AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 0:26
Sasha Roger Maury
Entendre ton rire qui lézarde les murs, qui sait surtout guérir mes blessures.
Nom Maury, Prénom Sasha, Date et lieu de naissance 25 Avril 1981 à Montpellier, Âge 34 ans, Nationalité Française et Américaine, Origines Française, Statut matrimonial Célibataire, Orientation sexuelle Homosexuel, Job ou Activité Psychologue à son compte, Date d'arrivée au Parking Il y a quelques mois déjà,  Groupe De ceux qui vivent, Type de perso Scénario d'Oscar ! Crédits Aqua,  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Oui.

  Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Depuis quelques mois surement. J'ai fait une connerie qui me force à vivre dans le quartier pour le moment et c'était un endroit à la fois pas trop cher et pratique par apport à mes activités et à mon travail. J'ai pas cherché plus loin et j'ai connu pire comme endroit, alors pourquoi pas.
  Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Pas grand chose, à vrai dire, je vis ma vie et je ne me mêle pas trop aux autres pour le moment. J'ai entendu dire que le Parking était spécial au niveau des gens qui y habitent, mais j'ai rien vu d'extraordinaire pour le moment. J'ai surtout entendu des disputes et des parties de jambes en l'air à travers mes murs.
  Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Elle est presque inexistante. Je suis venu ici parce que je n'avais pas trop le choix et j'essaie de m'y faire une place pour le moment. J'ai des clients évidemment, parce que les cas, c'est pas ce qu'il manque, mais rien de bien transcendant. On commence à me connaître à l'association pour les enfants mais c'est tout ! L'épicier me regarde encore de travers quand j'vais chercher du lait à trois heures du matin parce que j'en ai plus.


 
feat David Giuntoli
Sasha a vraiment du mal à se réveiller le matin. Il met toujours une bonne dizaine de minutes avant d'émerger totalement et de pouvoir faire quelque chose. Il a une peur bleue des rats depuis qu'il a été mordu par une de ces grosses bestioles quand il était enfant. Pas très pratique dans un tel quartier. De la France, il a gardé les saveurs culinaires et aussi un adorable petit accent qu'il arrive à cacher lorsqu'il travaille, mais qu'il reprend pour faire fondre ses conquêtes. Il passe une partie de son temps libre dans une association qui aide les jeunes enfants à s'ouvrir avec des activités artistiques. Il le fait avec un grand plaisir car il adore voir un enfant lui sourire. Son plus grand rêve et d'avoir une maison près d'un grand lac pour vivre une vie tranquille et pouvoir pêcher. Mais il ne peut pas quitter New York pour le moment et le sait très bien. Il est plutôt du genre à économiser plutôt qu'à dépenser. Des restes de quand il a du s'occuper de sa sœur, plus jeune, et qu'il devait gérer un budget serré tous les mois. Sasha a une chienne de deux ans, une croisé Husky qu'il a trouvé dans un refuge et pour qui il a eu un coup de cœur il y a six mois de cela. La petite boule de poil aux yeux vairons s'appelle Myrtille, parce qu'il aime bien le fruit et qu'il voulait lui donner un nom français. Il tient bien l'alcool, mais généralement quand il commence, il n'arrive plus à s'arrêter. Du coup il finit souvent complètement pété quand il commence à boire. Il préfère le froid à la chaleur, parce qu'il sait comment se réchauffer mais pas comment faire baisser la température de son corps en cas de forte chaleur. Du coup, Sasha préfère l'hiver à l'été. A choisir, il préfère prendre un bain plutôt qu'une douche, même si ça prend plus de temps.
 
 


Ce ne fut pas aux États-Unis que Sasha vit le jour, mais en France, dans la belle ville de Montpellier. Deux ans après sa naissance, ses parents décidèrent de divorcer parce qu'ils n'avaient rien à faire ensemble, si on les écoutait. Le petit Sasha parti avec sa mère, qui tenta de l'élever tant bien que mal, devant faire de longues heures loin de son fils pour pouvoir lui offrir une belle vie. Malheureusement, cet acharnement eut quelque peu raison d'elle, puisqu'à mesure où son fils grandissait, sa mère devenait de plus en plus distante avec ce dernier. Pour elle, alors qu'elle l'avait eu jeune, il avait comme un peu gâché sa vie. Comme elle ne voulait pas être une mauvaise mère, elle n'en a jamais véritablement parlé à son fils qui l'a pourtant ressenti assez tôt.
A ses dix ans, Sasha eut comme cadeau une petite sœur, parce que sa mère avait réussi à se rabibocher avec son père le temps de quelques mois. La petite Justine connu dont le même sort que son frère et grandit rapidement dans un foyer monoparental, avec une mère qui regrettait beaucoup de ses erreurs passées.

Durant son adolescence, Sasha tenta sa première aventure avec une fille de sa classe, ni jolie, ni vraiment drôle et ni très intelligente. Comme il n'était pas extraordinairement beau également, les deux pensaient s'être trouvés pour toujours, comme on peut le croire à cet âge ! Ils restèrent ensemble pendant deux longues années de lycées, entre bons moments et disputes, premières fois et agacements. Cette histoire ne fut en rien inutile à Sasha puisque ce fut grâce à Faustine qu'il apprit que les filles ne seraient jamais ce qui le brancherait. Leur première fois, la vraie, fut un désastre d'ailleurs.

Au moment d'entrer dans les études supérieures, Sasha décida de les faire aux États-Unis, parce qu'il en avait l'occasion grâce à son père qui vivait là-bas depuis quelques années déjà et qu'il voyait là une expérience plus qu'intéressante. En plus d'apprendre une nouvelle langue, il allait pouvoir découvrir une toute nouvelle culture et peut être vivre le rêve Américain. La vie avec son père n'avait rien à voir avec celle qui avait eu avec sa mère et bien vite, Sasha se mit à regretté de n'avoir pas vécu avec ce dernier. Pendant les deux premières années d'études à l'université de Chicago, Sasha se laissa vivre parce que pour une fois, il avait la vie facile, avec l'argent facile et aucune responsabilité à l'horizon. Entre soirées plus qu'arrosés et petits copains mouchoirs, le jeune adulte n'avait plus trop le temps pour réviser ses cours de psychologie ! Il repiqua donc sa première année une fois... Puis une deuxième. Là, ce fut trop pour son père qui décida de lui couper les vivres et de lui donner une dernière chance. Sasha allait devoir se débrouiller pour se payer de quoi vivre pendant qu'il étudiait. C'était terminé pour lui le luxe et la paresse. Même si son père consentit au fait de continuer de payer le prix de ses études, il n'en était rien pour le loyer de son petit studio et de la vie de tous les jours. Sasha n'eut pas d'autre choix que de se trouver un job d'étudiant, mal payé et très ingrat. Mais au moins, il comprit la valeur de l'argent.

Dans la même année et alors qu'il parvenait à peine à commencer à s'en sortir dignement entre les cours, son boulot et sa vie d'étudiant, Sasha reçu un appel au secours de la part de sa jeune sœur Justine, qui ne voulait plus vivre avec une mère qui s'était mise à boire plus que de raison. Après une petite bataille judiciaire pour la faire venir aux États-Unis, il décida de s'en occuper lui-même puisque pour elle, leur père ne semblait pas vouloir lever le petit doigt. La vie des deux frère et sœur devint alors très compliquée, entre l'apprentissage de la langue anglaise pour Justine et le dépaysement total et les études de son grand-frère. Mais il ne voulait pas la laisser tomber sous prétexte que lui n'avait pas eu cette chance à son âge. Quand il le fallait, Sasha allait aussi demander de l'aide à son père, qui, même s'il ne voulait pas reconnaître réellement sa fille, ne pouvait pas la laisser vivre dans des conditions trop dures et trop précaires. L'aide apportée n'était pas grande, mais elle permit aux deux Maury de vivre plus ou moins correctement, en se privant et en comptant chaque dollar au jour le jour.

Après ses études, Sasha chercha un travail dans son domaine, la psychologie. Enfin, il allait avoir un salaire décent et pouvoir offrir une vie meilleure à son adolescente de sœur. Il trouva son premier emploi dans un lycée en France, après y être retourné. La vie là-bas et le climat du sud lui manquaient terriblement et puis, c'était ce qui avait été prévu depuis le début. Dans un grand lycée de la ville qui l'avait vu naître, Sasha s'installa en tant que psychologue scolaire. Ce genre de poste n'était pas très répandu dans le système scolaire français, mais l'établissement en avait grand besoin. Pourquoi ce choix ? Parce que Sasha s'était souvenu de sa propre adolescence, de ses doutes, de ses peurs et de l'état dans lequel il avait pu être parce qu'il ne comprenait pas certaines choses, les réactions des autres, le mépris de certains... Pour lui, c'était une vocation de pouvoir aider d'autres jeunes. Durant la prise de poste au lycée, le psychologue scolaire tomba sur des cas toujours très différents et très enrichissants. Mais un cas en particulier retint son attention.
Celui d'Oscar, un gamin pas méchant mais en échec scolaire et presque toujours en colère. Depuis ses études et depuis qu'il travaillait là, Sasha savait bien que ce n'était pas forcément si évident et que l'adolescent devait avoir de lourds secrets pour se comporter ainsi. Il ne manqua pas son jugement quand il apprit l'homosexualité mal vécu de son patient pas encore adulte et pourtant si loin de l’innocence de l'enfance. Oscar était un jeune homme très attachant parce qu'on pouvait lire la détresse à des kilomètres dans ses yeux. Comme s'il voulait qu'on le sauve, mais qu'il continuait de se comporter comme une bête sauvage que l'on arrive pas à approcher, malgré tout les efforts du monde. Et pourtant, Sasha entreprit de faire tous ces efforts, de prendre de son temps, d'être à son écoute, de le laisser sortir sa colère et sa haine. De lui faire reprendre confiance en ce qu'il était et de lui montrer qu'il n'avait rien de différent que ses camarades, si ce n'est que des sentiments mal compris. Il alla même jusqu'à le voir directement chez lui, alors que le jeune homme perdait pied depuis trop longtemps maintenant. Le voir échouer, c'était comme si Sasha échouait lui-même. Il pouvait bien le nier, le psychologue s'était attaché à son petit patient plus qu'attendrissant.
Mais il y eut la formule de trop, celle qui est censé enchanter les cœurs plutôt que de faire prendre peur à un corps entier. Ils résonnent d'ailleurs encore dans la tête de Sasha, de temps en temps, comme si le "Je t'aime" le plus sincère qu'il n'avait jamais entendu avait été aussi le plus impossible. Plutôt que de s'expliquer, de trouver des raisons qui ne le convaincraient pas lui-même, Sasha choisi la fuite, loin, très loin pour repartir aux États-Unis. Il fallait bien ça pour reconstruire une vie et surtout pour ne pas succomber à la tentation. Il pouvait bien partir, parce que Chicago lui manquait, l'air américain, la manière de vivre et même son père un peu. En France, il ne restait que Justine, maintenant majeure et prête à faire ses études seules. Même sa mère n'était plus là, emportée par une bouteille de trop et un foie qui ne la suivait plus.

Le temps passa plus facilement là-bas, au delà de l'Atlantique. Sasha faisait sa vie d'adulte et le cadeau forcé de son père lui servait bien maintenant. Il était un homme responsable, capable de se gérer et de gérer une vie sans trop d'embuches. Sasha eu même le droit au plus grand des sésames pour ses trente ans. La nationalité Américaine, enfin ! Il était un citoyen comme les autres et la France n'était plus qu'une destination de vacances et pas mal de souvenirs aussi.

La vie allait d'elle-même, quand une grosse branche vint se planter en plein sur le chemin de son existence. Il fallait bien que ça arrive, une couille plus grosse qu'une autre. Sans trop savoir comment il avait réussi à faire et parce qu'il n'avait aucun souvenir de cette soirée et de cette nuit, Sasha se retrouva avec une femme enceinte jusqu'aux pieds, dans ses pattes, dans ses habitudes, dans sa vie qu'il voyait sans bambin qui braille. Il songea plusieurs fois à ne pas vouloir de lui...ou d'elle, il ne savait pas encore. Mais Sasha revint à la raison, de celle qui l'avait fait jusqu'à présent. Il n'allait pas reproduire son schéma familial non ? Laisser un gamin vivre seul avec une jeune mère qui en aurait marre de lui au bout de quelques années... Non, il ne souhaitait ça à personne, de voir le dégout dans les yeux de celle pour qui l'amour devait presque être une obligation. Il décida d'être père, d'apprendre à l'être du moins. De loin, pas avec la mère, surtout pas parce qu'elle était une erreur déjà bien trop couteuse.

Ce fut d'ailleurs sa fille qui le força à changer sa vie, une fois encore. Parce que la mère avait décidé de partir pour New York, parce qu'elle avait trouvé un travail là bas, peut être dans la musique, ou bien dans une agence de publicité, ou bien ailleurs... Sasha ne l'écoutait jamais vraiment quand elle lui parlait. Dans tous les cas, il fallait la suivre pour permettre à leur enfant de grandir avec ses deux parents. Sasha choisi de se mettre à son compte et il choisi de vivre pas trop loin de la mère de Rose. Le parking semblait être l'endroit idéal pour ça, pour démarrer à nouveau, pour accueillir son enfant quand il le fallait et pour que sa vie ne soit pas trop pénible sans Chicago.


 
Saucisse
passe ta souris !
Bonjour ! Moi c'est Saucisse ! J'ai plus de vingt ans et je suis un garçon. A part ça, dans la vie je suis apprenti boucher et j'aime beaucoup la viande donc ça tombe bien. J'ai connu le forum sur PRD où Oscar m'a Mp pour me parler de son scénario, du coup je suis là !


Dernière édition par Sasha Maury le Jeu 11 Juin - 0:46, édité 13 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 0:38
Bienvenue beau monsieur :PERV: :l:
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t
avatar


▹ MESSAGES : 3635
▹ NOMBRE DE RP : 0

▹ AGE : vingt-sept ans
▹ APPART : #1401 - 14e étage
▹ TAF : je me suicide à petit feu.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 0:40
Il est beau BRILLE & ses yeux OMG
Bienvenue au Parking :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 1:33
T'es beau toi BRILLE
J'en connais une qui doit être contente Smile
En tout cas bienvenue ici HELLO
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 1:45
Merci vous trois ! SMILE FESSE (Ce smiley est trop génial ! XD)

J'espère aussi qu'elle sera contente parce que je le suis d'être tombé sur ce scénario pendant ma recherche !
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 5:15
Bienvenue! :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 7:52
#jetesurveille

Contente que tu soit là, mon autorité n'était pas suffisante pour remettre ce gamin dans le droit chemin /PAN/

Bienvenue ! :l:
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 10:08
Bienvenue. DE CEUX
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 10:13
J'adore le titre MDR

Bienvenue ici, et bon courage pour ta fiche !
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 10:46
HAN HAN HAN HAN HAN HAN Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil ANGRY ANGRY ANGRY ANGRY Shocked Shocked Shocked Shocked HELLO HELLO HELLO HELLO DE CEUX DE CEUX DE CEUX DE CEUX DE CEUX coeur coeur coeur coeur YOUPI YOUPI YOUPI YOUPI YOUPI ho ho ho ho HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT HOT
Je crois que tout est dit.
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 11:28
Mais quel beau gosse !! JAIME

Bienvenue par ici ! BANANE
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 12:20
Aaah, un p'tit scéna, tu fais plaisir à quelqu'un BANANE

Bienvenue et bon courage pour ta fiiiche ! coeur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 13:17
David POTTE Qui s'appelle Sasha en plus POTTE

Bienvenue HAN HAN
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 13:44
Bienvenue ici POTTE
Bon courage pour ta fiche BRILLE


(Contente de te voir par ici I love you DINO ROBERT )


Dernière édition par Pia Torres le Mar 9 Juin - 23:50, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   Mar 9 Juin - 20:59
j'avouuue, +1 pour le titre ho bienvenue joli garçon :l:
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sasha - Tu sais, l'ouverture d'esprit c'est pas une fracture du crâne.   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.