Partagez|


(teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 18:19

Teddy Killian Peters
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse. Santé !
Nom Peters Prénom Teddy Killian mais appelez le Ted, oui oui comme le film avec l'ours en peluche ! Il adore cette comparaison ! Date et lieu de naissance 16 septembre 1991, Bronx Âge 24 ans Nationalité Un pur américain Origines Il parait Irlandaise mais après... Statut matrimonial En couple avec son imagination et ses pinceaux, c'est déjà beau non ? Orientation sexuelle Hétérosexuel Job ou Activité Artiste-peintre même s'il peine à vivre de ça, alors du coup, ça lui arrive de chercher d'autres boulots malgré sa réticence à changer d'horizons Date d'arrivée au Parking Il y a trois ans. Grâce à son frère aîné, sa petite soeur et lui ont eu l'occasion de se trouver un appartement là-bas  Groupe De ceux qui rêvent, parce que c'est son but, toujours rêver. Type de perso Scénario tout chaud tout beau ! Crédits  Blasphemy Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Oui

   Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?
Cela doit faire trois ans que j'y habite maintenant avec ma petite soeur, Charlotte. Ce trois pièce au 7ème étage, on a réussi à l'avoir grâce à Jimmy, mon deuxième grand frère. Oui parce que le premier c'est Carl. Bref. Pour une fois qu'il a accompli quelque chose de bien, c'est vers nous qu'il s'est tourné pour nous le proposer. Avec Cha, c'est notre petit nid douillé. Pour rien au monde on ne voudrait le quitter. Certes, ce n'est pas un appartement de luxe hyper bien décoré. Mais c'est notre chez nous. La décoration laisse voir notre manière d'imaginer la vie. Des couleurs un peu partout, voir même trop de couleurs. Mais j'aime cette façon de penser...Je me répète peut être, mais pour rien au monde je ne laisserai cet appartement. Loin de notre mère, de nos beaux-pères. Proche de ceux qui comptent réellement. Surtout Cha'. Sans elle, ma vie perd de la couleur.
   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?
Je m'en contre fiche. J'ai un toit sur la tête, un pieu ou dormir, de quoi manger. C'est déjà très bien pour ma part. Certes, j'espère mieux pour ma petite soeur, mais au moins, on est tous ensemble. Après les voisins, je les aime bien. Je ne les connais pas tous et bien dommage. Si je pouvais faire connaissance avec tout le monde, je le ferai. Je suis la bonne poire qui aime aller vers les autres. Je vois toujours les choses du bon coté, comme pour cet immeuble et les voisins. En faites au fond, je m'en fou. Je me fou de tout. La seule chose qui m'importe c'est mes proches et ma passion. Alors vous imaginez bien mon avis sur l'endroit dans lequel je vis et avec qui à coté !
   Quelle est votre réputation au sein du quartier ?
L'artiste-peintre déchu, raté mais cool. Pas grand monde n'a de soucis avec moi. De toute manière, il faut l'avouer, pour en avoir un c'est sacrément dur. Je ne dirai pas que j'aime tout le monde et que tout le monde m'aime, mais c'est presque ça. Enfin, surtout quand je suis seul. Beaucoup de personne se pose la question de ma présence ici. Pourquoi je continue à rester avec cette famille qui me plonge tout droit vers la noirceur. Mais ce qu'ils n'ont pas compris, c'est que j'aime ma position. Fumer des pétards, boire, faire des coups bas avec mes frères et ma soeur. C'est mon quotidien. Mais j'ai une belle gueule, et les gens me trouvent cool. Alors ça passe mieux de ma part. Enfin je crois. Ce qui est sûr, c'est que lorsqu'on est tous ensemble, on est pas apprécié. Oh non, je dirai même qu'on nous méprise ! Mais j'aime ça. Vous l'aurez compris, je m'en fiche de tout. Je trace mon chemin et c'est ce qui m'importe.



   
feat Dylan O'Brien
Artiste avant tout. Ted c'est le petit marrant qui prend tout cool. Mais cette attitude, c'est grâce à sa passion, sa vision des choses. Il n'est pas du genre à s'énerver, ou chercher les embrouilles. Au contraire. Il s'en fiche. C'est un peu la Suisse dans ce monde de débauches. Il trace son chemin et tente désespérément de faire reconnaitre son art. D'ailleurs, c'est un touche à tout. Dessin, peinture, musique...Il aime tout ce qui peut lui permettre de s'évader. Il aime tout ce qui lui permet de rêver. C'est un peu la réincarnation de Picasso. Incompris, parfois méprisé par son attitude nonchalante tournant au je m'en fou de tout, Ted c'est le calme et le silence. Il ne vit pas de sa passion, il en a conscience et c'est ce qui le bouffe. Royalement. Alors il fait d'autres jobs, à contre coeur. Il se pourrait même qu'il en souffre, horriblement. Mais comme d'habitude, rien n'a d'importance pour lui. Son art passe avant tout.

Joints, Weed, Pétards. Appelez cette chose comme vous le voulez mais Ted c'est son dada. Après l'art bien sur. Il adore rentrer chez lui, s'en fumer un ou deux. Il s'évade, de nouveau. Il se retrouve loin, très loin de toutes ces choses qui n'ont aucune importance mais qui pourtant jouent crucialement sur sa vie. Il en fait même pousser chez lui. Quelque chose qu'il se garde de dire. A part à sa famille ou ses proches. Parce qu'il aime le partage. Ted, il aime cette putain de sensation qu'il ressent lorsqu'il commence à fumer. Il adore se sentir partir mais rester sur Terre. Comme tout artiste incompris, raté et déchu, c'est dans ces moments là qu'il est inspirait. Parce qu'il se crée son monde. Un monde haut en couleurs qui n'existe pas. A part dans sa tête de déjanté.

Cool, perché, bien dans ses baskets, optimiste. Le jeune déjanté que tu vois là, et bien c'est un combo de plusieurs facettes. Mais jamais du mauvais coté. Ted, il est cool. Ted, c'est un mec bien malgré son physique de perché et ses répliques un peu loufoques. Il sait ce qu'il veut et ne se gêne pas pour le dire. Il voit la vie d'une manière différente. Totalement différente. Mais c'est ce qui fait son charme. Parce qu'avec lui, tout va bien. Il y a toujours de la lumière dans la noirceur. Ted, c'est le genre de gars a toujours relativiser, voir le bon coté. Il est bien dans ses baskets et ne changera pour rien au monde. C'est un révolutionnaire des temps anciens. Un hippie dans l'âme.

Années 70. Il voue un culte presque pénible pour les autres à cette époque. Il aurait aimé vivre lors de cette période. Le monde de la weed, des gens cool qui se fichent comme lui de tout. Pis, la musique était bonne, complètement bonne. Rien qu'en l'écoutant, on pouvait partir loin. S'enfuir. Mais aujourd'hui, c'est totalement différent. Alors Ted il reste perché dans son monde. Il continue de faire vivre ces années dans son coeur, son esprit et sa façon de vivre. Parce qu'il aime ça. Ouais putain, il en crèverait même !

Famille. Ted est un peu le bizut de sa famille. Parce qu'il est ailleurs, parce qu'il ne fonctionne pas comme les autres. Alors il a pris l'habitude de recevoir les blagues de ses grands frères. Surtout du deuxième. Lui, c'est le pire. Ils se cherchent constamment. Ted ne réagit pas vraiment. A vrai dire, il laisse passer, se disant qu'un jour, un neurone va lui pousser pour comprendre qu'il est différent mais reste le même. Pourtant, malgré une réputation assez détestable, Ted ne serait rien sans eux. Il aime sa position, il aime sa famille. Pas sa mère, ni son père ou ses nombreux beaux-pères, non. Ses deux grands frères et sa petite soeur. A ses yeux, c'est tout pour lui. Il les aime bordel. Et qu'est qu'ils feraient pas pour eux. Surtout pour Cha'.

Charlotte ou Cha'. Leur relation est plus que fusionnelle. Ils s'entendent à merveille, font tout ensemble. Les séparer, pour le moment personne n'a tenté le coup ou n'y est arrivé. Pourquoi ? Parce qu'ils sont indestructibles. Leur amour pour l'un et l'autre est beaucoup plus fort que tout. Ils se racontent tout, ne se gênent pas pour dire à l'autre ce qu'ils pensent haut et fort. Ouais, le frère et la soeur, une bonne chose dans ce monde de merde. Parce qu'elle est, au fond, sa petite touche de couleur en plus. Habiter avec elle fut qu'une logique presque parfaite. Ils ont presque la même vision, ils sont des néo-hippies et ils aiment ça. Cependant, depuis quelques temps, leur appartement est plus un lieu de débauche qu'autre chose. A vrai dire, c'était le cas depuis le début, mais à présent au lieu d'être 2, ils sont 4 à le vivre. Ted s'en fiche, ou peut être pas. Il s'en veut un peu de faire vivre ça à sa petite soeur qui mérite beaucoup mieux. Elle mérite un monde haut en couleurs, alors il fait de son mieux pour le lui apporter. Il suffit de voir la déco.

Luca. Cette fille là, c'est une énigme pour le jeune homme. D'habitude, il s'en fiche. Vous allez demander envers quoi Ted porte de l'importance ou ne s'en fiche pas, et bien mis à part son art et sa famille, voici une nouvelle réponse. Luca. Cette beauté divine, amie de sa petite soeur. Ils se connaissent depuis toujours mais n'ont jamais réellement tissé de lien. Jusqu'à un certain après midi. Pour être clair, ils se sont embrassés et on finit par coucher ensemble. Sa première fois. Il s'en souviendra. Elle continue de rester son énigme, sa petite perle. Il ne sait pas réellement ce qu'il ressent pour elle. A vrai dire, il ne veut pas se poser toutes ses questions emmerdantes de la vie. Mais il tient à elle. Ouais, beaucoup même.

Son physique. Beaucoup pourrait penser que Ted est le genre de mec à ne pas s'entretenir, ne pas prendre soin de lui. Mais c'est faux. Son corps, il fait en sorte qu'il plaise. Sa vision des choses ne fait peut être pas l'unanimité, mais sa belle gueule d'ange et son corps oui. Des filles, il peut en avoir. Certes, il n'est pas vraiment doué pour draguer, mais il lui suffit de parler de sa passion, un sourire, et c'est dans la boite. Il lui est même arrivé de pousser la chanson pour une jeune femme. Une chose qu'il ne regrette pas puis qu’apparemment il n'est pas si mauvais. Vous l'aurez compris, Ted n'a pas le corps d’Apollon, mais il a son charme. Un perché qui séduit ça vaut de l'or, à qui le tour ?

Intelligent, rusé. Ted est tout sauf con. On pourrait croire qu'il n'est qu'un simple débile qui se refuse de voir la vérité, mais il laisse le penser pour pouvoir mieux agir par derrière. Parce qu'au fond, il est vicieux. Parce qu'au fond, c'est un petit surdoué qui ne sait pas réellement comment utiliser ses neurones. Rusé, de bonnes analyses, il se plante rarement. Vous pensez avoir deux pas de plus que lui, mais croyez le ou non, Ted est déjà loin devant vous, à vous pointer du doigt en rigolant. Parce que pour lui, vous n'êtes que des stupides idiots qui ne comprennent rien. Il aura toujours une longueur d'avance sur vous. Toujours.

Malicieux, pervers, menteur, manipulateur, toujours plus de complots et de noirceur. Ted c'est la bonté incarnée. Il est gentil, il est cool, il cherche pas la merde. Du moins pratiquement jamais. Parce que comme Docteur Jekyll et Mister Hyde, Ted a sa facette noire. Celle qui ne ressort que très rarement, seulement quand des occasions se présentent. Il peut vriller, complètement. Fini les sourires, le regard bon. Lucifer lui même prend possession du jeune Ted. Des dégâts, beaucoup trop de dégâts. Il ne lui arrive très peu de connaitre cette facette, mais quand elle est là, mieux vaut se trouver de son coté. Ted est prêt à mourir, tuer. Il n'a pas peur de se salir les mains, au contraire. Mais au fond, il a peur de lui même et de ce en quoi il pourrait être capable. Alors il l'enfouit, au plus profond de lui. Au plus profond des ténèbres...
   
   

2007. « Qu'est que t'fous ?! » La charmante voix de sa petite soeur, Charlotte. Les deux ne pouvaient jamais se séparer. Mais par moment, c'était justement ça le problème. Ils faisaient tout ensemble, même les tâches les plus débiles comme faire la vaisselle. Mais cette fois-ci, Ted avait besoin d'être seul. Sur son ordinateur, il faisait des recherches afin de lui permettre de trouver de nouvelles imaginations. La Weed coulait dans son sang, on pouvait le voir avec ses yeux dont ses vaisseaux capillaires avaient explosés, son teint pâle...Il avait l'habitude. « En quoi ça te regardes Cha' ?! » La jeune femme n'aimait pas qu'on lui cache des choses. Surtout quand il s'agissait de Ted. Le frère et la soeur se disaient tout, vraiment tout. Leur relation fusionnelle était l'un de leur pilier dans ce monde qui ne les correspondait pas. « Pardon ?! Attends montres moi ! » Des chamailleries, des petites disputes. C'était leur quotidien. Mais ils s'aimaient. Oh ça ouais putain qu'est qu'ils s'aimaient ! « Non mais bordel, lâches la souris ! » Les deux jeunes continuaient de s'embêter. Charlotte tentait comme elle le pouvait de voir ce que son frère faisait. Quant à lui, il implorait sa soeur de le laisser tranquille tout en couvrant l'écran de l'ordinateur. Deux vrais zigotos si vous voulez tout savoir ! « Allez fais pas ton dur à cuire et montres moi, promis je dirai rien et je me moquerai pas ! » Ted soupira sans réellement être en colère. A vrai dire, il aimait l'attitude de Charlotte. C'était son petit rayon de soleil, rien qu'à lui. La fixant du regard, il plissa les yeux avant de déposer son ordi sur la table. « J'espère que tu sera hanté par des putains de cauchemars pour ce que tu me fais vivre ! » « Ouais j'sais. J'me demande comment je fais pour me regarder encore dans un miroir » Un silence puis un éclat de rire. Son rire. Il aimait l'entendre. Ce rire si mélodieux qui l'apaisait. Mais pas cette fois-ci. Grognant, lui lançant un regard méprisant, Ted lui tira la langue. « Heureusement que tu devais pas te moquer idiote ! » Charlotte s'approcha alors de son frère et lui attrapa les joues. Elle fit comme les grands mères avant de se mettre à rire à nouveau. « Mais t'es sérieux ? Des licornes Ted ? Tu veux pas partir dans le monde des bisounours non plus ? » Le jeune homme déposa ses mains sur ses hanches avant de se frotter le visage. Puis, après quelques secondes écoulées, Ted se mit à rire. Sa soeur venait de le contaminer. Sa joie de vivre, sa bonne humeur venait de prendre possession du jeune homme...Bordel qu'est qu'il l'aimait. Il l'aimait plus que tout cette petite peste mais qui au fond, était tout pour lui.

2008. 16 ans. Luca. Faut dire la vérité, Ted et elle ne se sont jamais réellement parlés. Jusqu'à ce jour, jusqu'à ce fameux après midi. Cha' elle n'était pas là. C'était peut être mieux comme ça, enfin, il n'en savait rien. Au début, Ted pensait que la jeune femme ne resterait pas. Sa meilleure amie n'était pas là, quel était l'intérêt de l'attendre avec un raté ? Mais c'est ce qu'elle fit. Luca s'installa confortablement aux cotés du jeune homme. Rien de bien particulier. Juste sur le canapé comme ça, devant la télé. Mais il fauta. Il fit une simple petite action qui bascula la situation. Ted tourna son regard vers elle, elle en fit de même. Et là paf. Une putain de tension palpable. Même les voisins devaient la ressentir. Ted n'avait que 16 ans, mais il comprenait très bien ce qui était en train de lui arriver. Il la voulait. Oh ça ouais ! Alors ils se sont embrassés. Timidement, tendrement puis...Sauvagement. Ils se voulaient l'un à l'autre. Ils l'avaient compris. C'était peut être d'ailleurs pour cette raison qu'ils n'arrivaient pas à s'approcher. Mais à présent, ils étaient seuls. Ils leur a fallut un après midi pour changer la donne. Leur première fois, se fut ensemble. Et qu'est que c'était bon ! Ouais, ils ont apprécié. La preuve, pendant quelques temps, ils ont commencé à sortir ensemble en cachette. Sauf que ben...Physiquement c'était l'éclate, mais à coté de ça, c'était aussi désert que le Sahara. La loose quoi ! Alors ils ont stoppé, d'un accord commun. Mais tout n'est pas fini. Même à l'âge de 16 ans, Ted se l'ait répété.

2012. Allez les jeunes, putain c'est nous les vieux et pourtant on grimpe plus vite ! Ted se mit à rigoler tout seul. Il avait une réplique, mais comme à son habitude, il se méfiait des représailles. Son deuxième grand frère était assez bourrin avec lui. Ted était sa tête de turc comme on dit si bien.« Ça m'étonne pas, t'as rien dans la cervelle, c'est plus léger à porter ! » Un regard complice échangé avec Carl puis Cha' et se fut l'ensemble qui se mirent à rire. Peut être que le jeune homme était perché, un vrai raté, mais par moment il savait où placer ses phrases. Au bout de quelques minutes, les Peters terminèrent de monter les 7 étages qui les séparaient de l'appartement. Charlotte se mit à grogner, fatiguée d'avoir dû faire autant d'efforts. Quand à Ted, il poussa ses grands frères comme un gamin car il désirait plus que tout voir l'appartement en premier. Et il ne fut pas déçu. En quelques secondes, le jeune homme se mit à courir dans les trois pièces, tel un renard enragé. « Yahooooo putain d'la bombe ouais ! On a enfin notre chez nous ! » Ted était heureux. Pour un rien, il succombait très rapidement à ce qu'on peut appeler le bonheur. Cette étape en faisait partie. Une nouvelle destinée, un nouveau tournant. Le jeune homme continuait petit à petit à construire son chemin.

2015. « Bordel Cha' bouges toi les fesses ! » Et c'est ce qu'elle fit. Sa petite soeur se mit à se trémousser tout en remuant des fesses. Une action qui exaspéra Ted mais au fond, le faisait bien marrer. La situation était assez particulière. Cha', Luca et lui avaient décidé d'aller ensemble faire les courses. Plus de bras, moins de charge. Sauf que voilà, la jambe de la jeune blondinette se mit à lui faire mal. Et evoir monter 7 étages avec une douleur horrible, c'était tout aussi dur qu'une torture ?! Alors, en gentleman, Ted se proposa de la porter sur son dos. Il donna ses sachets à la jeune femme, avant qu'elle ne grimpe avec délicatesse. En soit, ce n'était pas si lourd. Il pouvait y arriver. Mais voilà le problème : sa petite soeur qui se trouvait devant ne se bouger pas pour monter les escaliers. Au contraire. Sentant ses bras trembler ainsi que ses jambes, il fallait faire vite. « Fallait pas qu'on soit au 7ème étage ! » Grognant avant de soupirer, Ted leva les yeux au ciel. « J'te jure que si tu te bouges pas, j'me transforme en zombie et j'autorise le cannibalisme ! J'te mords ta putain de cuisse ! » Les rires se firent entendre dans tout l'immeuble mais ils s'en fichaient. S'il y avait bien un truc dont les Peters ne faisaient pas attention, c'était bien la gêne envers leurs voisins. Ils vivaient, pleinement. C'était tout !
Ils leur fallut quelques minutes pour réussir à monter tous les étages. Ted, dans toute sa splendeur, se mit à jouer la comédie. Ouvrant la porte en se tenant à la poignée, il fit celui qui s'écroula au sol, rampant lentement vers la table de la cuisine. « Haaa...De l'aide...De l'eau...Je vais mourir. » Pour seule réponse de la part des filles, le jeune homme reçu un verre rempli d'eau fraiche...Mais sur le visage. « J'espère que tu sais nager ! » Fin, très fin. Mais c'était son quotidien. Et ça Ted, il ne s'en séparerait jamais !

   
Pikachu
passe ta souris !
Hey les gens, moi c'est Jenna mais on me connait surtout sous le nom de Pikachu (cette petite boule de poil jaune qui électrifie tout le monde, c'est mon caractère  Laughing ). J'ai 22 ans et j'ai connu le monde du RP à l'âge de 16 ans. Depuis je ne le quitte plus !  JAIME
Ma connexion va varier selon mon emploi du temps (le boulot, les sorties) mais surtout que bientôt (mi janvier) je m'en vais vivre en Nouvelle Calédonie ! Ce qui va un peu compliquer les choses durant mon départ mais tout sera régler très vite !  SLIP  coeur
Sinon, Peace and Love !  :l:  DANCE


Dernière édition par Teddy Peters le Jeu 19 Nov - 22:43, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 18:55

J'aime trop les scénas des Peters hinhin Surprised bienvenue au Parking, super choix :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 18:56

Teddy t'es choupi :l: Bienvenue <333
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 18:57

toi, mais toi :hihi: HEHE
merci merci, merci mille fois de tenter le scénario, tu me remplis de joie mon p'tit chat BANANE



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 19:03

Merci à vous tous ! J'avoue que ce scénario donne vachement envie ! HAN
Je vais vous émerveiller avec ma réussite artistique (ou pas ! Laughing )

Luca, oh j'aime le surmon p'tit chat ! Toi, mon petit Ted va t'avoir à l'oeil HEHE MIAOU
D'ailleurs, il va falloir qu'on cause pour notre lien, qu'en dis-tu ? JAIME HOT
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 19:15

adjugé pour p'tit chat alors HEHE HEHE j'espère bien que tu vas m'avoir à l’œil tiens PERV Smile
oh mais on peut en causer auuuuuutaaaaaaant que tu veux BANANE BANANE j'ai un truc à faire là, mais je te mpotte après si tu veux, ou mpotte moi en attendant si tu as des questions HEHE BLBLBLBL LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 19:41

Bienvenue parmi nous HAWW

Ton second prénom, c'est le nom du fils Butler :hihi: t'as la classe mec !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 20:31

Dylan =) welcome ici =)
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 20:33

TROP BIEN LE DEBUT DE TA FICHE MON COCO coeur coeur coeur
Trop hâte de lire la suite !!

Et encore merci 10000000 FOIS d'avoir pris mon scénar HAN HAN HAN JAIME JAIME HELLO HELLO

HEY MAIS HOOOO Luca et Ted vous vous calmez DIRECT sinon hein ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil C'est moi qui va vous avoir à l'oeil NON MAIS ! Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 20:48

OH MIN DIEU TÉ BO TÉ BO TÉ BO
Bienvenu :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 20:53

Bienvenue au Parking :l: Bon courage pour ta fiche BRILLE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 21:09

Bienvenue :l:


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Mer 18 Nov - 22:43

Héhé merci à vous tous ! JAIME SLIP

Cha' t'as intérêt à bien nous avoir à l'oeil alors... MIAOU SIFFLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2299
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Jeu 19 Nov - 3:26

Bienvenue dans le coin BANANE !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté. Jeu 19 Nov - 17:35

dylan l'indémodable JAIME super choix de scéna au passage.
bienvenue ici! LOVE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: (teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté.

Revenir en haut Aller en bas

(teddy) L'âme de Picasso, la vie d'un raté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» cherche à acheter Xsara Picasso
» [résolu] J'ai acheté un Picasso : synecdoque ou métonymie ?
» L’Hôtel Salé et la réouverture du Musée Picasso
» Picasso vu par Picasso
» Picasso, un génie sans piédestal ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)