AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 0:13
Natalia Pleskun
tough girl whose soul aches
Nom pleskun, un patronyme qui nous rappelle la sonorité des froids pays de l'est. Prénom natalia. c'est beau, c'est doux et c'est fluide donc inutile de s'amuser à le raccourcir. Date et lieu de naissance le 6 novembre à Kiev. Âge 22 ans. Nationalité américaine depuis quelques années déjà, mais du sang slave coule à flots dans ses veines. Origines natalia, elle est ukrainienne mais on la prend souvent pour une russe. la russie, l'ukraine... y en a beaucoup qui confondent les deux, et puis on a pas à chipoter pour si peu. Statut matrimonial le temps d'une nuit, souvent elle a de la compagnie. Mais une fois le jour levé, la solitude la rattrape. elle la bouffe de l'intérieur, la fait mourir à petit feu. Orientation sexuelle hétérosexuelle, sa situation ne lui donne pas vraiment d'autre choix que de se porter vers les hommes. Job ou Activité comme beaucoup, natalia est une étudiante fauchée. pas très étonnant. sauf que son petit boulot à elle pour gagner un peu de fric, c'est de se taper des heures de trajet en bus pour vendre son corps chez des hommes un peu plus friqués que ceux qui peuplent le Bronx. c'est une call-girl, ou une escort-girl, appelez-ça comme vous voulez. Groupe nous sommes de ceux qui survivent. Crédits vagabonde.  

   Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Faut bien l'avouer, l'Ukraine ça fait rêver personne. Même pas ceux qui y vivent. Hanna Pleskun avait à peine un peu plus de la vingtaine lorsqu'elle s'est retrouvée avec une gamine sur les bras. Une gamine qui ne connaîtrait jamais son père, trop irresponsable pour endosser un tel rôle. Mais elle voulait que sa fille ait un avenir décent, une lueur d'espoir dans le regard, l'envie de réussir. Alors, elle a bossé si dur pendant des années qu'elles ont fini par pouvoir se payer un aller simple pour les États-Unis. Elle qui avait des rêves plein la tête, qui espérait fuir cet environnement miné par la pauvreté, disons que le Bronx n'était pas l'itinéraire qu'elle attendait. Et c'est ainsi que depuis ses dix ans, Natalia a trouvé son existence sous scellé ici, au Parking.
   Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Natalia n'a pas grand chose à penser de cette prison de béton qu'est le Parking. Ça reste sa maison, qu'elle le veuille ou non. Il est encré en elle et elle aurait bien malgré elle du mal à se séparer de ce vieux débris miteux qui lui fait depuis une douzaine d'années office de logement. C'est à ses yeux un peu comme une marque de feutre indélébile: t'auras beau tout faire pour t'en débarrasser, t'y arriveras pas. Alors au bout d'un moment, t'apprends à faire avec. Les habitants de l'immeuble, c'est un peu le même schéma. Elle connaît certaines personnes de vue, mais le plus souvent ça en reste là. Elle n'a jamais été une pro dans le domaine de la sociabilité, ce n'est pas dans ses habitudes d'aller taper la causette avec son voisin de palier.
   Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Natalia se fait discrète parmi ses congénères. Elle n'est pas souvent au cœur des messes basses et des conciergeries des habitants du Parking. Pendant longtemps, on l'a cataloguée comme "la fille de la tarée". Sa chère maman, avant d'être internée, elle avait fait courir pas mal de bruit lorsqu'elle était au plus mal de sa dépression. Tapages nocturnes, crises d'hystérie, sanglots bruyants et interminables... Natalia n'avait alors que seize ans lorsqu'elle a dû apprendre à gérer sa descente aux enfers. Ses activités se font à l'extérieur du quartier, mais certains se doutent qu'elle se prostitue. Pour ces gens-là c'est le joli surnom de "traînée" dont elle se verra attribuée. Elle donne l'impression qu'elle s'en fiche pas mal, car elle sait que dans le coin, tout le monde ici a quelque chose à se reprocher.


   
feat alma helgesson
de ceux qui se laissent pas approcher. inaccessible. sans aucun doute, cela pourrait être le maître mot pour qualifier natalia. son esprit est forgé d'acier inoxydable. ses airs de princesse de glace ne sont pas trompeurs. on la connaît sans la connaître. elle s'ouvre difficilement aux autres, la sociabilité est un terme qui lui échappe encore. comme un animal sauvage, faut juste bien s'y prendre pour l'apprivoiser.  de ceux qui ne sont pas d'ici. de ceux qui nous intriguent. ce qu'on remarque bien vite, c'est cette façon qu'elle a de jauger les autres du regard. comme si elle portait un jugement silencieux sur quiconque entrerait dans son champ de vision. ça met mal à l'aise, ça soulève des questions qui resteront sans réponses. qu'est-ce qu'elle peut bien penser de moi? c'est la principale. rien que pour ça, natalia est un mystère à elle seule. de ceux qui nous dévorent du regard. il nous perfore de part en part, il nous évoque tant de choses, il est indescriptible. et puis il y a ses yeux bleus, si beaux, si froids. ils lui procurent de l'intensité, de la profondeur. natalia n'est pas une grande bavarde, mais ils en diront bien plus que des mots si on s'y attarde assez longtemps. de ceux qui nous analysent. mademoiselle a un esprit plutôt lucide, en réalité. à force d'observer les autres sans arrêt, on finit par les connaître, d'une certaine façon. elle sait détecter certains travers que les gens possèdent, leur façon de réagir, de se comporter, tout ça. natalia est bien plus intelligente que vous le pensez. de ceux qui ouvrent leur gueule. elle paraît peut-être taiseuse et effacée, et c'est ce qu'elle est à première vue. mais elle remarque pas mal de choses chez les autres, des choses qui l'irritent, alors elle hésite pas à dire ce qu'elle pense lorsqu'elle le juge nécessaire au risque d'être cash. c'est pas une adepte de la méchanceté gratuite cependant, elle a toujours une bonne raison. de ceux qui ont une passion. depuis qu'elle est gamine, elle danse. elle a un don pour ça, c'est inné chez elle, disait sa mère. elle n'a pourtant jamais pris de cours, faute de moyens. souvent, à l'abri des regards, elle improvise des mouvements mariés au rythme de son morceau fétiche. c'est si beau de la voir bouger avec intensité et fluidité. de ceux qui aiment se sentir libres. souvent, elle squatte les toits délabrés du Parking, rien que pour cette sensation que ça lui procure. cette sensation d'être intouchable, au-dessus des autres. ça lui permet de se délivrer de ce poids qui lui pèse continuellement sur ses épaules. de ceux qui s'expriment pas assez. c'est assez rare, mais il peut arriver à natalia de réellement apprécier quelqu'un. mais le truc, c'est qu'elle ne le montrera pas. elle a énormément de mal avec les bons sentiments, et exprimer sa sympathie ou pire, son affection est quelque chose qu'elle ne maîtrise pas du tout. car si elle s'y risque, elle fera preuve de maladresse. et la maladresse, ça réussit pas à quelqu'un qui veut avoir en permanence un véritable contrôle de soi-même. de ceux qui se détruisent lentement. ça ne lui déplaît pas de s'intoxiquer les poumons régulièrement, on n'est pas à une déchéance près. lorsqu'elle délaisse le tabac, c'est vers les médocs qu'elle se tourne. parfois, il lui arrive d'abuser de somnifères ou de calmants. ça lui permet de planer avec le peu qu'elle a, de temps en temps. mais c'est pas une junkie. la beuh, l'héro, la speed... elle a jamais touché à toutes ces merdes, et pas suffisamment désespérée pour s'y mettre. de ceux qui souffrent. la solitude l'indiffère? foutaises. se faire sauter régulièrement par des types âgés d'au moins une trentaine d'années lui convient? foutaises et encore foutaises. natalia est consciente que la vie qu'elle mène n'est pas une vie. elle est brisée en mille morceaux, parce qu'elle comprend que les jours s'écouleront et que rien ne changera. tant qu'elle peut faire croire au monde qu'elle est forte, elle le fait.
   
   
Allô maman? Ma voix est légèrement chevrotante, mes doigts rougis et gonflés par le froid. Natalia, chérie? Mais... il est quatre heures du matin... pourquoi... La voix encore endormie de ma mère me fait chaud au cœur. Avoir une conversation en utilisant ma langue maternelle commençait à me manquer. Je... j'arrive pas à dormir, alors je t'appelle. J'avais envie de te parler. C'est tout ce que je trouve à lui dire. La rue que je traverse depuis dix bonnes minutes est totalement déserte. Hormis le bruit de mes talons sur le macadam, le silence y est pesant. Un blanc s'installe, je suppose qu'elle comprend que des appels nocturnes de ce genre ne sont pas dans mes habitudes. Je la vois parfaitement froncer légèrement les sourcils, comme elle le fait toujours pour manifester son incompréhension. Oh, eh bien... quelle surprise! Ça faisait longtemps que tu n'avais pas donné de nouvelles. J'espère que tout va bien de ton côté. Si tout va bien? C'est la question piège. Oh maman, si tu savais à quel point j'ai envie de vider mon sac, là, maintenant. Tu n'as pas idée. Le truc, c'est que je suis même pas chez moi, non. J'enchaîne les transports en communs miteux et je traîne dans les rues des quartiers craignos, à quatre heures du mat. Oui maman, ta petite fille adorée est devenue une traînée. Elle va faire mumuse chez des types qui ont facilement ton âge, histoire de gagner quelques sous. Je suis fauchée, je peine à financer mes études. T'es pas au courant de ça non plus, je veux pas t'inquiéter pour si peu. Je me sens même plus exister, si ce n'est que pour assouvir les désirs et fantasmes d'inconnus. Maintenant, ça me dégoûte même plus. J'y prends aucun plaisir, mais c'est devenu systématique de me faire sauter presque tous les soirs. Je me dégoûte. Je vois pas comment je pourrais me sortir de cette galère, alors je laisse faire. Je fais semblant de vivre avec. J'aurais jamais cru penser ça un jour, mais je suis rassurée. Rassurée de constater que tu ais été internée loin de cet environnement toxique. Tu me manques et on ne se voit plus, mais tu t'es rétablie et c'est l'essentiel. Je suis déphasée, égarée, désaxée, complétement paumée. J'ai pas su faire face. Je suis tellement désolée, maman. J'aimerais tellement te déballer tout ça, d'un coup. Ça me ferait un bien fou, mais je peux pas me le permettre. T'as plus que besoin de te dire que ta progéniture a les mêmes rêves que t'avais à son âge, qu'elle voit l'avenir en grand et qu'elle projette de se lancer bientôt dans une carrière de danseuse. Oui... oui, tout va très bien même. Un nouveau blanc, plus long que le précédent prend place. Mes lèvres se pincent. Elle a comprit que je mentais. Merde. Je sens qu'elle s'apprête à dire quelque chose, alors je panique. Je te rappellerai. Bisous. Je m'empresse de la couper et je raccroche. Je range en vitesse mon portable dans la poche de ma veste délavée. Je ne peux plus me contenir. Ma respiration haletante ne peut davantage contenir mes sanglots. Ils résonnent comme un écho dans le silence. Peut-être que ça a duré une minute, voir même deux. C'est libérateur, d'une certaine façon. Depuis combien de temps je n'avais pas pleuré comme ça? Ma traversée nocturne prend fin, j'aperçois le Parking, cet immense tas de béton difforme. Home sweet home, Natalia. Tu y resteras pour l'éternité et tu ne peux rien y faire.

   
lolodu31
passe ta souris !
j'aime pas qu'on m'appelle par mon pseudo de kikoulol refoulée, lolo ça passe crème en revanche. J'ai 17 ans, et je suis un pur produit du Sud  Smile /zbaff j'aime les liens tordus et ambigües et les rp sans prise de tête et les beaux mâles aussi je me connecte assez souvent, no-life que je suiss, 6 & 7j/7. j'ai plus que hâte de vous rejoindre les loulous  HEHE


Dernière édition par Natalia Pleskun le Mar 17 Fév - 19:27, édité 6 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 0:14
Salut belle brune SIFFLE

Bienvenue POTTE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 0:15
Bienvenue à toi ! HAWW

C'est toi qui avait réservé Alma sur Bazzart ? :hihi:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 0:18
escoooorte-girl, j'suis certaine qu'on trouvera un beau p'tit lien, toi et moi ROBERT :hihi:
bienvenue parmi nous! excellent choix d'avatar, j'ai bien hâte de lire la suite HEIN
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 0:29
Bienvenue au Parking jolie demoiselle DE CEUX Ahah ton nom de famille me perturbe un peu je dois avouer j'ai une ancienne collègue roumaine qui avait le même MDR
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 0:55
merci à vous pour l'accueil, z'êtes chous CUTE

jeremiah, hmm tobiaaas ROBERT j'aime ce choix BRILLE

issam, oui c'est moi :hihi:

lou, un lien me semble inévitable en effet :PERV:

vivien, ooh ben désolée aha :hihi:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 1:00
ton pseudo :PERV: :PERV:
ton personnage promet d'être super intéressant en plus, je vais surveiller ça POTTE
bienvenue DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 1:16
YURII ROBERT je meurs d'amour pour ce type rolalaaa JAIME c'est tellement cool de le voir sur un fofo de ce type en plus, j'adhère ce choix x100000 BAVE j'avoue que c'est lui qui a en partie inspiré mon pseudo :hihi:

bref, merci à toi DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 1:34
Bienvenue toi. ho
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 1:49
merci à toi blondinette DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 2:12
je suis plutôt intriguée par la jolie natalia... ça m'a l'air d'un personnage très intéressant jusqu'à présent, j'ai hâte d'en lire plus ho

bienvenue DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 3:09
On f'ra l'club des 22 ans ma jolie! HEHE Ton perso promets d'être intéressant j'ai hâte de te lire!
Bienvenue au Parking! I love you
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 4:35
merci à vous deux CUTE

emanuel, c'trop cool qu'elle t'intrigue, j'espère ne pas te décevoir en tout cas! BRILLE et je ne connaissais pas cette bouille, mais il est trop chou ce petiot JAIME

sid, the 22s will rule the world Twisted Evil (mate mon anglais approximatif)
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 9:08
Bienvenue par ici =D
J'adore ton avatar, je la connais pas, mais, elle est trop belle BRILLE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    Mar 17 Fév - 11:34
alma est vraiment belle, bienvenue par ici. I love you
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: natalia - i'm the one for a good time call    
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.