille ces derniers temps, que j'avais un peu envie de crever et beaucoup envie de chialer mais tu sais c'est pas important tout ça, ça vas passer, ça finit toujours par passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5395-leo-ses-baisers-laissai


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3627
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 22:44

t'es beau OMG
rebienvenue :l: BRILLE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Sam 2 Jan - 22:55

Gosh BAVE
T'es beau
Re-bienvenue HAN


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre. Dim 3 Jan - 0:39

@Guan-Yin Ge Surprised Si j'en crois le site signification-prenom.com Alvar ça vient du vieux norrois (à tes souhaits Laughing) et ça veut dire l'armée des elfes, c'beaucoup plus classe qu'Al le bâtard namého MDR Ceci dit, merci DE CEUX

@Dante Tseng Punaise j'ai mis au moins 30 secondes pour comprendre c'que tu voulais dire x) Mouton... bêêêêh /pan/

@Leo Santorelli Avec plaisir pour le lien Leo coeur & merci *-*

& merci à tous pour vos compliments ! C'vrai que j'suis beau :hihi:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre.

Revenir en haut Aller en bas

Alvar ▬ Parmi tous les êtres vivants, seuls les humains payent pour vivre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Comment développer l'amour bonté envers tous les êtres
» Les 4 êtres vivants de l’Apocalypse
» Les interdits alimentaires.
» L'univers un ''être vivant'' au parties interdépendantes
» Tous convoquée pour corriger le Brevet, et vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)