Partagez|


Némésis, don't be so slow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:06

Némésis Isis Hopper
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom Hopper, Prénom Némésis qu’on peut raccourcir en Isis, Date et lieu de naissance le 28 Septembre 1991 en Pennsylvanie, Âge vingt-quatre ans, Nationalité américaine, Origines un père américain et une mère égyptienne, Statut matrimonial en couple avec son ancienne codétenue, Orientation sexuelle ancienne bisexuelle devenue uniquement lesbienne avec sa belle. Job ou Activité boulangère ainsi que trafiquante de stupéfiants, Date d'arrivée au Parking il y a quelques jours,  Groupe de ceux qui survivent, Type de perso inventé Crédits .noragami,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? oui

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?
« C’est une bonne histoire, marrante à souhait. J’avais dix-sept ans, quand, mon ex-petit-ami et professeur de géographie m’a dénoncé à la police.
Mon avocat à préféré me dénoncer comme folle, j’ai donc fait deux ans en asile avant de purger ma peine en taule. Mon crime ? Harcèlement. Ce qui, est totalement faux. On sortait vraiment ensemble, en cachette, on couchait même ensemble. Puis, je trouvais ça normal, je suis allé chercher leur petite-fille, Ambre, à l’école. Je me suis mêlée de sa vie privée, car il m’avait dit qu’il allait divorcer. Finalement, sa femme et lui, m’ont dénoncé comme harceleuse, mais ce n’est pas ça qui m’a mise entièrement en taule. Après mes deux ans en asile, je fus relâchée pour une semaine. Durant cette semaine, je suis allé voir cet homme et j’ai violenté sa femme. Pulsions meurtrières, deux ans d’asile et trois ans de prison avec suivi psychologique, en plus pour éviter que je ne revienne à la charge, on m’a transférée à New-York.
Je fus relâchée il y a peu. Ne connaissant personne, j’ai appris que ma sœur ainée, Jennys, vivait dans le Bronx, dans ce fameux Parking. La police m’a mise sous surveillance constante, un bracelet électronique à la cheville, une visite par jour et un appel tous les deux jours. En plus de cela, je devais bosser dans une boulangerie, appartenant à un ancien détenu. Bref, voilà quand et comment je suis arrivée ici, au Parking. »

Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?
« Ici depuis seulement quelques jours, je ne peux pas trop vous dire comment je vois les habitants de l’immeuble. Néanmoins, je me sens bien par ici. Chez ma sœur, même si elle reste réticente à l’idée de me savoir là. Je pieute de temps à autre sur le toit, à la bonne étoile, des joints comme compagnons ou parfois, je squatte chez qui n'est pas là, forçant les serrures. Un petit truc sympa que j'ai appris d'une pote de prison, ancienne cambrioleuse. »

Quelle est votre réputation au sein du quartier ?
« Comme dit, je suis là depuis pas longtemps. Néanmoins le fait que j'ai fait de la taule et de l'asile psychiatrique n'est pas un secret. Folle, meurtrière, harceleuse, ce sont les surnoms que l'on me porte. Pourtant, je ne le suis pas, ou pas totalement. Cela dépend de la personne. La jeune trafiquante aux multiples talents. La boulangère qui trafique. Ouais, mon métier, bien qu'aux yeux de certains, je ne suis qu'une simple boulangère, ancienne détenue. La jeune trafiquante aux multiples talents. Parce que de la prison, j'ai appris à forcer une serrure, gérer de l'argent, jouer au poker aussi bien qu'on joue au menteur.»

feat Jennifer Lawrence
La religion dans la peau : Fille de pasteur, Némésis a toujours vécue sous le poids d'être la gentille fille à son père. Bonne religieuse, présente aux sermons de son paternel... C'est ce qu'on attendait d'elle.

Le vilain petit canard : Longtemps vu dans l'ombre de sa magnifique sœur ainée, Némésis ne remplissait jamais son rôle de la fille du pasteur. Casse-cou, crieuse dans l'église, petite chapardeuse, depuis son plus jeune âge, elle ne remplissait pas du tout le rôle qu'on lui imposait. Cela lui a valu le mépris de toute sa famille.

La fumette commence tôt : Sa première clope, c'était au collège. Elle n'avait que treize ans et elle sortait déjà avec un homme trois ans son ainé. Clopes et joints, cela lui a été offert par sa fréquentation du moment.

Faire le mur : Mauvaises fréquentations, Némésis refusait d'écouter les limites de ses parents. À peine quinze ans, elle faisait le mur comme une fille plus vieille. Sortant pour aller sous un pont, fumer des joints, boire et se droguer, les fêtes au campus ne tardant pas à s'y joindre.

Fleur perdue : Némésis n'est plus vierge ! Quinze ans, tout dans le sang. Elle s'était fait culbuter derrière des poubelles, sa première fois et elle avait de la drogue dans les veines. Elle adorait ça.

Son premier amour : Elle avait des gars, des centaines, mais ce n'était jamais l'amour avec le grand A. C'est à dix-sept ans qu'elle rencontre son nouveau professeur de géographie, Monsieur Smythe. Il était beau. Il était sous le charme extravagant de la petite Némésis. Il était marié. Il était heureux papa d'une Ambre.
Elle le poussait à bout et finalement, une aventure commença pour les deux ; galipettes dans la salle de classe quand le lycée allait fermer ou, durant la pause dans sa voiture.

La raison du délire : Folle amoureuse depuis trois mois, elle s'imaginait déjà avec son prof. Ce dernier la rassurant qu'il n'aimait qu'elle, Némésis en a jugée qu'il quitterait son épouse pour elle. Assumant son futur rôle de belle-maman, Némésis commence à fouiller dans la vie privée de son amant. Elle commença à chercher la fille de ce dernier quand il avait des réunions au lycée. Tout cela devenait trop gênant pour lui, trop fou, trop harcelant. Sa femme étant devenue au courant, lui annonce qu'il faut la dénoncer à la police. Son mari l'écouta et voici Némésis entre des barreaux de fer jusqu'au procès.

Tenue blanche : Procès fut terminé. Némésis est dite comme folle et est emmenée à l'asile psychiatrique le plus proche où elle y passera deux ans. Piqûres, médoc, électrocutions, tout y passe et à sa sortie, Némésis est totalement pâle, comme désintoxiquée.

Folle de rage : Némésis sort de l'asile, première chose à faire ; se venger. Elle sonne chez son prof et sa femme lui ouvre. Une petite frappe, une petite engueulade et finalement des coups-de-poing. Némésis était à deux doigts de tuer la femme à coups-de-poing sur le pif. Elle fut reconduite en asile psychiatrique pour deux ans où, là, ils ne lui font pas de cadeaux.

La prison, combinaison orange : Prison pour femmes, elle y passera trois ans avec un suivi psychiatrique. Déjà bien remontée par son séjour en asile, Némésis cherche à se venger, toujours, mais ne le montre pas à son psy. Elle devient une sorte de fille modèle, prenant ses médoc et faisant ce qu'on lui demande de faire.

Orange is te new Black : Comme la série du nom, Némésis couche avec les détenues, apprenant des choses d'elles, recevant des choses d'elles. Mais, à moins d'un an de sa sortie, Némésis a une codétenue très charmante qui en a pour quelques mois, accusée de prostitution et surtout de trafic de drogue. Némésis en tombe follement amoureuse et c'est vis versa. Quand Némésis part, elles se promettent de se revoir à la sortie.

Libertad : Libérée, Némésis est transférée dans le Bronx. Elle doit bosser pour un ancien détenu. Elle devient boulangère, mais le détenu a une double affaire et sur les recommandations d'une détenue et amie, il engage Némésis pour le second boulot ; trafiquante de stupéfiants. Némésis cache bien son jeu auprès de l'agent de police, auprès de son agent de réintégration.

Soeurs pour le malheur : Némésis ne connaît personne dans le Bronx, sauf sa sœur ainée, Jennys. Les deux ne se parlant plus depuis les dix-sept ans de Némésis. Elles ne s'aiment pas et ne se font pas confiance, néanmoins, Némésis fait tout pour recoller les morceaux et faire sortir le pire de Jennys.

Caractère de cochon : Impolie et peu fiable, ce sont les gros défauts de Némésis en plus d'être extrêmement impulsive et violente. C'est en plus, une grande manipulatrice qui usera de tout pour votre argent.

Au fond, c'est pas une mauvaise fille : Némésis, au fond, elle est très romantique, gentille et souriante. Un orphelin qui se fait voler sa pomme par un gosse de riche ? Elle frappera le gosse de riche pour récupérer la pomme de l’orphelin. On la croise notamment aux soupes populaires, où, elle aide même si cela fait partie de sa réintégration. Némésis pense notamment que tous les anciens prisonniers ne sont pas mauvais, elle les aide notamment en TIG.



Tu joues avec le feu.
Tu te brûles.
Tu recommences.
T'auras jamais appris ta leçon, putain ?!



T'es abandonnée par ta famille, pourtant t'es loin d'être une orpheline. Ta famille n'a juste plus confiance en toi. En avait-elle seulement une fois, de la confiance pour toi ? Faut dire, t'as toujours fait tout pour qu'il n'en ait pas. Vilain petit canard. Le mouton noir parmi les blancs moutons. Au départ, ton père, le pasteur, il disait que t'étais juste une brebis égarée qui ne demandait qu'à retrouver le chemin. Ouais, sauf que, depuis longtemps t'étais plus une des brebis. Vierge. Nan, tu l'étais plus. Quand ton père a su ça, il t'a frappé. T'étais la honte de sa famille. Tu fumais, buvais et tu faisais du tapage nocturne. T'étais l'adolescente la plus parlée de l'église. T'étais la honte du pasteur. Il te reniait carrément lors des repas de fête en public comme en privé. Alors il ne faudrait pas s’étonner qu’il vienne jamais te voir en prison. Il avait mieux à faire. Ta famille entière avait mieux à foutre que d’assumer tes conneries absurdes.

« Hopper ! » Criait un agent de prison. Tu levais ta tête du pliage de linge. C'était ta corvée, ton boulot en plus d’être cuisinière de prison. « T’as la visite du psy. Grouilles-toi. » Il te crachait presque dessus. Mais tu t’en foutais. Tu savais qu’il avait un petit pénis, alors c’est normal d’avoir la grande gueule. Tu pliais le dernier linge en main et tu le suivais, le pas nonchalant. Tu savais qu’il te zyeutait, il voulait toujours te prendre ton joli derrière dans la laverie une fois que tout le monde était partit. T'acceptais, parce qu'il le fallait pour avoir des trucs illégaux en taule. Tu t'en foutais qu'il avait deux gosses et une femme de cent kilos. Tu ne le plaignais pas. Tu ne l’enviais pas non plus. Il était un mauvais coup, il ne te faisait jamais du bien en bas mais tu t'en foutais. T'aimais les filles, maintenant. Les hommes c'étaient trop influençable avec le sexe, tu le savais. Ton ex, celui qui t'a foutu là, c'était sous les ordres de sa femme. Tu hais les faibles comme ça. Pour toi, tous les hommes sont faibles quand on en vient au cul. Tu leur crachais toujours dessus. Pourtant, tu baisais avec, t'étais leur chose mais c'est bien parce qu'ils te furent utiles.
T’arrivais dans le bureau du psychologie.  Tu savais  que l'entretient psychiatrique commençait, t'avais intérêt à pas foirer si tu veux sortir vite.
Tu t'assieds sur le canapé, ta tenue orange à la peau. T'avais pas bonne mine, en même temps, c'est l’effet que devait faire les médicaments de désintoxication.
« Némésis Hopper, comment vas-tu ? » Tu le fixe, ce psychologue gay, que tu savais que tu ne pourrais pas pas amadouer avec ton joli cul rond et musclé, résultat du sport de la prison. Tu souris ais, c'était forcé, mais t’avais appris à rendre ça vrai. « Très bien, docteur. J’ai vraiment hâte de rentrer. » Cette voix, ce n’était tellement pas toi. Tu faisais une voix de fille, pas ta voix rauque habituelle.
Tu t'attendais à pas grand chose. Tu t'attendais à tout. Un refus comme un accord. Tu savais pas ce qu'il pensait. T'avais pas de pouvoir envers lui. C'était bien pour ça que t'adorais les gays, ils n'étaient pas faibles avec les femmes, bien au contraire. Mais ça t’énervais un peu, quand même, en réfléchissant, tu pourras rien avoir d'eux.
La séance se déroulait normalement, sans soucis. Il t'avait néanmoins bien fait comprendre que tu irais pas en Pennsylvanie mais à New-York, et tu pouvais pas y bouger sans accord de l'état américain.
Tu allais bouger dans pas longtemps de cette prison. Tu l'avais assez vu comme ça.
Les femmes de la prison allaient te manquer. Mais surtout elle. Surtout cette femme.
Elle t'attendait d'ailleurs, assise sur votre lit. Elle était si belle, là, comme ça. Tu la prenais dans tes bras puis elle te repoussait pour pouvoir voir tes beaux yeux.
« Alors c’est vrai, tu te casses Isis ? »  Tu hochais juste la tête mais en voyant l’appréhension de ta copine, tu souriais. « On se verra dehors, ma belle. » Tu déposais un baiser langoureux sur ses douces lèvres. Tu savais que tu allais plus la revoir avant quelques jours. C'était déjà trop pour toi, quelques jour. Tu l’aimais. C’était ta femme et si vous étiez enfermées plus longtemps, tu l’aurais déjà demandée en mariage.  

Isa Nielsen
passe ta souris !
Ici Isa Nielsen en directe de sa chambre bordélique HEH vous présente sa dernière création Automne-Hiver, Némésis, la taularde compulsive :l: C’est le début d’une grande collection de doubles comptes, sachez-le.  NIARK


Dernière édition par Némésis Hopper le Ven 30 Oct - 1:31, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:07

Rebienvenue :l: trop belle Jennifer BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:07

Haaan notre sexy Isou est de retour toujours aussi belle :PERV: ROBERT
RE-BIENVENUE CHEZ TOI MA BELLE :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:09

jolem jen CHOC rebienvenue à la maison :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:10

ReBienvenue au Parking :l: Bon courage pour cette nouvelle fiche BRILLE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:26

:hihi: Merci les kikis :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt et un ans, toujours pas adulte.
› Appart : #1014, le F4 de papa. L'appart trop grand, trop vide.
› Occupation : Elle a trouvé ce petit job à la supérette du quartier, derrière le bip abrutissant de la caisse enregistreuse. Elle vole encore, de temps en temps, des relent d'argent facile.
› DC : Marshall le branleur, Carl le taulard
› Messages : 1786
› Nombre de RP : 4

Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:40

Rebienvenue :l: bon courage pour ta fiche



Rien. Rien d'important. J'te disais juste que j'allais pas bien et que je partais en couille ces derniers temps, que j'avais un peu envie de crever et beaucoup envie de chialer mais tu sais c'est pas important tout ça, ça vas passer, ça finit toujours par passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5395-leo-ses-baisers-laissai


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2295
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Mer 28 Oct - 23:49

Rebienvenue chez toi HEH

Spoiler:
 



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar

« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina et Misha
› Messages : 4007
› Nombre de RP : 19

Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 0:09

Rebienvenue ma belle, t'es toujours aussi bonne dis donc :hihi:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 0:59

Merci mes deux n'amouuuuurs :l: merci la belle Leo :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 1:07

Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 13:52

Re-bienvenue avec la sublime Lawrence ! HOT
J'aime beaucoup ton personnage ! Par contre l'idée de copuler derrière une poubelle c'est un fantasme ou quoi ? Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 14:01

NOPE, doug, juste que j'ai pensé à ça hier. J'avais un immense souci avec les poubelles hier MDR
merci cara :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 14:51

Alors on est tout bon dans l'ensemble mais il y a tout de même pas mal de fautes, surtout dans la formulation des phrases et la concordance des temps, notamment dans les dix points HUM Du coup si tu pouvais te relire et modifier ça ça serait top ho
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow. Jeu 29 Oct - 15:39

Pas de soucis :) Bon, j'ai horreur de faire ça mais en plus d'avoir relu moi-même, bien qu'en diagonales, j'ai utilisé deux correcteurs d'orthographe... ARROWluvCharlie La formation des phrases, j'ai essayé d'en changer quelques unes en retirant leurs points (voilà la façon la plus rapide MDR )
:l:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Némésis, don't be so slow.

Revenir en haut Aller en bas

Némésis, don't be so slow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Le slow tourisme
» Slow Up dans la Romandie (Suisse)
» Le bloop
» [debat] le slowdown
» Info : cosmétiques éthiques, maison, bio, vegan... : Slow Cosmetique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)