Partagez|


il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 18:30

Charlotte Olivia Peters
apocalypticodramatic
Nom peters, Prénom charlotte, olivia, date de naissance 15.05.93, bronx,  Âge 22 ans, Nationalité american, Origines irlandaise, il parait, Statut matrimonial célibataire (plus pour longtemps, enfin...) Orientation sexuelle hétéro Job ou Activité elle effectue parfois quelques petits job quand son frère et coloc Teddy se plaint qu'elle ne paie aucune facture, mais elle ne fou généralement rien. Son vraie passe-temps c'est de créer des petites figures et personnages bizarres en papier mâché qu'elle vend (parfois) sur internet. Mais elle ne peut malheureusement pas vivre de ça Date d'arrivée au Parking Il y a trois ans, son frère aîné lui a soufflé qu'un appartement se libérer, elle a sauté sur l'occasion avec son autre frère ,  Groupe  Nous sommes de ceux qui Vivent, Type de perso tout est dans ma tête,  Crédits twisted lips Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? oui/non.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Mon frère aîné (pas le plus grand le deuxième) Jimmy vivait déjà là-bas, Teddy et moi on était encore chez notre mère et autant vous dire que ce n'était pas là joie. Quand Jim a su qu'un trois pièce se libérait au septième étage, on a sauté sur l'occasion avec Teddy. Ca doit faire deux, ou plutôt trois ans. Même si notre appart n'est pas vraiment un modèle de luxe, nous on l'aime bien. Dans l'esprit Greenwich et artiste underground. On l'adore notre appartement et il a aussi la grande qualité d'être looin de notre tarée de mère et de nos beaux-pères.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Bof, je ne m'en préoccupe pas trop. Y a quelques mecs canons qui ont fait un détour par ma chambre, et c'est plutôt cool. L'immeuble je l'aime bien, il a le grand avantage de ne pas se trouver chez ma mère, et la coloc avec mon frangin et avoir le deuxième dans un appart à côté c'est plutôt cool. Par contre, on va dire que ce n'est pas la grande classe. Alors quand je rencontre un mec à l'extérieur je préfère dire que j'habite à Brooklyn, juste comme ça...
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Ah, ça c'est facile, l'hystérique ! Cette folle qui sort de l'appartement en pantouffle et culotte pour crier sur quelqu'un dans le couloir, c'est moi ! Celle qui hurle sur la gardienne parce qu'elle a égaré son colis avec les chaussures qu'elle a commandé, c'est encore moi ! Pute aussi, à l'occasion, vu que je ramène pas mal de garçon chez moi. Et aussi fauteur de troubles ! Moi et mes frères, quand on est ensemble, on a tendance à être des sales gosses, fumer quelques clopes et pétards dans les escaliers de secours en balançant des canettes de bières sur ceux plus bas, c'est nous. Bref, on n'est pas très apprécié !



feat zippora seven
Hystérique, c'est le premier mot qui vient à l'esprit des gens pour la décrire, Charlotte passe plus de temps à crier sur le monde entier qu'à parler. Elle s'énerve pour un rien et pique des crises tous les deux jours ! Du coup elle est très, très fatigante !

Garçon manqué, ce qui est inévitable quand on a trois grands frères. Elle trouve que le rose c'est moche et que les talons ça fait mal aux pieds. Vous ne la verrez jamais en jupe ou en robe (sauf cas exceptionnel !). Elle n'est pas coquette pour deux sous. Elle ne se coiffe pas, ne se maquille pas et porte la plupart du temps des fringues de mecs. Ajoutez à cela qu'elle n'hésite pas à jouer au football américain et à plaquer ses frères, qu'elle assure au lancer-francs de basket et qu'elle a une batte de baseball dans sa chambre. Un vrai mec qui boit de la bière !

Insolente, c'est ce que disait tous ses professeurs au lycée. charlotte veut toujours avoir le dernier mot et c'est rageant pour le reste du monde.

Abusive, Charlotte ne sait jamais s'arrêter. Elle va toujours trop loin, elle est trop. Trop tout. Trop chiante, trop conne, trop amoureuse aussi. Pour la nourriture par exemple elle alterne entre des périodes où elle mange tout et n'importe quoi avec des périodes de diet' où elle n'avale rien. Une hygiène de vie déplorable,  certes.

Cœur de verre, c'est comme ça qu'on pourrait dire. Le verre, c'est froid. Charlotte n'a pas une âme romantique, mais alors pas du tout. Elle est même plutôt du genre volage. Ca ne l'empêche pas d'avoir un coeur, un coeur fragile qui plus est. Elle n'est pas tombé amoureuse souvent, en fait une seule fois. Mais ce sentiment l'étrangle depuis et elle n'a jamais réussi à s'en débarrasser même si elle préférerait. Cela a tendance à la rendre folle et exacerbé ses défauts. Une torture !

Artiste, Charlotte ce n'est pas une cérébrale, plutôt une artiste. Elle est sensible à toute forme d'arts. La peinture, le dessin, la musique, l'écriture, les tags dans les rues du Bronx... Elle est touche à tout. L'art, c'est un peu ce qui l'apaise, ce qui calme sa personnalité agaçante, ce qui la rend un peu plus intéressante aussi. Sa passion ? La sculpture. Elle crée des petits personnages en papier mâché, souvent des sortes de gnomes ou de créatures bizarre ou des hommes et femmes bizarres, qu'elle peint après coup. Elle se trouve plutôt douée, et elle en vend parfois un ou deux sur internet. Malheureusement ce n'est pas ce qu'elle met le plus en avant et on a du mal à croire qu'elle a cette âme d'artiste.

Woodstock, ah ça aurait été son rêve. Pour elle l'art va avec les années woodstock, l'esprit boho-rock et les bons gros pétard. Bah oui, quand on vit avec un frère artiste et rêveur qui fait pousser quelques plans... Pourtant, Charlotte n'est pas branchée drogue hein, mais la ganja, ça compte pas on est d'accord ? Elle serait plus excessive sur l'alcool hein, faut pas l'emmener en soirée elle est intenable, soit dit en passant.

Féministe, oui elle se considère comme une femme libre qui ne perd pas son temps avec les conformités. Elle se fiche du nombre de garçons avec qui elle a couché, elle se fiche aussi de savoir si elle a un boulot ou pas, elle déteste se sentir enfermée, elle déteste être à la botte de quelqu'un. Elle fait ce qu'elle veut, ça a toujours été le cas (comme souvent quand votre mère n'a pas la moindre autorité). Elle sait ce à quoi elle ne veut pas ressembler, ces espèces de femme lobotomisée par les mecs. Et étant en minorité des genres dans sa fratrie, elle a bien été obligée de défendre un peu l'honneur de ses congénères. Alors voilà, le droit des femmes c'est l'une des causes qu'elle défend bec et ongle (ça et la protection des pandas, la légalisation de la drogue, et l'anti-capitalisme... entre autres hein, parce qu'elle a toujours une cause pour laquelle manifester, même si elle n'y comprend jamais grand chose)

Hyperactive elle ne tient pas en place. Déjà petite elle rendait fous ses frères en les suivant partout tout le temps. Elle déteste s'ennuyer, elle est spontanée, imprévisible, infatigable. D'ailleurs, elle dort très peu la nuit et ne se couche parfois qu'au petit matin. Un rythme de vie complètement décalé qui essouffle son entourage et qui exaspère les plus patients.

Petite fille abandonnée, seule au milieu de la foule entrain de crier à s'époumoner sans que personne ne l'entende, c'est parfois comme ça qu'elle se sent. Seule fille parmi les hommes, maman inutile, papa inexistant. Parfois elle se sent juste incomprise, inutile, toute seule. Voilà pourquoi elle passe parfois par de grande phase de dépression dont elle ne peut rien, elle ne comprend même pas pourquoi, c'est comme ça, ça lui tombe dessus. Elle a parfois envie de tout laisser tomber.
2007. Il me fit une sorte de rictus bizarre. Ses deux petites billes noires qui lui servaient d'yeux me fixaient de manière lubrique. Je levai les miens au ciel, dépitée. Puis je le vis en coin en train de masser la bosse qui était perceptible à son entrejambe. J'eu un haut-le-cœur et décidai que s'en était trop pour moi, je descendis donc du plan de travail de la cuisine et traversai la pièce sans un regard pour lui, qui ne me lâchait plus des yeux. Josh, 4ème copain "sérieux" sur le compte de ma maman Kim, et certainement le plus dégueulasse! Malgré mes treize ans il me reluquait sous la douche, me tripotait les fesses et tentait de caresser mes jambes. Gros pervers ! Heureusement pour moi Josh figurera également dans le palmarès des plus courtes relation de ma mère, un peu moins d'un an (et c'était déjà bien assez !) Je rejoins alors l'espèce de jardin mal entretenu qui donnait sur cette rue très passante et mal famé d'un quartier du Bronx où mes frères, Carl, Jimmy et Teddy tentaient de marquer quelques paniers dans la poubelle des voisins d'en face, accompagnés de Tommy, le meilleur copain de Jim, comme d'habitude. Respectivement 15, 17 et 20 ans mes frères avaient un avantage conséquent par rapport à moi : ils étaient des mecs ! Et dans le Bronx ça sert d'être un mec ! Du coup j'ai du m'adapter. Cadette d'une fratrie masculine avec comme seul modèle féminin ma cruche de mère, j'avais préféré suivre le modèle de mes frangins.  Je tendit donc les bras en criant un Hey, la passe ! Jimmy eu une sorte de petit rire qui me fit froncer les sourcils. Carl, me fit la passe, d'un geste pas trop sûr encore, je tentais de viser. Malheureusement pour moi, c'est à ce moment-là que Tommy décida de me fixer, sans doute curieux de savoir si j'allais marquer le panier. Evidemment, mes mains devinrent moites, je tirai à côté. Jimmy parti dans un grand éclat de rire. Je le fusillai du regard. Et qui te dis que je ne l'ai pas fais exprès hmm ?. Pas facile d'être la cadette, encore moins une fille. Carl était l'aîné et en tant que tel il devait assumer la part d'autorité que ma mère n'arrivait pas à assumer. Elle n'était pas méchante, notre mère, juste débile. On ne la respectait pas, parce qu'elle avait plus l'air d'un loque humaine qu'autre chose. D'après Carl, elle n'était pas comme ça avant que papa ne parte. Il est le seul à s'en souvenir. Les autres étaient trop jeunes, et moi, je ne l'ai jamais vu il s'est tiré alors que maman était enceinte de moi. Enfin, Carl était donc notre figure d'autorité. Ca ne faisait pas de lui un type bien, genre super responsable et compagnie. Il avait plus l'air d'un chef de gang qu'autre chose et refusait catégoriquement d'être un parent. On faisait un peu ce qu'on voulait, plus ou moins, Carl s'occupait juste de ramener un peu plus d'argent et vérifiait qu'on ne manque de rien. En clair, ça revenait à nous voler des cadeaux de noël ou bien de la bouffe quand maman avait oublié de faire les courses. Je l'aimais bien Carl, mais on ne pouvait pas dire qu'il était très expansif. Jimmy, le second, était de loin celui avec qui j'avais le plus du mal. Ce type est une vraie tête de con ! Toujours à chercher la petite bête, toujours à faire n'importe quoi pour faire chier le monde et à se moquer. J'ai parié sur le fait qu'il terminerait mal, Jim, un jour il va se faire tabasser dans une ruelle sombre à force d'être un petit con. Teddy était celui de qui j'étais le plus proche. Entre cadets, on se sert les coudes. Et puis Teddy est facile à vivre. Du genre sympa, un peu barré lui et son côté artiste maudit, mais vraiment cool.

2009. Jimmy tira un bonne latte sur le joint et puis le tendit à Tommy qui fit non de la tête. Ni une ni deux, je me levai du fauteuil d'en face et me courbai après de Tommy pour prendre le joint. Je fis un sourire, Tommy échangea un regard surpris avec son meilleur ami qui haussa les épaules de manière désintéressé. Je suis plus une gamine tu sais. L'espèce de décolleté que j'avais essayé de mettre (qui était en réalité un t-shirt lose au col échancré un peu trop large et qui donc dévoilait pas mal de choses) était là pour le prouver. Je crus rougir quand, effectivement, le regard de Tommy dériva sur ma poitrine. Je tirai une nouvelle latte pour me noyer dans un nuage de fumée. Je n'eu pas le temps de profiter de l'instant que Carl me piquait le cône. Si, un peu quand même. Jim, elle a quinze ans. Avant que l'intéressé n'ai eu le temps de répondre, je lui coupai la parole. Dans certaines cultures, quinze ans est considéré comme l'âge de la maturité absolue, une femme peut parfaitement être mariée et porter un enfant à cet âge là, je crois même qu'elle peut devenir un genre de grande prêtresse. Silence générale. Tu viens d'inventer ça ! se moqua Ted. Je me mis à exploser de rire en opinant, rire général. Je ne sais plus ce qu'on fêtait, mais on fêtait quelque chose. Au cours de la petite soirée improvisée, les bières avaient été remplacées par de la vodka, puis du whisky. Les joints continuaient de tourner. Carl finit par recevoir un sms et déclara qu'il devait y aller. Ted était écroulé sur le canapé et Jimmy.. Jimmy on ne savait pas trop où il était passé. Moi j'étais dans la salle de bain entrain de me rafraîchir le visage. J'avais les yeux rouges, la vision trouble et le teint pâle. Je tentai de me calmer et alors que je remarquai une tâche d'alcool sur mon t-shirt je fronçai les sourcils et regagnai ma chambre tout en enlevant le t-shirt. Je me stoppai dans ma course. Tommy était dans ma chambre. Il me tournait le dos, semblait captivé par quelque chose. C'est beau, ça. Je tendis le cou pour savoir de quoi il parlait. Sur mon bureau, quelques petits personnages de ma création trônait. J'esquissai un sourire et puis secouai la tête d'un air détaché. C'est rien, c'est... du papier mâché. Je roulai en boule mon t-shirt et l'envoyai sur mon lit. Tommy se retourna à ce moment là, sursauta presque avant de plaquer sa main sur ses yeux. Mais qu'est-ce que tu fais !!?? S'indigna-t-il. Je me mis à rire et me dirigeai vers lui, colla mon corps suant de la chaleur soudain qui semblait s'abattre. je tendis le bras pour ramasser sur mon bureau un débardeur qui traînait et le lui montrai, amusée. J'avais du whisky sur mon t-shirt. Il parut rassuré, mais n'avait toujours pas enlevé sa main de ses yeux. Je la lui pris avec délicatesse, gardant le débardeur sous le bras. Mais tu peux me regarder, ça me dérange pas. Il se laissa faire mais semblait plus que mal à l'aise. Ca m'amusait. D'habitude les rôles étaient inversés. L'alcool m'avait sans doute enhardi, quant à lui, ça avait fait baissé sa garde. Sans lui lâché la main immédiatement, je reculai de quelques pas jusqu'à mon lit jusqu'à ce que nos doigts ne s'éloignent, je me pinçai les lèvres. Sans doute malgré lui, il se mit à me regarder, passant sa main derrière sa nuque tatouée. Je lui souris. Il avait l'air perdu le pauvre.  

Je ne me sentais pas si différente, pour une première fois. Cela dit, une sentiment étrange -qui était sans doute du bonheur- avait envahi mon être. Je restai sans bouger une seconde après mon réveil pour me remémorer chacun des souvenirs un peu flou de la soirée de la veille, pour être sur qu'aucun ne s'échappe. Je baladais mes mains d'un côté et de l'autre du lit, pas surprise de le trouver vide. Tommy n'était pas bête, il savait bien que si l'un de mes frères (surtout les aînés) nous trouvaient ensemble dans un lit, ça chaufferait. Voilà pourquoi je me levai tranquillement, attrapa un sweat-shirt et un jogging qui traînait par là et descendis les escaliers jusqu'à rejoindre la cuisine. Carl préparait à Teddy un cocktail anti-gueule-de-bois, Jimmy mangeait un par un ses céréales avec une moue bizarre, comme s'il allait vomir à chaque cuillère. Je détaillais la pièce. Mes frères me regardaient, attendant sûrement que je ne dise quelque chose. Pas de Tommy. Sans un mot je montai les escaliers quatre à quatre, allai dans la salle de bain. Toujours rien. Alors que mon coeur s'accélérait, je retournai dans ma chambre, sans trop savoir ce que j'y cherchais. Un mot, une note, un indice. J'attrapai mon portable, vis que j'avais reçu un message. Me sentant idiote d'avoir paniqué pour rien je l'ouvris avec calme. Mouais, ce fut de coutre durée. "je regrette j'aurais pas dû, on en reste là" c'était ça qu'il venait de m'écrire ce con. Mes muscles se contractèrent et je balançai mon portable à l'autre bout de la pièce en étouffant un hurlement de rage dans mon oreiller. Puis, j'attrapai tout ce qui se trouvait sous ma main et le balançai contre le mur, la moitié de mes figurines y passaient. Je le détestais putain !

2012. Laisse je vais le porter. Me proposa gentiment Jimmy, je le fusillai du regard en tapant sur sa main qui s'avançait. Touche-pas ! Intimai-je en m'emparant du carton dans lequel une petite centaine de bonshommes en papier mâchés étaient entreposés. Il haussa les épaules d'un air égal et croisa les bras pour me regarder faire. Les jambes un peu tremblante et commençait à marcher en direction de l'immeuble. C'est quel étage ? demandai-je d'une voix tordue. Carl eut un petit sourire tandis que Ted m'annonçait timidement le chiffre. SEPT ? Ok. Ok. Je vais prendre l'ascenseur. Teddy sembla se sentir encore plus mal, il voulu ajouter quelque chose, Jimmy secoua la tête pour l'arrêter. Il pensait certainement que ça serait plus drôle que je le découvre toute seule.
On emménageait ensemble, Ted et moi. Dans un charmant trois pièces, enfin c'est comme ça qu'il m'avait vendu ce rêve. Une sous-location que Jimmy qui vivait déjà là nous avait conseillé. On n'avait pas envie de rester plus longtemps avec maman. En ce moment elle sortait avec un musicos cocaïnomane et ça ne nous inspirait rien de bon. Et puis, j'avais dix-huit ans maintenant, Ted en avait vingt, on se sentait l'âme d'être adultes. Enfin, surtout de faire ce que nous voulions. Bref, j'ai monté les sept étages à pied. Maudissant à chaque marches mes putains de frère. Mais une fois arriver dans notre chez nous, je ne pu m'empêcher de sourire. Cet immeuble avait quelque chose, une âme. Les petits briques, les poutres apparentes. Ca semblait désuet mais ça ne l'était pas, c'était mignon. Je savais que Ted et moi on serait bien ici. On était toujours bien ensemble. Et puis, Jimmy non loin ça serait bien. J'avais l'impression de vivre un tournant, une connerie du genre. Je ne savais toujours pas où  je voulais aller. Mais j'y allais.

2014. On avait tous des gueules de six pieds de longs. Dès que j'entrai dans l'appartement de Jimmy et Tommy je retirais ces putains de talons de l'enfer, en gardant un dans les mains. Alors que Jim poussa un grand soupir de désespoir, le fait de l'entendre me fit monter une colère inexplicables. Je balançais mon talon sur lui. AOUTCH ! se plaignit-il, j'écarquillai les yeux, choquée de l'affront, et me baissai pour prendre mon autre chaussure que je lui envoyai dessus également. MAIS CALME TOI ! Espèce de conne va ! C'est pas de ma faute ! J'ai rien fais ! Je me jetai sur lui et commençai à abattre mes petits poings sur son torse. C'est-toujours-de-ta-faute ! articulai-je entre plusieurs coups. Tommy m'harponna à la taille et me fit reculer. Du calme Charlotte ! J'essayai de me débattre un moment, avant d'abandonner et de me calmer, détachant mes cheveux de ce chignon stupide et retirant également cette chemise blanche hideuse. J'étais désormais dans une jupe de tailleur et un débardeur, je me laissai tomber désespérée sur le canapé. C'est dingue comme on se sentait seuls, perdus, orphelins sans Carl. Il n'était pas là, il n'était plus là. Pendant trois ans. Trois ans de prison ferme, dans l'une des prisons les plus dures de l'Etat, voilà de quoi il avait écopé. Pour une histoire bizarre, pas claire. Apparemment, Jim avait raconté à Carl qu'il avait rencard avec une bourgeoise de Manhattan, Carl en avait profité pour suivre son petit frère et voler la bourgeoise pendant ce rencard. J'avais beau me repasser l'histoire en boucle, je ne comprenais pas pourquoi il avait fait ça. Franchement, y avait un truc qui ne collait pas. Teddy se laissa tomber sur le canapé à côté de moi en attrapant avec son pied mon chemisier puis, le posa sur le table basse. Attention Char', on les a loué ces fringues. Je ne répondis même pas, ayant peur de lui tordre le cou s'il continuait avec ses remarques à deux balles. Mais rien ne fut pire que d'entendre cette voix irritante et stupide. Bon je vais faire du café... J'eu envie de vomir rien que de l'entendre. D'ailleurs, je ne me gênai pas pour lui dire, me tournant vers Tommy (parce que je ne voulais pas lui parler à elle je dis, super désagréable : Quoi, elle est encore là elle ? Tommy paru mécontent de mon ton, je lui fis un grand sourire hypocrite. Puis, je m'enfonçai davantage dans le canapé. Quand Tom et Soledad, sa pouffiasse, eurent disparus dans la cuisine pour les cafés, Jim et Ted me regardèrent en arquant un sourcil. Quoooi ? Il sort avec cette conne depuis trois heures et il la ramène a un événement familial Jimmy, avec sa délicatesse naturelle, ne trouva rien de mieux que de préciser : Un mois. Je serrai les dents. Toi, tais-toi ! Je ne veux plus jamais t'entendre !

FITOTIME
passe ta souris !
Hello tout le monde, moi c'est Fitotime/Mitzi, j'ai 21 ans et je vis à Paris. Plus ou moins étudiante en journalisme j'essaie de me faire ma place doucement mais sûrement; Je RP depuis un bon bout de temps maintenant (quasi 10 ans, ça me rajeunit pas !!) avec un petit penchant pour les persos tcharbés, j'dois l'avouer. En général je me connecte genre, 5 fois par semaine, mais j'ai souvent des petites périodes où je suis occupée et donc ça sera moins régulier. Je voulais juste préciser que ... active je serais, supprimé je ne serais plus haha


Dernière édition par Charlotte Peters le Sam 19 Sep - 18:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 18:34

bécasse va HEHE HEHE HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 18:35

MDR avoue t'es deg que je revienne, tu pensais que Tommy serait enfin tranquille :P
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 18:37

grave MDR MDR MDR MDR Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 18:43

Zippoooooo ! JAIME JAIME
Welcome ! HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 18:49

Tommy Banks a écrit:
grave MDR MDR MDR MDR  Smile

Désolée de te décevoir mon coco ! je serais toujours là pour te faire chier !

Louise Allister a écrit:
Zippoooooo !  JAIME  JAIME
Welcome !  HAN  

Merciiii Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 19:02

ooooh rebienvenue toi, j'préfère emma mais t'es pas mal quand même va HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 19:03

Haha c'est gentil SLIP
J'arrivais pas vraiment à trouver des avatars à ma sauce pour Emma du coup j'ai préféré changer ^^
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 19:04

rebienvenue HEHE CUTE quand j'ai vu ton pseudo dans les décédés j'étais choquée Surprised
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 19:09

Rebienvenue ma belle, c'est bon de te revoir à la maison ! POTTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 19:10

Earl Skyler a écrit:
rebienvenue HEHE CUTE quand j'ai vu ton pseudo dans les décédés j'étais choquée Surprised

Haha, mercii ! Mais telle le phoenix je renais de mes cendres xDD

Daniel Butler a écrit:
Rebienvenue ma belle, c'est bon de te revoir à la maison ! POTTE

Mercii, c'est bon de rentrer aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte Sam 19 Sep - 19:14

VALIDEE !


La petite tarée est de retour :hihi:

Félicitations ! Tu emménages officiellement au sein du Parking! Tout d’abord, laisse-nous te remercier de t’être inscrit et surtout, d’avoir mené ta fiche jusqu’au bout ! A présent, nous espérons de tout cœur que tu te sentes ici comme chez toi alors si quelque chose ne va pas, si quelque chose te passe par la tête, n’hésite pas à poster dans les Suggestions ou encore nous envoyer un petit MP (évite cependant d’écrire un MP à la concierge, elle n’est qu’un PNJ). Quoiqu’il en soit, tu connais la musique : pour bien démarrer ton jeu, poste ta fiche de liens ainsi que ton portable et n'oublie pas d'aller recenser ton appartement et ton métier puis roule ma poule !

PS: Pense à bien remplir tous les champs de ton profil, c'est mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte

Revenir en haut Aller en bas

il y a des coups de foudre qui font des bleus au coeur / charlotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Phobie sociale et peur de l'abandon
» Foudre en boule ou foudre globulaire
» Girafe sous la foudre
» Poèmes lyriques du coup de foudre à la rupture
» Coups de corne contre la tauromachie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)