Partagez|


Rudy J. C. Fields

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:39

Rudy Jake Connor Fields
« On ne discute pas l’érotisme ; on bande ou on ne bande pas. » (J. Cocteau, in Lettres à Jean Marie Magnan
Nom Fields, Prénom Rudy, Date et lieu de naissance 8 août 1967, Washington D.C Âge 48 ans, et ça doit faire près de dix ans que j’ai l’impression que mon visage ne change pas ; le miroir me renvoie toujours la même image, celui d’un homme sans attache et heureux de l’être. On me dit beau, dangereusement attirant, doté de cette virilité qui excite les passions de ces femmes sans honneur. Nationalité américaine, Origines Je ne les connais pas et m’en contrebalance, Statut matrimonial Veuf, mais si j’ai épousé une femme, je ne m’en souviens qu’à peine : elle était de toute façon ma seule erreur de parcours. Orientation sexuelle Bisexuel (qui n'assume pas son attirance pour les hommes). Job ou Activité Je suis à la tête du Lupanar, où mes belles putes craignent mes colères noires – suffisamment pour ne pas me décevoir, en tout cas. Et pour arrondir mes fins de mois, je gère quelques autres putes, de trottoirs, et comme les autres, elles savent qu’elles n’ont pas intérêt à faire de connerie, en témoignent les petites perles que je séquestre le temps qu’elles récupèrent – je n’aime pas mettre sur le marché des objets abîmés. À côté de ça, j’ai une véritable passion pour le feu… Et quand je dis véritable passion, je ne parle pas seulement de « regarder » le feu dévorer tout sur son passage, je parle de le provoquer quand j’en ai l’occasion. Si j’ai une preuve à détruire ? Je vais préférer y mettre le feu. Quand j’ai besoin de me débarrasser de quelqu’un… c’est tellement plus jouissif de le voir brûler. Oui, c’est bien ça, je suis un pyromane. Date d'arrivée au Parking 1er octobre 2015,  Groupe Ceux qui vivent, Type de perso Scénario Crédits ?,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Bien sûr que oui ! Surtout que ce n’est pas mon scénario déjà à la base Smile

Quand et comment avez-vous emménagé au Parking ? J’ai emménagé au Parking il y a quelques semaines. Je ne sais même pas pourquoi j’ai choisi ce bâtiment plus qu’un autre. Peut-être parce qu’il me paraissait à mon image ? Triste, délabré, riche de vie mais pauvre d’émotions ? Ou alors c’est peut-être son aspect banal qui m’a attiré en premier lieu ? Je n’en sais rien. Une chose est sûre, je compte bien y rester plusieurs mois. Qui sait, des années même ? Je m’y sens comme un poisson dans l’eau. Les gens se parlent mais ne s’écoutent pas. Les gens y existent mais n’y vivent pas. Les gens me voient mais ne me regardent pas. C’est parfait. Il me semble en tout cas.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Je ne m’occupe pas de mon voisinage, et il ne s’occupe pas de moi. Je suis l’homme qui sors tôt, qui rentre tard, je suis l’ombre qu’on ne saisit pas – à moins que je ne le veuille. Ceci dit, j’ai bien remarqué la belle blonde du dessus, et sa poitrine généreuse. Si je n’avais pas un minimum de self-control, j’imagine qu’elle aurait déjà fini dans mon lit derrière le dos de son stupide mari. Quant à la famille du dessous, je sais déjà que la mari trompe sa femme puisqu’il est un de nos clients les plus réguliers – oui, ça sert de faire travailler les putes –, et que l’aînée se shoote à l’héroïne quand elle peut s’en procurer.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Je crois qu’on me déteste, en fait j’en suis sûr. Les hommes me perçoivent comme le type sur lesquelles leurs femmes fantasment en secret la nuit – et il faut bien dire que j’aime les narguer quand je les croise le matin, en leur adressant un clin d’œil arrogant –, et les femmes ont pour la plupart eu le cœur brisé. Il suffit de quelques commérages ici et là pour qu’elles apprennent que j’ai couché avec la plupart d’entre elles… Autrement dit, je crois pouvoir dire que j’ai une mauvaise réputation. Certes, je ne suis ni le ringard de service, ni le geek qui se planque dans son grenier par peur d’affronter le monde réel, mais je suis le gros enfoiré de service sans remord ni vergogne.



feat Johnny Depp
Je suis bon cuisinier. Je me lève tous les jours à sept heures pétantes. Mon petit-déjeuner, un verre de jus d’orange et une clope. J’ai un tatouage sur l’intérieur du poignet gauche, à savoir un symbole tribal. Je suis incapable d’aimer, les femmes sont des chiffons que je jette après utilisation. Il m’arrive de nourrir le chat de la voisine quand il passe me rendre visite. Quand je bois, je tourne au cognac ou au whisky, avec une nette préférence pour le cognac français. J’écoute de la musique classique, et uniquement de la musique classique – oui, c’est noble comme musique, n’est-ce pas ? Comment je teste mes putes ? En m’envoyant en l’air avec une fois par mois – sauf les vierges, elles ont un prix inestimable. Elles passent également leurs examens médicaux une fois par mois. J’aime être présentable quand je travaille, mais en-dehors je ne m’habille jamais autrement qu’en jean, t-shirt. Je ne passe jamais une nuit seul, quitte à me faire une pute.
Mes parents sont morts quand j’avais quatorze balais. Dans les rares souvenirs que j’ai d’eux, mon père frappe ma mère parce qu’il sait qu’elle a eu une énième liaison avec le connard d’à côté, et ma mère noie son éternelle insatisfaction dans l’alcool. Résultat, dès mes quatorze piges, j’ai voyagé de foyer en foyer, sans jamais trouver chaussure à mon pied. En vrai, j’ai en horreur tous les faux semblants de famille unie et heureuse, ça me donne juste envie de gerber. Résultat, je n’ai causé que des problèmes à mes diverses familles d’accueil. J’ai été exclu un nombre incalculable de fois des écoles et collèges qui ont jonchés mon éducation. Je ne suis jamais allé au lycée. Ça vous étonne vous ? L’école buissonnière, c’était mon activité favorite lors de mes jeunes années. Très tôt, j’ai trempé dans des affaires pas claires. Trafic de cigarettes dans un premier temps, puis de shit, pour finir avec la cocaïne. Les armes ? Jamais touchées. C’est l’année de mes seize piges que je me suis découvert une passion pour le « vol ». J’ai commencé par des petits magasins qui ne payaient pas de mine, puis petit à petit je me suis attaqué à de plus gros commerces. Quand la boutique ne me plaisait pas ? Je prenais mon pied en la faisant cramer. Je considérais, et considère toujours, qu’un mauvais magasin ne peut devenir attrayant que lorsque les flammes en rongent chaque centimètre.

À vingt piges, j’ai été arrêté pour la première et dernière fois. Un cambriolage qui a mal tourné. Je n’y suis resté que six mois, mais ces six mois ont suffi pour me faire découvrir un monde que je ne connaissais pas. En taule, vous n’avez pas trente-six solutions : vous dominez, ou vous êtes dominé. Croyez-moi, être dominé ce n’est franchement pas cool, ça l’est encore moins pour un hétéro pur et dur comme moi. J’ai dû me faire une place, et pour ça je peux dire avec fierté que je ne me suis pas laissé abattre par les difficultés : dès que je rencontrais un autre prisonnier qui, lui, n’avait franchement rien à foutre en taule, j’en profitais. À force de prendre des culs d’homme pour combler mes appétits, j’ai fini par tellement regretter les grosses paires de poitrine que je me suis juré de monter un trafic de putes dès ma sortie. Rien de tel pour pouvoir assouvir toutes les pulsions sexuelles que d’avoir autant de nanas qu’on veut autour de soi, surtout si ces nanas-là ne peuvent qu’être consentantes. C’est aussi durant mon séjour en prison que j’ai rencontré ma défunte femme. Sur ce point, je ne compte pas m’étendre. Elle est morte, d’un cancer, et ce n’est pas plus mal. Notre mariage, c’était une couverture à mes yeux, rien de plus. Je l’ai tellement trompée que je ne compte plus les scènes de ménage. Une vraie plaie je vous dis. Certes, avoir une femme, ça me permettait d’avoir toujours un trou à fourrer au cas où je ne trouve pas mieux ailleurs, mais ce petit avantage ne vaut pas toutes les emmerdes qu’elle m’a apportées.

À vingt-et-un ans, je sors du trou. Cinq ans plus tard, j’ai ouvert le Lupanar. Ça a pris du temps, mais ça a fini par payer. Au bout de dix ans de succès, je peux me vanter sans prétention d’avoir vu plus d’une célébrité y passer afin de louer les services d’une de mes putes. Le Lupanar, c’est une maison close. Elle se divise en deux parties. La moitié de mes putes s’adressent aux pauvres types comme toi, qui n’ont pas grand-chose pour payer leur service ; l’autre moitié, les putes « de luxe » comme je les appelle, les plus grosses pointures de la ville les veulent dans leur plumard. Il va sans dire que les putes bas de gamme, je fais quelques check-up ici et là, histoire de vérifier qu’elles ne risquent pas de te contaminer… mais je le fais sans me casser le cul. Par contre, les putes « de luxe », elles ont droit à la totale ! J’ai même exigé d’elles qu’elle fasse poser un stérilet – à leurs frais, évidemment. Et s’il s’avère qu’elles cherchent à m’entuber, ça finit généralement très mal pour elles…

Aujourd’hui, j’ai 48 piges, et je viens de m’installer au Parking. Ce que je compte y faire ? J’en sais foutrement rien moi-même, mais peut-être que tu sauras me le dire, toi ?



Njüt
passe ta souris !
Alors… que dire de moi ? Eh bien je commencerai par dire que j’ai été traînée de force ici par un de vos petits récents. Oui, toi là, qui te planques derrière l’écran, oui c’est à toi que je cause Solal ! BREF ! Je suis là, je suis gentille… Au pire si vous avez des questions, posez-les, ce sera plus simple Smile Car à part dire que j’ai bientôt 26 ans, un gentil p’tit futur mari, et une adorable petite bouille de 6 mois… je vois pas Smile


Dernière édition par Rudy Fields le Ven 30 Oct - 10:11, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:42

Quel choix OMG Bienvenue :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:45

La fiche rapide de dieu !
Bienvenu ! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:51

Sublime scénario, je suis vraiment heureux de t'avoir conseillé ce fow ! Welcome my dear, tu vas faire des étincelles ! coeur coeur coeur coeur coeur coeur
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:53

Cette fiche OMG & ce choix d'avatar OMG c'est bon, je meurs BRILLE
Bienvenue au Parking :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:53

Bienvenue, bon choix de scénario !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:54

J'adore l'avatar ! De toute façon JDepp est juste un incontournable :l:
Ça parle pas mal de pute ici HUM Ouais bon... je crois que ton perso me fait peur MDR Il aime foutre le feu alors que moi c'est ma putain de phobie Twisted Evil FAN

RUDY J. C. FIELDS a écrit:
J’ai même exigé d’elles qu’elle fasse poser un stérilet – à leurs frais, évidemment.
Oh mon dieu MDR Tu m'as tuée là ! Evil or Very Mad La bonne grosse réaction de pauvre type MDR Je crois que ton personnage va me faire mourir de rire, par contre s'il croise le chemin d'Hazel ça va pas le faire du tout Laughing
Bienvenue :l:


(je savais pas que c'était un scénario, en tous cas il défonce !)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2299
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Jeu 29 Oct - 23:56

Bienvenue parmi nous mr pute HELLO !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:00

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:02

Merci à tous Smile Même pas le temps de me relire qu'on me saute déjà dessus Surprised C'est quoi ce forum où  on laisse pas les nouveaux respirer HAN


Plus sérieusement, j'vous aime déjà, et j'vais aimer me faire détester BANANE




PS : Fais gaffe Hazel, tu risques d'être la première que j'cramerai Smile


Dernière édition par Rudy J. C. Fields le Ven 30 Oct - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:03

T'as pas encore vu les Commères ça se voit SIFFLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:05

Rudy J. C. Fields a écrit:
PS : Fais gaffe Hazel, tu risques d'être la première que j'cramerai Smile



J'avais édité avant que tu me répondes Hazel, du coup je réitère la remarque Smile :P
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:23

GOSH, Johnny Depp alias mon pirate de mes rêves roses SALIVE
En plus tu travaille avec les putes... Je sens que par manque de fric, Isa va finir dans tes rangs malveillants :hihi: (j'aime la violence PAN )

Bienvenue à toi ! :)
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:30

Isa => Je me frotte les mains rien qu'à l'idée de t'avoir comme pute "de luxe"..... J'espère que tu finiras dans mon lit des fois quand même BLBLBLBL
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields Ven 30 Oct - 0:39

Bienvenue à la maison ! I love you
DEPP OMG OMG OMG
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Rudy J. C. Fields

Revenir en haut Aller en bas

Rudy J. C. Fields

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Remboursement CERN
» Archéologie irlandaise, une mine d'informations
» Rudy : DEMANDE D'INTERCESSION ET PRIERES POUR REBECCA
» Médailles Fields 2010 : cocorico !
» médaille fields

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)