Partagez|


Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:04

Stella Malverti
marqueur rouge.
Nom une âme appartenant au Malverti. La famille qui sent l'Italie à des putains d'kilomètres à la ronde. La famille sombre, un peu glauque du quartier, où madame Chevalier doit avoir des couilles pour venir frapper à la grande porte fermée à double tours, cette porte noir, froide, abîmée par des milliers d'années encaissées. Cette porte que tu oses frapper rien que pour demander du lait. Mais bon, au fond, ils font de mal à personne, ces Malverti.Prénom Stella, la douce, l'éternel petit rayon de soleil des Malverti. Stella, leur étoile. Car ils en n'ont besoin, les Malverti, d'une étoile pour trouver lumière, pour trouver sourire. Parce qu'ils se sont désespérément acharnés de trouver rayons clairs. Parce que t'es la fille aux cheveux blonds lumineux, au teint blafard, aux yeux d'un noir pur né dans une source lumineuse. La seule Malverti à avoir sourit à ses premier jour. La seule, à être né un jour printanier lumineux.Date et lieu de naissance t'es peut-être née un jour où il faisait beau, avec une douceur printanière, mais rappelles-toi juste que t'es née où le monde a revu la lumière après quatre ans de malheur, le jour de l'armistice, le 11 novembre. Âge l'âge, t'aimerais bien ne pas y prendre au sérieux, te dire que c'est juste qu'un putain d'nombre qui t'indiques depuis quand t'es sur ce putain d'sol qui s'est formé à des milliards de siècles, te dire que t'aimerais profiter en te soûlant jusqu'à plus, boire jusqu'à n'en plus pisser, te droguer pouvoir enfin ce qu'est le rose, le bonheur, la couleur, le ciel, le sourire, le rire, l'amour. De plus être c'te sainte vierge qui n'a toujours pas baisé et qui a vu juste les bites de ses frères quand ils étaient mômes. De pourvoir ressentir c'te chaleur qui fait vibrer tes trips, comme on te l'a si bien dit, quand un gars commence à te caresser de ses main, ses doigts chaud, désireuses. T'aimerai pensé à tout ça, mais t'es encore qu'une gamine à tes yeux, une sale môme de 19 pîges.  Nationalité l'italie, tu l'as dans l'sang. Origines ce soleil qui transperce les volets à l'italienne qui te donnes le sourire à ton réveille. Alalah, l'italie. Ton Italie. Statut matrimonial y'a marqué "célibataire" au marqueur rouge sang. Orientation sexuelle y'a pas si longtemps que ça, t'as développé un petit côté homophobe. Tu peux pas te contrôler : dès que tu croises deux gay t'es obligées tu ricanes ou alors, tu peux pas t'empêcher de les regarder de travers. Ouais, ils t'ont peut-être rien fait, mais c'est comme ça, tu peux pas les sacquer. Job ou Activité tu prends tout job. Un jour tu vends des clopes, même si tu voles des paquets en douce, tu peux être caissière mais tu finis toujours par te battre avec une cliente qui n'a pas dit "bonjour" ou "merci". mais une chose est sur, c'est que pour arrondir tes fins de mois, tu danses dans la rue. Parce que tu sais que les gens, ici, on besoin de douceur, d'un brin d'évasion. Alors, t'es pas radine & tu partages. Groupe de ceux qui survivent ou rêve,j'arrive pas à me décidé MDRCrédits ressapanda.  


feat lily bridger
Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Tu peux encore montrer sur le bout de tes dix doigts, combien de temps tu as atterris au Bronx, comme les gamins trop timides qui ne veulent pas sortir de leur bouche qu'ils ont cinq ans. Toi, ça fait cinq jours que t'es dans ce bled. A chercher éperdument ton frère, cette putain d'personne qui a le même sang que toi dans ses veines.
T'en a eu marre de vivre à Florence, tout ces gens, ces Italiens avec un sourire sur la place entrain de boire un café avec un nuage de lait, ces voisines qui sont que des commères à parler derrière votre dos "Apparemment Stella se sent très mal après le départ de Ruben." Putain mais elles méritent des claques ces salopes. Tout le monde sait ton passé et ça, t'en a horreur du coup, t'es partit, t'es partit rejoindre ton frère, t'as prit l'avion en fraudant mais t'y es quand même arrivé, au Bronx.

Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? t'en penses que.. Rien enfaîte. Tu t'en balances. A vrai dire, t'es pas arrivées là par envie, par désir d'habiter ici, dans cette immeuble qui te fais flipper avec cette peinture blanche écaillée, ses balcons remplient soit de fleurs fanées ou de cactus vert, qui donne un peu de couleur à cet endroit. Des vêtements secs étendus sur un fils de fer. Un chat qui, même lui, te regardes de travers au haut de ces 3 mètres de vide. De ces racailles qui traînent sur le hall carrelé, avec un miroir qui te permets de voir que ces racailles sont juste entrain de me mater le cul. De ces escaliers, aussi vieux que cet immeuble, qui arrivées au premier étage tu peux entendre des essoufflements, des orgasmes ou des "enh, plus fort". De l'autre côté tu peux entendre des sales "nique ta mère" en jetant des photos de familles, des assiettes à terre. Ou encore, des gros geeks entrain de se branler ou des femmes qui rêvent secrètement d'être comme tout le monde, des femmes qui derrière son sourire son détruite par la solitude vu les cris de pleure qu'elle crache.. Cet immeuble et ses personnes se ressemblent. Cet immeuble et ses personnes.. Sont.. Normaux ?

Quelle est votre réputation au sein du quartier ? la petite danseuse dans le coin de la rue. la danseuse ratée. l'étoile éteinte car elle s'est toujours enfuit en courant avant une interprétation devant des millier de personnes. Elle a peur c'te gamine, elle n'a pas peur, elle est timide. timide avec un grand T pour te montrer comment elle est grande c'te putain d'timidité. ça la ronge, de plus en plus, comme une putain d'maladie incurable, qui la détruit de la société petit à petit, à feu doux. alors elle se fait petite, petite comme une poussière, elle rase les murs de l'immeuble, en sale état avant de se réfugier dans son trou. mais elle est belle, cette fille, elle est d'une beauté mystérieuse, cette blonde aux yeux noirs perçants. quand elle penche son regard vers toi, tu peux voir de milles et unes émotion, comme quand tu regardes le Lac des Cygne, la grâce mélanger avec de la peur et un soupçon de malheur. tu peux l'entendre parler, avec sa voix douce et tellement net que tu te demandes si elle l'utilise souvent. Bah oui, car elle s'est renfermée, la Malverti qu'on a trop surestimé, qu'on a trop aimé. Stella, l'étoile éteinte.



le 23 décembre, à Florence.

Cher frère enfin non, Cher Ruben,

Je vais tout t'écrire dans cette lettre que je ne t'enverrai jamais. Parce que, cette lettre, je vais la brûler. Ouais, je vais la brûler pour faire envoler tout ce que j'ai sur le cœur depuis, maintenant, dix-neuf ans. Tu vas me dire, et j'en suis sûre: "pourquoi t'écris cette lettre alors ? C'est stupide. " mais si tu réfléchis bien, on est tous stupide. Pas un être sur c'te putain de sphère n'est pas stupide. On fait tous des choses carrément connes, absurdes, puériles, fauves et j'en passe. Comme la fois où je suis carrément partit en couille à la disparition de papa. Tu t'souviens ? C'était à tes 19 ans ça fait pas longtemps hein ? Attend, si je compte, ça fait 6 ans qu'il nous a quitté sans un mot, 6 ans qui nous a quitté lâchement en allant voir une autre pute avec surement des plus gros seins un plus gros cul que maman, ou alors, partit involontairement. Pourtant, papa, c'était pas un méchant, tout le monde pouvait que l'aimer, pas vrai ? Bon, ok, j'abuse, il était lourd, chiant, gavant, un gros connard (je me souviens encore de l'avoir hurlé dans ma tête, le jour où j'avais touché pour la première fois à la cigarette.) avec son putain d'caractère strict, tu t'souviens le jour où t'avais mangé la plus gosse droite de la famille ? Moi je m'en souviens, t'étais tout rouge sur la joue. T'avais aucune émotion qui sortait de tes yeux, était neutre, comme si t'en avais l'habitude de te prendre des vieux coups secs et violent sur ton visage blafard. Moi, je saurais déjà partit chialer comme une gosse merde dans ma chambre parce que, putain, ses claques, c'étaient des claques anormale. Mais, quand t'y penses.. Nous, Malverti, on aura jamais été normales. Mais putain, qu'est-ce qu'on pouvait s'aimer, d'un amour anormal, ouais, parce que notre putain d'amour aura été large plus fort que tout les autres amours des familles normales. Enfin, nous, on peut dire qu'on l'a pas connu, cet amour. Nous, c'était pas un amour mais une hantise, cet haissement anormale, parce que nous, on avait limite envie de se cracher dessus dans les couloirs, parce que toi, t'étais le loup et moi la grand-mère, j'étais une gazelle toi, le lion. Je cours. Tu me rattrapais toujours. Mais, comme notre mère nous a toujours dit, inlassablement " il y a toujours lumière dans l'ombre " et nous, on l'a eu notre putain de lumière. Après treize ans de hantise, de nous rendre la vie impossible on l'a eu notre plus belle récompense. Apres treize ans, on l'a trouvé ce bout d'lumière qui brillait dans l'noir. Fallait que je tombe dans une sale dépression pour qu'on l'a trouve. Je m'en souviens comme si c'était hier, on m’appelait "la morte-vivante" parce qu'ils ont tous cru que mon jour allait arrivé, vu comment j'étais maigre, je mangeais plus ou alors, pour faire plaisir à maman je mangeais... Avant de me faire vomir comme une chienne, dans les toilettes blancs de la maison. Mais putain, Ruben, j'te lâche un beau merci. merci. Merci de ne pas avoir cru que mon jour, contrairement à la famille, contrairement à moi, allait arrivé. Merci de m'avoir amener à mes dix neufs ans. Merci, d'avoir enlever le masque du loup solitaire, du loin féroce que tu portais depuis tant d'année. Car, pour moi, tu l'avais enlevé. T'y aurais pas cru, mais pourtant, tu l'as fait, pour moi, pour ta victime de petite sœur. La seule personne à avoir cru en moi, à m'écouter, à ne pas avoir morfond dans la terre, comme maman, maman faible, maman qui pleurait chaque nuit, dans sa chambre, croyant qu'on entendrait pas son mal-être alors que nos murs n'étaient quasi même pas isolés. Dans ma vie, dans ma vie d'enfance, t'auras été mon étoile. Ma raison de vivre, ma lumière. T'auras été mon frère.
Mais j'te dis aussi, fortement et sèchement un sale "nique ta race". Nique ta race ouais, putain, ça fait du bien d'écrire ce mot qui t'es destiné. Nique ta race Ruben, nique ta race, mon frère. Nique ta race de m'avoir laissé en plan du jour au lendemain.. Moi qui avait cru que tu l'avais brûlé ce putain de masque de loup solitaire, moi qui avait cru que t'aurai comprit à quel point tu comptais pour moi, moi qui avait cru que t'avais gardé précieusement notre lumière, notre récompense après six ans de guerre. Mais non, t'as préféré le ranger ce masque, pour pouvoir le renfiler un jour, t'as préféré faire le sourd, le non-voyant, celui à qui le mot "odorat" tu auras jamais connu pour sentir à quel point du comptais. T'as préféré la libéré de notre emprise la lumière. Et pour ça, Ruben je te dis un heureux et joyeux nique ta mère. Parce que moi, contrairement à moi, j'y avais cru, pour une fois, j'avais espéré très fort que tout les deux, on aurait pu aller loin, loin, loin, loin plus haut que les étoiles et l'univers. Car ensemble, j'ai cru qu'on était invincible, puissant. Qu'on aurait été fraternel.

Voilà Ruben, tu sais tout, enfin, du moins, t'en sais un peu plus. Ça m'a fait du bien de te parler, car, même si t'envoies aucune lettre, aucune nouvelle, que t'es partit comme un voyou, un traître, un vagabond, t'auras été la seule personne à me comprendre et ça m'fait du bien de croire que quelqu'un se préoccupe de moi. Que quelqu'un garde une image positive de moi. Que quelqu'un croit encore, que Stella brille encore haut dans le ciel.

Bisous A la prochaine, connard.

Stella Malverti.



sans pseudo fixe
passe ta souris !
genre j'ai un coin pour moi itout? OMG putain, ça m'flattes. HEU alors, sinon, moi c'est chloé (oui, je sais, c'est très original PAN ) j'ai.. 15 pîges. SADIQUE (faut pas jalouzey CAÏN LE CAÏN ) c'est la première fois que je vais faire des rps poétiques parce que, de base je suis plu sur des city/iniversity bref, la vie rose quoi. DANCE  j'aime les pates aux kiri cé tro ma vi. BAVE2 essayerai d'être un max présente car putain, votre forum c'est trop une douceur BAVE2 mais étant en seconde avec un bulletin qui vole pas haut : les études avant tout wesh. DINO j'aime les teubs aussi NIARK bref, jvous love mes vidas loca  LECHE (stp sa langue on dirait pas une limace? HEU )
BREF LOVE ET KISS ET VOTRE FORUM AUSSI ET PUIS CEY FOU COMMENT JVOUS LOVE TROP ENFAITEEEE JEREM LE HERISSON


Dernière édition par Stella Malverti le Mer 30 Déc - 14:09, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:08

Bienvenu au Parking ! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:09

Bienvenue parmi nous :l:


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:10

Bienvenue au Parking :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


En ligne
avatar

« Oulala la didou ! »
« Oulala la didou ! »
› Âge : 23 tours du monde.
› Appart : #007 avec James Bond en fond sonore.
› Occupation : un peu tagueuse, un peu voleuse, un peu hackeuse (surtout poète).
› DC : la belle Électre.
› Messages : 752
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:17

Haha ce titre MDR Bienvenue POTTE :l:


(Personnage en Italie)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6379-gala-cigarettes-after-s


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:22

merci, vous êtes chou JAIME
j'ai trop rit en voyant c'te blague MDR
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:48

Bienvenue belle gosse :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 17:49

Bienvenue sale gosse SIFFLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 18:23

merci les vieux. :PERV:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 18:24

Le titre m'a tuée MDR
Bienvenue parmi nous, fight pour ta fiche ! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 18:25

MDR
merci bella :l:
Revenir en haut Aller en bas


En ligne
avatar

› Âge : vingt et un ans, toujours pas adulte.
› Appart : #1014, le F4 de papa. L'appart trop grand, trop vide.
› Occupation : Elle a trouvé ce petit job à la supérette du quartier, derrière le bip abrutissant de la caisse enregistreuse. Elle vole encore, de temps en temps, des relent d'argent facile.
› DC : Marshall le branleur, Carl le taulard
› Messages : 1788
› Nombre de RP : 6

Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 18:27

Toi et moi faut qu'on cause SIFFLE
J'adore le titre, j'ai ris :hihi:

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!



Rien. Rien d'important. J'te disais juste que j'allais pas bien et que je partais en couille ces derniers temps, que j'avais un peu envie de crever et beaucoup envie de chialer mais tu sais c'est pas important tout ça, ça vas passer, ça finit toujours par passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5395-leo-ses-baisers-laissai


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 18:50

ah ok j'vois le genre SIFFLE en mode poto-poto ou en mode tendu-tendu? :PERV:
merci gazelle, t'es bonne. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 21:34

le titre putain je suis dead MDR bienvenue au Parking haha :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella Mar 29 Déc - 22:36

Bienvenue !
J'aime le début de ta fiche :l:
Tu pourras avoir un lien avec Molly, si tu danses dans la rue SLURP
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella

Revenir en haut Aller en bas

Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Mon fils a vomi sur ma chemise Desigual, pas moyen de savoir où. ¤ Stella
» mon fils a vomi
» Mon fils a vomi ce soir...
» mon fils de 3 ans peut-il être émétophobe?
» mon fils de 4 ans a peur????? il mange tres peu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)