Partagez|


SHYAM ✧ back to black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 17:51

Shyam Tungesh Ali-Khan
tu étais formidable, j'étais fort minable
Nom Ali-Khan. Ali et Khan, un mélange des deux noms les plus courants en Inde. De base, il ne portait que le Khan, mais quand ils sont arrivés en Amérique, ses parents ont décidés de mettre les deux et de faire changer de noms toute la famille. Histoire de compliquer un peu les choses. Prénom Shyam, qui signifie "noir". Son père a assez marqué les esprits avec sa peau d'ébène et ses yeux d'acajou. Tungesh, en opposition, veut dire lune. Une lune noire. Assez beau, comme image, non ? Date et lieu de naissance Son anniversaire se situe entre le 20 et le 31 juillet. Ils étaient dans un petit village, sans aucune idée de la date. Il trouve ça drôle et considère qu'il a onze jours d'anniversaire, c'est plus amusant. Âge Vingt quatre, bientôt vingt cinq. Nationalité Indienne, en exil. Il a pas les papiers américains. Origines Indiennes du côté de sa mère, Ivoirienne du côté de son père. Statut matrimonial En relation libre avec sa main droite. Elle est facilement jalouse, mais dés qu'ils partagent, ils se réconcilient. Orientation sexuelle Bisexuel, même si depuis quelques temps il se découvre plus attiré par le service trois pièces. Job ou Activité Livreur de pizza pour une chaîne de pizzeria. Scooter compris. Date d'arrivée au Parking En mars, il y a quatorze ans.  Groupe les survivants. Type de perso tout droit sorti du labyrinthe qu'est mon cerveau. Crédits Moi-même pour tout, il est trop pas connu.  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? Yep, bien sur.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Il y a quatorze ans, sa famille a débarqué d'Inde, après un voyage épouvantable en bateau. Ils ont vécu dans la rue un moment, dans des bâtiments abandonnés. Jusqu'à ce qu'on se père réussisse à gagner un boulot sur des chantiers. Sa mère y a mis du sien ... Une honte pour la famille, plus personne n'en parle. En tout cas, ils ont trouvés l'argent et ils ont cherchés un endroit avec des loyers très bas. Un petit F1 au Parking pour toute une famille. Petit à petit, ils ont réussis à déménager dans un plus grand, mais ça a jamais dépassé le F3, pour une famille de sept. Quand Shyam a atteint sa majorité, il a pu trouver un boulot mieux payer et il a décidé de prendre un appart. Il resté dans l'immeuble, a seulement changé d'étage. Sa soeur l'a rejoint plus tard et depuis ils vivent à deux là. Ils rendent souvent visite à leur famille, toujours très liés, mais ça fait plus de place.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? L'immeuble, il fait partie de la famille. Ils y sont depuis tellement longtemps maintenant qu'il s'imagine même plus vivre autre part. Et d'ailleurs, quand il en a eu la possibilité, il est resté. Sa vie est là. Cette haute tour protectrice, grande et forte. Elle le protège de tout et il s'y sent mieux que nul part. Les voisins, c'est différent. Ca va, ça vient. Ca dépend des gens. Certains sont sympa, ils rigolent. Certains sont sexy, et ça prend du bon temps. D'autres sont vraiment cons, et ça finit en bagarre dans le hall d'entrée. Genre le russe du treizième avec ses remarques homophobes et ses regards dégoûtés. Lui ça finit dans le mur direct.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Le black indien, tarlouze de son état, qui est là depuis toujours ou presque. Limite si il est pas incrusté dans les murs. Il est pas méchant, il renvoie les sourires. Ses yeux verts sur sa peau bazanée, ça intrigue. C'est pas normal, et en même temps c'est plutôt beau. Il a un air renfermé parfois, pensif, qui fait un peu peur. Il est grand en plus, immense, ça rassure pas. Mais il sourit, aide les mamies à porter leurs courses, tient la porte à ceux qui suivent, appuie sur le bouton de l'ascenseur. Bref, c'est le bon gars. Différent et intégré. Il parle un peu tout seul parfois, mais on passe outre. Un peu bizarre, mais il mord pas, alors on fait avec. Il fait partie du décor.



feat frank smith
Son père est noir, sa mère indienne. Il a jamais été en Afrique, il n'a fait que voir des photos. C'est l'Inde sa patrie, son pays, sa maison. • Il est en Amérique depuis ses 10 ans, mais ses parents sont venus en immigrés et n'ont jamais eu le VISA. Ils vivent cachés depuis quatorze ans. Des petits boulots au noir, des secrets et des embrouilles. • Il a du donner son corps à un officier du contrôle de l'immigration une fois, pour éviter à sa famille de se faire expulser. C'était pas glorieux et il évite de s'en souvenir. • Il a pas pu aller à l'école. En Inde, il était dans un petit village ou l'école était un luxe et une fois arrivé, sans VISA, il a pas pu s'inscrire. En plus ses parents avaient pas les moyens. Aujourd'hui, il parle anglais par l'habitude et le fait de vivre en Amérique, mais il ne sait ni lire ni écrire. C'est sa soeur qui s'occupe de la paperasse. • Il adore la musique. Depuis tout petit. Son oncle lui a appris à jouer de la guitare quand il était petit. Une fois arrivé en Amérique, il a trouvé une vieille guitare dans une poubelle, l'a réparée et c'est son bien le plus précieux. Il en joue souvent, ça lui permet de s'évader un peu. • Il a enchaîné les petits jobs, utilisant ses journées à gagner de l'argent pour aider sa famille, comme son père. Quand il a emménager avec sa soeur, il a continué de donner de l'argent à ses parents. Il donne un peu tout les mois, et garde à peine de quoi payer le loyer. Sa soeur s'occupe de la nourriture. Et au pire, il ramène une pizza du boulot et ça leur sert de repas. • Sa famille, c'est la chose la plus importante dans sa vie. Il les aime et veut les protéger. Il a tendance à s'énerver très vite quand on les attaque et tout ses instincts se réveillent quand on les touche. • Il ne s'affirme pas gay, mais dans le fond il l'est, et ne le nie pas non plus. Il ne sera juste pas du genre à se trimbaler un drapeau multicolore comme veste toute la journée. Et de nouveau, il s'énerve vite face aux homophobes ou gens qui jugent, ça le rend dingue. Sa famille se doute de ses penchants, mais ils n'en parlent pas. Y a que sa soeur qui est au courant. • Il a un bracelet en cuir au poignet, tressé, marron, très sobre. C'est la seule chose qu'il a amené d'Inde et qu'il garde précieusement. C'est un peu son porte bonheur. Il imagine pas s'en séparer et à brûler les bouts pour être sûr que le noeud ne se défasse jamais. • Il a une passion un peu étrange pour les éléphants. Ca fait cliché vu ses deux pays d'origines, mais il les adore vraiment. Son rêve serait de se faire tatouer un éléphant, mais il a pas beaucoup d'espoir, ça coûte trop cher. Il se contente d'économiser pour se glisser au zoo et en voir quelques uns. • Il a jamais touché un pc de sa vie. Il a un téléphone, un vieux modèle, et il a pas de compte facebook, instagram ou quoique ce soit. Il vit dans un monde où le temps s'est arrêté. Pas les moyens, jamais eu. • La vie est un combat de tout les jours, qu'il mène encore et encore. • En parlant de combat ; pour arrondir ses fins de mois dans les temps difficiles, il participe à des combats illégaux. Il gagne souvent, et ça lui permet de ramener du fric. C'est mieux que la prostitution, seul autre moyen qu'il peut espérer trouver.
Back to black. C'est une chanson. Une voix rauque. C'est Amy Winehouse dans les enceintes. C'est des sons électriques dans un univers sauvage, enfumé. C'est sensuel, c'est délicat. C'est direct, c'est efficace. C'est un refrain qui s'envole, des couplets qui racontent une histoire. Un conte de fée, un conte de sexe. Une épopée.


Il lève les yeux et sourit. Au dessus de lui, une ombre. Des lèvres qui capturent les siennes dans un baiser enragé. Des yeux bleus comme l'été indien qui descendent pour se concentrer. Des dents qui marquent une peau pour la vie. Des mains qui caressent et affolent. Une langue qui se perd sur la peau trop sensible. Des ongles qui écorchent un dos à vif. Un corps qui se cambre pour se frotter un peu plus. Il se perd, s'abandonne, se laisse emporter. Retourné, collé, blotti, baisé, embrassé, pris, déchiré, aimé, caressé, griffé, mordu, léché, baisé encore.  Il ferme les yeux, oublie tout. Oublie la vie. Oublie les ennuis. Se perd dans un corps à corps de ténèbres et de lumière. Un coup. Des étincelles dans le regard. Il voit l'Inde. Il voit le pays, les gens, les couleurs, les odeurs. Il sent la chaleur du soleil, le sable sous ses pieds. Il entend les chants. Sa mère qui lui fait de grands signes de loin en souriant. Ses longs cheveux noirs tressés dans son dos et ses yeux d'émeraude brillants d'une lueur dont elle seule connaît la provenance. Son père, à côté, la dépassant de trente centimètres, tout en peau sombre et muscles d'acier. Il le regarde et sourit, dents blanches sur fond de nuit. On l'appelle Shyam, l'homme noir. Il en rigole et accepte le surnom. Africain perdu dans un autre monde, il s'accommode de tout. Cultive sa différence en devenant l'un des leurs. Ils s'embrassent. Il fait attention à ne pas appuyer sur le ventre arrondi de sa femme. Elle est heureuse, elle rayonne. C'est beau, c'est fort. Un deuxième coup. Plus fort. Il gémit en se cambrant pour l'accueillir un peu plus. Il voit sa sœur. Elle court, elle rit. Ses cheveux en bataille et son regard de lutin. Elle sourit, il lui manque une dent. Le sable s'envole autour d'elle, comme une fumée protectrice. Qui la cache aux yeux du monde, si cruel, si dangereux. Elle tourne sur elle-même, créant une barrière autour d'elle. Il court pour l'attraper. Elle rigole et lui saute dessus, passant ses petits bras autour de lui. Dans le lointain, on les appelle. Sa mère tient la main de son petit frère. Son père a son autre petite sœur sur les épaules. Ils sourient. Un grognement, un souffle rauque. Les battements de cœur. Poussée d'adrénaline. Il voit le sang. Le bras de son père, mis en barrière pour les protéger. Courrez. Courrez, qu'il dit, luttant contre la douleur. Sa mère attrape les petits et court. Lui, il peut pas. Il regarde son père et gémit, voulant l'aider. Mais les yeux d'encre lui disent de les suivre. Protège les. Protège les. Il retient un sanglot et fait demi tour. Il court. Rattrape sa mère et prend le bébé dans ses bras. La suit. Il s'appuie sur les coudes. Une main le maintient dans la bonne position. Il gémit. Il est assis. Il a envie de se rouler en boule. Mais il peut pas. Blotti sur ses genoux, y a sa sœur. Sur chaque côté y a ses petits frères. Sa mère est à côté, sa plus petite sœur dans les bras. Le bateau tangue et tout le monde retient son souffle. Mais il roule pas. Tout va bien. Des pas se font entendre. Il lève les yeux. Son papa. Grand, sombre, figure du courage et de la détermination. Protecteur jusqu'au bout. Son grand corps se plie et il se met près d'eux. Une marque rouge sombre trace des dessins étranges sur ses bras. Mais il sourit. Les rassure. Tout va bien. Il s'accroche aux draps. Ses doigts se mêlent au tissu et sert. Une déchirure. Un grognement. L'Amérique. Un bâtiment abandonné. Des mots hésitants dans un anglais approximatif, rouillé. La galère. Les enfants qui courent. Des clochards qui essaient de prendre le peu de nourriture qu'ils ont. Des coups. Protège les. Protège les. Ses petits poings se ferment et il tape. Il doit les protéger. Toujours. Il gémit. Sent des dents dans son épaule. Ferme les yeux et abandonne. Un appartement. Pas assez de chambres. Des matelas par terre. Ils dorment tous ensemble, blottis les uns contre les autres. Ils sont maigres, un peu trop. Protège les. Il regarde sa petite sœur, la sert contre lui alors qu'elle s'agite. Elle cauchemarde. Il l'embrasse sur le front. Grand frère est là. Toujours. Il explose, vole en éclats. Il tremble, disparaît, devient fumée. La lumière jaillit. C'est fort. C'est bon. Il regarde le 834 en lettre d'or, un peu amochées. Un appart. Pour eux deux. Un appartement. Pas très grand. Mais c'est déjà plus que ce qu'ils ont eu. C'est beau. Ils entrent. Décident de leurs chambres. Se regardent. Et sourient. Un baiser. Et c'est fini.

hedgekey
passe ta souris !
Un peu schyzo, totalement folle, nymphomane jusqu'au bout des griffes, vous me connaissez, et je sais que vous m'aimez dans le fond (a)


Dernière édition par Shyam Ali-Khan le Sam 30 Mai 2015 - 20:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 17:51

BORDEL DE DIEU JAIME :l: HAN JEREM LE HERISSON :l: JAIME
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 17:53

Tout ça pour toi, t'imagines SIFFLE SIFFLE ROBERT


Dernière édition par Shyam Ali-Khan le Sam 30 Mai 2015 - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 17:54


JE TE FAIS DES BÉBÉS.
J'espère qu'ils auront tes yeux. BAVE2 JAIME CUTE

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 17:57

Owi HAN Je vais me rendre jaloux de moi-même ARROWluvCharlie MDR
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 18:03

Qu'il est sexy :l: CUTE



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 18:05

HOLY SHIT HAN BLBLBLBL HOT
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 18:17

salut bg, t'as de beaux yeux de jade DE CEUX
bienvenue à la maison ! CUTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 18:22

Oh bordel de Dieu qu'il est beau OMG

Mais qu'il est gay OMG
Re-bienvenue chez toi :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 18:47

Silver McKenzie a écrit:
Qu'il est sexy :l: CUTE

Thanks HEHE

Abel Wilson a écrit:
HOLY SHIT HAN BLBLBLBL HOT

MIAOU CAÏN LE CAÏN

Jack Black a écrit:
salut bg, t'as de beaux yeux de jade DE CEUX
bienvenue à la maison ! CUTE

Merci jolie blonde blasé

Scar Bariani a écrit:
Oh bordel de Dieu qu'il est beau OMG

Mais qu'il est gay OMG
Re-bienvenue chez toi :l:

Bisexuel, actually SMILE SMILE SMILE SMILE Viens tromper Jeremiah ARROWluvCharlie (ou dans les sept dernières années enfait ARROWluvCharlie)
Mais merci yaaa
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 18:54

woooow, whats up ? FAN JAIME BAVE2 HOT
J'te bouffferais avec trois ''f'' aussi vite qu'une pizza, damn. What a Face HIDE
Re je crois. SLURP CAÏN LE CAÏN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 19:03

QUEL BOMBE! :l: ce personnage envoie du lourd, je prendrai le temps de lire ta fiche et de passer ensuite sur ta fiche de liens (re)bienvenue à la maison. What a Face
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 19:29

C'est pas bien d'embrouiller les gens en marquant pas vraiment les dcs dans la partie adéquat Surprised

Rebienvneue donc, je ne vais pas te dire pour la énième fois qu'il a de putains de yeux ouais, on te l'a déjà assez dit DANCE

Bon courage pour ta fifiiiche ! FESSE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 19:30

Jo Bravo a écrit:
woooow, whats up ? FAN JAIME BAVE2 HOT
J'te bouffferais avec trois ''f'' aussi vite qu'une pizza, damn. What a Face HIDE
Re je crois. SLURP CAÏN LE CAÏN

Johnny Johnny HEH Viens me boufffer seulement SIFFLE

Sidney Moriarthy a écrit:
QUEL BOMBE! :l: ce personnage envoie du lourd, je prendrai le temps de lire ta fiche et de passer ensuite sur ta fiche de liens (re)bienvenue à la maison. What a Face

Viens donc, j'en serai ravi CAÏN LE CAÏN CAÏN LE CAÏN

Arellys Hensley a écrit:
C'est pas bien d'embrouiller les gens en marquant pas vraiment les dcs dans la partie adéquat Surprised

Rebienvneue donc, je ne vais pas te dire pour la énième fois qu'il a de putains de yeux ouais, on te l'a déjà assez dit DANCE

Bon courage pour ta fifiiiche ! FESSE

Hihi :hihi: D'habitude je met mais là la flemme MDR

Merci beaucouuuuuup ROBERT
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black Sam 30 Mai 2015 - 19:32

Ben ouais, mais moi j'sais plus qui est qui VOILA ! RAH
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: SHYAM ✧ back to black

Revenir en haut Aller en bas

SHYAM ✧ back to black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (Film) Men in Black 2
» Le grand Black-out du Nord-Est "l'énergie électrique coupée" (1965)
» Black ou noir
» (2006) UFO files: Black Box UFO's
» (1997) Men in Black ou Hommes en noir au Québec de Barry Sonnenfeld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)