avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 10
▹ INVESTISSEMENT : 4

▹ AGE : quarante-neuf ans, cœur de vipère et corps déraciné.
▹ APPART : #jesaispasencore
▹ TAF : reine noctambule au Mercure
▹ AVATAR : angelina jolie
▹ DC : //

MessageSujet: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 19:52

Alma Ó Súilleabháin
Old souls.



(NOM) Ó Súilleabháin, écorche le palai et la voix, marque le temps d’une empreinte sombre. C’est un nom auquel elle s’accroche alors que c’était pas vraiment le sien avant, quelques lettres qu’elle arrivait à peine à prononcer. Maintenant elle l’a dérivé en toutes les notes qui peuvent glisser sur sa langue, le chantant comme du poison dont elle est accro.(PRÉNOM) Alma. Un mot qui la laisse indifférente. Juste un mot. ( GE) Quarante-neuf ans. Elle a rarement envie de commenter ou de le dire d’ailleurs, noyée dans le déni du temps qui passe et l'assomme sans fatiguer sa folie. (DATE ET LIEU DE NAISSANCE) 15 décembre 1969, une autre gosse du Bronx lâchée dans une famille du Bronx. (OCCUPATION OU ACTIVITÉ) La Main de Fer féminine qui règne sur le Mercure, là où l’alcool coule en rivière comme la débauche.  (NATIONALITÉ) Américaine, pas patriote pour autant. (ORIGINES) Sa mère avait l’accent chantant du sud des US mais elle sait rien de plus sur ses ancêtres et veut pas le savoir. (STATUT CIVIL) Il lui semble qu’elle est mariée à Ambrose depuis toujours quelques fois, qu’il n’y a jamais eu de début ou de fin alors même que la craquelure entre eux s’éternise, incapable de se résorber. (ORIENTATION SEXUELLE) Fascinée par les hommes, elle a plongée trop tôt dans le cercle vicieux du sexe pour le sexe, sans jamais y mêler de sentiments. Sa réputation dans l’immeuble n’est plus vraiment à faire. Elle croise les regards méfiants ou frustrés sans trop s’en émouvoir. (DATE D'ARRIVÉE AU PARKING) Elle y a grandi avant de s’en aller et d’y revenir, sans cesse le même manège depuis des années.  (GROUPE) de ceux qui survivent.

« is your ass jealous of all that shit coming out of your mouth ?  »

(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?) Trop longtemps pour qu’elle se souvienne de la date. Elle savait que sa mère avait plus les moyens de payer l’autre appartement qu’elle louait avec son mec du moment, qu’elle a dû trouver moins cher mais surtout plus laid. Du béton, du béton partout, c’est ce qui lui hante les souvenirs quand elle repense à cette nouvelle maison. L’enfant a côtoyée l’immeuble comme une aire de jeux, semant ses jouets dans la cage d’escalier, les oubliant çà et là avant de remonter dans un appartement où ça empestait l’alcool et l’humidité. L’adolescente a vite fait de se barrer quand ça devenait impossible de respirer. Elle a essayé longtemps d’être une fille modèle pour que les yeux de sa mère la regardent enfin et non en la traversant comme un fantôme; à s’occuper d’un petit frère pour combler l’absence d’amour maternel.

(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?) C’est un amour conflictuel et paradoxale qu’elle entretient avec ce lieu. Elle y a passé des années à s’user le corps et l’esprit. C’est dans un de ces appartements qu’elle a vu ses enfants grandirent, un peu avant de se barrer, qu’elle les a couvés avec la rage de l’amour d’une mère, ici qu’elle a tuée son adolescence en mettant son mental à rude épreuve sous les mots crachés sur son dos et ce qu’on pouvait lui cracher en face. Et c’est dans ce même lieu qu’elle a sentit son coeur battre et sursauter pour la première fois, se mettre en marche en se heurtant au regard d’un monstre. Et tous ceux autour, qu’elle connait par coeur, à qui elle envoie parfois des sourires pour voir si ils se tendront comme des nerfs à vifs ou lui rendront son hypocrisie, se plaint pas de la vie violente qui gravite entre son appartement et le reste du couloir. Des cris, des pleurs, des mots qui traversent les murs, un monde un peu à part dans lequel elle a toujours aimé évoluer au fond.

(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?) Certains murmurent encore des “Salope” quand elle passe près d’eux, la fusillent de leurs regards amers, d’autres lui bloquent parfois le passage pour qu’elle puisse leur rappeler le temps de souvenirs révolus tout en la méprisant la seconde d’après lorsqu’elle refuse, avec un sourire au coin de ses lèvres qui en ont assez avalées pour s’en rappeler des années après. Plus de vingt ans que ça lui colle au cul, qu’elle reste et restera la succube qui se faisait démonter dans un coin, dont on entendait les gémissements à travers les murs de papiers, qui s’abandonnait à n’importe qui parce que c’est ça qui la faisait vibrer et qui continue de la faire vibrer. Certains la pensent folle, ils ont raison. D’autres pensent juste qu’elle est un cas social de plus qu’on a mal traité et là encore, ils doivent être dans le vrai. Mais ça fait bien bien longtemps qu’elle se fiche des rumeurs qui courent sur elle, les traversent sans s’y attarder.

PSEUDO/PRENOM : Modus  GE : la vingtaine  CRY ME A RIVER PAYS : la France FRÉQUENCE DE CONNEXION : tout dépendra de mon IRL mais généralement tous les jours. COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? : Sa renommée n’est plus à faire ! REMISE EN JEU Vu que c’est déjà un scénario, je laisse le choix à Ambrose  LOVE (TYPE DE PERSO) scénario de @Ambrose Ó Súilleabháin PARTICIPATION AU SPEED DATING DU RP ? : Oui/Non Clique ici (CRÉDITS) VENUS IN FURS COMMENTAIRE OU SUGGESTION : vous êtes tous beaux  CANDICHOU AVATAR : Angelina Jolie

©️️ Nous sommes de ceux



Dernière édition par Alma Ó Súilleabháin le Jeu 21 Juin - 19:54, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 10
▹ INVESTISSEMENT : 4

▹ AGE : quarante-neuf ans, cœur de vipère et corps déraciné.
▹ APPART : #jesaispasencore
▹ TAF : reine noctambule au Mercure
▹ AVATAR : angelina jolie
▹ DC : //

MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 19:53

Raconte moi une histoire...
alea jacta est

1/ Il y eut les premiers mots, les premiers regards. Mère au regard vitreux et un père qui n’en avait que le nom et pas le rôle. Elle a vécu dans un taudis où il y avait à peine assez de place pour elle et l’arrivée de son petit frère. Ce sont des souvenirs sombres dans lesquels elle évite de se replonger, où elle a peur d’y trouver de mauvaises choses qui la pousseront à se fondre totalement dans la folie qui la guette, celle qu’elle arrive à cacher pour ne pas perdre pied. Parfois, elle se dit que ça lui a été transmis par sa mère, un cancer de folie qui traverse les gênes et qui sert d’héritage maudit. Sa mère, dont elle prononce jamais le nom, qui a tenté de leur donner une éducation mais qui était bien trop étouffée par ses propres problèmes. L’absence récurrente du père, la thune qui venait rarement remplir les poches, quelques pièces données à chacun comme argent de poches, de quoi acheter des bonbons dégueulasses à son frère sur le chemin de l’école, des pièces qu’elle a placée dans une jarre au fond de sa chambre moisie, en attendant la liberté. La gosse de douze ans qu’elle était voyait déjà le monde comme un gros bloc de béton sombre, parfois taché des erreurs des autres, de la violence qu’elle retenait en elle, la barricadant sous des tonnes de barrages sauf que les racines étaient déjà fanées, impossible que ça tienne des années. Elle a donné toute sa douceur, le peu qu’elle en avait dans le coeur et dans les mains, à son frère. C’est à lui qu’elle a abandonné ses nuits, qu’elle a apprit le peu de choses qu’elle savait.

2/ L’adolescente a commencée à merder à 14 ans. Période noire et douloureuse où Alma s’est mise dans le rôle de la fille facile. L’attention des mecs, de son immeuble ou de sa classe, elle rêvait de plaisirs éphémères, de la chaleur singulière d’un moment où les souffles se baisent aussi. Au bord de ses lèvres traînent des souvenirs sucrés et amers, les mots durs des rumeurs qui traînaient sur elle, que sa mère pouvait entendre mais qui, comme elle, faisait la sourde. Elle a tentée des milliers de remises en questions, des heures entières à rester enfermées dans sa salle de bain pourrie face à un miroir tout aussi pourri et à se demander ce qui n’allait pas chez elle. Peut-être qu’elle était juste née pour ça, à la recherche perpétuelle de mêler sa langue à une autre et de transpirer de l’attente d’une apogée vite oubliée. Sa vie battait au rythme des battements de son cœur refroidi. Elle ne cherchait pas à aimer, ni à être aimé. Ou peut-être un peu mais sans le savoir. Elle voulait les regards et les désirs primitifs. C’est tout.

3/ Alma a attendue sa majorité pour s’en aller, sentant qu’elle allait crever là, entre les mecs ramenés par sa mère et son frère qui a prit un autre chemin que le sien, un peu moins sombre, qui a résisté bien mieux qu’elle. Un diplôme avec absence de félicitations parce qu’elle l’a décrochée avec peine et en s’en fichant totalement. Alma elle avait pas de rêves et pas d’ambitions non plus. C’était une barque qui se laissait porter par les flots et qui s’est vite laissé couler. La jarre éclatée, elle a fourrés ses sacs de fringues sous prétexte de bonnes études, d’un bel avenir, des mensonges jetés à sa mère qui s’était perdue de toute façon. Tout en quittant la baraque, elle quitte le brun de ses cheveux pour un blond mal décoloré, se lie d’amitié avec des personnes qui voient en elle une belle proie. Envolée les belles études, elle finit par crécher au dessus d’une supérette, l’appart encore plus laid que celui qu’elle avait quitté mais constamment rempli. Elle était jamais seule, jamais en absence de bruits, jamais laissé dans un coin à part pour y chercher de la chaleur contre quelqu’un d’autre. Ca devenait doucement un Paradis perdu dans lequel elle a finit par égaré son chemin. Ses genoux ce sont usés sur des sols crasseux quand sa langue cherchait, fouillait, offrant du vide à des corps tout aussi vides. Ca part d’endroits sales en endroits toujours plus sales, elle usait son corps, fouillant la plaie béante qu’était devenue son cerveau, la faisant saigner chaque fois qu’elle se faisait attraper par les bras d’un type quelconque. Tous tellement quelconques, peu lui sont restés en tête. Rien de particulier si ce n’est ce qu’ils représentaient; des hommes.

4/ Un mauvais soir, le mauvais gars, le bon coup d’seringue. Alma est tombée dans le cercle sans fin de la came, du crack qu’on fait fondre dans les veines et de l’extase qui vient juste après puis la douleur de la redescente. C’était une montagne sur une montagne, elle avait oublié sa sale gueule dans le miroir, ses vêtements qui ne couvraient plus grand chose, ses mains usées du travail ingrat qu’elle faisait à l’époque. L’héro était devenue ses repas, son plaisir en plus d’autres tout aussi malsain. Ca a mal tournée bien trop de fois alors qu’elle était trop défoncée pour comprendre que la réalité reflétait, elle a été poupée de chiffon entre des doigts malintentionnés, prise dans son trip jusqu’à dégueuler. Elle apparaissait comme l’ombre d’un corps à son travail, lorsqu’elle arrivait pas en retard ou ne venait tout simplement pas quand la veille avait été chaotique. Elle flânait dans la salle avec un sourire qui se cassait rarement la gueule, fusillait les chiens qui laissaient venir leur main jusqu’à son cul avant d’en choisir un au hasard pour la fin de service et toujours le même manège bordélique qui a duré quatre ans.

5/ Il y a eut la dose de trop. Peut-être celle qui l’a le plus assommée. Il y avait eu des mauvais trips, des chutes libres en plein cauchemar mais ce soir-là, elle l’a pas prise au bon moment, après un clash violent avec l’un des mecs qui squattaient chez elle depuis des semaines. Elle tolérait sa présence malgré l’irrespect qui régnait. Quelques hurlements qui ont fait vibrer les murs avant qu’elle foute son corps de lâche à la porte et s'éloigne, à son tour, de son taudis. Le corps secoué, les jambes trop fragiles pour tenir son être entier en apesanteur, elle est tombée contre un mur, s’est éraflée la peau, contemplant sa vie vide de sens. Un cataclysme dont elle était seule responsable. L’hystérie l’a guettée mais sa force s’était envolée depuis longtemps. Des minutes, des heures, des jours, il faisait toujours nuit quand à travers ses paupières lourdes, elle a vu une ombre la guetter. Peut-être qu’elle a marmonné quelques insultes trop salées, qu’elle a voulu supplié de ne pas la relever ni de l’emmener autre part qu’ici. Sauf que pour Alma, malgré tout le bordel qu’était devenue sa vie, mourir, c’était pas dans ses projets. Une bulle de vie persistait au fond de son estomac, lui donnant la force de rire, sourire, de rester bloquer, quelques fois, devant le square du quartier où les cris des enfants se confondaient, lui rappelant un frère qu’elle ne voyait que trop peu. Elle pense parfois que c’est sa folie qui la tient debout, la porte, lui donne l’intelligence d’un serpent et tout le vice qui vient avec. Elle restait une connasse dont l’innocence était vite partit.

Le réveil a été rude. L’atmosphère était différente, peut-être moins crade que son studio. Elle s’est relevé avec le coeur battant trop fort au fond de sa poitrine, les mêmes fringues sur elle mais un décor changé. D’abord, elle a cru à un tour de son esprit mal foutu avant de voir débarquer un visage méconnu. Sa voix a crissée quand elle a essayé de l’envoyer chier, son corps encore trop faible. Elle avait l’impression d’avoir du plomb dans la tête et dans l’estomac. Sa fierté en avait pris un coup rien qu’en se trouvant là. Sauvée, ramassée, décollée de la rue, peu lui importait ce qu’il avait fait pour elle ou non, elle voulait juste se barrer. La haine a vite pris le pas sur les remerciements qu’elle aurait dû lui donner, l’orgueil dont elle était remplie refusant de n’esquisser ne serait-ce qu’un sourire. Elle savait pas son nom et avait à peine pris le temps d’entendre sa voix qu’il l’étranglait déjà. Elle a refusée les mots qu’il lui a crachés et a vite fait de ramasser ses affaires avant de fuir loin de ce mec qu’elle a maudit mille fois sur le chemin du retour. Lui et son aide malvenue, elle y a pensé, pensé, pensé. Trop pensé. C’était trop dur à accepter mais elle a eu une hésitation quand elle s’est mise face à la boîte qui contenait tout ce qui l’avait descendue jusque là. Elle a hésitée, longtemps avant de ranger la boîte trop violemment dans un placard  le corps secoué de tremblements.

6/ Le temps est vite passé. Elle s’est rattrapée sur les clopes, à défaut d’héro, l’odeur couvrant même celle de son parfum bon marché. La nuit la tenait debout, son job aussi et c’est en plein milieu de son service qu’elle a d’abord entendue sa voix avant de voir son visage. Les mots sont enfin sortis, Alma étant beaucoup moins faible que l’autre soir. Il lui était nécessaire presque vital qu’il comprenne qu’elle n’avait rien à voir avec celles qu’elle voyait parfois passer dans le bar, soumises à leur amant, battant des cils pour quelques mots pleins de fausse douceur. Personne n’était l’élu, personne n’arriverait à rafistoler ce qu’elle-même ne voulait pas guérir. C’est peut-être là qu’elle s’est trompée, qu’elle prononçait une vérité qui est devenue un mensonge. Elle a vite abandonné son coeur dans les mains d’Ambrose, vivant la folie amoureuse sans y poser de limites.

7/ Pendant toute la période des premiers mois puis des premières années, elle a réussi à sortir de sa torpeur, reprenant du plaisir dans des choses simples et moins nocives. Elle a envoyé l’héroïne se faire foutre contre un peu plus de clopes à fumer et beaucoup de son corps et de son âme à donner à celui qui devint père de ses enfants avant même de prendre le titre de mari. C’est au cours de cette première grossesse qu’elle a sentit qu’elle l’avait toujours voulu, retrouver cette impression de pouvoir donner de l’amour, pour que ses enfants n’en manquent jamais. Tout ce qu’elle n’avait pas eu, c’était ce qu’elle voulait pour les deux êtres qui grandissaient au fond de son ventre. Ce n’est pourtant pas ce qu’il a empêché de lancer ses gosses dans un monde qui a heurté celui qu’elle partageait avec Ambrose. Là où régnait un chaos qui leur allait et qu’ils ont imposés aux jumeaux. Elle s’est rendue compte que trop tard que ça a sûrement impacté leur manière d’être, que Sinead s’est sûrement éloignée d’elle à cause de ça, en partie. Le lien avec sa fille est fissurée et la tension qui passe entre elles encore aujourd’hui n’est que trop palpable.

8/ Elle a pensée sa vie comblée, les ennuis déjà loin derrière elle et que le reste attendrait. Elle n’a pas vu venir l’effondrement de son corps. Alma n’en parle que rarement, à part pour faire mal à celui qu’elle refuse d’appeler ex-mari, quand la haine prend le pas sur les tabous. Les fausses-couches qu’elle a enchaînée sont des cicatrices mal refermées, des pertes qu’elle assume mal et l’ont fait redescendre trop violemment sur Terre. Nuit et jour à retenir les hurlements de douleurs fantômes au fond de sa gorge, leurs enfants jamais nés ont été la première vraie fêlure du couple. Elle n’a pas su reprendre le contrôle, soutenir quoi que ce soit à ce moment-là, incapable de comprendre ce qui n’allait pas chez elle, si l’enfer allait recommencer. Le besoin d’espace, de s’éloigner du lieu où elle a donné la mort plus que la vie, Alma s’est tirée loin du parking avant d’y revenir, chantant ce même refrain encore et encore pendant plusieurs mois, son couple n’étant plus qu’un spectre d’un amour qu’elle ne savait pas comment vivre. Le manque de son mari fut souvent une peine trop forte à supporter. Ils ont craqués trop de fois, sept ans où elle n’avait plus envie de croire que ça marcherait encore tout en s’accrochant à lui. Vint alors un miracle, sa lumière pendant des années où elle a combattu ses faiblesses. Maybelle était l’inespérée, l’enfant-reine qui a su recoller les morceaux.

9/ Elle est rapidement montée en grade au sein du clan irlandais où elle était toujours restée dans l’ombre, voyant l’horreur que touchait son mari tous les jours sans trop s’en émouvoir, n’y voyant là qu’un moyen de survivre dans une jungle de béton où c’est au plus fort que revient le pouvoir et la sécurité. Elle tenait et tient toujours le Mercure d’une main de fer, se sentant utile et respectée, une reine traversant le noir en sachant qu’est ici sa juste place. Sa vie a repris une ligne droite jusqu’à ce que son couple éclate de nouveau, brisé par la violence d’Ambrose retournée contre elle. Ce n’était qu’une dispute de plus sur un sujet qu’elle a voulu démentir, trop désinvolte jusqu’à ce que la digue éclate, qu’elle se mette elle aussi à hurler, à faire trembler les murs de leur appartement de sa voix cassée et qu’un poing s’éclate contre son visage. Il n’y a eu qu’un vieux silence avant que le souffle court, elle s’en aille, sa fille entre ses bras, incapable de rester et de prendre le rôle d’une énième femme supportant les coups de son mari, de rester après une promesse envolée à cause de lui. Pour elle ce n’est qu’à cause de lui, qu’à cause de ça que rien n’est réparable. Hantée par sa colère, Alma ne fait le deuil de rien mais refuse de parler d’un divorce, sachant bien qu’elle tient en partie grâce à la bague qui trône toujours autour de son doigt, qu’une part d’elle est toujours peu rationnelle par rapport à Ambrose mais sa fierté l’emporte sur tout, ses peurs cognant encore son coeur meurtri.


©️️ Nous sommes de ceux


Dernière édition par Alma Ó Súilleabháin le Dim 24 Juin - 4:15, édité 1 fois
avatar
« Knorr, Chadore »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13338-isaak-satyre-sociale
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 4265
▹ INVESTISSEMENT : 451

▹ AGE : 34 ans (21 décembre)
▹ APPART : Greenwich Village. Pas de voisins, pas d'invités. Personne n'entre dans son antre.
▹ TAF : Trafiquant d'influence et d'informations (PDG de la Coalman Compagny DATA BASE Security et propriétaire du " Sapphire 39 " (club privé réservé à l'élite, spécialisé dans le porno chic).
▹ AVATAR : Tom Hiddleston


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 20:02
La sublime CUTE
Bienvenue parmi nous :l:
Hâte de lire ta fiche !

EDIT : J'ADORE POURRIR TON GROOVE What a Face




« Every ...


Breath you take
move you make
bond you break
step you take
single day
word you say
game you play
night you stay



I'll be watching
YOU. »


Dernière édition par Isaak Coalman le Jeu 21 Juin - 20:06, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 327
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : cinquante-deux piges le salopard et c'est vrai qu'il est bien conservé même si ça le fait râler d'entendre ça.
▹ APPART : #onverra
▹ TAF : figure emblématique du clan Ó Súilleabháin. boss intransigeant, boucher comme ils disent, vendeur de viande fraîche.
▹ AVATAR : Frank Grillo.
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 20:05
PREUMS
*étale ses pecs et ses gros bras pour entamer une parade nuptiale*

mooooh mais ce début de fiche, je suis complètement amoureuse CUTE si tu savais comme tu fais mon bonheur, j'ai tellement hâte de lire la suite et qu'on se foute un peu sur la gueule CANDICHOU

Bienvenue dans la team rare et précieuse des fossiles de DC MIAOU

EDIT : Isaak qui nique mon groove





a woman is more dangerous than a loaded pistol.


she makes
me a killer


avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14662-ileiria-bastos-hailee-
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 46
▹ INVESTISSEMENT : 13

▹ AGE : T'as soufflé sur 24 belles bougies dorées.
▹ APPART : # 905 (F4)
▹ TAF : T'es étudiante en droit. Ce qui est assez ironique, lorsque l'on sait qui est ton paternel.
▹ AVATAR : Hailee Steinfeild


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 20:14
Bienvenue parmi nous!

Tu ne t'ennuieras pas avec nos fossiles de DC SISI

Non, mais c'est quoi cette plume sublime!


never let me go
I've been hoping somebody loves you in the ways I couldn't. Somebody's taking care of all of the mess I've made. Someone you don't have to change
avatar
« Ta future BM »« Ta future BM »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t7580-makayla-hunt-all-you-wa
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 2376
▹ INVESTISSEMENT : 21

▹ AGE : 45 ans
▹ APPART : 1210
▹ TAF : Médecin légiste dans le commissariat du coin
▹ AVATAR : Taraji P. Henson
▹ DC : Geert Grote Lul, Ô dada lie



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 21:17
BAVE2



It’s like when you hear a serial killer say they feel no regret, no remorse for all the people they killed. I was like that. Loved it. I didn’t care how long it took either because I was in no hurry. I’d wait until they were totally in love with me. Till the big saucer eyes were looking at me. I loved the shock on their faces. Then the glaze as they tried to hide how much I was hurting them.  And it was legal. I think I killed a few of them. Their souls I mean.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 32
▹ INVESTISSEMENT : 14

▹ AGE : 0 1 9
▹ TAF : lova rêve, lova ment, lova traine.
▹ AVATAR : lera abova.
▹ DC : cal, l'astre éphémère.

MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 22:51
Ce scénario tellement, tellement intéressant OMG OMG OMG
bienvenue parmi nous, bon courage pour le reste de ta fiche :l:


C’est fou, c’est con, ça a foutu le camp, Les faux semblants c’est l’plus troublant , Merde c’est la vie qui m’prend  Alors qu’on va mourir demain Et que je voulais vivre avant.
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13684-elea-sanders-maya-step
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 263
▹ INVESTISSEMENT : 90

▹ AGE : 23
▹ APPART : #1204
▹ TAF : sert du poison aux âmes solitaires (barmaid)
▹ AVATAR : maya


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 23:14
ce scénario POTTE
bienvenue à toi DE CEUX
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 35
▹ INVESTISSEMENT : 5

▹ AGE : 31 ans
▹ TAF : Flic
▹ AVATAR : armie hammer
▹ DC : /



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Jeu 21 Juin - 23:49
Bienvenue officiellement BRILLE ALMAVIE ALMAMORT ARROWluvCharlie


you left your mark, reminding me to forget
There's no room in war for feelings, hurt me to the core, still healing... And I know you're no good for me, so I try to forget the memories
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11228-jessica_-now-your-mess
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 739
▹ INVESTISSEMENT : 27

▹ AGE : 20 ans. (22 jan)
▹ APPART : #801 - 8e étage
▹ TAF : étudiante en langues étrangères.
▹ AVATAR : Nadine Leopold
▹ DC : //

MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Ven 22 Juin - 0:06
bienvenue ici :)


skies on fire
you look so good, my heart rate higher cause architects and artists build towers to admire, but you control the floodgates and i’m on fire.

Spoiler:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t13944-dalya-el-kaim-gigi-had
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 146
▹ INVESTISSEMENT : 52

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : #308, un F4 que Georges a bien voulu partager avec elle.
▹ TAF : Strip-teaseuse au Paradis
▹ AVATAR : Gigi Hadid


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Ven 22 Juin - 0:47
Oh une v-... personne avancée dans la vie... CUTE

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :l:


What waits for you?
Believe that time is always forever. And I'll always be here. Believe it till the end. ▬ I won't go away and won't say never. It doesn't have to be friend.You can keep it till the end.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 327
▹ INVESTISSEMENT : 10

▹ AGE : cinquante-deux piges le salopard et c'est vrai qu'il est bien conservé même si ça le fait râler d'entendre ça.
▹ APPART : #onverra
▹ TAF : figure emblématique du clan Ó Súilleabháin. boss intransigeant, boucher comme ils disent, vendeur de viande fraîche.
▹ AVATAR : Frank Grillo.
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Ven 22 Juin - 16:35
ah et sinon j'ai trouvé un magnifique portrait de nous deux





a woman is more dangerous than a loaded pistol.


she makes
me a killer


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 10
▹ INVESTISSEMENT : 4

▹ AGE : quarante-neuf ans, cœur de vipère et corps déraciné.
▹ APPART : #jesaispasencore
▹ TAF : reine noctambule au Mercure
▹ AVATAR : angelina jolie
▹ DC : //

MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Ven 22 Juin - 20:04
isaak apparemment on va passer du temps ensemble avec ton cher et tendre SIFFLE je l’ai nommé parrain du dernier monstre aheum, qu’il soit d’accord ou non d’ailleurs. merci beaucoup en tout cas, au plaisir qu’on se croise en rp LOVE

ambrose mon mari POTTE
*touche les pecs qui lui appartiennent HEHE*
pas si preums que ça, en fait [insert emoji plateau]
j’ai hâte qu’on adore se haïr et le contraire aussi CUTE contente que les quelques lignes esquissées te plaisent, j’espère que la suite aussi te plaira ! et l’image est magique MDR je suis sûre qu’ils finiront comme ça à 60 balais !

ileira quel joli prénom coeur j’espère ne pas m’ennuyer, oui MDR
merci pour la plume en espérant que le reste te plaira LOVE

makayla la beauté de ton avatar POTTE elle peut apprendre à alma à se battre comme sur ton gif ? beaucoup trop badass !
je te bave dessus aussi BAVE

lova merci beaucoup LOVE

elea merci à toi coeur

simon mon roi du jeu de mot MDR je t’envoie un mp sous peu pour qu’on se trouve quelque chose LOVE merci beaucoup simonamour, pour rester soft HEU

jessica merci ! LOVE

dalya dis donc :bouh: on dira que ta langue a fourchée CUTE merci beaucoup LOVE
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14613-valeska-just-so-weird
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 30
▹ INVESTISSEMENT : 21

▹ AGE : 27
▹ APPART : Dehors
▹ TAF : Chien de garde et de combat
▹ AVATAR : Tatiana Maslany


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Ven 22 Juin - 20:31
Bienvenue m'dame  HELLO
Moi qui n'aime pas du tout Angelina, je trouve que ce perso mérite qu'on s'y attarde un peu. héhé (oui ceci est un compliment pour moi xD)
Bonne chance pour la suite de la fiche!



    "Step back if you don't want me to attack, I'm a beast.  I'm that way 'cause back in the day Most have forsaken me.  I'm a little dysfunctional. I ain't no killer, but don't push me."
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t14278-saul-morrison-dylan-o-
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 481
▹ INVESTISSEMENT : 83

▹ AGE : vingt-six ans à déambuler sans trop d'ambition, sans réelle volonté et sans aucune vocation.
▹ APPART : au 14e étage, il a récupéré les clés du #1401 y'a six ans maintenant.
▹ TAF : homme à tout faire tant qu'on veut bien le payer, les mains sales surtout faites pour cogner. on le retrouve plusieurs fois par semaine dans les arènes de combat. s'il n'y est pas, il est sûrement en plein coma alcoolisé.
▹ AVATAR : dylan o'brien


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   Ven 22 Juin - 20:42

bon choix de scénario et joli début de fiche CUTE
bienvenue par ici (malgré le malheureux Saul et thon que je n'ai pas oublié Surprised ARROWluvCharlie) !


BETTER STAY DOWN
UNDER MY CHAINS
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alma Ó Súilleabháin ► Angelina Jolie   
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.