Partagez|


CAM ⚡ égoïsme humain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 18:09

Camille Taylor Watson
égoïsme humain.
Nom Élémentaire, mon cher Watson. Prénom A la base, on l'appelle Camille mais, trop long à son goût, il s'est toujours fait surnommer Cam. Son second est Taylor, rien de plus à dire  de ce côté là. Date et lieu de naissance C'est à New York qu'il a vu le jour, un 26 mai ensoleillé. Âge Il a aujourd'hui 27 ans, fera-t-il partie des Forever 27 ? Nationalité Américain pure souche, comme il aime tant le rappeler. Origines La famille de son père est britannique depuis des générations, mais sire Watson a préféré s'enticher d'une américaine. Statut matrimonial L'amour c'est pour les pédés, alors il est célibataire et surtout profiteur. Orientation sexuelle Totalement hétéro, il ne regarde que les femmes, il n'aime que les femmes. Job ou Activité Glandeur professionnel et fêtard invétéré, homme d'affaires comme disent certains, officieusement trafiquant d'armes pour une grosse organisation et formidable arnaqueur. Date d'arrivée au Parking A ses 18 ans, il y a 9 ans,  Groupe De Ceux qui vivent. Type de perso Inventé. Crédits KORDEISM.  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Oui.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Sur la musique, on va on vient. Le temps file, et moi je vais, je viens. Je loue cet appart depuis mes dix-huit ans, et on me demande souvent pourquoi j'suis là, pourquoi je reste. J'aime bien. Ouais, j'crois que je me suis attaché à cet endroit même si je n'y dors pas toutes les nuits, même si parfois je ne fais que passer. Bientôt dix ans de vie, si j'arrondis, et non, ça ne s'oublie pas. Pourquoi oublier ? Mais pourquoi s'attacher ? Je ne sais pas, j'suis bien ici. J'ai ma vie, mon trafic, j'me suis reconstruit.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Y'a de tout. Du pourri et du moins pourri. Du gangster et du vieillard. D'la bonne came mais un peu trop de bordel. Des clopes dans les escaliers, de la peinture écaillée, des tags, des canettes, des trous, des coupures de courant, un ascenseur de merde, un squat et j'en passe. Mais on s'y fait, on y vit, puis finalement... on s'y attache.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Le petit qui a grandit. L'ancêtre. Le gamin qu'a réussi. S'ils savaient... s'ils savaient... J'suis pas à Wall Street les gars, même si mon costume vous en donne l'impression. Certains se voilent la face, pensent que je veux garder les pieds sur terre avec mon appart pourri au treizième. Puis il y a ceux qui comprennent, qui se doutent, voir même qui savent. Il y a ceux qui savent qui appeler afin de se procurer un flingue pour buter le voisin d'en face, ceux qui cherchent un contact pour rentrer dans une organisation, ceux qui savent où frapper pour tomber dans l'illégalité. Je suis le gamin qui a grandit trop vite pour certains, trop bien pour d'autres. Le gamin qui n'a rien à foutre ici, et qui y reste malgré tout, parce qu'il en a envie.



feat sean o'pry
Gueule d'ange, sourire charmeur, yeux perçants et désinvolture ; faites bien attention aux apparences, le démon n'est jamais loin. En costard du lundi au vendredi, pour une raison ou pour une autre, bien souvent pour jouer les friqués. Tu parles ouais. Fumeur, fêtard, drogué et j'en passe. Perdre la tête, oublier, s'marrer, s'amuser, profiter ; tel est son dicton, telle est sa mission. Jamais à l'heure, toujours en retard. Le temps file sans laisser de traces, le temps file sans incidence, peu importe, tant pis. Ouais, tant pis. Rien à foutre de rien. Rien à faire de foutre la vie des autres en l'air. Rien à faire de foutre sa propre vie en l'air. Rien à carrer, rien à cirer, rien à battre. Ouais, 100% je-m'en-foutiste, 100% balek. Prince Charming le soir, bâtard de première quand arrive le matin. Les femmes c'est comme les clopes, une fois consumées elles ne sont bonnes qu'à jeter dans la rue. Avenir radieux, qu'on lui promettait. Avenir d'mes deux ouais ! Trimer, ramasser, trafiquer. Après la drogue viennent les armes. Bah ouais, ça rapporte gros mon gars. Famille ? C'est quoi ça ? Connaît pas. Par contre l'amitié ça ouais, tant qu'on fait pas chier. Colérique, mais manipulateur aussi. Doux comme un agneau au premier abord puis enragé comme un lion une seconde après. Les nerfs à vif, ouais. Des années de Krav Maga à son actif ; attention dangereux, veuillez ne pas vous approcher s'il vous plaît. Brisé, détruit, bouffé, pourri jusqu'à la moelle. Désillusions sur désillusions, une vie faite de coups bas, de mensonges, de faux-semblants et de douleur. Oh ouais, de cette putain de douleur.
Bonjour, je suis un connard, au revoir.

« Watson... T'as ce qu'il me faut ? » Sourire en coin, l'homme émerge de l'ombre, une grosse mallette à la main. On ne distingue que ses yeux brillants et ses dents blanches dans la pénombre, il semble terrifiant. « T'ai-je déçu un jour, Foxy ? » Le mafieux ne répond pas, les bras croisés sur la poitrine, impassible. Au fond de lui, il crève d'envie d’empaler le gamin sur un pic histoire de lui faire comprendre que tout son petit jeu de caïd ne l'amuse pas, mais il se retient. Il se retient parce qu'apparemment le boss kiff ce gamin, et il kiff son boulot. Faut dire qu'il est irréprochable ce gosse, jamais un faux pas, jamais une erreur, comme si tout était calculé en avance, même les trucs imprévus. Alors il ne dit rien, il se tait et il s'avance vers la table au centre de l'entrepôt désaffecté. Bang. La grosse mallette s'ouvre face à lui et le sourire du gamin s'agrandit de plus belle. « M40, dernière version tout droit issue des Marines. Une beauté, n'est-ce pas ? » Les yeux du mafieux se baissent sur le fusil de précision noir luisant mais il ne laisse rien paraître. Encore une livraison parfaite... Foutu gamin. Watson n'en perd pas son optimiste et caresse la crosse avec douceur et passion dans le plus grand calme. Gérer ses nerfs, voilà quelque chose qu'il sait faire à la perfection. Et il patiente, il laisse les secondes s'écouler lentement. Il n'a rien d'autre à dire, alors il attend. « Parfait. » Le mafieux relève la tête et plante son regard dans celui du gosse, de l'autre côté de la table. Il fait un signe de la main et l'un de ses sbires de deux mètres s'approche, une petite mallette grise à la main. Il l'ouvre et en dévoile le contenu à Watson. « 500 000 maintenant, le reste à la livraison. » La voix du mafieux est tranchante, claire comme de l'eau de roche et pourtant si dure. Cet homme est un véritable roc à lui tout seul, autant par son attitude que par son ton. Le jeune homme sourit à nouveau et s'empare de la mallette avant de tendre la main à son interlocuteur. « C'est toujours un plaisir de faire affaire avec toi, Foxy. » Et sans demander son reste il tourne le dos et disparaît dans l'ombre encadré de ses deux hommes de main. Encore une affaire qui aura bien marché.

∇∇∇

« Vas te faire foutre Camille ! » Son rire résonne dans l'immense appartement Londonien. Sadique, foncièrement mauvais, profondément détestable. Il rit comme s'il était maître du monde, il rit comme si rien ne pouvait l'atteindre. Une belle conne, cette nana. Elle croyait peut-être qu'ils allaient se marier, avoir des enfants et vivre heureux à tout jamais ? Et puis quoi encore. Clap. Le geste de trop. La claque qu'elle n'aurait jamais dû donner, la main qu'elle n'aurait jamais dû lever. Les yeux de la jeune femme déversent une colère démesurée et Cam s'arrête de rire en une fraction de seconde. Il la dévisage et son regard se noircit. « T'aurais jamais dû faire ça. » Elle ne baisse pas les yeux, cette pute, elle soutient son regard comme si elle pouvait lui faire face, comme si elle pouvait se battre contre lui, comme si elle était à la hauteur. Lentement il s'avance vers elle et l'oblige à reculer. Une main se porte à son cou et la soulève un peu. Soixante kilos toute mouillée qu'elle fait, un véritable jeu d'enfant. Elle se débat mais il n'entend rien ; elle tente de crier mais il lui obstrue la bouche de son autre paume. Mais pour qui se prend-t-elle ? Qui est-elle pour lever la main sur lui ? Il la traîne jusqu'à la cogner contre le mur et ses yeux révulsés ne déversent que haine et folie. Puis ses lèvres se rapprochent de son oreille et il murmure : « Comprend bien une chose... Une salope reste une salope. » Il resserre un peu plus sa prise et se délecte de voir la panique dans les yeux de la jeune femme terrorisée. Il sourit, de ce rictus mauvais qui fait frissonner, puis la lâche non sans une moue de dégoût. Elle s'écroule au sol, en pleurs, suffocante, quasi inconsciente. On ne lève pas la main sur un Watson. Cam s'empare de son sac de sport noir, de la mallette grise qu'il vient de gagner en couchant avec cette nana et disparaît sans jeter un seul regard, même de dépit, à la pauvre demoiselle. Une de plus dans ses filets, une de plus qui s'est faite plumer.

∇∇∇

« Sara attend ! Sara reviens ! » Mais il est trop tard, cette fois. Non, elle ne reviendra pas, cette fois-là. La porte claque et un lourd silence s'abat sur l'appartement désormais à moitié vide. Pan. Cam vient d'enfoncer violemment son poing contre un mur porteur et un cri de rage – probablement de douleur aussi – s'échappe de sa gorge. « Putain de merde ! » Il sait qu'il l'a perdue pour de bon, mais que peut-il y faire ? Il l'a cherché, il l'a trouvé. Elle lui a demandé de faire des efforts, il n'a rien fait. Alors elle en a eu marre de rendre les coups, de l'engueuler, de se tirer au beau milieu de la nuit pour le laisser passer ses nerfs tout seul. Elle en a eu marre d'essayer, elle en a eu marre de croire en lui. Il tourne en rond dans la pièce dépourvue de chaleur sans la présence de la jeune femme, incapable d'ordonner ses idées et de se calmer. Sara... Sara c'est le centre de sa vie, son pilier, sa bouée, même s'il ne l'admettra jamais. Sara c'est son centre du monde, sa vie entière, son existence. Et la voilà partie, sans plus de cérémonie. Sara c'est la première et la seule femme à qui il a offert un sourire sincère, Sara c'est l'unique femme qu'il a aimé, et qu'il aime encore aujourd'hui. Mais quelle importance, à présent ? Elle est partie. Elle est partie et ne reviendra probablement jamais.

∇∇∇


« Hé gamin, tu peux apporter ça à ton oncle dis voir ? » Accroupi face au gosse, un sourire sympathique s'étire sur ses lèvres alors qu'il tient un petit paquet rectangulaire entre ses doigts. Le petit l'observe avec des yeux ronds remplis de curiosité. Il secoue vivement la tête de haut en bas. « C'est quoi ? » Sa petite main s'avance vers le paquet et Cam le retire doucement vers lui. Il plisse un peu les yeux. « Un secret. C'est très important, il ne faut pas l'ouvrir, d'accord ? Emilio te donnera une récompense. » Il ajoute à ses paroles un clin d'oeil et le gosse sourit de plus belle en écarquillant des yeux. Il sauterait presque de joie, s'il n'était pas si intimidé par le trafiquant. « Allez file. » Le jeune homme lui tend le paquet avant de passer une main dans les cheveux du garçon et de le laisser disparaître dans la ruelle en courant. Satisfait, un sourire léger s'affiche sur ses lèvres alors qu'il se redresse et fait volte-face en direction de sa voiture. Sourire qui disparaît en une fraction de seconde lorsqu'il réalise la présence d'une femme à quelques mètres de lui. Même dans la pénombre, il la reconnaîtrait parmi mille autres. « Depuis quand tu fais bosser des gamins ? » Désinvolture ou profond dégoût, pour le coup il ne saurait pas dire. Sara le fixe, les bras croisés, toute vêtue de noir. Elle est encore plus belle que dans son souvenir et il ne peut la quitter des yeux. « Qu'est-ce que tu fais dans le coin ? » Malgré la surprise, il ne se laisse pas démonter et réagit comme il le ferait dans son boulot : naturellement, sans surjouer, sans sous-jouer. Et pourtant, ce serait peu dire que la présence de Sara le trouble. Il est totalement perdu, à la fois étonné, heureux et légèrement terrifié. Il ne s'y attendait pas, mais alors vraiment pas le moindre du monde. « La nostalgie, j'imagine. » Elle hausse un sourcil, et Cam croit déceler l'ombre d'un sourire au coin de ses lèvres. Il aurait bien tenter une petite blague à propos de leur histoire mais ce n'est pas un sujet avec lequel il a envie de rigoler. « T'as repris de l'activité dans le coin ? Je suis étonné de ne pas en avoir entendu parler. » Cette fois-ci, c'est bel et bien un sourire qui se forme sur le visage de la belle, ce sourire vainqueur qu'il lui connaît tant. Elle sort un peu de l'ombre, d'un pas en avant. Son regard perçant le fait frissonner mais il ne lâche en rien leur contact visuel. « Ma marque de fabrique c'est la discrétion, Camille. » Il pouffe légèrement, mimant un rictus amusé tout en la dévisageant. Elle n'a pas changé, et il en est fort heureux. Le silence plane quelques instants et finalement, Cam finit par le briser d'une voix plus ou moins mystérieuse. « Bienvenue à la maison, alors. » Et sans rien rajouter, il fait demi-tour et retourne dans l'artère principale du quartier sans se retourner. Sara sourit de plus belle, très satisfaite de cette entrevue. « Tu ne pourrais pas dire mieux... » chuchote-t-elle en disparaissant dans l'ombre, en direction de sa nouvelle maison qu'est le Parking. Home sweet home.

aswenn
passe ta souris !
Coucou c'est moi ! Toujours 19 ans, toujours perfectionniste et toujours stressée ! Au revoir Elias le mignon, bonjour le gangster des bacs à sable.

Puis je vous aime.  coeur


Dernière édition par Cam Watson le Lun 5 Oct - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 22:08

REBIENVENUE CHEZ TOI BLBLBLBL JAIME :l: :l: TROP BG TON CAM HAN

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 22:09

on t'aime, même quand t'es vilain AS
LOVE LOVE LOVE LOVE LOVE LOVE HAN :l: :l: :l: I love you HEHE coeur JAIME SLIP DE CEUX
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Infected Mushroom »
« Infected Mushroom »
› Âge : 46 ans
› Appart : #1309, avec Samuel et leurs animaux, Cash et Manoel.
› Occupation : Architecte Urbaniste| Photographe Spiderman | Danseur à La Folle du Désert | Le nez dans des petits, tout petits, tout gentils trafics d'oeuvres d'art.
› DC : Niilo, Ness, Nathan, Dei.
› Messages : 2094
› Nombre de RP : 15

Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 22:10

JE JOUIIIIIS ♥


L'intensité de l'instant
est le seul remède. Il faut travailler la terreur de la mort par la fureur de vivre, imperturbable.
Pascal Quignard

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9352-sly-c-est-l-histoire-d-


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 22:19

aimez moi, aimez moi. je vous aime moi. :l: :l: :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 22:20

Xavier Samuel HAN HAN :l: :l:
Rebienvenue à la maison ! SIAM
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Mar 25 Aoû - 23:21

T'ES MEGA BONNE COMME CA AUSSI NIARK

Re-bienvenue CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Jeu 27 Aoû - 22:26

xavier, ce choix de fou OMG

re-bienvenue chez toi beau gosse HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Ven 28 Aoû - 8:36

ReBienvenue par ici ! Oh god ton personnage promet grave ! J'adore ! JAIME coeur

EDIT : Après remarque skype, je suis un boulet de compétition MDR Rebienvenue darling ! coeur coeur


Dernière édition par Henry Kennedy le Dim 30 Aoû - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Ven 28 Aoû - 14:28

CAAAAAAAM ** HOT
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Ven 28 Aoû - 14:55

REBIENVENUE FAN Il a l'air :PERV: :hihi: ME GUSTA
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Le Loup »
« Le Loup »
› Âge : 26 ans (12 novembre)
› Appart : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
› Occupation : en taule
› DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte
› Messages : 3040
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Ven 28 Aoû - 22:10

moi je t'aime déjà I love you I love you I love you I love you



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain. Sam 29 Aoû - 9:44

Rebienvenue parmi nous HAWW
En plus Xavier Samuel BAVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: CAM ⚡ égoïsme humain.

Revenir en haut Aller en bas

CAM ⚡ égoïsme humain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Risques de l'aménagement humain pour les autres espèces? Pas seulement
» Le premier vol aérien humain
» SEPT et la création du corps humain .
» Le cœur humain capable de renouveler ses cellules
» Un centre de clonage humain à Séoul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)