avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t11531-aslane-parait-qu-il-fa
▹ DISPONIBILITE : Oui
▹ MESSAGES : 186
▹ INVESTISSEMENT : 0

▹ AGE : 25 ans
▹ APPART : 709
▹ TAF : Cours de dessin & petits boulots quels qu'ils soient au besoin
▹ AVATAR : Emma Stone
▹ DC : Fayne, la fée norvégienne

MessageSujet: J'ai toujours détesté le feu en poudre, ça n'a aucun savoir-vivre. - John   Dim 10 Juin - 23:17
J'ai toujours détesté le feu en poudre, ça n'a aucun savoir-vivre.


Aslane était assise sur une chaise, installée près de la fenêtre de sa toute petite cuisinette, depuis des heures. Ses yeux allaient et venaient sur l’animation qui vivait dans le quartier, sans sembler se lasser de son attente. Son visage blême, presque translucide, n’avait pas affiché un changement d’expression depuis longtemps, et si ses doigts ne tressautaient pas à rythme régulier sur sa cuisse, elle aurait pu se faire passer pour une statue.
Elle avait attendu toute la journée que le jour se décide enfin à partir et laisse la nuit dévoiler ses ombres. Elle avait pris tout ce temps pour réfléchir, oubliant de manger mais buvant régulièrement l’alcool qu’elle continuait d’acheter avec le peu d’argent qu’elle gagnait. Parce que, ce matin, quand elle avait ouvert ses yeux fatigués, la douleur dans ses jambes avait été telle qu’elle avait cru qu’on était entré dans son appartement pendant la nuit pour la ligoter. Et elle avait eu peur. Sacrément peur.
La rousse avait alors songé, toute la journée, à ce qu’il convenait de faire… ce qu’elle était en mesure de faire. Elle avait déjà fuit une fois une vie difficile, se berçant d’illusions, persuadée d’atteindre rapidement un monde meilleur. Elle s’était trompée sur toute la ligne et aujourd’hui, elle survivait tant bien que mal au fond de ce quartier gris, comme l’était l’ambiance à Détroit. Elle n’envisageait pas d’aller voir la police, totalement incapable de se dire qu’on le croirait. Alors, à la place, elle en était venue à l’éventualité d’assurer, seule, sa protection.

La nuit commençait à vaincre le jour dans le ciel, lorsque la jeune femme sortit de ses pensées. Frissonnant, elle regarda encore quelques instants l’extérieur avant de se remettre sur jambe. Sa décision était prise et elle n’hésiterait pas plus.
Comme une automate, elle alla chercher la petite boîte où elle stockait ses économies et glissa le tout dans la poche de son short en jean usé. Elle enfila un long et fin gilet sur ses bras qui s’amincissaient au fur et à mesure des mois, et le rabattit contre son son débardeur, comme pour se cacher elle-même. Ensuite, sans un regard de plus sur l’appartement ou une réflexion pour les risques qu’elle prenait, elle quitta son chez-elle, et le bâtiment.

Elle ne savait pas exactement qui elle cherchait, ni où le trouver. Elle avait juste entendu parlé de plusieurs personnes qui pouvaient lui fournir ce dont elle avait besoin, zonant le soir venu dans le quartier. Évitant d’entrer dans les bars où elle risquait de claquer tout ce qu’elle avait en poche, la jeune femme déambula comme une âme en peine de rues en ruelles de plus en plus glauques.
Pourquoi s’arrêta-t-elle face à un homme, qui arrivait en sens inverse ? Elle ne put vraiment le dire, mais elle le fit, sûre d’avoir trouver son homme. Ses yeux pâles se levèrent et s’accrochèrent à lui, avec force, transperçant même. Elle le laissa approcher, toujours immobile et quand il fut à portée de voix, elle murmura :

« J’ai besoin de vous. »

Drôle d’entrée en matière, mais elle ne savait pas quoi dire d’autre, peu habituée à ces choses là.


krrkrr ♥️

Spoiler:
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t8449-thomas-o-l-heure-du-cha
▹ MESSAGES : 327
▹ INVESTISSEMENT : 6

▹ AGE : 38 ans.
▹ APPART : ici et là. il n'a pas d'adresse fixe pour le moment.
▹ TAF : dealeur et vendeur d'armes.
▹ AVATAR : Charlie Hunnam.
▹ DC : aucun.



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: Re: J'ai toujours détesté le feu en poudre, ça n'a aucun savoir-vivre. - John   Dim 24 Juin - 16:52

Aujourd'hui fut une journée très tranquille. Petit réveil à midi. A côté de toi, Aliah dort encore. Tu la laisses donc se reposer. En effet, la jeune femme travaille de nuit ce soir. C'est clair qu'elle va te manquer mais tu ne t'en fais pas, tu trouveras bien de quoi t'occuper. Pour bien commencer la journée, bien qu'elle soit déjà clairement bien entamée, tu prépares de délicieux pancakes. Ainsi que du pain perdu, des œufs brouillés et du bacon. Pour la boisson, ça sera simplement du jus d'orange en brique. Dehors, le soleil tape fort déjà. L'été est bel et bien là. Aliah se lève enfin. Vous venez déjeuner tous les deux. En tête à tête. Ça ne te dérange pas. T'aimes énormément passer du temps avec elle. D'ailleurs, cet après-midi, c'est juste Aliah et toi. Petite après-midi sur le canapé avec elle. Ton bras autour de sa taille. Vous profitez d'un vrai moment de calme. Malheureusement, ça ne dure pas longtemps. Vers dix-neuf heures, Aliah se lève et va se préparer à aller travailler. T'aimerais pouvoir la séquestrer et la garder près de toi pour toujours mais non, tu ne fais rien.
Vingt heures. Aliah s'en va donc à l'hôpital. Tu te retrouves seul chez elle. Rapide tour dans le frigo pour donner à manger à cet estomac qui ne fait que gargouiller. Tu te prépares un sandwich que t'avales rapidement. Puis, tu attrapes tes clés et sort de chez toi. Ton téléphone ? Oh bah, il est resté dans l'appartement. comme d'habitude. T'as pas encore trop bien saisis la notion de portable dans téléphone portable. Bref. Tu marches à travers le quartier. A cette heure-là, le quartier du Bronx est calme encore. Ici, tout le monde ou presque, te connait. Ou du moins, il a déjà entendu ton nom. Personne ne vient t'emmerder. Tout le monde te laisse tranquille. Ou presque. Devant toi, une jeune femme à la chevelure rousse s'arrête devant toi. Tu t'arrêtes donc aussi. Besoin de toi ? C'est ce qu'elle vient de dire. Tu arques un sourcil. "Euh .. Comment ça ?" Dans son regard, tu sens bien qu'elle est paniquée.

Désolé du retard ho
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.