avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14613-valeska-just-so-weird
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 30
▹ INVESTISSEMENT : 21

▹ AGE : 27
▹ APPART : Dehors
▹ TAF : Chien de garde et de combat
▹ AVATAR : Tatiana Maslany


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: No name (pv Iris)   Ven 22 Juin - 22:38



À force de vivre dans la rue on développe des techniques pour s'en sortir le mieux possible. Trouver à manger, de quoi se couvrir, peut-être même de quoi se soigner.
Oui, c'est vrai, en 15 ans dans la rue, Valeska a su trouver le minimum à avoir pour survivre. Mais même quand on trouve un commerçant assez gentil pour vous donner de la nourriture périmé ou une gentille mère de famille qui vous donne le vieux t-shirt du petit dernier, ça n'arrive pas non plus tous les jours. La générosité a ses limites et on ne peut pas manger tous les jours à sa faim, même pas toutes les semaines.
Dans les pires moments Valeska s'est même pris des coups de balais d'une vieille dame qui avait mis la pâté de son chat sur la fenêtre au rez de chausser, le pauvre chat n'a plus grand-chose à manger après le passage de la miss. Quoi? Certaines bouffes pour animaux sont parfaitement mangeables! Bon… surtout quand on n'a rien dans l'estomac depuis deux jours, mais quand même!

Bref, en ce moment c'est pas la joie. Son commerçant habituel est en vacances et a fermé boutique une semaine. La chaleur commence à pointer le bout de son nez, ce qui est mauvais pour la nourriture qui traine dans les poubelles ou qui est oubliée dehors.

De temps en temps elle squatte les réunions des alcooliques anonymes ou le même genre mais pour les toxicos. Elle n'est rien de tout ça, mais elle a une dégaine qui peut faire croire qu'elle consomme des trucs et il y a souvent du café et des gâteaux dans ce genre de réunion. Donc elle y va juste pour profiter de la nourriture et des fois elle s'amuse à s'inventer une vie pour raconter une histoire aux autres. Mais des fois, au bout de quelques réunions elle se fait virer quand les autres comprennent qu'elle n'a rien à faire là. Bon, le temps qu'elle trouve un autre rassemblement de ce genre, elle ne peut plus compter là-dessus pour manger.

Bref, dans tous les cas comme souvent, la voilà qui traine dans la rue. Elle a toujours autant l'air d'une sans abri, sans doute car elle l'est encore souvent. Même si sa vie commence à voir une petite ouverture lumineuse, elle préfère rester dans les ténèbres le temps de s'adapter à la lumière. Alors oui, ça fait encore quelques jours qu'elle porte les mêmes vêtements sales en plus de crever de faim.

Des gens, elle en croise tellement. La majorité ne la voit même pas. Valeska est une ombre qui se déplace en silence. Faut dire qu'elle ne traine pas souvent dehors la journée. Ça se voit surement à la blancheur assez prononcée de sa peau, le soleil ne croise pas souvent son regard.
Quand elle sort la journée, elle vise les endroits prés très fréquenté, mais même là elle remarque quelques regards sur elle. Des gens qui la dévisagent comme si elle avait une maladie étrange sur le visage. Bon ok, ce n'est pas complètement faux, y'a de quoi la dévisager un peu c'est vrai…

Même si elle observe beaucoup ce qui l'entoure pour se préparer à toute éventualité, elle observe les gens avec plus de délicatesse qu'eux. Son cerveau est défaillant. Elle n'a pas la lumière à tous les étages, mais pour les visages elle a une excellente mémoire. Elle oublie rarement les gens et pour une fois c'est elle qui n'est absolument pas discrète quand elle voit un peu plus loin une jeune femme qui marche sur le même trottoir dans sa direction.

Elle n'a aucune idée de son nom, mais elle se souvient d'elle. Elle l'a croisé ya quelques années, quand elle était encore embauchée pour surveiller les prostituer ici et là. Cette fille, elle l'a croisée au moins une fois. Elle est plutôt mignonne, est-ce que c'est pour ça que Valeska reste planté au milieu de la rue en la fixant? Avec elle rien n'est jamais sûr.
Elle devrait peut-être arrêter de la fixer avant qu'elle s'en rendent compte, qu'elle prenne peur et qu'elle envoie quelqu'un lui taper dessus. Mais non, faut croire qu'elle a un petit bug... Et puis tant elle se rappelle aussi d'elle. Après tout Valeska fait partie des rares gros bras qui dépassent pas les 1m60 et qui était traité vraiment comme un chien de garde plus que comme un gros bras.




    "Step back if you don't want me to attack, I'm a beast.  I'm that way 'cause back in the day Most have forsaken me.  I'm a little dysfunctional. I ain't no killer, but don't push me."
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.