Partagez|


harvey △ barely breathing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
les locatairesles potins


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 21:26

Harvey Chapman
still alive but barely breathing
Nom Chapman. Prénom Harvey, parfois surnommé Chap. Date et lieu de naissance 22 mars 1990. Âge 25 ans. Nationalité Américaine. Origines Il a des origines irlandaises venant de son grand-père maternel. Statut matrimonial Célibataire. Orientation sexuelle Bisexuel. Harvey n'est pas du genre à mettre des étiquettes sur les choses, mais il a déjà couché avec des femmes comme avec des hommes. Job ou Activité Mécanicien dans un petit garage pourri. Date d'arrivée au Parking Il est arrivé ici il y a un peu moins de deux ans.  Groupe De ceux qui survivent. Type de perso Inventé. Crédits shiya  Autorisez-vous, en cas de suppression, l'utilisation de vos scénarios et/ou familles par d'autres joueurs ? oui.

Quand et comment avez vous emménagé au Parking ? Il a emménagé avec son grand frère et sa petite sœur il y a à peu près deux ans, fuyant un contexte familial compliqué qui ne faisait qu'empirer. Les deux frères voulaient changer de vie pour offrir le meilleur à la gamine, lui donner une chance d'avoir une enfance un peu moins bousillée que celle qu'ils avaient eu. Le fric manque, les fins de mois sont difficiles, mais ils sont ensemble dans cette galère, et c'est tout ce qui compte.
Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ? Harvey s'entend relativement bien avec les gens de l'immeuble, mais ce n'est pas le type qui s'intègre à la communauté en un claquement de doigt et devient copain comme cochon avec tout le monde. Il est plutôt du genre à rester en retrait, pas par timidité car Harvey est loin d'être un timide, mais parce qu'il n'aime pas se mêler aux autres. Ca lui arrive, cependant, car malgré tout, cet immeuble est le seul endroit où il s'est jamais senti un tant soi peu à la maison.
Quelle est votre réputation au sein du quartier ? Certains le connaissent pour sa tendance à se laisser entraîner un peu trop facilement dans les bagarres, d'autres le prennent pour un petit con arrogant sous prétexte qu'il ne parle pas à grand monde et que quand il le fait, c'est généralement pour lâcher un truc sarcastique. C'est pas totalement faux, d'ailleurs, Harvey peut être une véritable tête de con quand il s'y met. Le truc, c'est qu'il a beaucoup mal à faire confiance aux gens qu'il ne connait pas, et il ne peut pas s'empêcher de voir le mal partout.



feat Jeremy Allen White
La confiance, c'est un truc important chez lui. Les personnes qui ont sa confiance sur cette foutue planète se comptent sur les doigts d'une seule main. Il a plus de mal à accorder sa confiance que son amour, et c'est pas peu dire, parce que l'amour, il y est allergique. Il en a trop bavé à cause de l'amour et de la confiance, et il s'est juré qu'on ne l'y prendrait plus. Le but principal de sa vie, c'est de faire en sorte que sa petite sœur ne perde jamais son joli sourire, qu'elle le garde toute son existence et l'emporte jusque dans sa tombe. C'est pour elle qu'il se lève tous les matins, pour elle qu'il trime au boulot, pour elle qu'il a laissé tomber l'idée d'avoir un futur. Il a vendu son âme pour elle, et tant qu'elle continue de sourire, il continue de respirer. Harvey, il se fout souvent en rogne pour pas grand-chose. Il a du mal à gérer sa colère, et c'est un problème lorsqu'on fait partie de la racaille du Bronx et qu'on est provoqué à longueur de journée pour des broutilles. Il passe la moitié de sa vie à avoir le visage tuméfié, à force de se prendre des coups de poings dans la gueule, mais il survit. C'est ce qu'il a toujours fait, survivre. Il est doué pour ça. Son échappatoire, c'est la musique. Il n'en a jamais joué et ne saurait même pas pincer une corde de guitare pour en faire échapper un son, mais il sait l'écouter. Il lui suffit de s'isoler dans un des rares coins tranquilles de l'immeuble, son casque qui lui a coûté un sacré petit pactole sur les oreilles, et ça lui donne l'impression d'être ailleurs l'espace de quelques instants. Les plans culs, ça le connaît ; c'est la seule forme de relation qu'il connaît. Il a été en couple une seule fois dans sa vie, avec une fille à problèmes, parce que comme par hasard, c'est le seul genre de filles qui l'attire, ce serait trop facile sinon pas vrai ? Leur histoire s'est mal terminé, elle a pris la tangente avant qu'il n'ai eu le temps de dire "connasse". Depuis il n'a jamais réussi à refaire suffisamment confiance à quelqu'un pour partager sa vie. C'est pas un grand bavard, mais bordel, il sait s'amuser. Donnez lui une salle remplie de gens qui dansent, mettez lui de la bonne musique, fourrez lui dans les mains une bouteille d'alcool et quelques cachetons pour planer, et c'est parti jusqu'au petit matin. Il fume trop, beaucoup trop, comme un putain de pompier. De toute façon, qu'il finisse avec un cancer des poumons, qu'est-ce que ça change ?  Mais comme il ne veut pas le faire devant sa sœur, il se trouve des petits spots où personne ne va jamais pour s'enfumer tranquillement les poumons, comme si ça pouvait tout régler. Harvey, il est trop intelligent pour son propre bien. Il aimerait être aussi con que les types qu'il croise dans la rue, avoir plus de choses débiles qui lui traversent la tête, comme mettre le feu à des poubelles, taguer la porte d'un des voisins, ce genre de trucs. Pas des réflexions sur la vie de merde qu'il se traîne et à quel point les chose auraient pu être différentes s'il avait fait d'autres choix. Harvey, il a trop de regrets. Et ça le tue à petit feu. Paradoxalement, c'est à la fois un type calme et une grande gueule. Lorsqu'il veut dire quelque chose, personne ne pourra l'en empêcher. Et il n'est pas du genre à y aller avec le dos de la cuillère. Il est sacrément perspicace, sait trouver les poins faibles de ses adversaires, et c'est ce qui fait entre autres qu'il se retrouve toujours à se battre ; il a tendance à pousser les gens dans leurs retranchements. Rien de tel pour se faire tabasser. Il déteste montrer ses faiblesses, et c'est pour cette raison qu'il passe souvent pour un connard insensible. Dans ce quartier, être vulnérable, c'est être condamné, et ça il le sait très bien. Il en a déjà fait les frais. Au garage où il travaille, il lui arrive de tremper dans des affaires pas très nettes, comme du recel de pièces détachées. Il faut dire qu'avec le boss qu'il se coltine, gangster en puissance, ça n'a rien d'étonnant. Et il est bien obligé de participer à son trafic. Et puis, au fond de lui, il ne peut pas s'empêcher de kiffer. C'est dangereux et ça pourrait foutre encore plus sa vie en l'air que tout ce qu'il a fait jusqu'à présent, mais cette étincelle d'excitation quand il trafique, il n'y a rien d'autre au monde qui le rend plus vivant.


I.

Il est né et a grandi dans le Bronx, cadet d'une famille où il y avait déjà trop de bouches à nourrir et pas assez de bras pour donner le biberon. Comme dans la plupart des familles du quartier, les figures d'autorité parentales, chez les Chapman, ça a toujours sonné comme une grosse blague. Papa, constamment bourré, Maman, constamment absente ; difficile de s’occuper d’une brochette de gamins quand on galère déjà à s’occuper de soi-même. Harvey a rapidement compris qu’il ne pouvait compter que sur lui-même et sur ses frères et sœurs. Il a appris à se méfier des adultes, faut dire qu’il n’a jamais vraiment eu d’exemple ou de modèle. Pour lui, les adultes, ça a toujours été des gens pas fiables, des gens qui lâchent des paroles vides de sens et vides d’actions. Son enfance s’est résumée aux rues du Bronx, à traîner avec de mauvaises fréquentations, à agir comme tout le monde voulait qu’il agisse, comme la racaille qu’il était supposé être. A l’école, ses notes étaient excellentes, et ses professeurs disaient de lui qu’il irait loin. Foutues conneries. Ne jamais croire les adultes, jamais ; s’il les avait écouté, Harvey aurait fini bouffé par l’espoir, il se serait imaginé sortir de cet enfer, et la chute n’en aurait été que plus douloureuse. Qu’est-ce que ça pouvait faire qu’il soit intelligent, suffisamment pour s’attirer les compliments de ses profs ? Il était condamné à rester ici, ils l’étaient tous. Il n’y avait pas de raison pour que ce soit différent pour lui. « Tu iras loin, gamin » qu'ils disaient. « J’irai loin dans la merde, c’est sûr, m’sieur » qu'il leur répondait.


II.

Harvey avait douze ans quand sa petite sœur est née. Sacré surprise, celle-là. Il ne s’était pas attendu à ce qu’un nouveau gamin se rajoute à cette famille de dingue, dont la plupart avaient déjà pris leur envol dans l’espoir de ne jamais plus remettre les pieds à la maison. Au début, Harvey se disait qu’il valait peut-être mieux la balancer par-dessus le pont de Brooklyn, que c’était p’têtre moins cruel que de la laisser vivre dans la misère et l’absence d’affection des géniteurs. Puis il a posé les yeux sur sa jolie petite bouille, et elle l’a hypnotisé. Il s’est juré qu’il ne lui arriverait jamais rien tant qu’elle serait avec lui. Les années ont défilées, sombres, moches, hideuses et tristes, entre les blocs d’immeubles grisâtres, et Harvey a eu vingt ans. C’est à cette époque que le patriarche a commencé à avoir des tendances violentes. Au début, c’était pas grand-chose, une claque ou deux quand il oubliait d’acheter à bouffer, rien de dramatique. Harvey en avait vu d’autres. Puis ça a lentement mais sûrement dégénéré. Les claques se sont transformées en crochet du droit sur la pommette, les gifles en coup de pieds dans le ventre. Ca faisait mal, putain. Il aurait pas dû avoir aussi mal entre les murs de sa propre maison.


III.

Et il y a eu ce jour sombre où leur connard de père s’en est pris pour la première fois à sa sœur. Ce jour où Harvey aurait bien pu finir en taule pour meurtre si son frère ne l’avait pas empêché de faire la plus grosse connerie de sa vie. Chapman père avait beau être un salopard, Harvey n’aurait plus pu se regarder dans un miroir s’il l’avait tué, s’il était allé au bout de ce qu’il avait commencé à entreprendre et continué de presser ses doigts autour de son cou. Le soir-même, ils avaient mis les voiles tous les trois, emportant avec eux quelques rares vestiges du passé et laissant brutalement leur ancienne vie derrière eux dans l’espoir d’en trouver une autre, pas forcément meilleure, juste plus saine. Moins gangrénée par la pourriture. Pour offrir un peu de promesse d’avenir à sa sœur, Harvey a fait taire une bonne fois pour toutes les voix de ses anciens professeurs qui l’encourageaient à s’inscrire à l’université, certains qu’il pourrait réussir avec un peu de bonne volonté. Mais la volonté n’était plus suffisante dans sa situation, il lui fallait quelque chose de plus concret ; du fric. Les premiers temps, ça avait été dur, très dur, ils étaient restés soudés en voyageant de squat en squat. Puis ils avaient trouvés du boulot, cet appart au Parking, et les choses s’étaient progressivement améliorées. Ce n’était pas un palace, mais ils avaient un toit au-dessus de leurs têtes, de quoi manger, et c’était suffisant pour survivre. C’est la spécialité des Chapman, ça. De survivre.

Izzy
passe ta souris !
Salut les gueux, ici Alice, dix-neuf ans et toutes ses dents. Je vis pas très loin de Lyon, dans l'est de la France. J'ai une passion dans la vie, c'est de manger, alors si vous voulez parler de bouffe je réponds toujours présente YOUPI En général je suis là assez régulièrement, en théorie tous les jours. Ma boîte MP est toujours ouverte pour papoter ! Voilà voilà, je crois que c'est tout, alors je vais faire ma sortie avec ce joli petit phoque, parce que les phoques c'est phocking cool DAFUQ


Dernière édition par Harvey Chapman le Mer 20 Mai - 23:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 21:28

Bienvenue et bon courage pour ta fiche CUTE
Je ne connais pas ton avatar mais il a l'air trop mignon JAIME
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 21:33

Han ça fait longtemps qu'on l'avait plus vu lui POTTE
Et j'adore le prénom HEH

Bienvenue donc, hésite pas si t'as besoin HAN
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 21:41

Oh ton pseudo OMG J'adore !

Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 21:46

Chapman OITNB ? :YEAH: :l: Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 21:55

ohlala, jeremy allen white OMG OMG OMG comme j'approuve TOTALEMENT ce choix.
bienvenue :l::l::l::l::l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 22:03

Jeremy Allen White OMG OMG Quel choix :l:
Bienvenue ici HELLO
Bon courage pour ta fiche BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 22:05

Merci à vous les loulous   FAN
Aaron : OITNB un jour, OITNB toujours HEHE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

› Âge : vingt-sept ans
› Appart : #1401 - 14e étage
› Occupation : je me suicide à petit feu.
› Messages : 3626
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 22:12

Bienvenue :l:



.
Je marche dans des villes où des âmes sans nom me fredonnent le tien. Des concerts en sourdine où je chante ton nom pour oublier le mien. Pour oublier un peu que toi tu n'es pas là quand l'hiver se fait rude. Que je n'ai plus que moi avec qui partager ma propre solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t5129-silver-o-high-all-the-t


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 22:28

La tête de ton avatar me dit trop quelque chose mais alors le nom que dalle MDR
En tout cas bienvenue au Parking :l:
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 22:47

jeremy BAVE BAVE BAVE
bienvenue HELLO bon courage pour l'écriture de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mar 19 Mai - 23:11

Aaron Dickens a écrit:
Chapman OITNB ? :YEAH: :l: Bienvenue !

MAIS OUIIIIIIIIIII Je savais que le nom me disait un truc POTTE

Voilà je peux dormir en paix, ça me tourmentait MDR ARROWluvCharlie
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Connasse »
« Connasse »
› Âge : 34 ans
› Appart : Manhattan
› Occupation : Maquerelle
› DC : Al Kelley et Misha Azarov
› Messages : 2567
› Nombre de RP : 3

Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mer 20 Mai - 8:39

Ce choix de visage BAVE

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t10589-ekat-o-letal-blonde


avatar
Invité

Invité
Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mer 20 Mai - 17:00

SHAMELESS FOREVER. :YEAH: :l: Jeremy Allen White, quel bon choix que tu as fait là! ROBERT Hâte d'en lire plus sur le petit et garde-moi un lien au chaud. BRILLE
Revenir en haut Aller en bas


avatar

« Chaton sauvage »
› Âge : 24 années à survivre.
› Appart : #1202, le squat du Parking.
› Occupation : Fonctionnaire. Agent d'accueil au service des impôts.
› DC : Narcisse le snob, Eros le rustre
› Messages : 1235
› Nombre de RP : 0

Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing Mer 20 Mai - 17:48

Bienvenue par ici !! HAN


Drama never ends

by Wiise


Parce qu'on le vaut bien:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nous-sommes-de-ceux.com/t6268-angelo-you-re-gonna-hea


Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: harvey △ barely breathing

Revenir en haut Aller en bas

harvey △ barely breathing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» PJ Harvey Oh my lover
» Quelques vidéos, suggestions de lecture et conseils divers pour débuter
» que prenez-vous au petit-déjeuner?
» La mode écolo...
» Livres enfant sur l'exploitation animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DE CEUX :: Les Fiches Abandonnées-
LES RP LIBRES

Apolline au chantier Marshall se marie (groupe) Kendall fait la fête (groupe) Panique au Lumi (Groupe) Bianca matte du porno Independence Day (groupe) Azur fête ses 30 balaisBronx Boxing (groupe)