Partagez|


milo + high hopes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 19:58

Miloslava Esfir Dvořák
attrape la fureur à pleines mains.
Nom dvořák, héritage de ton ascendance tchèque, ton nom est parfois compliqué à prononcer pour les palais américains, Prénom miloslava, long à périr, tu te présentes souvent sous le raccourci milo, que tu préfères, Date et lieu de naissance tu es née le 15 mai de l’année mille neuf cent quatre-vingt-treize, à Prague, Âge âgée de vingt-deux ans, les gens te pensent souvent plus jeune, et font souvent l’erreur de te croire pleine de candeur, Nationalité de par ta naissance, tu as la nationalité tchèque, mais cela te pèse, énormément même, et tu fais des pieds et des mains pour être considérée comme une vraie américaine, Origines à ta connaissance, il n’y a bien que du sang tchèque qui coule dans tes veines, Statut matrimonial tu te dis célibataire, parce que c’est plus facile que d’expliquer ce qui se passe en réalité, Orientation sexuelle tu hais les femmes, tu les jalousent quand elles sont plus belles que toi, les méprisent quand elles le sont moins, et la nuit, tu ne rêves qu’en courbe masculine, Job ou Activité tu partages ton temps entre tes cours à parsons, et des boulots minables. néanmoins, ce n’est pas d’eux que tu tires tes revenus, Date d'arrivée au Parking tu es arrivée ici il y a tout juste un an, et pourtant tu as l’impression que c’était il y a un siècle,  Groupe de ceux qui rêvent, Type de persoinventé Créditswildworld (avatar),  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? non.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? t’es arrivée là parce que tu n’avais pas vraiment d’autres endroits où aller. c'est vrai, faut l’avouer, au début, tu vivais dans la misère la plus crasse. même à prague, tu vivais mieux que ça. en arrivant ici, t’avais tout juste un matelas sur lequel t’écrouler le soir, quand tu rentrais de ta journée de cours. enfin, tout ça, c’était il y a un an et depuis, la situation s’est améliorée.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? l’ambiance générale ne te change pas réellement de ce que t’as connu avant. c'est vrai, ici ou ailleurs, les quartiers pourris restent les mêmes, il n’y a que la langue des habitants qui puisse constituer une réelle différence. les voisins, tu n’y prêtes pas trop attention, puisque tu ne comptes pas t’éterniser au parking. inutile donc de tisser des liens avec eux, ils ne t’apporteront de toute façon rien.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? si tu as une réputation, alors tu passes sûrement pour une fille prétentieuse, froide, un peu pète-sec. et il y a beaucoup de vrai dans les propos qui circulent sur toi. personne ne comprend comment tu peux parvenir à stocker dans ton armoire une veste yves saint-laurent, un sac chloé, un jeans golce & gabbana, des escarpins jimmy choo, et pourtant vivre ici. cependant, tu es persuadée que si tous ceux qui s’interrogent sur ton compte apprenaient la vérité, ils ne seraient pas forcément surpris. c'est monnaie courante, ici.
feat dasha sidorchuk
milo, elle danse, elle s'approche, s'accroche, griffe et repart, puis recommence. et les hommes se laissent faire, regards vides et bouches affamées, quand la jolie tchèque fait miroiter ses charmes, promet une nuit ou deux, en échange de la dernière paire d'escarpins qui la fera sentir plus grande, plus importante, elle qui n'a jamais rien eu elle est fille de rien, mais elle se prend pour fille de reine. elle se croit supérieure, alors elle est supérieure. elle se coupe des gens, elle se coupe du monde, se laisse à peine effleurer. et quand elle pleure, la méchante, quand elle pleure sur sa solitude, sur son âme abîmée et son cœur fissuré, elle n'est plus rien quand simon l'enlace, lui dit qu'il l'aime, elle le repousse presque, majestueuse de mépris, de mépris pour les sentiments en général, et l'amour en particulier. parce que quand on aime, on est rien, on ne grandit pas, on se vautre dans la puanteur de l'attachement, de l'enchaînement. et ça, milo la belle, milo l'ambitieuse, elle refuse. plutôt mourir que d'aimer milo, elle distingue deux types de garçons. ceux qui peuvent l'aider à arriver en haut, au sommet, qui lui servent de tremplin. et celui qui ne l'aide en rien, qui la freinerait presque, mais celui qu'elle aime. c'est un peu bizarre pour elle, elle n'y est pas habituée, à ça. à l'amour la république tchèque, elle y est née, elle y a vécu la plus grande partie de sa vie. puis, quand elle en a eu assez de la misérable petite vie qu'elle menait là, elle s'est exilée aux états-unis. ça faisait longtemps qu'elle savait qu'elle finirait ici, alors elle a économisé longtemps avant de se lancer, elle a sué sang et eau, s'est abîmé les mains dans les boui-boui de prague pour augmenter peu à peu son petit magot et vivre à new-york. quand elle dit qu'elle n'aime rien ni personne, c'est pas tout à fait vrai. milo, elle aime l'argent, la gloire, la renommée. milo, elle se rêve  en styliste mondialement connue et reconnue, en nouvelle  vivienne westwood, en révolutionnaire de la mode. alors tous les moyens sont bons pour y arriver, même les plus infâmes.  milo, un jour, elle a fait un truc dingue. elle s'est mise à aimer quelqu'un. une seule et unique personne, la dernière personne dont elle pensait tomber amoureuse. et c'est vrai, aimer simon, qui lui promet monts et merveilles loin des paillettes des podiums, qui lui promet le bonheur, qui l'embrasse sur la joue et lui fait des papillons dans le ventre, c'est un peu fou. aimer simon, juste simon, pour ses yeux et ses cheveux, pour son regard triste et ses mains tendres. simon, pour lui, pas pour son argent ou son carnet d'adresse, c'est un truc nouveau pour elle. miloslava, elle a le prénom d'une grand-mère slave, et le corps de ton fantasme ultime. son nom, elle le crache, elle le déteste, elle l'ignore. elle n'est que milo milo, elle a tout fait pour gommer la plus petite trace d'accent dans son anglais, mais elle n'y est jamais vraiment parvenu, et la façon particulière qu'elle a de rouler les r la trahie systématiquement quand elle se traîne dans les rues de new-york, dans les beaux quartiers, avec ses airs de diva, elle s'applique à avoir l'air de tout sauf ce qu'elle est : une pauvresse à peine débarquée de son petit pays, avec un appétit de lionne et des rêves de conquête.
Assise bien droite sur son tabouret de bar, Milo promène un regard méprisant sur la masse ondoyante des corps qui s'agitent au rythme d'une musique electro qu'elle exècre. Entre ses doigts, une coupe de champagne se réchauffe au contact de l'air ambiant, et une fine pellicule de buée se forme sur le verre élégant. Dans son seau à glace, la bouteille attend patiemment son heure, narguant la jeune femme. Tu n'as pas les moyens, très chère. Tu te crois meilleure que les autres, mais regarde ! L'addition, ce n'est pas toi qui la paye... C'est lui. Et de pointer, arrogante, en direction du vieux riche qui l'accompagne. Grand, dégarni, sourire de requin plaqué sur un visage déjà mangé de rides, au teint défraîchi par le tabac. A peine 40 ans, et déjà bon à jeter aux ordures, soupire Milo. Oui, mais tu as vu l'éclat de la Platine, tout à l'heure ? Ah, ça... Ce n'est pas moi, Miloslava, qui pourrait prétendre au compte en banque qui accompagne ce divin sésame. Moi, qui vit dans un appartement miteux, avec à peine la place de faire deux tours sur moi-même... Même à Prague, je vivais mieux. Ici, tout est cher. Rien que l'entrée du club, je n'aurais pas pu la payer sans Mark. Heureusement qu'il est là, lui, à cracher les biffetons quand je lui demande. Quand j'exige, plutôt. Ne jamais demander, ne jamais supplier. Jamais. C'est une règle, chez Milo. Rester digne, garder de la distance avec tout ce qui l'entoure, pour éviter les sentiments, l'émotionnel. Ne pas dévier de la voie qu'elle s'est tracée. Droit jusqu'au succès, droit jusqu'à la gloire, droit jusqu'à la sécurité de l'argent. Plus jamais je ne serais pauvre, fulmine Milo en sirotant son champagne. Plus jamais, le temps des économies de bout de chandelles, plus jamais la danse du ventre devant les vieux riches, les gros dégueulasses qui rampent à mes pieds, quémandent pour une offrande, un baiser volé. Quand je serais reine, ils s’aplatiront de peur devant moi, baisseront les yeux. Et je ne serais plus obligée de voir le désir suinter par tous les pores de leur peau grasse. Quand elle sera reine, c'est elle qui dictera les lieux à la mode, et ce club vulgaire n'en fera sûrement pas parti. Il n'y a rien ici pour elle. Mark lui avait dit tu verras, tous les mannequins en vogue viennent faire la fête ici, et te connaissant, avec ton audace, tu arriveras bien à soutirer le numéro d'un créateur à l'un d'eux. Tu parles. Tout ce que Milo voit, c'est une horde de jeunes filles à peine sorties de leurs couches, qui ont l'air plus âgées qu'elle grâce au maquillage et aux vêtements sulfureux, mais qui sont certainement cinq fois plus bêtes. Ces créatures divines, belles à mourir, Milo les hait. Longues lianes évanescentes, elles planent sur les podiums en ovni, à peine remises de la cuite de la veille, avec au coin du nez un reste de coke habilement dissimulé par une coiffure tarabiscotée. Ces filles là n'ont pas de talent, ne travaillent pas d'arrache-pied pour se hisser en tête de classement à Parsons, et pourtant, elles tutoient les dieux du panthéon miloesque. Gaultier, McCartney, Westwood, Lagerfeld... Tous ces gens qui, un jour, salueront son talent, chanteront ses louanges et lui feront une place à leurs côtés. En attendant, elle est contrainte à une vie de misère, contrainte de se débrouiller avec ses économies pour survivre, tout en réussissant l'exploit de paraître. A la voir ici, accoudée au bar, moulée dans sa robe Prada, effleurant du doigt le cuir de sa pochette Valentino, on pourrait la prendre pour n'importe quelle fille de Manhattan. Mais non, elle, Milo Dvořák, quand elle en aura assez de se coltiner le vieux dégueulasse, rentrera dans sa petite cité moisie du Bronx, qui pue la misère et le désespoir humain. « Tiens, Milo la jalouse. » Sourire du type sûr de lui, mains enfoncées dans les poches de son blazer, Simon la domine. Il a l'air heureux de la voir, mais la petite note d'ironie dans sa voix n'a pas échappé à Milo, loin de là. Piquée au vif, elle se redresse encore plus sur son tabouret, lève le menton et plante son regard sombre dans celui de Simon. « De quoi tu parles, Sim ? Je reste meilleure que toutes les personnes réunies ici, toi compris. » Faux, bien sûr. Simon est la seule personne que Milo n'arrivera jamais à surpasser, quand bien même elle passerait sa vie entière courbée sur son ouvrage. Simon est beau, Simon est riche, Simon est doué, talentueux, Simon est délicieusement oisif et réussit tout de même à exceller dans son domaine, le piano. Simon vit dans un grand appartement, un truc immense, dans la même tour que Milo. Ça l'amuse. Mais pire que tout, il refuse de partager avec elle. Elle lui a déjà dit, l'a presque supplié - ! -. S'il te plaît, Simon. Juste une pièce, la plus petite de l'appartement. Je te payerais un loyer, je ferais les courses. Simon répond toujours non, sans donner de raison, et se détourne, petit sourire aux lèvres. Dans ces moments là, elle le hait, le méprise, le maudit et plante des aiguilles dans une poupée vaudou à son effigie. Mais l'instant d'après, elle rêve à nouveau à lui. « M'appelle pas Sim, Miloslava. Mon prénom c'est Simon. S-i-m-o-n, got it ? » Bien sûr qu'elle le sait. Son prénom, elle le picore quand elle le prononce, laisse s'étendre langoureusement la syllabe longue du i sur ses lèvres, arrondi tendrement la bouche sur le o, comme pendant l'orgasme. Simon, son prénom, Milo lui fait l'amour à chaque fois qu'elle le dit. Mais là, elle écarte d'un geste de la main la remarque de Simon, comme si elle ne comptait pas. « Et qu'est-ce que tu viens faire là, S-i-m-o-n ? » Milo pose un regard narquois sur lui, l'air de dire qu'est-ce que toi, enfant chéri de la musique classique, vient foutre dans ce lieu de perdition, antre de l'electro de mauvais goût et des bouteilles de champagne arrogantes ? Et Simon prend son temps, pose un sourire affamé sur ses lèvres, pendant qu'il fixe celles de Milo. « Je viens chasser la grosse cochonne. La fausse ingénue comme la dominatrice, la lycéenne et la mère de famille, du moment qu'elles sont consentantes, je prends. J'expérimente, plutôt. J'ajoute à ma collection des corps par centaines. » Immobile sur son siège, Milo pince les lèvres, l'air dégoûtée et déçue par Simon. Ça n'est un secret pour personne, que le bel éphèbe célibataire expérimente les femmes, comme il dit. En revanche, l'entendre en parler la blesse plus qu'autre chose, elle qui attend désespérément un geste de sa part dans sa direction. C'est bien la seule chose pour laquelle elle serait prête à quémander. Avoir Simon, rien que pour elle, rien que pour une heure. Mais non, lui est occupé à collectionner, et ne pose pas les yeux sur elle, ou uniquement pour se moquer. Ça la rend folle, et en même temps, elle ne l'en aime que plus, car il est, justement, le seul à se moquer. « Fais pas la tête, Milo, toi au moins, tu peux monter quand tu veux pour grignoter un morceau... » « Même pas en rêve, j'ai pas le temps. Je travaille, moi. D'ailleurs, je rentre. C'est nul, ici, y a rien d'intéressant. » Regard appuyé à Simon, et elle récupère ses affaires, fait signe au vieux riche, qui la rappellera demain, et se sauve, loin de ce club miteux, loin de Simon et de sa collection, pour retrouver son petit appartement, sa petite vie, ses petites économies.

l’oiseau
passe ta souris !
super, j'aime pas parler de moi, donc je vais faire court. marie, 20 ans, étudiante dans l'est de la france, j'ai connu le forum par bazzart et une ancienne membre, et je compte passer de façon plutôt régulière, et si j'y arrive, rp au moins une fois par semaine. voilà coeur


Dernière édition par Milo Dvořák le Ven 25 Sep - 21:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2573
› Nombre de RP : 8

Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 20:03

MA PETITE MERLE HAN HAN HAN
Bienvenue ici ! HAWW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 20:04

Dasha. FAN
Elle est si belle cette petite rouquine là !
Bienvenue chez nous demoiselle et bon courage pour ta fichounette ! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 20:13

Dasha FAN CUTE bienvenuuuuuuuue bon courage pour ta fiche :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 20:25

Bienvenue :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 20:58

Tiens, je crois qu'on se connaît :l:

EN PLUS DVORAK QUOI FAN FAN On a des sacrés noms de famille :PERV:

Bienvenue et bon courage pour ta fiche belle rousse :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3627
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 21:00

BRILLE tellement belle BRILLE
Bienvenue au Parking :l: Bon courage pour ta fiche :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Mer 16 Sep - 21:57

bienvenue !
quelle jolie fille BAVE
et cat voudra sûrement faire un tour dans ton placard SIFFLE
bon courage pour la suite de ta fiche ! HAPPY
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 0:16

daniel, je pouvais que venir :woo: j'ai tourné autour des scénarios, et ceux que je voulais étaient déjà tentés, donc...  POTTE je ressorte un vieux perso  :hihi: jenova on parle d'anja ou ça va aller ?  :PERV: earl, richard est un dieu  BLBLBLBL aaron, je crois sincèrement que je vais venir te violer  ROBERT fred', bonsoir, quelle chance de se croiser ici  MOUSTACHE (sa race j'avais oublié que t'étais là, j'vais me faire démont' par eula' si elle s'en rend compte, faut que je lui dise  MDR silver je connaissais pas ton avatar, mais whouaaa il envoie du pâté  PITIE cat, ses fringues elle les a grattées en baisant avec des vieux riches payées avec la sueur de son front, du coup j'sais pas si elle va être trop d'accord pour partager MDR
merci à tous pour l'accueil CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 0:17

pouah cette beauté POTTE bienvenue par ici :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 0:22

pff tu peux parler, avec chloé PITIE PITIE PITIE merci CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 0:52

ton prénom, ça me rappelle un de mes anciens persos ho :l: sinon, que dire du choix d'avatar cette rousse est magnifique. Crying or Very sad OMG
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 1:01

ah ouais ? POTTE je t'avoue que je l'ai trouvé sur un vieux forum où j'étais y a longtemps, je l'ai toujours adoré et c'était l'occasion de le ressortir POTTE et puis magdalena CHOC
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 1:39

Bienvenue :l:
Je ne connaissais pas la demoiselle, mais elle est vraiment jolie JAIME
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes. Jeu 17 Sep - 7:27

Bienvenue ici belle rousse ! Excellent choix !! CUTE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: milo + high hopes.

Revenir en haut Aller en bas

milo + high hopes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» milo + high hopes.
» 09/01/11 : Milo
» Ôran High School Host Club
» Désactivation des armes High-tech
» Bracelet néolithique high-tech

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)