avatar
« Moelleux comme un Pitch »
Voir le profil de l'utilisateur
▹ MESSAGES : 1581
▹ INVESTISSEMENT : 11

▹ AGE : 59 y.o
▹ APPART : #907 (neuvième étage) entre le ciel et la terre, à mi chemin entre dieu et l'enfer
▹ TAF : prêtre, passeur de la parole divine, engagé dans un tas d'associations locales.
▹ AVATAR : Lambert Wilson
▹ DC : Franz ; Popi ; Éléazar; Nikita



MA RENOMMÉE DE MERDE :
MessageSujet: LES ONZE MILLE VIERGES ♦ Georges   Sam 26 Mai - 0:06

     
LES ONZES MILLE VIERGES 

Serge et Georges



Le Paradis.
Dès sa première visite en ces lieux, Serge s’y était sentit comme un poisson dans l’eau: quel meilleur endroit pour un homme d’église que le paradis? Mille et un sans doute. Car ce paradis là n’avait rien de pieux. Ou alors était-ce justement le reflet de l’imagination perverse du vieux Serge. Des jeunes hommes si peu vêtus que les yeux de l’homme y trouvaient toujours leur compte, et des danseurs aux courbes affolantes pour son coeur de vieux. Serge n’était sans doute pas un bon curé, mais c’était un très bon client du Paradis. Ce que l’on pourrait appeler, un habitué même.

Ce soir encore, il avait poussé la porte du club, une once de culpabilité au fond de la gorge, un désir grandissant au fond du jean. Il avait posé les yeux sur ce jeune danseur, beau comme un ange. Il avait sorti les billets et demandé une danse privé. Et il n’avait finalement pas eu beaucoup plus à dire pour être convaincant.
Le show s’était très bien déroulé.
Du moins, c’est ce que le curé avait pensé. Jusqu’à ce que l’angelot sorte en trombe de la cabine en appelant son patron, en se plaignant d’avoir été touché d’un peu trop près contre son gré. Serge n’en croyait pas ses yeux: il avait bien des défauts, et la luxure en faisait irrémédiablement partie. Mais il n’aurait jamais abusé de ce gamin. Lorsqu’il venait, c’était pour regardé, parfois avec la main dans le pantalon, parfois sans rien faire d’autre que d’observer. Mais là, il n’avait tout simplement pas compris ce qui venait de se passer.

Bientôt, face à lui se trouva l’angelot aux côtés du propriétaire du club. Serge leva les mains en signe de réddition: - Je n’ai rien fait de tel! Gabriel! Arrête ton cirque, je ne t’ai pas touché! Les clients s’étaient arrêtés autour d’eux. Et Serge sentait ses joues rougir.


©️ Nous sommes de ceux
     


La Vérité
Nous savons en effet que la loi est spirituelle mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais : je ne fais point ce que je veux et je fais ce que je hais.
Épitre de Saint Paul aux Romains.

Sauter vers:  
Partagez | 
© NOUS SOMMES DE CEUX | Optimisé sous Google Chrome et Firefox.
Merci de respecter notre travail, nos idées ainsi que celles de nos membres.