AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 18:32
Jesse Maxwell
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom Maxwell. Pauvre nom de famille qu'elle traine depuis six ans. Il n'a plus rien derrière, il n'y a plus rien d'autre que les pleures, l'absence. C'est tout ce qu'il leur reste, c'est tout ce qu'il restera. Mais elle ne le changera pas, ce serait mettre fin à une époque qu'elle ne veut pas oublier. L'oublie reste la pire des punitions.  Prénom Jesse. Banale, simple, court. Ça évite les surnoms insupportables et débiles. Merci les parents pour ce petit cadeau.  Date et lieu de naissance New York, le douze février en mille neuf nonante. Âge vingt-cinq ans, vingt-cinq années qu'elle regarde le monde bouger. Elle, elle reste là, à attendre que le temps passe, à attendre que la vie lui temps la main. Attendre quoi ? Attendre que les années passent, c'est la meilleure chose à faire, non ?  Nationalité américaine, elle n'a rien d'autre que les États-Unis comme nationalité. Le temps passe, elle cherche à partir, mais les regrets la tiennent liée à ce pays, ainsi que les remords. Origines Rien d'extraordinaire, juste américaines, ça lui suffit. C'est déjà beaucoup à porté, déjà trop parfois, quand elle se rend chez sa mère et son père. Statut matrimonial célibataire, elle ne laisse personne rentrer dans cette partie si intime de son corps; l'amour n'est pas enfant de bohème et rien n'est plus lourd que d'aimer et de l'être en retour. Elle ne veut pas y croire, elle ne veut pas perdre la tête, elle ne veut pas faire à nouveau une erreur, c'est la meilleure chose à faire. Pour ne pas perdre une moitié de nous, ne pas tomber amoureuse.  Orientation sexuelle bisexuelle assumée, en faite, c'est la chaleur qu'elle cherche plus que le corps, pour le peu qu'elle se laisse aller, qu'importe. L'ivresse est là, elle sera toujours là. Job ou Activité elle travaille dans un bar à mi-temps, il faut assurer les charges mêmes si maman s'occupe du loyer, mais ça ne prend pas tout son temps, elle peut aller auprès des sans-abris pour se rendre compte de leur réalité, de la peindre. Oui, la peindre. Un projet de longue Alène qui demande beaucoup plus que du temps. Date d'arrivée au Parking il y a trois ans, le douze mars. ca a changé beaucoup de choses, trop de chose. Groupe ceux qui rêve,t. , Type de perso inventé. Crédits cosmic light  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? non.

Quand et comment avez-vous emménagé au Parking ?
Il y a trois ans, le douze mars. Il a fallu changer, il a fallu prendre sur soi, prendre la vie à bras le corps, à bras le coeur. Fuir, surtout. Fuir son père, fuir l'état dans lequel il est, fuir les cris et les pleurs de sa mère, fuir la vie qu'elle n'aime plus. C'est triste, non ? De ne plus aimer sa vie. Elle a pris la porte du changement, une fois diplôme d'art en poche. Elle a tout mis dans des valises, elle a laissé sa mère gérer, de trouver, de payer. C'est un cadeau, elle a dit. Un cadeau d'excuse, mais elle ne pouvait plus s'occuper de son père handicapé et d'elle, inadaptée de la vie. Elle lui a sorti ces quatre mots : tu es inadaptée à la vie, Jesse. Tu te rends compte quand même ? J'peux m'occuper de vous deux, il va falloir que tu partes. Et elle est partie, avec des bocaux de larmes, mais elle ne peut pas les boire, elle. Non.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?
Il y a ceux qu'elle apprécie, ces personnes à qui elle tend la main, parce qu'ils sont abîmés, parce qu'ils ont ce petit quelque chose qui fait fondre son coeur. Elle veut les aider, elle veut leur donner une chance d'être autre chose qu'un être de souffrance, ou à défaut de ne plus souffrir, mais de moins souffrir. Puis, il y a les autres, ces petites commères qui parlent sans savoir, ceux qui la voient presque comme ces femmes qui vendent leur corps dans la rue, pour vivre, pour tenir. Mais elle se tait, cet immeuble est sa porte de sortie, celle de guérison, peut-être ?
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? C'est un peu la cougar de service, celle qui sort avec des plus jeunes qu'elle, parfois, ils ont quinze ans. Elle entend souvent ça, elle entend souvent ce genre de chose sur elle, alors que la réalité est tout autre. Elle ne fait qu'héberger les jeunes mineurs à la rue, les fugueurs, ceux qui n'ont plus de famille, ceux qui ont été forcés de les fuir. Il n'y a pas que des adolescents, il y a aussi ces filles qui cherchent à l'aide, qui vendent leur corps pour partir plus loin. Il faut les sauver, les aider, comment peut-on penser qu'elle puisse encore plus les abîmer. Et pour le reste, elle ferme ses oreilles, elle sait bien qu'on regarde ses bras, ces brûlures de cigarettes. Elle les entend : tu l'as vu ? eeet, tu crois qu'elle fait ça parce qu'elle assume de se taper des petits jeunes ? Elle devrait finir au trou ! Elle les entend, mais ça ne l'atteint, pas d'apparence. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, n'est-ce pas ?



feat Amber Heard
Chez les Maxwell, seules les femmes conduisent, c'est à dire, sa mère et elle. Il a fallu qu'elle soit au volant de la voiture familiale avec son père à ses côtés pour qu'un camion leur rentre dedans. Elle a gardé une cicatrice dans le dos, son père, lui, a subi le plus. De quoi le rendre handicapé. Elle a peur des rats, des chiens et des orages, elle hurle dés qu'un chien aboie par surprise et met trois mètres entre elle et lui, tant pis si elle a l'air ridicule. Heureusement que les rats, on n’en voit pas ou presque, et que les orages, elle peut se cacher sous la couette. Elle cache une batte de base-ball pour les aux cas où, on est jamais trop prudent. Elle a une tortue d'eau, appeler Médor. Vous pouvez rire, vous pouvez. Mais vous rirez moins quand elle viendra vous mordre parce que vous la déranger !   Elle est très engagée pour la cause animale, des sans-abris, Amnesty International, etc. Il est donc pas rare de la voir scander haut et fort ses idées lors des manifestations.   Elle adore les enfants ! Elle cherche toujours à  leur faire plaisir, à cuisiner parfois ce qu'ils aiment. C'est pour ça qu'elle ouvre sa porte aux mineurs en détresse. Ce sont des enfants avec une histoire lourde, il faut savoir les sauver, non ?   Elle boit toujours un grand verre de laits avec deux biscuits avant d'aller au lit, un rituel qu'elle n'a pas quitté depuis son enfance et qui risque de la poursuivre jusqu'à ce qu'elle n'ai plus de dents.   Elle dort avec sa fenêtre ouverte, par tous les temps. Elle a besoin de ressentir un peu de froid, puis elle aime bien se réchauffer dans ses couettes les froides nuits d'hiver. Elle a un sale caractère, tu l'ennuies, elle rend la pareille. Tu te venges, de même. Faut pas vraiment lui chercher des noises, elle sait où taper, même si c'est une fille.   Elle part courir soit au matin, soit la nuit. Elle a besoin de sa dose d'effort pour ne pas perdre pieds et ne pas laisser les pensées et les remords l'envahir, elle a besoin de courir pour se vider la tête, même si elle peut disparaître une heure.   Elle fait parfois du porte-à-porte pour récolter les boites de conserve ou les vivres non périssables  pour les SDF avec qui elle travaille. Elle se dit qu'il y a peut-être des gens sont assez charitable pour partager ce qu'ils ne mangeront pas.
La nuit est douloureuse, elle déteste quand elle voit le sommeil partir, de sentir un voile sombre prendre place sur l'horizon. C'est ce moment qu'elle se souvient, c'est à ce moment qu'elle ne s'aime plus, qu'elle se déteste un peu plus, un peu plus fort. Elle ferme la tenture, elle laisse l'obscurité prendre dans la pièce, le coeur qui palpite, le coeur qui crie, le coeur qui demande d'un peu de chaleur. Il y a les larmes qu'elle enfuit dans son bocal à larmes, comme la douce Madeleine, dans la Mécanique du coeur. Et si elle était comme elle ? Non, elle ne peut pas réparer les gens cassaient, elle ne sait rien faire que dessiner leur visage, leur corps. Elle finit par allumer la lumière, à chercher un paquet de cigarettes, enfui quelque part dans son sac, de quoi la faire chercher un peu plus fort, un peu plus longtemps. Elle finit par trouver, c'est un peu rassurant. Et dire qu'elle ne fume pas. Elle esquisse un sourire bien triste pour de si jolies lèvres. Le briquet sortit du maudit sac, la flamme vient s'embraser amoureusement avec le bout de la cigarette. Elle regarde la recherche de l'autre, avant de les séparer. Elle finit par déposer la cigarette sur peau, elle  ferme les yeux. À peine les paupières clauses, quelques images viennent trouver place, puis les autres.

Doucement, elle revoit son père, à ses côtés, son sourire. Il parlait des études, il parlait de ses dessins, de ce qu'elle voulait faire après, ce qu'elle avait comme projet. Juste une simple conversation, rien de plus. Elle n'a pas vu la voiture alors qu'elle aurait dû être plus attentive, elle aurait été plus attentive, elle aurait dû faire attention. Réellement. Elle s'en veut, quand elle entend le crissement des pneus, les cris et puis plus rien. Plus rien. Le silence et le noir l'effraient, réellement. Elle s'est retrouvée paralysée, dans le silence et le noir. Elle aurait aimé que ce ne soit pas elle au volant, elle aurait pouvoir prendre une autre, elle aurait aimé que ça ne se passe. Quand elle s'est réveillée à l'hôpital, elle a cherché du regard quelqu'un, un visage, une personne qu'elle connaissait. Quelque chose qui ne la laisserait pas là, dans l'incompréhension. Et puis, elle a vu sa mère, triste, usée, fatiguée, avec des années en plus, peut-être trop d'années en plus, qu'importe ? Elle a demandé vite, est-ce que papa va bien ? Il est où ? Dis, qu'est-ce qui ne va pas ? Elle a dix-neuf ans, elle sait ce quand les choses ne vont pas comme ça devrait. Sa mère paraît bien trop vieille pour que les choses aillent bien. Et puis, les mots sont sortis, un à un. Mais elle a mis du temps, elle a mis beaucoup de temps pour comprendre. Elle a regardé sa mère, perdue, mais les larmes ont coulé seules, comme si elles avaient leur propre volonté. « Jesse, ma puce, papa ne s'en sortiront pas aussi bien que toi. Il ... Il a perdu l'usage de son corps ma puce. Il ne sera plus le même. » Elle a fermé son esprit, elle s'est fermé son esprit jusqu'à la fin de son séjour à l'hôpital, quand elle est partie, elle a repris sa vie, elle a essayé.

Elle ouvre vite les yeux, les larmes à nouveau sur ses joues. Elle se déteste. Rien ne soulagera donc ce qu'elle ressent ? Elle finit par bouger, parce qu'il le faut bien, elle ne peut pas rester là. Elle ne peut pas rester indéfiniment là. Et de toute façon, la nuit ne laissera pas place au sommeil. Elle se lève, enfile un pull. Elle attrape son mp3 sur la table de chevet. Une fois sur ses oreilles, elle se met à peindre, une fois un verre de whisky but coup sec. Un de plus dans la nuit, un de plus qui ne l'aidera pas à dormir. Il n'y a que quand elle est chez elle, qu'elle en a besoin. Parce que le temps et les souvenirs sont ses pires ennemies. Elle essaie de fermer d'éteindre ses souvenirs, elle ne veut pas se rappeler, elle ne serait pas ici, si elle avait su changer le destin. Tout reste de sa faute.
RAPTURE
passe ta souris !

Petite belge de 22 ans maintenant, j'viens 4/7 pour le moment, on verra quand je serai en stage ARROWluvCharlie C'est un forum parfait, continuer comme ça. JEREM LE HERISSON JEREM LE HERISSON


Dernière édition par Jesse Maxwell le Dim 20 Sep - 22:39, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t
avatar


▹ MESSAGES : 3635
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : vingt-sept ans
▹ APPART : #1401 - 14e étage
▹ TAF : je me suicide à petit feu.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 18:41
La jolie Amber BRILLE
Bienvenue au Parking :l: & bon courage pour ta fiche :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 18:59
Bienvenuuuuue :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 19:05
Amber dlzkdhùmdxkjzofh ! OMG OMG OMG
Bienvenue au Parking beauté. BAVE2
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 19:48
une tortue d'eau appelée Médor ok je suis fan MDR et j'adore le pseudo & l'avatar mrrrrrr :l: bienvenue, j'ai hâte d'en savoir plus sur Jesse ME GUSTA !
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 20:56
merci à vous pour l'accueil, vous êtes tous beaux. OMG OMG OMG ARGH ARGH
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t2061-aliah-vouloir-vivre-par
avatar


▹ MESSAGES : 1403
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 24 ans
▹ APPART : #522 seule à broyer du noir, pas loin de la famille
▹ TAF : Infirmière diplômée
▹ DC : Lizz & Drill



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Dim 20 Sep - 23:45
Bienvenue par ici BRILLE


« Just smile »
Je vais bien. Ne t'en fais pas...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo
avatar
« Le Loup »
« Le Loup »

▹ MESSAGES : 3078
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : 26 ans (12 novembre)
▹ APPART : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
▹ TAF : ex-taulard, se retrouve infantiliser par une inspectrice sociale qui ne le lâche pas d'une semelle et souhaite continuer à emprunter le mauvais chemin. il se retrouve à la tête de l'armurerie de Deirdre auprès de Niilo, tout en continuant son trafic d'armes mais abandonnant le métier de tueur à gages.
▹ DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 9:51
bienvenue parmi nous ma jolie BRILLE !
juste, je crois qu'il y a un petit souci avec ta fiche ? chez moi, elle bug ho



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 17:21
Tu as une belle plume, enfin j'aime beaucoup CUTE

Bienvenue et bon courage pour la suite ! coeur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 17:37
Amber UP bon choix !
Bienvenue sur DC Smile
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 19:00
je surkiffe ce choix de prénom, jesse pour une femme ça dégouline de classe BAVE
bienvenue ici LOVE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 20:36
bienvenue avec la belle amber :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 20:40
merci à vous tous coeur BAVE2 CUTE :l:

avery > j'ai rajouté le dernier point, avec le pseudo & tout vu que j'avais fait un mauvais C/C dans Word, si c'est ça que tu parles ARROWluvCharlie
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 22:01
j'avais trop pas reconnu Amber ! elle est trop belle, cte meuf ARROWluvCharlie
bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   Lun 21 Sep - 22:44
VALIDEE !


Félicitations ! Tu emménages officiellement au sein du Parking! Tout d’abord, laisse-nous te remercier de t’être inscrit et surtout, d’avoir mené ta fiche jusqu’au bout ! A présent, nous espérons de tout cœur que tu te sentes ici comme chez toi alors si quelque chose ne va pas, si quelque chose te passe par la tête, n’hésite pas à poster dans les Suggestions ou encore nous envoyer un petit MP (évite cependant d’écrire un MP à la concierge, elle n’est qu’un PNJ). Quoiqu’il en soit, tu connais la musique : pour bien démarrer ton jeu, poste ta fiche de liens ainsi que ton portable et n'oublie pas d'aller recenser ton appartement et ton métier puis roule ma poule !

PS: Pense à bien remplir tous les champs de ton profil, c'est mieux !
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.