AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 0:26
Cody Adam Wood
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom Wood Prénom Cody Date et lieu de naissance 31 juillet 1993 à Elizabethtown Âge 22 ans Nationalité Américaine Origines Kentucky Statut matrimonial Tout seul... Orientation sexuelle Les filles c'est sûr, après c'est encore en exploration tout ça... Job ou Activité Étudiant en biologie - Employé au supermarché Date d'arrivée au Parking Il y'a 8 mois.  Groupe Nous sommes de ceux qui rêvent Type de perso inventé  Crédits Juste moi.  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? oui

 Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Il y'a huit mois mon ancien immeuble à fermé. Ça ne faisait que deux mois que j'étais sur New-York, on peut dire que j'ai directement été propulsé dans la jungle que c'est... Il était trop insalubre, on s'est tous fait mettre dehors. J'ai hésité à repartir après ça, parce que la ville se montrait beaucoup plus dure et effrayante que ce que je n'avais imaginé. Mais finalement j'ai persisté en me disant que ça allait me renforcer et me faire grandir et puis que de toute façon les temps durs finissent toujours pas passer et qu'après la misère vient souvent le soleil. C'est comme ça que j'ai atterri ici, parce qu'il fallait bien que je retrouve un toit pas trop cher. C'est pas un paradis mais c'est déjà plus plaisant que ma première trouvaille.  
  Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? C'est bruyant et ça ne sent pas forcément bon. A la ferme j'étais habitué aux mauvaises odeurs, mais ici c'est différent, plus désagréable encore. Ce n'est pas vraiment ce que j'avais imaginé en partant sur New-York, la tête pleines de rêves. Le prix de l'immobilier m'a vite refait descendre sur terre... J’espère ne pas passer trop d'années ici, mais si au final on s'y fait. Tous les voisins ne sont pas sympathiques c'est sûr, mais certains sont plutôt conviviaux et ça relève le niveau. C'est parfois un peu brutal comme milieu mais j'ai finis par avoir mes points de repères.
  Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Le petit timide avec son chien un peu chiant... On dirait parfois qu'il vient d'une autre planète, il est un peu spécial et paumé. On dirait presque un fantôme qui arpente les couloirs tellement il est discret. D'ailleurs c'est presque une chance de le croiser et la plupart des habitants vous diront qu'ils n'ont aucune idée de qui vit dans cet appartement... Cela dit, tous ceux de son étage et ceux de l'appartement d'en haut et d'en bas sont très au courant qu'il y'a un chien. Et puis ceux deux du bas entendent parfois des bruits bizarres... Comme des pas de danse, ça tape parfois un peu sur le système.  



 
feat Matthijs Meel
 ☀️Gros campagnard venu s'installer en ville. Il a grandit dans une ferme dans le Kentucky

☀️ Il a un berger allemand noir. C'est pas toujours pratique en appartement mais il ne voulait pas se séparer de son chien quand il a quitté son domicile familial. Du coup, ça arrive qu'il aboie un peu même si il est relativement sage. Il s'appelle Nox.

☀️ Il a déjà eu des petites amies mais jamais rien de très sérieux. Il sortait plutôt avec les petites intellos qu'avec les bombasses...

☀️ Il aime la danse classique, mais il ne le dit pas trop parce que ça fait généralement rire... Lui même danse en secret. Il prenait des cours dans le dos de sa famille.

☀️ Il est parti chez lui parce qu'il ne s’accommodait pas à sa vie rurale. C'est clair qu'il aime la nature et le grand air mais il ne se sentait pas en phase avec les habitants de son bled. Des fermiers rustres et gras alors que lui est plutôt une âme délicate et sensible. Il se sentait exclu, un peu la honte de la famille... Surtout quand ils ont découvert qu'il danse en collant.

☀️ Il a décidé de venir sur New York pour faire des études et aussi parce que la promesse de la diversité de la population des grandes villes lui promettait de se trouver plus facilement une place. Il étudie la biologie.

☀️ On ne dirait pas à sa voir sa silhouette mais c'est un gros mangeur...

☀️ Issu d'une très grande famille, ils sont 7 enfants. Il a 3 grands frères; William (de 10 ans son ainé - 32 ans), Marc (de 7 ans son ainé - 29 ans), Oliver (de 4 ans son ainé - 25 ans) Ainsi que deux petites soeurs; Kirsten (de 3 ans sa cadette - 19 ans) et Olivia (de 7 ans sa cadette - 15 ans) et un petit frère; Tobey (de 5 ans son cadet - 17 ans).
Sa mère a actuellement 51 ans et son père 54.

☀️ Etant donné qu'il a grandit à la campagne, il est parfois un peu à côté de la plaque et passe souvent pour un ringard. Il suffit de voir comment il manipule un smartphone où la vitesse presque torturante à laquelle il tape sur un clavier d'ordinateur... Il n'est pas très à jour sur les actualités people ni sur les hits musicaux.

☀️ Il a grandit sans T.V et ne voit toujours pas l'utilité de s'en acheter une alors pas la peine de venir lui parler des dessins animés cultes de votre enfance ou de la nouvelle série à sensation.

☀️ Pour gagner sa croute il travaille dans un supermarché. Caisse, réassort... rien de glorieux ni de passionnant.

☀️ Il joue du banjo et de la guitare.

☀️ Il aime mélanger la danse classique à la danse moderne sur des musiques électroniques.

☀️ Il boit son café noir et très serré.

☀️ Il avait un pickup auquel il tenait beaucoup, mais à peine un mois après avoir emménagé dans le bronx, on lui a volé. Depuis il utilise les transports... Au début il était plutôt paumé dedans. Maintenant il s'y fait.

☀️ Il écoute de la musique classique et de la country.

☀️ Il se ronge les ongles.

☀️ Il fume.

☀️ Il est allergique aux fruits de mer.

☀️ Il a peur du noir et est un tantinet claustrophobe, pas assez que pour l'empêcher de prendre l’ascendeur mais il préfère clairement ne pas s'y attarder.

☀️ Il monte très bien à cheval mais en plein New-York c'est pas spécialement utile.

☀️ Il est plutôt calme mais en lui gronde le monstre de la rébellion.
 
 

  2000 — 7 ans.

"Allez viens Suzie." Je tapote doucement le flanc de la truie récalcitrante. Trop bien dehors, elle ne veut pas rentrer, je peux la comprendre.  Derrière moi, mon grand frère, William, me saisit un peu brusquement par l'épaule. "Papa t'as déjà dis d'arrêter de leurs donner des noms !" Il me fait la leçon avant de donner un coup de bâton sur les fesses de la cochonne qui s'engouffre alors dans l'étable. "Mais pourquoi ?" Je ne comprends pas où est le mal... Après tout je passe la majorité de mes journées avec ces bêtes, ce n'est pas du simple bétail pour moi. Je les vois comme des individus à part entière, leur personnalités se démarquent. Alors je ne comprends pas pourquoi elles ne méritent pas d'être nommées... Ce sont presque des amies. "Si tu commences à leur donner des noms tu finis par t'attacher. N'oublies jamais que ces bêtes sont destinées à l'abattoir ! Tu vas juste te faire du mal si tu t'attaches. Ce sont des bestiaux, point  barre." Je ne comprends pas. Cette vision est si froide, je me sens incapable de me calquer dessus. "Puis de toute façon c'est bizarre... Personne fait ça okay ? A part les filles. Mais t'es pas une fille hein toi ? " Écoutant la leçon, je secoue simplement la tête, sage et regarde mon frère fermer la baraque avant de le suivre pour rentrer à la maison. Sur le trajet il passe un bras autour de mes épaules pour venir me frotter le haut des cheveux. "Mais t'inquiètes pas, je le dirais pas à Papa." Je suis soulagé. Il me ferait sûrement une morale plus dure que celle de mon frère... Me traiterait sûrement de mauviette ou dirait encore que je suis trop sensible. "Allez vient, on fait la course." Lâche alors mon frère alors qu'il part en courant. Je le suis. On rit, comme des innocents à travers les champs.



2007 — 14 ans.
"Monsieur Wood ?" Je décolle mes yeux de ma feuille. Dans l’embrasure de la porte se tient ma conseillère, miss Taylor. "Est-ce que vous pouvez me suivre dans mon bureau deux petites minutes s'il vous plait ?" Je jette un bref regard à mon professeur qui d'un signe de tête m'autorise à quitter sa classe. Laissant mes affaires sur mon banc je me lève et m’exécute, un peu stressé tout de même car je me demande bien ce que j'ai pu faire...
Souriante, la conseillère m'invite à m’asseoir. "Qu'est ce qu'il se passe ?" Je demande inquiet. Elle s'assied à son tour de son côté du bureau. "Monsieur Wood, on m'a chargé de vous dire que vous n'êtes pas retenu pour l'équipe de rugby..." Elle m'annonce la mine grave. Merde. C'est tout ce qui me passe par la tête... J'étais pourtant sûr d'avoir réussi les épreuves d'entrée... "Vous êtes bon, mais comme vous le savez les places sont limitées et il fallait vraiment être le meilleur pour en avoir une..." La déception me fait l'effet d'une baffe... Mes trois frères sont passé par le rugby, c'est sûr que je me sens vraiment nul d'être le premier à échouer. "Et vous n'êtes pas sans savoir qu'il est obligatoire d'avoir une activité. Il faudra donc vous inscrire ailleurs." Je souffle, j'étais tellement persuadé d'être parvenu à entrer dans l'équipe que je n'ai pas une seule seconde réfléchi à une autre option... Ça me prend un peu de court. "Est-ce que je peux m'inscrire en gymnastique ou volley ?" C'est pas ce qui me tente le plus mais je tiens absolument à pouvoir faire un sport... Par principe que les mecs ça fait du sport et que c'est comme ça que j'ai été éduqué. "Je vais vous le dire directement; il reste de la place en théâtre ou en danse..." Elle tranche, visiblement un peu gênée de me dire ça. Je pâlis. C'est une blague ? "Et très sincèrement monsieur, on aimerait vous encourager à choisir la danse pour combler le manque de garçons." Je ricane, presque sûr que c'est une farce. "Mes parents n'accepteront jamais ça !" J'affirme. Même si moi j'acceptais, ils s'y opposeraient c'est sûr. "Il ne tient qu'a vous de leur dire... Mais sachez que ça pourrait avoir un impact très bénéfique sur vos notes..." Je rêve ou elle me fait du chantage là ? "Mais c'est pas ce que je veux ! Je suis pas un danseur moi ! La danse c'est pour les filles..." Je proteste. "Monsieur Wood, vous pourriez être étonné vous savez." Elle se redresse alors et se penche sur le bureau, l'air très sérieux. "Je vais vous proposer quelque chose. Vous essayez la danse un mois et si ça ne vous plait pas je vous transfert en théâtre d'accord ? De toute façon je ne peux rien faire pour vous trouvez une place dans les autres branches sportives, c'est complet... " Je soupire... "D'accord." Je fini par murmurer dépité, sans trop articuler. Puisque j'ai pas le choix...

C'est dans la honte que je passe le repas de famille ce soir là... "Maman, papa... Faut que je vous dise quelque chose. " Je fini par lâcher quand l'opportunité se présente. Ils voient tout de suite mon air grave. "Tout va bien mon chéri ?" S'inquiète ma mère. "Je... j'ai eu mes résultats pour le rugby." Je pose mes couverts, je n'ai plus faim. Mes parents restent silencieux en attendant la suite. "J'ai pas passé les sélections." Je vois tout de suite que mon père est déçu. Ma mère, elle, pose sa main sur mon bras. "C'est pas grave mon chéri..." Elle me jette un regard rassurant. "Tu n'es pas déçue ?" Je demande un peu surpris. "Si, je vais pas te mentir trésor, je suis un peu déçue. Mais c'est pas la fin du monde non ? Tu as donné tout ce que tu pouvais pendant les tests non ?" J'hoche la tête. "Alors c'est le principal, et c'est pas de ta faute." Mon père lui semble plus concerné par cet échec. "Tu vas faire quoi alors ?" Il demande tout de suite. "Euhm... J'ai du m'inscrire dans l'option jeu d’échec..." Je réponds instinctivement... Pas certain que l'option existe vraiment... Mais au moins ça je suis sûr qu'ils ne demanderont pas à venir voir les matchs... "Echec ?" Questionne mon grand frère Marc, qui, étant passé par là avant moi, n'a jamais entendu parler de cette section. "Oui, oui, une nouvelle option...." Je justifie rapidement. "D'une certaine façon c'est du sport... " Je brode pour essayer de diminuer la déception de ma famille. "Sauf qu'il est cérébral." Ma mère ricane alors doucement. "Oui, ça ne fera pas de mal je suppose pour une fois d'en avoir un plus intellectuel par ici." Mes grands frères font semblant d'être vexé puis rient. Je rie avec eux.


 2009 — 16 ans.
"Fermes les yeux." Ma mère se tient derrière moi, une main sur chacune de mes épaules qu'elle serre avec fierté. Elle me guide à travers l'allée de la maison. Je ne suis pas sûr avec les yeux fermés mais j'ai l'impression que mes pas me guident vers le garage. Je pense avoir une idée de ma surprise, c'est ce que mon frère avait reçu aussi pour son anniversaire. Je suis complètement excité à l'idée de voir mon cadeau et j’espère surtout avoir raison.
Enfin on s'arrête. "Vas y, ouvres." J'ouvre enfin les yeux. "Bon anniversaire !" s'écrie en coeur ma famille. Devant moi se tient un pickup vert foncé. Clairement d'occasion, mais je m'en fous. Il est parfait. Il pourrait encore être complètement cabossé que je serais heureux. Avoir ma propre voiture ça signifie être libre, et ça, c'est tout ce que je demande.
Je saute au cou de ma mère pour l'embrasser, donne une étreinte virile à mon père et enlace mes frères et soeurs. "Merci, Merci ! Il est parfait." J'en ai les larmes aux yeux. J'ai l'impression que le monde s'offre à moi. Fini de devoir justifier tous mes déplacements, maintenant je n'aurai plus de compte à rendre.
Mon père me tend alors la clé. Sans demander mon reste je monte dedans, c'est le moment de l'essayer.


2011 — 18 ans.
"Ah ! Cody, je t'attendais." Lance Miss Taylor quand je viens toquer à l'embrasure de son bureau. J'entre. "Tu vas bien ?" Elle me demande. "Très bien, et vous ?" Elle me montre la chaise pour m'inviter à m’asseoir. "Bien bien..." Je m'assied. "Vous vouliez me voir alors ?" Je demande car c'est elle qui m'a fait convoquer. "Oui..." Elle inspire. "Bon Cody, on arrive à la fin des études, tu le sais bien..." Je répond par un sourire en hochant la tête. Enfin la fin, oui. "Je suppose que tu es content que les cours se finissent... Mais ça veut aussi dire que la danse se finit avec tu sais bien ?" Je perd mon sourire, c'est vrai que je n'avais pas réellement pensé à ça.
Si j'avais été au premier cours il y'a quatre ans en traînant les pieds, ça avait été une véritable révélation pour moi. Une passion découverte que je n'avais malheureusement jamais pu partager avec ma famille, de peur de leur jugement. "Cela dit, tu as un véritable don pour ça... Ça me fait de la peine que tu arrêtes de danser." Et c'est clairement pas à la ferme que ça va se faire... "Alors je voulais te donner le numéro d'une amie à moi. Elle donne des cours dans un village voisin. Je lui ai parlé de toi et convaincue qu'elle avait besoin d'un prodige comme toi dans sa classe. Elle te fera un prix." Elle me tend alors un bout de papier avec les coordonnées de la dame. "J’espère vraiment que tu prendras cette chance." Je prend le papier, l'observe un instant avant de regarder la conseillère. "Merci madame." Je réponds sincèrement.
Je ne sais pas encore comment je vais m'arranger, mais j'ai vraiment envie de saisir cette opportunité.


 2012 — 19 ans.
"Cody, tu pourras t'occuper des vaches jeudi soir ? Ton frère sort et ton père veut m'emmener au restaurant pour notre anniversaire." Me demande ma mère alors que j'entre dans la cuisine pour laver mes mains pleines de boue. Je tourne des yeux rond vers Oliver. Le jeudi c'est le jour où j'ai cours de danse... Je pâlis, un peu paniqué. "Mais non c'est pas possible pour moi le jeudi soir. Tu sais bien que je suis occupé maman !" Ma mère soupire. "Oh, tu n'as qu'a lui expliquer à ta copine, elle comprendra non ?" Une copine... c'est la fausse excuse que j'ai trouvé pour justifier mon absence hebdomadaire. Soit disant que c'est son seul jour de libre parce qu'elle travaille beaucoup... jusqu'ici l'excuse est plutôt efficace même si parfois je me retrouve un peu coincé quand ils veulent en savoir plus sur elle, et surtout quand ils me demandent pourquoi personne de la famille n'a encore eu la chance de la rencontrer. "Mais non, c'est notre soirée, c'est établit !" Je proteste. "Allez Co, s'il te plait. Sois cool quoi." Intervient alors mon frère. "Tu peux pas sortir un autre soir ? Tu sais bien que je ne sais la voir que le jeudi soir moi !" Je demande, désespéré. "Non, c'est une grosse soirée et c'est pas moi qui organise, je peux pas changer le jour comme ça moi." Je soupire puis me tourne vers ma mère. "Et Kirsten elle peut pas le faire ?" Je demande. William ne vivant plus ici et Marc étant en plein tour d'Europe, elle est ma seule alternative. "Ah non ! Je ne la laisse pas gérer seule les vaches. C'est hors de question. Écoutes, tu restes ici c'est tout et y'a pas à discuter! La ferme vient en priorité."
C'est sans appel et je crois que ça sert à rien de continuer à me battre... J'abdique. Je devrai rater la danse. Avec un peu de chance j'arriverai peut-être à répéter discrètement dans ma chambre pour compenser...


 2013 — 20 ans.
Mes parents ont un air grave quand j'entre dans le séjour, particulièrement mon père. Ils sont dans une position assez inhabituelle, assit tous les deux à la table à manger on dirait presque qu'ils m'attendent. "Assieds toi Cody." En effet, ils m'attendaient... Je m’exécute. "Qu'est ce qu'il se passe ?"Je stress un peu, je m'attend à une nouvelle grave... C'est mon père qui prend la parole, ma mère reste interdite. "La mère de Trisha est passée à la ferme chercher des oeufs aujourd'hui..." Trisha... une amie à moi avec qui je me rend à la danse... Je commence à me sentir un peu mal, d'une certaine façon je le sens venir. Muet, j’attends la suite en espérant avoir tord. "Elle nous a apprit quelque chose de très intéressant." Mon visage perd ses couleurs, je déglutis avec difficulté. "Apparemment tu serais un vrai prodige... Quand elle est allé voir sa fille à la danse classique elle aurait été épatée par tes prouesses.." Il marque une pause, je ne sais pas quoi dire. Je me sens très mal, ils savent et comme je pouvais m'y attendre ils ne le prennent pas bien. "Tu nous explique ?" Fini par dire ma mère. Mais je ne parviens pas à ouvrir la bouche, je n'ose pas les regarder. "Depuis quand ça dure ?" Renchérit mon père. j'inspire, tremblant un petit peu. D'une certaine façon je m'étais attendu à cette confrontation, je savais bien que je ne pourrais pas garder le secret éternellement. "Ça va faire... six ans. En fait y'a jamais eu d'option échec. Après avoir échoué au rugby j'ai du aller en danse et ... et ça m'a plu." J'hausse les épaules, espérant que ma justification suffise. "Dans les 160 dollards qu'on te prête tous les mois pour l'essence, combien partent vraiment pour le carburant ?" Ma mère demande, maligne. Je me mords la lèvre. "100..." Je murmure comme si j'osais à peine répondre. "Très bien." Reprend mon père. "Ces conneries c'est fini maintenant. La danse c'est pour les gonzesses et toi t'as du boulot ici à la ferme, du boulot d'homme. On a plus d'argent pour tes âneries et toi tu n'as certainement pas de temps à perdre là bas. Tu n'iras plus." Le choc est dur. L'idée d'arrêter me rend malade. La danse c'est tout ce que j'ai pour m'évader. "Non !" Je lance impulsivement. "Tu n'as pas ton mot à dire Cody ! D'ailleurs maintenant c'est nous qui allons garder les clés de ta voiture et tu justifieras tous tes déplacements c'est compris ? " Bouchée bée, sans mots je regarde ma mère désespéré en quête d'aide et de soutiens "Mais... mais... Vous pouvez pas faire ça ! Maman ? " Elle se détourne. "C'est comme ça Cody. Que tu danses c'est une chose, mais que tu nous ais menti pendant si longtemps s'en est une autre. Je ne peux pas te soutenir là dessus." Elle lance froidement. "Ta petite amie c'est du pipeau j'imagine ?" Demande mon père. C'est définitivement l'heure de toutes les révélations... Putain le malaise. Honteusement je hoche la tête. "J'ai toujours sur que tu étais un peu plus chochotte que tes frères mais dis moi... tu es une pédale ?" J’écarquille les yeux et le regarde un peu choqué de l'accusation. En même temps je savais que ce serait son inquiétude première si il apprenait que j'aime la danse, et c'est en partie pour ça que j'en ai toujours fais un secret. "Quoi, parce que je danse ?" Il hausse les épaules "Je demande toujours, parce que à part des pédales je vois pas bien qui peut être intéressé par l'idée de danser en collants." Je soupire. Pour eux c'est vraiment juste ça... "Non je ne le suis pas papa, si ça peut te rassurer..." Ça me fait de la peine de voir à quel point mes parents sont étroits d’esprit, tellement enfermés dans leur campagne qu'ils ne peuvent pas comprendre l'attrait de l'art, la danse, l'expression de soi même. "Très bien. Maintenant tes clefs !" Il tend la main. D'un geste énervé j’envoie mes clefs de ma voiture sur la table avant de me lever. "Vous comprenez vraiment rien." Je monte alors m'enfermer dans ma chambre, parce que si en plus ils me voient pleurer... Je serais définitivement déshérité.


2014 — 21 ans.
Olivia à probablement décidé de s'installer dans mes bras car elle semble ne plus vouloir me lâcher. "Tu peux pas partir s'il te plait." Elle pleure, ça me fend le cœur. J'embrasse le haut de ses cheveux. "T'inquiètes pas, je vais pas disparaître pour toujours princesse. Je reviendrai vous voir !". Ma décision à été prise, je ne peux plus supporter la vie à la ferme. Je ne m’intègre pas à cette population sans délicatesse qui ne cesse de me charrier. Soit disant que je manque de virilité, que je n'ai pas les épaules d'un vrai fermier... C'est probablement vrai et c'est pour ça que j'ai choisis de partir en ville, faire autre chose. Je vais étudier la biologie et puis on verra bien après ce que la vie me réserve.
Depuis que je les ais définitivement déçus, mes parents ne me regardent plus de la même façon et je crois que c'est le signe qu'il est temps pour moi de voler de mes propres ailes.
De toute façon ils ont toujours Marc et Oliver pour les aider à la ferme, je ne serai pas une très grande perte.
J'enlace Tobey et Kirsten quand Olivia se décide à me lâcher puis donne malgré tout à ma mère une longue étreinte. Même si notre relation à un peu subit, je l'aime toujours de tout mon coeur. Mon père se contente de me donner une tape virile sur l'épaule mais je peux voir que ses yeux sont un peu humides. Les miens le sont aussi. Par le regard on se comprend.
Je dis finalement au revoir à mes grands frères avant de grimper dans mon pickup chargé. Direction New york; Le début d'une nouvelle aventure...



 
BlackDrow
passe ta souris !
Ola ! Moi c'est BlackDrow, j'ai 21 ans et je suis une fière citoyenne de l'empire de la frite et de la moule, du chocolat et de la bière. Bref, de toutes les meilleurs choses du monde.
J'ai la chevelure d'Ariel et je suis probablement aussi gauche qu'elle. Je suis étudiante en communication et voilà... C'est tout pour moi  SLURP Full love.


Dernière édition par Cody Wood le Sam 24 Oct - 2:15, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 0:37
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 10:22
Bienvenue
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 13:58
(re)bienvenue à la maison ! coeur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 14:42
re bienvenue alors I love you
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 16:02
(re)-bienvenue !
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 16:20
Mawahwaaaaaaaaah ! JEREM LE HERISSON ANGE AAAAH yaaa
Un Matthijs sauvage apparait ! Un compatripote de mon pays, un ! CUTE BAVE2 JAIME La Belgique y a que ça de vrai, on est beau en Belgique ! Suffit de voir Sander Nevejans, Cesar Casier, Arthur Gosse et mon bruxellois préféré Dimitri Vankerkoven ! OUECH LA BELGIQUE REGORGE DE BEAUX GOSSES ! YOUPI
BREF, j'arrête là mon délire patriotique et je te souhaite la bienvenue à toi petit chat !
Plein de poutoux !! coeur coeur coeur
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo
avatar
« Le Loup »
« Le Loup »

▹ MESSAGES : 3077
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 26 ans (12 novembre)
▹ APPART : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
▹ TAF : ex-taulard, se retrouve infantiliser par une inspectrice sociale qui ne le lâche pas d'une semelle et souhaite continuer à emprunter le mauvais chemin. il se retrouve à la tête de l'armurerie de Deirdre auprès de Niilo, tout en continuant son trafic d'armes mais abandonnant le métier de tueur à gages.
▹ DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 16:38
Rebienvenue parmi nous CUTE



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 19:00
Re-bienvenue :)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde
En ligne
avatar
« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »

▹ MESSAGES : 4585
▹ NOMBRE DE RP : 1

▹ AGE : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
▹ APPART : #1411 (F3) avec Badz le fagg, Lincoln le chouchou et Jacek la folle.
▹ TAF : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
▹ DC : Ekaterina, Misha et Henry



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 19:21
Rebienvenue parmi nous ;)

Je t'ai collé le code.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 20:41
BRILLE Bienvenue! :l:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
avatar


▹ MESSAGES : 2331
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 21:51
Rebienvenue parmi nous :l:



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Mer 21 Oct - 21:53
Re :l:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par
avatar


▹ MESSAGES : 1399
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : #522 seule à broyer du noir, pas loin de la famille
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Jeu 22 Oct - 14:39
Re-bienvenue CUTE


« Just smile »
Je vais bien. Ne t'en fais pas...
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   Jeu 22 Oct - 23:21
Hey you !! Bienvenue à toi Smile
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cody ☀ I'm not in Kansas anymore...   
Sauter vers:  
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.