Partagez|


Mena L. Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Mena L. Johnson Dim 11 Oct - 23:39

Mena L. Johnson
j'me suis perdue, j'ai bu la tasse.
Nom Johnson Prénom Mena, Ludivine Date et lieu de naissance 24/02/1984 Âge 31 Nationalité U.S Origines U.S Statut matrimonial Célibataire Orientation sexuelle À peu près tout ce qui passe, sans distinction de genre. Job ou Activité Officiellement serveuse dans ce taudis de Mr.B, un vieux restau en bord de route. Officieusement dealeuse de speed. Date d'arrivée au Parking 27/03/2015 Groupe De ceux qui survivent Type de perso Inventé Crédits ohmymag  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Of course!


Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Mena est arrivée comme ça, du jour au lendemain, sans trop prévenir. Elle ne s’est pas présentée, sauf aux quelques uns qu’elle croisait les soirs en rentrant après son service, grisée par la prise récente d’un peu de son carburant. Elle n’avait presque rien quand elle a emménagé, Mena, si bien que personne n’a trop remarqué qu’elle était là.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Mena est arrivée au Parking le 27 mars 2015. Ça fait pas un an qu’elle est là, et c’est comme si elle était arrivée hier. Personne ne la connaît vraiment trop, Mena. Elle est discrète, dans son délire, elle mène sa vie. Alors forcément, elle ne connaît pas vraiment les personnes qui l’entourent. Ah si, il y a ces mêmes personnes qu’elle croise tous les soirs, ces personnes dans un état pas trop différent du sien. Mais ça s’arrête là. On sait qu’elle deale, Mena, ou on s’en doute. Alors on la laisse dans son coin, on garde une distance de sécurité, et on fait comme si de rien était.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? La fille discrète, qui ne sait plus trop aimer. La fille paumée, qui préfère se faire oublier.  La serveuse, que l'autre poivrot veut s'taper. Et puis la dealeuse, qui n'veut pas se faire remarquer.

Mena vit seule, et ses visiteurs se comptent sur quelques doigts. Elle est nouvelle dans le coin, tout le monde le voit. Enfin, ceux qui ont remarqué qu'elle était là. Car il faut avoir une bonne raison pour lui parler, à Mena, sinon on l'oublie, on ne la calcule même pas.


feat Marion Cotillard
Mena deale. Mena rêve. Mena vit. Enfin, Mena « vit ». Elle s’oublie derrière ses cachets, et elle aime ça. Elle ne regrette pas. Elle ne regrette plus. Elle est pas très difficile à supporter, la p’tite. Faut dire qu’elle est constamment ailleurs, emportée par son carburant dans un élan d’amour placide pour le monde qui l’entoure.
Mena ne sait pas comment se lier avec quelqu’un. Elle ne sait plus. Alors elle vit son petit bonhomme de ch’min sans trop chercher le contact. Si elle est heureuse ? Certainement. En surface. Mais elle ne cherche pas à creuser plus loin. Enfin elle peut se targuer de pouvoir assumer ses propres choix, alors la question n’est pas de savoir si elle a fait les bons ou non, m’voyez. Mena assume sa liberté.
Parfois, elle a du mal à se défaire de ses anciennes habitudes de jeune femme choyée. Ne vous méprenez pas, bien sûr que ses mois d’errance l’ont transformée. Mais de cette combinaison est née une fragilité presque candide : Mena vit sans un conte. Son conte. La pauvre fille est complètement paumée, quoi. Du coup elle fait un peu pitié, Mena. Car cette liberté qu’elle pense assumer n’existe que dans sa tête déconnectée

Pourquoi. Pourquoi elle, pourquoi maintenant, pourquoi encore ? Pourquoi continuait-elle, encore, toujours ? Comment. Comment justifier son attitude ? Quel traumatisme pouvait expliquer sa douce descente aux enfers, son désir de chaos, sa volonté destructrice ? Quand. Quand cela avait-il commencé, déjà ? Depuis quand enchainait-elle les journées comme si c’étaient des heures, les mois comme si c’étaient des jours ?
« Et m*rde… »
Tant pis. Comme d’habitude, elle errait. Depuis combien de temps, elle n’en avait aucune idée. Et elle s’en contre-fichait. La soirée commençait à être bien entamée, et la nuit avait installé cette fraîcheur piquante que Mena ne connaissait que trop bien. Il faudrait, ce soir encore, aller squatter chez ce bon vieux Tony. Oh, il lui faisait payer son hospitalité, bien sûr. Plutôt deux fois qu’une, et pas en cash m’voyez. Mais il lui fournissait un toit. Et surtout, surtout, il lui fournissait ses pilules. Son carburant. Sa raison de vivre. Quand il n’en avait plus, il lui prêtait sa pipe. Et elle fumait. Pendant des heures – où étaient-ce des jours ? Et la vie continuait, les mois s’enchaînaient. Et Mena survivait.

Mena Ludovine Johnson avait pourtant bien commencé dans la vie. Fille unique de parents très aisés et, surtout, aimants, elle avait grandi dans un milieu encadré où toute l’attention était portée sur elle. Elle avait été cette petite fille modèle dont peuvent rêver plusieurs parents, puis cette ado docile et enfin cette jeune femme posée, consciencieuse et déterminée. Elle avait même commencé à se construire une vie de rêve. Elle avait le boulot bien payé où elle était reconnue pour son autonomie et sa gentillesse, le mec fou amoureux qui la couvrait de petites attentions, l’appartement bien situé, spacieux et confortable qui reflétait son niveau de vie, et même le chat mignon qui l’accueillait tous les soirs en ronronnant docilement. En bref, le summum du cliché de la vie qu’on envie, qu’on veut connaître à tout prix et qu’on ne lâcherait pour rien au monde. Sauf qu’elle l’avait fait, elle. Pourquoi ? Je me pose la question encore aujourd’hui. Un jour, elle s’était barrée. Sans rien dire à personne, sans prévenir. Peut-être vivait-elle sa crise d’ado avec quelques années de retard, peut-être craquait-elle tout simplement, ou peut-être saturait-elle de vivre une vie qui les satisfaisait tous, sauf elle. Si elle voulait se prouver quelque chose, c’est fort possible. Toujours est-il qu’elle bascula de l’autre côté, celui dont elle avait toujours nié l’existence.

Cela faisait maintenant plus d’un an qu’elle errait, coupée de tous ceux qui avaient un jour compté pour elle. Oh elle s’en était voulu, beaucoup. Combien fois avait-elle souhaité rebrousser chemin, combien de fois avait-elle voulu retourner vers ce confort qu’elle avait un jour rejeté, elle-même ne savait trop pourquoi ! Mais c’était devenu impossible. Et c’était désormais inimaginable. Pourquoi. Parce qu’elle avait trouvé un nouvel amour. Et que cet amour avait beau être à sens unique, elle savait qu’elle ne pourrait jamais plus s’en passer. La drogue était devenue sa nouvelle vie.

Ce soir donc, comme d’innombrables soirs précédents, Mena frappa à la porte de Tony. Sa dernière prise remontait à trois heures, et elle avait prévu de s’envoyer une bouffée ou deux avant de se coucher. Depuis peu, Tony laissait toujours sa pipe à portée, sur un coin de table ou sur le chevet, de son côté du lit. Si Mena ne savait trop quoi en penser, elle ne se privait pas d’en profiter. Elle préférait les pilules, de loin. Ça lui permettait de relativiser, elle se disait que ce n’était qu’un Doliprane de plus. Elle se disait que ça la soignait. Mais la pipe était un moyen comme un autre, après tout. Alors oui, ce soir encore, elle ne se gênerait pas. Mais Tony ne répondait pas, et Mena s'impatientait. Elle commençait à redescendre, et elle n’appréciait pas ça du tout.
« Bon sang Tony, tu fous quoi ? »
Elle frappait de nouveau à la porte tandis qu’elle appelait son hôte improvisé, mais personne ne vint lui ouvrir, comme d’habitude, d’un air las et sans lui prêter plus d’attention que ça. Elle se décida alors à entrer dans l’appartement, dont la porte était rarement fermée.
Elle se pétrifia immédiatement. Devant elle, l’appartement avait été retourné. Le peu d’affaires qu’elle possédait avait été entassé dans un coin, et toute trace de speed avait disparu. Mais surtout, quelqu’un braquait une arme sur sa tempe.

~

Des mois plus tard, elle n’arrivait toujours pas à reconstituer avec précision ce qui s’était passé ce soir là. Tout ce qu’elle savait, tout ce que son cerveau avait bien voulu retenir dans la précipitation, la confusion et l’adrénaline du moment, c’était que Tony avait des ennuis. Et qu’il valait mieux pour ses jolies petites miches qu’elle ne remette plus jamais les pieds dans le coin, ni qu’elle tente de quelque manière que ce soit de le contacter.
Elle ne s’était pas faite prier.
Avec les quelques affaires qui lui appartenaient, elle s’était remise à errer. Seule. Sans Tony. Sans toit. Sans came. Cette période fut certainement la pire qu’elle ait eu à traverser jusqu’à maintenant. Très vite, elle se mit à chercher les bonnes personnes. Et très vite, elle les trouva. Sans Tony, elle devrait se procurer son carburant par ses propres moyens, et au plus vite. Alors elle traina dans les bons quartiers. Elle s’adressa aux bonnes personnes. Tellement qu’en quelques mois, elle était devenue une sorte de Tony. Elle se procurait de la bonne came, dont elle refourguait quelques doses de temps en temps. Elle trouva même un petit job, histoire de faire bonne figure. En peu de temps, elle réussi à s’installer dans un petit appartement. Pour la première fois, elle se posait. Et bizarrement, quelque chose dans cette vie la satisfaisait au plus haut point : elle s’appartenait. Enfin.

nspring
passe ta souris !
Coucou tout le monde ! Bon bon bon déjà je ne sais pas si j'ai posté au bon endroit pour ma fiche en cours  HEU
En tous cas me voilà, Nathalie, 22 ans ! Ça faisait un petit moment que j'avais arrêté les RP, mais j'ai eu une envie soudaine de reprendre et j'ai eu un coup de coeur pour ici  AAAAH Ça fait plusieurs jours que je passe sans trop oser m'inscrire, alors voilà c'est fait ! Promis je tâche de finir ma fiche au plus vite  GEEK


Dernière édition par Mena Johnson le Jeu 15 Oct - 16:25, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Dim 11 Oct - 23:49

MAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
RIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
OOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNN

EPOUSE MOI.

Ceci était un message pour approuver l'avatar.

Je veux un lien OMG Je lirai cette jolie fiche bientôt CUTE Bienvenue au Parking :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Dim 11 Oct - 23:51

oooh Marioooon FAN CUTE
Bienvenue au Parking :l: DC c'est la vie t'as bien fait de venir ici :hihi:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Dim 11 Oct - 23:59

CUTE Quel accueeeeeil ANGE

Bon, je ne sais pas si j'ai le droit de répondre là, ici, je pense que non, dans mes souvenirs ça encourage peut-être un peu trop le flood, mais merciiii ! Je me dépêche de finir la fifiche !  GEEK

Et n'hésitez pas à supprimer si je suis une hors-la-loi, promis je ne posterai plus ici Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 0:05

Tu as le droit NIARK on est des gentils Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 0:09

Génial AAAAH
Qu'est-ce que ça m'avait manqué, l'ambiance famille d'un bon RPG ho
J'ai hââââââte !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 0:11

MARION coeur coeur
Bienvenue à toi HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 0:27

Bienvenue au Parking :l: Bon courage pour ta fiche BRILLE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


En ligne
avatar

« révolé sa mère. »
« révolé sa mère. »
› Âge : Tantôt gamin, tantôt blasé comme un homme âgé, il vient d'atteindre le 19 ans et on s'en fout.
› Appart : #1411 (F2) avec le fantôme de sa mère la junkie, Badz Hijodealgo le fagg et Lincoln le renardeau perdu.
› Occupation : Saboteur, Al passe sa vie à se griller lui-même. Devenir dealer n'était sans doute pas sa plus riche idée...quoique, ça lui a rapporté pas mal, t'as pas vu ses Nike neuves ? Bah voila. Puis sinon, on le trouve au garage de Deirdre aussi.
› DC : Ekaterina et Misha
› Messages : 4036
› Nombre de RP : 34

Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 0:43

Marion.....ce choix de malade ! BAVE BAVE BAVE

Bienvenue ma belle BAVE

(désolé, ça dégouline tout seul, la bave !)

Ps: il faudrait juste retirer l'initiale de ton pseudo stp POTTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2900-al-o-la-bombe-a-retarde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 1:11

Merci beaucoup pour ces bienvenue ho yaaa J'ai tellement hâte de finir ma fiche et de commencer le RP ! GEEK
Voilà j'ai enlevé le L. du pseudo Al Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 2:04

Bienvenue :l: je l'ai jamais vu sur un forum donc j'approuve BRILLE vive les avatars rarement pris HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 12:33

Cotillard :l:
Bienvenue parmi nous. Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt trois ans, l'heure de devenir un homme
› Appart : Au #1101, avec Mily, quand elle est la
› Occupation : C'est celui qui vous fait chier le soir avec sa mob', celui qui crache dans vos calzones, et secoue vos canettes de soda... Ouais, et des fois, il est aussi celui qui livre vos pizzas, un sourire enjôleur aux lèvres
› DC : Leo l'italienne & Carl le taulard
› Messages : 1158
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 12:34

DC c'est le bon choix pour reprendre le rp ! NIARK

Bienvenue, ce choix d'avatar est orgasmique OMG




Chère Vivi, je t'écris cette lettre plein de solitude, l'âme en peine comme d'habitude. Depuis que t'es partie depuis que t'es plus là c'est plus la même j'ai perdu ma Reine et d'un coup mon royaume tout entier s'est vidé mon visage aussi s'est ridé, mon coeur lui s'est bridé un truc en moi ce matin-là s'est brisé et même si je réponds ça va merci j'ai dans la bouche comme un mauvais goût d'inertie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5399-marshall-vous-n-pouvez-


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2299
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 15:07

Bienvenue parmi nous HELLO !



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson Lun 12 Oct - 15:41

Merci beaucoup ! AAAAH C'est vrai qu'on voit rarement Marion sur les forums, et bizarrement c'est son visage qui m'est apparu dans la réflexion sur le perso !
Je suis au boulot, je devrais travailler, mais je ne pense qu'à finir ma fiiiiche ! DC, cette drogue SADIQUE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Mena L. Johnson

Revenir en haut Aller en bas

Mena L. Johnson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Mena L. Johnson
» Alien agent (2007) Jesse Johnson
» « Denys Johnson-Davies : figure de la traduction de la littérature arabe »
» A Little Longer - Jenn Johnson & Bethel Music - You Make Me Brave
» Johnson M1941

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)