Partagez|


Floyd Kingosny ▬ The old scat cat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 14:49

Floyd Ajou Kingosny
j'me suis perdu, j'ai bu la tasse.
Nom Kingosny, Prénom Floyd, Date et lieu de naissance 15 juin 1935 à Baton-Rouge en Louisiane ; vous n'étiez certainement pas nés, petits scarabées ! Âge 80 belles années se sont écoulées depuis cette date, Nationalité Américain, Origines Sud Africain, Statut matrimonial Veuf depuis douze ans ; père de quatre enfant dont l'un est décédé, grand père de 6 petits enfants et heureux arrière grand père d'une petite Michèle, Orientation sexuelle Hétérosexuel, Job ou Activité Retraité ancien Jazzman reconnu par la profession comme pianiste de renommé, Date d'arrivée au Parking 1971, la même année que cette chère Concierge, il avait bel et bien 44 ans déjà à l’époque !  Groupe De deux qui vivent, Type de perso Inventé Crédits LUCIE452,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et familles par d'autres joueurs ? Ouais.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?
Il est arrivé en 1971 avec sa femme. Ce fut à l’époque où leur dernier enfant avait quitté le cocon familial et que Floyd voulait booster sa carrière en venant à New-York. Seulement, les loyers étaient un peu trop cher dans les autres quartiers et venir s’installer au Parking lui sembla à l’époque une merveilleuse opportunité. Bien sur, il aurait pu déménager, mais cet endroit lui plaisait, il aimait cette petite communauté qui lui rappelait bien d’où il venait après tout : un milieu modeste. Puis il est un homme plutôt casanier qui aime avoir ses petits repères et habitudes de quartier. Il y vit paisiblement depuis toutes ces années ; il a aimé découvrir le Bronx et sa diversité. Apprivoiser la peur. Il n'est pas vrai que tous les habitants sont des brigands, mais juste de dire qu'aucun d'entre eux n'a la vie simple.

Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?
Quand il eu emménagé, la résidence n’était pas dans l’état actuel. Il avait été charmé par les lieux qui ne cessent malheureusement de se dégrader. Quand aux habitants, ils changent beaucoup trop souvent et cela est assez perturbant pour le vieil homme qui s'attache bien vite à ses voisins. Cependant, il est tout autant attaché à cet endroit où il vit depuis 36 ans. Il a tous ces repères. Il ne veut pas finir en maison de retraite, vivre qu'avec des vieux ! Quelle idée !

Quelle est votre réputation au sein du quartier ?
Un vieux black sympathique, il semble qu'il a toujours été là. Pour les nouveaux résidents, il semble être un vieux fou inoffensif. Souvent il fait de la peine tant il est perturbé, cependant c'est un homme respecté même si parfois l'on se passerait d'écouter ses interminables anecdotes aussi passionnantes soient-elles. Un exemple pour certain dont l'absence pourrait se faire ressentir. Toujours de bon conseil malgré ses divagations, il est triste pourtant de le voir s'éteindre à petit feu.



feat Morgan Freeman
Floyd souffre le la maladie d'Alzheimer. Floyd a changé d'appartement une fois au Parking et malheureusement il se rend toujours à cet appartement pour essayer d'y mettre sa clé. Il a d'abord appris à jouer de la guitare celtique avant de se passionner pour le Jazz, d'ailleurs il n'a commencé à jouer du piano qu'à l'âge de vingt-deux ans. Il n'a jamais eu d'animal de compagnie, bien trop marqué par la mort de son chien lorsqu'il fut enfant, celui ci ayant été écrasé sur la chaussée. Il n'a jamais su cuisiner, depuis le trépas de sa femme il se fait livrer à domicile chaque jour de l'année de bons petits plateaux repas. Il faut dire qu'il y a du mouvement chez lui, entre la femme de ménage, le livreur et l'infirmière. Avant d'être Jazzman, Floyd a enchaîné les petits jobs et a même donné son sang pour arrondir les fins de mois. Il a un CAP de mécanique auto. ironiquement, sa voiture a été vendu par l'un de ses fils après que la concierge l'ai retrouvé au volant de celle à attendre depuis des heures sans se souvenir comment la démarrer, car il est vrai qu'il a très peu conduis dans sa vie préférant la marche ou les transports en commun.   Il ne dort jamais sans chaussettes, sans quoi il a bien trop froid aux pieds pour trouver le sommeil ! Une fois il a oublié d'aller chercher sa petite fille à l'école, c'est ainsi que les médecins se sont intéressé au diagnostique de la maladie d'Alzheimer. Il a eut beaucoup de mal à accepter ce fait, mais il a oublié depuis longtemps qu'il était malade. Cette chance ! Il est un homme qui se cache pour pleurer.
Qu’est-ce que je fiche assis là ? Je me le demande bien. Ne devrais-je pas être chez moi, tranquillement assis dans mon fauteuil à regarder la télévision en compagnie de ma femme ? Je ne l’ai pas trouvé ce matin, je suppose qu’elle est partie au marché comme tout les samedis. La petite infirmière est venue chez moi, je souffre d’hypertension depuis quelques années déjà, mais elle tient absolument à ce que je la suive. « Ne croyez-vous pas que ma femme va s’inquiéter si nous ne l’avertissons pas ? » Lui demandais-je naturellement. Elle m’a sourit tristement et me disait de ne pas me faire de souci. Bien qu’en y réfléchissant à présent, je crois qu’elle va être inquiète. Probablement va-t-elle m’accuser d’avoir une amante ! Cette idée l’obsède tant.  

Puis enfin le vieil homme me regarde et ouvrit enfin la bouche « Je vais vous poser quelques questions pour apprécier comment fonctionne votre mémoire. » Je l’observe avec un léger sourire, bien que je ne saisisse pas l’intérêt de ce questionnaire. J’accepte de me prêter au jeu. Je ne suis pas quelqu’un d’agressif, j’ai toujours été contre toute forme de violence. Bien entendu, il m’est arrivé évidement de devoir défendre mon honneur ! L’homme portant une blouse poursuivis calmement, vraisemblablement ravi que j’accepte de faire son petit test. « Les unes sont très simples, les autres un peu moins. Vous devez répondre du mieux que vous pouvez. » J’acquiesce simplement. Assez sur de moi, comme toujours. J’ai déjà la soixantaine et je comprends que l’on veuille évaluer ce genre de chose. J’imagine que dans vingt ans l’on me trouvera une maladie quelconque et que je serais maboul. Qu’importe, tant que j’ai ma petite femme à mes cotés : je vais bien. « Quelle est la date complète aujourd’hui ? » Si j’avais lu le journal ce matin je le saurais ! Je pris quelques secondes pourtant pour réfléchir. J’en ai passé des années ! Oh oui… 1935, ma date de naissance ! Dans une ville de Louisiane, moins populaire que la Nouvelle-Orléans. Berceau du Jazz. Je suis né dans une fratrie de quatre enfants ! Je suis le plus jeune, le plus rêveur et le plus dorloté. La date du jour. Je m’en souvenais pourtant très bien. « Nous sommes Samedi cinq janvier mille neuf cent quatre vingt dix sept.. » Affirmais-je alors. L’homme insista « En quelle année sommes-nous ? » Ce à quoi je répondais tout naturellement, bien que ma peine était toujours très vive dans ma poitrine « Nous sommes en janvier quatre vingt dix sept mon brave. Je le sais bien, ma mère nous à quitté en novembre dix neuf cent quatre-vingt-seize. » Il me regarde cependant très calmement. Ce qui ne me laisse pas supposer qu’il pense que j’ai un problème, ce qui me rassurait mine de rien. « En quelle saison ? » Il n’avait qu’à regarder par la fenêtre pardi ! L’hiver était bien prononcé ici à New-York alors je répondais avec un léger sourire sur de moi « En hiver. » L’homme cocha quelque chose avant de me dire toujours aussi calmement « Nous somme Mardi vingt-trois Février 2015. » Il eut un léger moment de vide dans mon esprit. 2015…
Oui, bien sur je le savais. Evidemment...

« Je vais maintenant vous poser quelques question sur l’endroit où nous nous trouvons. » Continuait-il, alors je tache de me concentrer. De ne pas m’éparpiller. Je me redresser quelque peu, cependant… Je crois bien que nous sommes en 1997. « Quel est le nom de l’hôpital où nous sommes ? » A vrai dire, je pensais être à la clinique de St Louis. Là où je vrai d’habitude bien sur, pourquoi aurais-je changé d’endroit ? Peut-être parce qu’il a été éboulé depuis bien longtemps au profit d’un centre commercial, mais je n’en avais aucun souvenir. Alors j’avouais l’ignorer. « Dans quelle ville se trouve t-il ? » Me demandait-il après m’avoir donné la réponse. Je me disais que je tâcherais alors de ne pas l’oublier. « New-York. » J’y habitais depuis soixante et onze, songeais-je pour me rassurer moi-même. Je ne suis tout de même pas devenu fou ! 2015 ! Cela me parait si absurde. Il me demanda dans quel état nous sommes, ce à quoi je répondis aisément, n’étant pas très mauvais en géographie. Je n’ai pas été un élève sérieux à l’école ; mais j’ai exigé de mes enfants qu’ils le soient. Ce qui m’avait imposé quelques révisions et apprentissages. Mais cela avait payé. Ma fille ainée était devenue Sage-femme ; mon fils ainé lui était conducteur de train quant à mon fils cadet il était devenu juriste. Pour ce qui était du petit dernier, malheureusement il est décédé d’un accident de scooter. Le drame de vie… Et dieu sait que je lui avais défendu de monter à bord de cet engin de mort. Je n’avais jamais eu le cœur plus brisé que le jour où l’on est venu nous annoncer ce décès et ma pauvre épouse ne s’en relève pas. Quant à l'étage auquel nous nous trouvions, je n'en avais pas la moindre idée.

« Je vais vous dire trois mots, je voudrais que vous me les répétiez et que vous essayiez de les retenir car je vous les redemanderai tout à l’heure. Fleur, Clé, Tulipe. Répétez les trois mots. »  Chose que je fis bien évidement sans perdre patience. Trois petits mots de rien du tout, je connaissais des millions de partitions de piano, je connaissais par cœur les moindres sons. Je suis devenu ce Jazzman en si peu de temps, tout est allé si vite et la fortune est arrivée. Ce fut un changement de vie radical pour ma famille et moi. Nous étions habitué à une vie modeste et voila que jamais plus nous ne manquerions de rien. Ma femme n’avait plus besoin de s’épuiser à faire le ménage et j’en étais ravi. J’avais la sensation d’enfin pouvoir subvenir à ma famille.

« Voulez-vous compter à partir de cent en retirant sept à chaque fois ? » En voila une étrange question ! J’ai toujours été doué pour faire les comptes ! Je répondais alors avec toujours autant de calme « Quatre-vingt-treize ; quatre-vingt-six ; soixante-dix-neuf ; soixante douze ; soixante cinq ; … » Il m’arrêta là, satisfait. Puis me demanda d’épeler le mot MONDE à l’envers, je le fis sans faute. D’ailleurs, le monde je l’avais quelque peu parcouru ses dernières années. J’ai pu emmener tout le monde en vacance et j’ai fait quelques concerts en Europe, notamment en Angleterre et en Hollande. Que d’agréables souvenirs.

« Pouvez-vous me dire quels étaient les trois mots que je vous ai demandé de répéter et de retenir tout à l’heure ? » Je le regarde alors. Les secondes qui s’écoulent semblent des heures. Je me souviens que le temps ne m’avait pas paru aussi long que lorsque j’eu attendu que ma femme mette au monde chacun de nos enfants. Je fus pourtant incapable de me souvenir d’un seul de ces mots et après avoir un peu bafouillé il les répéta sans qu’ils ne me rappellent quoi que ce soit. Finalement il me montra son crayon « Quel est le nom de cet objet ? » Ce à quoi je répondais « Un crayon. » Quoi d’autre ? Il recommença avec sa montre et je répondais également. Je commence à croire que j’ai un problème. « Ecoutez et répétez après moi : Pas de mais, de si, ni de et. » Même si cette phrase ma parait farfelue, je la répétais simplement. Il continuait de cocher je ne sais quoi. Puis vit  un exerciez étrange il me demanda de prendre la feuille de papier de la main droite, de la plier en deux et de la jeter par terre. Alors je pris la feuille de papier, la plia en deux et le regarde. Il cocha de nouveau et me rappela que je devais la jeter par terre. « C’est vrai, j’ai oublié. » Disais-je alors.
Qu’ai-je oublier d’autre ? Vivre toutes ces choses pour les oublier.
Terrible destin.

Il me tendit une feuille sur laquelle il est écris en gros caractère « FERMEZ LES YEUX. » Le docteur me demanda de faire ce qui est écrit. Alors je ferme les yeux. Il me demande d’écrire une phrase entière en me tendant son fameux crayon. J’ai choisi d’écrire une citation. Il commenta que c’était une belle citation. Pour finir l’exercice, il me demande de reproduire un dessin. Ce fut fait assez rapidement. Bien qu’après quelques minutes je ne me souvienne pas vraiment de l’intérêt de ce que j’étais en train de faire. « Dix-neuf sur trente… » Sembla s’inquiéter le médecin. J’avais encore décliné depuis notre dernière visite. Il demande à l’infirmière si je prenais bien mes traitements et une conversation se créa entre les deux protagonistes alors que je revenais à cette question : qu’est-ce que je fiche ici ? Ma femme doit s’inquiéter…

Valhalla
passe ta souris !
Cf Alcide & Adam.
J’ai décidé de faire des personnages de plus en plus vieux.


Dernière édition par Floyd Kingosny le Dim 23 Aoû - 16:25, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 14:53

Super choix JEREM LE HERISSON Re-bienvenue au Parkiiiing :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 14:55

Merci =)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« arnaqueur d’étoiles »
› Âge : twenty-eight yo – march, 21st.
› Appart : #603 / 6th floor – avec son âme-sœur. de retour au sixième, avec un sale goût d’abandon au fond de la gorge.
› Occupation : mon corps appartient à ceux qui en ont les moyens, mon âme est damnée, mon cœur ne cesse d’espérer – la catin du quartier.
› DC : la princesse aux arcs-en-ciel (flora) la chair mutilée (celso) la seal noyée (elinor) & l’étoile morte (solal).
› Messages : 1134
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 14:57


OMG, je suis tellement fan du choix. FAN FAN FAN Morgan Freeman quoi. OMG PITIE
Et il a l'air tellement, tellement intéressant déjà ! HAN

Je vais forcément venir te harceler avec un de mes comptes, je ne sais pas lequel. Porbablement Gaby. :hihi: Oui, désolée, tu devras encore me supporter. RAH HOT

En tous les cas, re-bienvenue parmi nous, hâte d'en savoir plus sur ce super-papy ! BRILLE
Et bon courage pour la rédaction de ta fichette. JAIME



« in the eye abides the heart »


kiss kiss bang bang :l: :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tinyurl.com/gmals6m


avatar

« Le Loup »
« Le Loup »
› Âge : 26 ans (12 novembre)
› Appart : #520 (F4) avec les orphelins Williamson et l'orpheline de la vie
› Occupation : en taule
› DC : la tatouée espagnole, le cuistot italien et l'hystérique enceinte
› Messages : 3040
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 14:59

ah lala, mais j'adore le pseudo JAIME JAIME
re-bienvenue avec ce merveilleux personnage, j'ai hate de te lire avec I love you



monsters are in your head
williamson ⊹ mais j’passerais pas ma vie à m’demander quand elle commence. (by anaëlle)

PERSONNAGE EN PRISON. ho
(mais possibilité de rp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t1711-avery-un-coeur-c-est-lo


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 15:06

haaaan, ce personnage, il a l'air géant !
Et puis Freeman c'est un monstre ce type, j'adore CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 15:11

Rebienvenue ! HAN :l: :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 15:29

Merci Oreste =)
Pas de souci pour un lien tu sais bien !

Merci Avery =D

Merci Rita,
Il y avait longtemps que je n’avais pas joué un homme de cet âge
Et Morgan est tellement parfait acteur pour tout rôle que ça m’inspirait bien.

Merci Sienna =)
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 15:45

Miiiih trop cool comme personnage, je suis fan CUTE CUTE rebienvenuuuue ! :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 16:29

Merci :l:
Purée j'adore tellement ce gars dans Top Gear XD
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 17:13

MORGAN FREEMAAAAAN !!! Oh mon dieu j'aime déjà ton personnage pour ce casting de rêve !!

Bienvenue bienvenue bienvenue !!!

Je suis tellement impatiente de RP avec toi !!
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 17:14

Vous, ici ?! Oh putain je suis fan. Fan fan fan.
Bienvenu ! BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 18:24

Merci Nash !
Ce sera avec plaisir de rp avec toi,
la confrontation de nos deux perso ne peut être qu’intéressante =)

Merci Bob !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 20:04

mon dieu mon dieu mon dieu. morgan fucking freeman, qu'est-ce que j'aime cet homme tu me combles de bonheur de le voir joué sur un forum PITIE PITIE pis floyd est tellement trop attachant et profondément touchant (comme tous les personnages que freeman joue d'ailleurs) bref je plussoie comme je n'ai jamais autant plussoyé un choix d'avatar comme celui-là OMG
re-bienvenue du coup! LOVE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat. Dim 23 Aoû - 20:40

Rebienvenue ici :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Floyd Kingosny ▬ The old scat cat.

Revenir en haut Aller en bas

Floyd Kingosny ▬ The old scat cat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» chant de type scat
» Pink Floyd à Versailles en 1988
» Vous écoutez quoi ?
» Penanvoas
» Coins des Rockeur et des Métaleux !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)