avatar
« en mode vibreur »
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.nous-sommes-de-ceux.com/t9860-chad-a-ceux-qui-nous-on
▹ DISPONIBILITE : Non
▹ MESSAGES : 3532
▹ INVESTISSEMENT : 275

▹ AGE : quarante-et-un ans. (10 mai)
▹ APPART : greenwich village, dans un bunker.
▹ TAF : en break ; passe son temps à s'entraîner pour un ultime combat dans l'octogone. (berserker) / donne des cours d'arts martiaux quelques soirs par mois aux jeunes défavorisés du colyseum gym / bénévole dans un refuge pour animaux. / bénévole dans une association pour parkinson, organise des réunions d'informations un peu partout en ville.
▹ AVATAR : Matthias Schoen-hearts.


MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: POPI + les grandes artères.   Mer 30 Mai - 21:44



POPI & CHAD
les grandes artères



Il n'y a qu'au milieu des animaux abandonnés que Chad n'est plus qu'un concentré de colère et de domination mal contrôlé. Ici, il reprend en douceur, laisse les caresses se perdre dans les pelages sales de ceux que l'on a laissé sur le bord de la route parce qu'ils n'étaient pas assez bien pour leur famille. Il est comme toutes ces âmes, lui, rien de plus qu'un clébard oublié que l'on ne regarde pas parce qu'il a le poils crasseux et la gueule des mauvais jours. Monstre à la musculature développée, le regard noir par des nuits blanches qu'il accumule et des entraînements qu'il ne freine jamais, une bénévole s'approche de lui. Sourire aux lèvres, elle lui annonce qu'un potentiel futur adoptant est dans les locaux. Dans son tour de garde, Chad laisse tomber ce qu'il a en main pour se présenter à l'accueil. Grande bête aux apparences trop froides qui n'a jamais vraiment été à l'aise avec le contact de l'autre ; le colosse reste sur la réserve. Il a toujours cette appréhension lorsque quelqu'un entre dans les locaux pour adopter un animal ayant déjà trop souffert de l'humain.
Certainement qu'il s'y prend mal, que des sourires seraient les bienvenues mais cela fait bien longtemps que le masque n'existe plus sur son visage.
Chad est ce qu'il y a plus de naturel, de plus brut. Rien ne parasite ses traits et ses pensées.

Son regard se pose sur le visiteur qui lui fait face. Un gamin à ses yeux qu'il détaille en silence avant d'ouvrir enfin la bouche. Je peux vous aider ? Barbe mal rasée, vêtements tâchés, il dégage malgré tout une assurance évidente qui le pousse à se tenir droit. Sa fierté est de loin la chose que l'on ne pourra jamais lui enlever, qui le pousse à se comporter si froidement la plupart du temps. Dans son dos, les chiens enfermés dans les boxes se mettent à aboyer comme à chaque fois qu'un nouveau visiteur se rend sur les lieux. A croire qu'ils savent, que l'un d'eux peut quitter cet enfer de la solitude pour découvrir l'extérieur. Chad, lui, n'est que leur gardien, leur protecteur à la gueule aussi cassée que le reste des pensionnaires.



sur le tremplin de ma porte sur les objets familiers sur le flot du feu béni j’écris ton nom
Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.