Partagez|


Amethyst - we won the battle but lost the heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 12:49

Amethyst  Childress
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom Childress, Prénom Amethyst, Date et lieu de naissance 27 septembre dans le ghetto de Mexico, Âge 36 ans, Nationalité Américaine, Origines Mexicaines, Statut matrimonial Célibataire avec 1 enfant, Rosa, Orientation sexuelle Hétérosexuelle, Job ou Activité  Médecin, spécialisé  dans la chirurgie cardiaque en pédiatrie., Date d'arrivée au Parking Depuis quelques mois, 6 pour être exacte.  Groupe de ceux qui rêvent, Type de perso scéna, Crédits Babine,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? oui.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? On a beau dire que dans la vie tout est une question de choix, c’est pas toujours le cas. Ca fait quelques mois maintenant qu’Amethyst a posé ses valises au parking avec sa fille. Si on peut dire. La gosse a sa chambre qui l’attend mais elle n’y a jamais vécu. Elle est la raison pour laquelle malgré son salaire, elle vit dans ce taudis. Parce que c’était ce qui était libre, tout de suite, et ce qui se trouvait le plus proche de l’hôpital. L’hôpital où elle bosse, mais aussi où sa fille passe ses jeunes années. Ca fait 6 mois que les affaires sont toujours dans les cartons. Le parking, c’est un point de chute, là où elle vit vraiment c’est l’hosto.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? C’est sale, ça pue et ça a besoin de rénovations mais elle a déjà connu pire. Les voisins elle en pense pas grand-chose, c’est rien que des gens qui essayent de se sortir de la merde. Amé’, elle a vu ça tout sa vie, elle a toujours connu les gens qui galèrent alors elle pourrait même s’attendrir pour certains. Au point de porter les courses de la vieille de l’appart d’à côté, ou d’accepter de nourrir un chat pendant que les proprios sont « ailleurs ».
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Amethyst c’est le feu. C’est pas le genre de nana qu’on fait chier on l’a vite compris, d’ailleurs personne n’aime quand ses grands yeux noisettes deviennent noirs. On lui cherche pas des noises et on essaye pas de la racketter non plus. On a même vaguement pitié d’elle quand elle rentre à pas d’heures et qu’elle tient à peine debout. Et c’est gentiment qu’on vient frapper à sa porte quand y a un pépin. Parce qu’Amethyst, elle aura beau être sur les rotules, elle est toujours là pour recoudre les bobos de tout le monde.



feat shannyn sossamon
7 Frères ça vous forge un caractère. Amethyst elle a jamais été de ces meufs qui pleurnichent, elle préfère même filer un coup de poing que d’avouer que quelque chose la touche. D’ailleurs quand elle s’énerve, les mots viennent en espagnol. Ils coulent de sa bouche avec poésie mais faut pas s’y tromper, ils sont meurtriers.  • La nicotine et la caféine sont ses deux poisons. Jamais de la vie elle ne boira un thé. Ca n’a pas de goût cette saloperie. Elle aime son café noir, presque trop épais sur la langue à force d’être concentré. Elle n’y ajoute du lait et du sucre, que quand le moral a pris un coup et qu’elle en peut plus. • C’est à cause de sa mère qu’elle a cette passion étrange pour les pierres.  Elle a beau être médecin, elle a toute une collection de cailloux qu’elle collectionne selon leurs vertus. Elle en a d’ailleurs fait monter une en pendentif pour Rosa, afin de la protéger des mauvais esprits. Les seuls bijoux qu’elle porte sont toujours faits de matériaux naturels. • Elle a jamais été très loin de la spiritualité, même si c’est un jardin secret, elle prie. Souvent, tout le temps, pour tout, mais seulement lorsqu’elle est seule. Quand elle le peut, elle va à l’église, assiste à une messe, allume une bougie pour Rosa. Et pour Achab aussi. • 12 ans qu’elle l’a sous la peau. Achab. Les autres hommes savent jamais vraiment comment l’aimer. Et c’est pas comme si elle pouvait facilement l’oublier maintenant à cause de la gosse. Ils ont les mêmes yeux, la même façon de se rouler dans les draps. Même la façon de tenir la fourchette. • C’est un cordon bleu. Mais attention avec Amé faut aimer quand ça vous arrache la bouche, quand les papilles chantent et les lèvres brûlent. Faut pas avoir peur de tout arroser avec de la tequila non plus. • Amethyst c’est une beauté un peu brute. C’est pas vraiment le genre qui se pomponne, avec des boucles parfaites et un maquillage au point mais elle en a pas spécialement besoin  non plus, elle porte la vie. Ca se voit dans ses grands yeux noisette, ca se ressent quand elle vous touche, ça résonne quand sa voix chaude et grave  vous enveloppe.  • Elle a du mal à se taper les corvées sans un peu de musique. On la verra toujours derrière les fourneaux ou passer le balais en remuant du popotin et faisant la con. Elle est douée pour la danse, c’est dans son sang. • Rosa c’est ce qu’il y a de plus important dans sa vie. Tout tourne autour de sa fille. Chaque moment de sa journée est calculé en fonction de ses besoins. Depuis que la leucémie de Rosa a été diagnostiquée, Amé elle est comme en apnée. • Elles ont un chat, Fajitas. Un gros machin tout gras qui miaule pour avoir sa part de tacos et dort à ses pieds. Il est à Rosa normalement. Elle lui a donné pour que la gosse arrête avec ses questions sur son père. Il a beau avoir été absent de sa vie depuis le départ, elle pense à lui tout le temps.


Il l’avait soulevée et plaquée contre le mur, comme si elle n’était rien. Elle lui avait offert ses lèvres, pendant que ses doigts la dépouillait de ses vêtements et elle avait profité qu’il s’attarde dans sa nuque pour arracher de ses épaules sa veste kaki. Elle détestait ce tissu trop épais et rêche contre sa peau autant qu’elle l’adorait. Combien de fois lui avait-elle dit en revoir de cette façon ? Précipitée. Elle, nue, lui promettant la vie. Lui dans son costume de mort. Combien de fois, comme aujourd’hui, l’en avait-elle débarrassé avec lenteur, ignorant son empressement à la faire sienne. Sitôt que ses doigts touchaient la peau de son dos, il savait que ce combat-là lui était perdu. Il fallait qu’elle voie de ses propres yeux, qu’elle touche avec ses mains ce que la guerre lui faisait. Elle ne demandait jamais ce qui s’était passé, mais elle enregistrait toute nouvelle cicatrice avec en tête sa propre idée de ce qui s’était passé. Elle les effleurait avec douceur et pressait ses lèvres contre sa peau abimée. C’était son moyen à elle de faire la paix. Elle le laissait ensuite faire à sa façon. Il la martelait comme s’il cherchait à fuir ses démons à chaque coup de reins. Il fallait toujours du temps avant qu’ils recommencent à s’aimer avec lenteur. Ils pouvaient y passer la journée. Elle n’était de toute façon satisfaite que lorsqu’elle sentait son odeur sur sa peau et que ses doigts s’égaraient sur ses courbes avec lenteur et paresse. Quand elle avait enfin dompté l’animal.

Six, c’était leur chiffre et celui du diable. 6 ans. 6 mois. Et un ventre rond. Si énorme qu’elle voyait à peine le bout de ses orteils. Et elle aurait voulu qu’il en soit témoin lui aussi, le soldat égaré. Qu’il se rende compte qu’il pouvait distribuer autre chose que la mort. Amethyst n’aimait pas le reconnaître, mais cette fois-là elle avait perdu. Elle était incapable de le faire tenir en place, de le garder à la maison. Elle avait bien remarqué que ses absences étaient de plus en plus longues et qu’il avait de plus en plus de mal à revenir à elle. Alors elle avait coupé le fil. A coup de mots assassins. Terminé. C’était pourtant loin de l’être. Elle le savait alors qu’une furieuse envie de pisser lui vrillait les entrailles parce que la môme tambourinait sur sa vessie. Egoïste, elle lui avait volé un bout de son âme puisqu’il ne voulait pas être à elle. Elle n’avait encore aucune idée que le larcin n’était jamais récompensé.

Rosa aimait les bandanas de couleur. Elle aimait les motifs excentriques et liberty avec des petites fleurs. Elle avait appris à les nouer seule, et elle ne se lassait pas de s’inventer de nouvelles coiffes. Parfois, elle piquait une broche dans le tissu, pleine de strass, ou Amethyst l’aidait à y agrafer un collier qui devenait un somptueux diadème. Elle avait fait de la perte de ses cheveux, une coquetterie. De sa maladie, une aventure épique. Amethyst ne savait pas comment elle avait fait, mais elle avait donné naissance à une âme particulière. Les infirmières avaient fini par arrêter de se fâcher contre elle, quand elle faisait des cocottes en papier et les suspendaient au plafond, ou qu’elle confectionnait des sculptures aériennes avec de gros perles. Tant pis pour le règlement. Elle faisait aussi quantité de dessins et on ne voyait plus le blanc clinique du papier peint des murs. Elle usait les feutres plus vite que les semelles de ses chaussures. D’ailleurs, cela serrait toujours le cœur de la mère quand, chaque fois qu’elle se dessinait, Rosa se représentait en train de courir ou de voler. Mais qu’elle n’y avait jamais le droit.
« Hola Chica. » Elle posa un baiser contre sa tempe et resta un moment ici, respirant l’odeur de sa peau mêlée à celle plus aseptisée de l’hôpital. Pour Amethyst, il avait toujours représenté son propre champ de bataille. Jamais elle n’aurait cru qu’il serait le terrain de sa fille également.
« Hola mamá. »
Les doigts de la mère coururent sur le crâne chauve avec tendresse, et elle caressa le lobe des oreilles parés d’énormes boucles ce qui fit glousser la gamine. « C’est joli. »
« C’est moi qui les aient faites. Avec le nouveau jeu offert par l’infirmière Martha. » Martha, une infirmière proche de la retraite qui aimait Rosa comme si elle avait été sa petite fille.
« Elle te gâte beaucoup trop. »
« Je sens quelque chose. » Amethyst rit, c’était toujours leur rituel du samedi, le jour des cookies. Elle faisait mine de rien et Rosa imitait la voix de Monster Cookies en fouillant dans son sac. Cette fois elle avait fait ses préférés, avoine et raisins avec des pépites de chocolat. Pendant que la môme croquait dans l’un avec gourmandise, Amethyst mit un peu d’ordre dans la chambre. Il y avait des crayons et des dessins commencés un peu dans tous les coins. Sur l’un, Rosa avait dessiné un Prince avec une grande épée et elle l’avait pompeusement intitulé Papá. Dans son imaginaire, il était devenu un héros.
« C’est quand il se prépare pour la guerre. »
« Hum je vois ça… »
« Tu veux bien me raconter encore une fois comment vous vous êtes rencontrés ? C’est mon histoire préférée. » Ca faisait encore parti du rituel du samedi. De toutes, c’était son histoire préférée et Rosa détestait qu’on en change un mot. Elle la connaissait par cœur, mais ça ne l’empêchait pas d’attendre le récit chaque fois avec impatience.
« Pepita pas cette fois… » Elle croisa le regard de sa fille qui battait des cils en croquant avec innocence dans son biscuit. Le sien. Et comme à chaque fois, elle céda.
« De tous les hommes que j’ai rencontrés, il a toujours été le plus beau. Mais aussi le plus maladroit… »


VD
passe ta souris !
Fille, vieille, là 5/7, adore les mps et les rps diaboliques.


Dernière édition par Amethyst Childress. le Dim 27 Sep - 18:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 12:55

Gossh ! Quel choix d'avatar !
Hâte de lire ta fiche Smile Et bienvenue ici :)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 12:56

J'aime beaucoup ton choix d'avatar BRILLE
Bienvenue au parking :l: & bon courage pour ta fiche coeur



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 13:03

Je sais pas c'est qui ton avatar mais t'es trop belle fiouuuu ! coeur coeur
Et quel choix de scénario HAN JAIME
Bienvenue parmi nous :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 13:24

t'es belle JAIME JAIME bienvenuuuuuuuuue :l: j'ai hâte de lire ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 13:37

L'avatar, le métier :l: Bienvenue au Parking GNOE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 13:40

Bienvenue :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 13:43




Ah cet accueil de folie que vous faites. JEREM LE HERISSON
Merci à tous JAIME
J'ai trop hâte de venir faire des bêtises avec vous DANCE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 14:54

Bienvenuuue au Parking ! JAIME
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 14:56

sacré métier OMG !
bienvenue ! bon courage pour la suite de ta fiche CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 17:27

Amethyst, ma jolie pierre. OMG
je suis tellement tellement tellement content de la voir ici.
J'ai lu, non, j'ai dévoré ce que tu as écrit, j'aime. Tu pouvais pas mieux cerner le perso, je pense. CUTE
J'ai hâte de pouvoir faire évoluer ces deux là, je sens que nos feelings vont souffrir. J'ai déjà l'esprit en feu et un surplus d'idées.
J'HYPERVENTILE D'AMOUR.
:l:
(bienvenue DE CEUX )

HOT
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 18:01

bon choix d'avatar :l:
bienvenue :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 20:23

Bienvenue parmi nous HAWW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 20:39



Merci pour l'accueil JEREM LE HERISSON


Achab - j'aime faire souffrir les feelings CAÏN LE CAÏN
merci, mais c'est ton scénario qui déchire tout :owai:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart. Dim 27 Sep - 21:03

bienvenue, t'es belle toi. :l:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Amethyst - we won the battle but lost the heart.

Revenir en haut Aller en bas

Amethyst - we won the battle but lost the heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Amethyst - we won the battle but lost the heart.
» Série Lost
» Battle planet de Greg Aronowitz (2008)
» Jeu Vidéo PC: The Lost Crown : A Ghost-Hunting Adventure
» Battle Cry of Freedom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)