Partagez|


(Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 20:34

Nienor Ysley
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom ysley, Prénom nienor, Date et lieu de naissance 25 septembre 1987 à New York dans le Queens, Âge 28 ans, que je traîne la mort de ma jumelle sur la conscience, Nationalité américaine, Origines américaine et française, Statut matrimonial mère célibâtarde, Orientation sexuelle bisexuelle Job ou Activité prostitution, deale, ménage - juste assez pour que ma fille ait un toit sur la tête, Date d'arrivée au Parking à peine quelques mois,  Groupe nous sommes de ceux qui rêvent, Type de perso inventé Crédits Rose,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? oui.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Lorsque j'en ai eu assez de voir ma fille dormir dans un trou à rat puant la mort et la pisse, lorsque j'ai  assez économisé pour nous payer un F1 décent, lorsque sur son visage s'est dessiné le plus beau des sourires, lorsque je lui ai annoncé, que nous allions enfin nous barrer de ce merdier pour vivre dans un endroit meilleur, une vie pas meilleure. Un jour peut-être.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? je sais pas - je les connais pas assez pour les juger, mais vu la façon dont certains nous regardent ma fille et moi, j'ai même pas envie de les connaître, ces connards. J'ai pas le temps, pas l'envie de faire ami-ami avec le voisinage. Tous des faux-culs de toute façon. J'ai besoin de personne, j'ai jamais eu besoin de personne pour me sentir en vie - ma fille est la seule chose dont j'ai besoin, c'est ma bouffée d'oxygène.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? "C'est une mauvaise mère", "elle devrait avoir honte" "Chienne, Pute" ... Je les emmerde tous bien profond, si ils savaient comme j'en ai rien à foutre de ce qu'ils pensent de ma gueule. Parce que, je sais déjà tout ça. Je sais que je suis qu'une chienne, une salope qui aime rouler du cul pour un peu de fric. Je sais que ma fille ne mérite pas d'avoir une mère comme moi, qu'elle mériterait de vivre dans une somptueuse maison et avoir des parents qui pourraient lui offrir monts et merveilles. Que les services sociaux ferraient mieux de me la retirer, mais jamais je ne les laisserai faire - j'aime ma fille plus que tout au monde et personne, pas même tous ces connards du voisinage ne pourront me l'enlever. Le premier qui essaye, je le crève.


feat eva green
elle a vu le jour dans un quartier chaud du Queens elle avait une sœur jumelle avec qui elle était très fusionnelle elle est morte à 16 ans, par sa seule et unique faute suite à cet accident, ses parents l'ont renié et chassé de chez eux elle a tenté de se suicider une dizaine de fois, afin d'en finir une bonne fois pour toute avec sa culpabilité et son dégoût d'elle-même suite à ses multitudes  tentatives de suicide, elle a passé quatre ans enfermé dans un asile psychiatrique   après sa sortie, elle s'est lancé sur le marché de la prostitution et de la drogue elle fait aussi des ménages, chez des bourges qui ont des oursins dans le porte-monnaie elle est tombée enceinte d'un de ses clients, à cause d'une capote percée. Elle a hésité à avorter; parce qu'elle ne voulait pas que ce môme connaisse la misère, mais elle l'a finalement gardé. et elle a bien fait. Parce que depuis sept ans, sa princesse est sa source de lumière dans ce monde trop sombre - qu'est sa vie.
Doucement, tes yeux viennent enfin s'ouvrir. La bouche sèche, tu veux y porter ta main mais n'y parviens pas. Pas assez d'énergie pour lever ton bras, ce dernier ayant surtout des cathéters enfoncés, reliés à toutes ces machines autour de toi. Une vision d'horreur. Ton visage, lui, est recouvert de cet espèce de masque, encore une fois relié à une machine qui, semble-t'il, t'aide à respirer. Oui, tu es réveillée et pourtant, tu te crois tout simplement dans un cauchemar, le plus horrible qui soit. Ta tête te semble si lourde, tu as l'impression qu'elle s'apprête à exploser à n'importe quel moment. Plus aucun de tes membres ne semblent vouloir te répondre, ton corps tout entier étant paralysé. Tous ces bandages, ces tuyaux et ce bruit incessant que cette machine fait, à chaque battement de ton cœur. Oui, tu aurais pu penser à un rêve, mais il fallait rester réaliste. Tes derniers souvenirs étaient là pour t'affirmer que tout ceci était bien réel. Que oui, ça s'était produit. Les images reviennent dans ton esprit, si blessantes, si atroces. Tu aimerais les oublier, mais elles sont là, ancrées en toi. Et il est certain qu'elles ne te quitteront pas de si tôt. Ce camion qui arrive sur vous à toute vitesse, par l'intersection de droite. Tes cris, ses cris. La voiture vole, effectue même plusieurs tonneaux avant de trouver son arrêt contre un arbre, en bas d'un fossé. Et les pleurs, les lamentations de douleur arrivent. Tu te souviens de tout ce sang, et puis de cette obscurité qui t'entoura très vite. De ta voix appelant, le prénom de sa jumelle - inconsciente comme morte. Et puis le néant. Et puis ce mois passé dans le coma avant, d'aujourd'hui, enfin te réveiller. Parvenant à bouger ta tête de droite à gauche, tu observes ta chambre d'hôpital. N'y voyant personne, ce qui te fait un peu plus paniqué. Voir un visage familier t'aurait au moins redonné le sourire, encore plus si ce visage était celui de ta jumelle. Son absence te bourra alors l'esprit de mille et une questions à son propos, la principale et la plus pénible étant : et elle, dans quel état se trouve-elle ? Une réponse vient à toi, mais elle est trop brutale, trop horrible pour être acceptée. Mais et si.. ? Non, non tu ne te le pardonnerais jamais. Ça ne pouvait être vrai, si toi tu étais toujours en vie, elle se devait de l'être - même encore plus que toi. Oui c'est ça, elle doit tout simplement être dans une autre chambre, en train de se rétablir tout comme toi, c'est certain. Ça ne peut être que ça. Et puis, ils sont entrés dans ta chambre. Tes parents. Les dernières personnes que tu souhaitais voir, parce que tu savais que tu allais passer à sale quart-heure. C'est ta faute tout ça - t'as prit le volant, alors que tu avais de l'alcool dans le sang. Pourquoi t'as refusé qu'elle prenne ce foutu volant ? Pourquoi ? Tu sens les grandes mains rocailleuses de ton père qui agrippement brutalement par le col de ta chemise blanche d'hôpital. Il te secoue comme un prunier, t'insulte de tous les noms possibles et imaginables et ta mère à côté qui pleure, hurle comme une aliénée sortie d'asile que tu l'as tué - tu as tué Naïa, tout est de ta faute et qu'elle ne te le pardonnerait jamais. Tu ne dis rien, tu subis les coups et les insultes. C'est tout ce que tu mérites. Peut-être même qu'à force d'être secouée, ta tête finira par violemment se cogner contre le mur et te tuera sur le coup. Tu l'espères de tout ton cœur. Tu n'imagines pas vivre sans ta jumelle, sans ta moitié - elle qui était toute ta vie, ta raison d'être. Fermant tout simplement les yeux, des larmes silencieuses ruisselants le long de tes joues creuses. Tu attends la mort. Mais tout s'arrête brusquement, lorsque une dizaine de membres hospitaliers viennent pour vous séparer tes parents et toi. Tu reçois encore d'autres insultes de leur part, alors qu'on les éloignent de toi - petit à petit, leurs insultes deviennent inaudibles. Tu ne les entends plus. Ne reste que ta colère et ton dégoût de toi-même. Tu veux voir ta sœur, tu exiges de voir son corps. Les médecins te l'interdisent, trop faible que tu es, tu ne parviendrais même pas à rester debout. Tu t'en fiches pas mal et insiste - battant des pieds et des mains, hurlant et pleurant son nom - alors que toutes ces mains tentent de te maintenir en place. Et tu la sens dans le creux de ton bras; cette aiguille remplie de morphine qui te nargue, te sourit. Et tu te sens partir, un voile se dresse sur tes yeux - tu ne vois plus rien, tes paupières deviennent lourdes. Tu t'es endormies. 3 mois plus tard. Tête posée par-dessus trois oreillers, ton regard est posé sur la télévision sans pour autant s'y concentrer. Telle un légume cadavérique, ton corps est là mais ton esprit n'est plus, du moins il divague. Ton visage n'affiche plus aucune émotion et pourtant, à l'intérieur, tu hurles, tu pleures comme jamais, tu ris même nerveusement et surtout, surtout, tu questionnes encore et toujours « pourquoi ? ». Pourquoi a-t'il fallu que toute cette histoire se produise ? Pourquoi es-tu encore là, toi, alors qu'elle, elle est morte. Morte et déjà enterrée, quand tu étais dans le coma. Morte sur le coup, ce soir-là, dans la voiture, sans aucune chance de s'en sortir quand toi tu es en cours de rétablissement. C'est injuste. C'est elle qui devrait être à ta place et toi à la sienne - six pieds sous terre dans un cercueil. Cette vision, te donne la nausée. Tu te dégoûtes d'être encore en vie. Pourquoi tu ne meurs pas ?! Pourquoi personne dans cet hôpital ne vient t'achever ?! Un médecin rentre. Il t'annonce d'un sourire trop blanc que tu vas pouvoir sortir demain. Tu t'en fous. Quelle importance ! Tu as nulle part où aller, tes parents t'ont renié de leur vie et sans Naïa à tes côtés, tu n'as plus aucune raison de te réjouir. Et le lendemain, la première chose que tu vas faire, c'est aller au cimetière où est enterrée ta jumelle. Tu longes les pierres tombales une à une et à genoux, tu tombes devant celle de ta sœur. Les yeux noyées de larmes, tu la supplies de te pardonner. Le soleil commence à se coucher et tu es toujours à genoux - prostrée et morte de froid. Tu n'as pas la force de partir, mais tu es vite chassée par le gardien du cimetière qui te demande de revenir le lendemain. Tu n'opposes aucune résistance et pars sans causer le moindre problème. Et c'est là que l'idée t'est venue. Il faisait nuit noire quand tu as enjambé ce muret de pierres en haut d’un pont. Juste quelques lampadaires, la lumière blafarde de la pleine lune qui t'entourait de son halo argenté. Et c’était tout. Tu crois que tu ne voulais pas voir ce qui t’attendait en-dessous. Ce qui t’attendait à l’arrivée. Tu entendais pourtant le mouvement de l’eau agitée sous tes pieds qui se balançaient dans le vide mais tu préférais ne pas y penser. Peut-être n’aurais-tu pas eu le courage de sauter, si tu avais vu les vagues se fracasser avec violence contre les rochers. Dans un déglutis sonore, tu as fermé les yeux et tu as commencé à compter jusqu’à dix. Deux voix masculines, des mains qui viennent te tirer par les bras, te coupent dans ton décompte - et tu insultes ces deux connards qui venaient de te sauver la vie. Tu te barres. Sans un merci - rien. Juste un doigt d'honneur levé au ciel. Et les neuf fois suivantes, ce fût la même rengaine. Il y avait toujours un où plusieurs connards pour te sauver la vie. Sauf que la dernière, ta conduite tout droit dans un hôpital psychiatrique. Où tu fus enfermée pendant quatre ans. Tu es sortie de la-dedans complètement chamboulée. Tu n'avais plus envie de te suicider, mais ton dégoût de toi-même persistait encore et toujours - alors si le suicide, ne sert plus à rien - ne restait plus qu'une seule solution. Te laisser te détruire à petit feu. Vendre ton corps à une bande porcs, défoncer ta santé dans la drogue et frotter les sols jusqu'à t'en faire saigner les mains de ces bourgeois coincés du cul. En un an, t'es devenue une bonne pute, une bonne dealeuse de cocaïne qui consomme autant que ses clients et une bonne cireuse de parquet. Et puis un soir, pendant que ton cinquième client était en train de se faire plaisir - il y eu comme un craquement. Puis, le silence. Tu poussas violemment le gars qui tomba le cul le premier, par terre. C'était le préservatif qui venait de péter - en voulant de prendre comme une star du X, ce puceau frustré avait réussi à le percer. Tu jurais comme une charretière - jurant que si, par sa faute tu tombais enceinte, tu lui couperais la queue et lui enfoncerais au fond de la gorge. Et ce que tu craignais, s'est produit. Un mois et une prise de sang plus tard, te voilà avec un polichinelle dans le tiroir. Tu peux pas le garder. D'une part parce que tu es trop jeune - 21 ans, c'est trop jeune pour avoir un bébé et puis, t'es pas assez mûre, t'es trop folle pour assurer la sécurité d'un nouveau-né. Et puis, t'as pas les moyens pour pouvoir nourrir une personne en plus. T'as déjà du mal à t'occuper de toi, c'est pas pour avoir un môme en plus à gérer. Et lorsque tu as décidé de te faire avorter, sur la table d'opération, tu as flippé - t'as changé d'avis lorsque le médecin t'as expliqué comment il allait procéder. Tu allais encore tuer une vie innocente et ça, il en été hors de question. Une fois pas deux. Tu as décidé de garder cet enfant, racheter ta faute auprès de ta sœur jumelle disparue. Neuf mois plus tard, une petite princesse aux cheveux chocolat est née. Et pour la toute première fois, depuis longtemps, un sourire est venu illuminé ton visage blafard et cerné de fatigue. Cette naissance est devenue une renaissance pour toi. Elle t'a donné envie de te battre, de vouloir plus que cette vie merdique. Elle est devenue ta lumière au bout du tunnel. Aujourd'hui, tu as fêté ton vingt-huitième anniversaire et le septième de ta petit Lilou. Qu'est ce qu'elle est belle cette gosse, bordel ! T'as l'impression de te voir dans un miroir à chaque fois que tu l'as regarde. Et parfois aussi, quand elle rit, tu as l'impression d'entendre ta sœur - elle exactement le même rire quelle, que ça en deviendrait presque troublant. Tu as arrêté la drogue, tu ne prends plus de cocaïne, tu fumes seulement de l'herbe de temps en temps. Tu continues toujours de vendre ton corps, mais tes prix sont plus chers. Quant aux ménages, c'est pareil - après tout, ils ont de quoi payer ces vieux rapiats. Et c'est pas tout, t'as pu enfin, vous payer un appartement potable qui ne pu pas la pisse et la mort. Un petit F1 propre et pas trop mal situé dans un immeuble surnommé "le Parking". Ta fille est ravie et toi aussi. Elle dort dans le seul lit disponible et toi, sur le canapé devant la télévision. C'est pas encore le nirvana, mais c'est mieux que tout ce que vous avez connu jusque-là. Un jour viendra, vous vivrez dans la plus belle des maisons, digne des plus beaux châteaux de contes de fées.    

space cake
passe ta souris !
je m'appelle juliette, mais sur internet, c'est spacecake. J'ai 21 ans et toutes mes dents. Je suis une formation à distance en santé animale - et puis, je crois que c'est tout. Ah oui ! je vis en Lorraine, la région paumé où il pleut des quiches lorraines tous les jours  SADIQUE


Dernière édition par Nienor Ysley le Sam 10 Oct - 21:10, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 20:46

Bienvenue :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 21:02

Bienvenue :l: Bon courage pour ta fiche BRILLE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 21:18

Bienvenuuuuuue SALIVE j'aime tellement eva green mrrr ! bon courage pour la fiche GNOE :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 21:33

La seule chanson que j'écoute de fauve tu l'as mise dans ton titre MDR
Bienvenue sur DE CEUX ! HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 22:05

EVA MA DÉESSE OMG
travaille pour moi, je donne des bonus en nature ROBERT -sort-
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 22:36

Aaron Dickens a écrit:
Bienvenue :l:

merciiiiii :l:

Silver McKenzie a écrit:
Bienvenue :l: Bon courage pour ta fiche BRILLE

merciii beaucoup :l: CUTE

Earl Skyler a écrit:
Bienvenuuuuuue SALIVE j'aime tellement eva green mrrr ! bon courage pour la fiche GNOE :l:

Eva c'est juste the perfection quoi LECHE

merci beaucoup :l:

Frey Weiss a écrit:
La seule chanson que j'écoute de fauve tu l'as mise dans ton titre MDR
Bienvenue sur DE CEUX ! HAN

Ahahaha, serait-ce un signe ?! CAÏN LE CAÏN

merci beaucoup mon beau HOT

Francesco Scorza a écrit:
EVA MA DÉESSE OMG
travaille pour moi, je donne des bonus en nature ROBERT -sort-

je travaille pour toi, si en plus du nature, j'ai le droit à du liquide MIAOU . Faut pas oublier que j'ai une bouche à nourrir SIFFLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 45 ans
› Appart : 1210
› Occupation : Médecin légiste dans le commissariat du coin
› DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie
› Messages : 2299
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 22:51

EVAAAA HAN
Bienvenue parmi nous, il nous faudra un lien, c'est sûr JAIME



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 22:56

Bienvenue avec ta jolie brune ! DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


En ligne
avatar

« arnaqueur d’étoiles »
› Âge : twenty-eight yo – march, 21st.
› Appart : #603 / 6th floor – avec son âme-sœur. de retour au sixième, avec un sale goût d’abandon au fond de la gorge.
› Occupation : mon corps appartient à ceux qui en ont les moyens, mon âme est damnée, mon cœur ne cesse d’espérer – la catin du quartier.
› DC : la princesse aux arcs-en-ciel (flora) la chair mutilée (celso) la seal noyée (elinor) & l’étoile morte (solal).
› Messages : 1136
› Nombre de RP : 1

Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Ven 9 Oct - 23:06


OMG, Eva, quelle déesse. FAN BRILLE
Tu as fait un choix merveilleux et ton personnage m'intéresse beaucoup de ce que je peux déjà lire. CUTE Je viendrai violer ta fichette de liens et j'ai même une petite idée. :hihi:

En attendant, bienvenue parmi nous et je te souhaite bon courage pour le reste de ta fichette. :l: :l: :l:



« in the eye abides the heart »


kiss kiss bang bang :l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/gmals6m


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Sam 10 Oct - 0:07

Bienvenue à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : 24 ans
› Appart : #522 avec son homme, pas loin de la famille
› Occupation : Infirmière diplômée
› DC : Lizz & Drill
› Messages : 1345
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Sam 10 Oct - 0:14

EVA GREEN PITIE UH BAVE BRILLE J'aime tellement cette femme
Bienvenue par ici :l:


❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart, they are the fragments of your lost soul, scattered across an endless galaxy, but don’t be afraid, darling, maybe life has broken you, but it can never destroy you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Sam 10 Oct - 10:02

Une maman célibataire avec Eva HAN HAN HAN on peut avoir qu'un lien de malade, vu les points communs entre ma blonde et ta brune :hihi: bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Sam 10 Oct - 14:19

Guan-Yin Ge a écrit:
EVAAAA HAN
Bienvenue parmi nous, il nous faudra un lien, c'est sûr JAIME

Grave qu'il nous faut un lien  :l:

je te réserve ça, ma belle  SLURP

Louise Allister a écrit:
Bienvenue avec ta jolie brune ! DE CEUX

merci à toi, ma toute belle HEHE DE CEUX

@Oreste Eliot a écrit:

OMG, Eva, quelle déesse. FAN BRILLE
Tu as fait un choix merveilleux et ton personnage m'intéresse beaucoup de ce que je peux déjà lire. CUTE Je viendrai violer ta fichette de liens et j'ai même une petite idée. :hihi:

En attendant, bienvenue parmi nous et je te souhaite bon courage pour le reste de ta fichette. :l: :l: :l:


oooh mais, tu peux venir violer ma fichette de liens autant de fois qu'il te plaira mon beau SADIQUE .

merci pour ton petit message, je te réserve un liendelamortquitue à toi aussi HOT BLBLBLBL

Charlotte Peters a écrit:
Bienvenue à toi Smile

merci ma jolie SALIVE

@Aliah Williamson a écrit:
EVA GREEN PITIE UH BAVE BRILLE J'aime tellement cette femme
Bienvenue par ici :l:

PITIE

merci à toi, ma belle :l:

Jack Black a écrit:
Une maman célibataire avec Eva HAN HAN HAN on peut avoir qu'un lien de malade, vu les points communs entre ma blonde et ta brune :hihi: bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche I love you

Oooh ouiiiiiiiiii FAN tous les points que nous avons en communs c'est diiiiiiiiiingue JEREM LE HERISSON on peut se trouver un lien super entre nos deux mamans célibataires BRILLE .
toi aussi, je te réserve la place coupine CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps. Sam 10 Oct - 16:15

Vazi, je t'aime deja rien que pour ton titre ! HAN
J'en hâte d'en savoir un peu plus sur ta demoiselle~
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps.

Revenir en haut Aller en bas

(Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (Nienor) † j'ai fait des choses que j'regrette suffisamment. Suffisamment pour y penser tout l'temps.
» Responsabilité du fait des choses
» Jésus fait toutes choses nouvelles
» Saint Eleuthère Abbé à Rome et commentaire du jour "Il a bien fait toutes choses"
» ça vous fait penser à quelque chose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)